Forum RPG + 18 ans Guerre d'espèce
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Akaan Haran, la beauté à l'état pure. (Terminée)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: La ville du renouveau : Avant Propos :: Présentation
MessageSujet: Akaan Haran, la beauté à l'état pure. (Terminée) Ven 7 Déc 2018 - 20:31
|
Haran Akaan
Pansexuel
25 ans
Belge


  
L'enfer, c'est les autres.

  

  
Akaan est un hybride papillon, un croisement entre le chrysiridia rhipheus et l'acherontia atropos, le but étant d'en faire un plaisir à regarder mais aussi à entendre, il a reçu les ailes du rhipheus et la lame vocale de l'acherontia, lui donnant un timbre de voix assez spécial. Il a également hérité des antennes, bien que cela soit un échec de conception.
De l'extérieur, il ne laisse rien paraitre et pourrait passer pour un hybride plutôt gentil, mais ses crises de colères sont plutôt violentes...


  
Meet me
Akaan
CARACTÈRE
Venez, venez ! Soyez les bienvenus ! * Comme si j'avais besoin de ça... *
En quoi puis-je vous être agréable ? Désirez-vous une tasse de thé ? * avec ou sans poison dedans ? *
Quelle que soit la raison de votre venue, sachez que je suis enchanté de vous rencontrer et que ce serait un réel plaisir de pouvoir vous rendre service ! A charge de revanche, bien sûr. * Prépares-toi à payer les intérêts avec...*
Ah mais peut être venez-vous pour que je chante ou joue un air de musique pour vous ? * Je pourrais peut être en profiter pour vous percer les tympans... *
Je peux vous assurer que chacun de mes airs sera à mon image, doux, délicat, rafiné, et sans une once d'agressivité, c'est pour cela que je ne joue que du violon ou du piano. * J'ai l'hymne funèbre en réserve si vous voulez. *
Ah par contre, si vous comptez rester manger, je tiens à vous prévenir que je suis végétalien. L'idée même de devoir mettre un autre animal à mort pour me nourrir me déplait au plus haut point ! * Après tout pourquoi se salir et se souiller avec la carcasse d'autres êtres misérables ? *
Quoiqu'il en soit, si vous avez besoin de quoi que ce soit, si vous vous sentez mal et que vous avez besoin de réconfort, venez me voir, je me ferai un plaisir de vous aider ! * A abréger vos souffrances... *
PHYSIQUE
Et bien, et bien, vous vous demandez comment je suis devenu aussi beau ? Oh ne faites pas les gênés, je vais donc vous expliquer. Voyez-vous, j'ai été conçu pour être le plus agréable à regarder et je pense que le résultat fût des plus satisfaisants !
Mais c'est aussi un travail de tout les jours, et tout d'abord sachez que grâce à un régime alimentaire strict, je ne dépasse pas les 70kg pour mon mètre 80 ! Et c'est aussi ce qui me donne ce teint si clair et si exceptionnel.
Je dois tout de même reconnaitre que les gens qui ont travaillé sur moi, n'ayons pas peur des mots allons, ont fait du beau travail, en fait si on oublie ces deux affreuses antennes.
Pour le reste, admirez ces ailes ! Vous pouvez me croire, vous ne verrez que rarement chose si belle que le soleil levant filtrant au travers de mes écailles, dévoilant un spectre de couleurs faisant pâlir n'importe quel arc-en-ciel. C'est pour cela que je mets un point d'honneur à les mettre en valeur en portant des vêtements noirs ou blanc, parfois, je me permet un peu de gris, surtout en hiver mais j'évite généralement de sortir lors de cette saison.
Akaan


  
Ils voulaient faire un ange, ils ont réussi l'apparence.

Désirez-vous une tasse de thé avant que nous commencions ?

Bien, à présent, commençons par le commencement, c'est toujours mieux... Je suis issu d'une batterie d'expériences visant à produire de nouveaux hybrides de plaisances, nous étions destiné à servir lors d'évênements tels que des concerts, des croisières ou des spectacles en tout genre, ou comme ce fût le cas pour moi, au divertissement de familles plus riches. Pour ce faire, un homme que je pourrais presque qualifier de père, dans la mesur où j'appris plus tard qu'il s'agissait de mon géniteur, eu l'idée de mixer deux types de papillons.

Tout d'abord, il pensa au chrysiridia rhipeus pour sa beauté, son mélange sublime de couleurs que j'arbore depuis sur mon dos et avec lequel je peux attirer le regard de n'importe qui d'un simple bâtement d'aile. Mais il rajouta un brin de l'archerontia atropos, oui le sphinx tête-de-mort, ce qui pose des questions de légitimité au premier abord, il faut reconnaitre que ce papillon ne possède aucune classe, avec son apparence de guêpe à tête de mort, mais il se trouve qu'il possède une « lame » au niveau de son pharynx qui, lorsqu'elle vibre, émet un son très particulier, ce qui me permet de chanter comme nul autre en ce bas monde.

Oui, j'ai dit comme nul autre...Oh je ne fus pas son seul sujet d'expériences mais je fus le seul qui...aboutit dirons-nous. Mes prédécesseurs ou ceux qui ont grandit avec moi ont eu tendance à ne pas supporter le mélance ou bien à subir les effets de l'espérence de vie des papillons. Je ne sais pas si vous avez déjà vu un enfant devenir presque adulte en seulement quelques jours, mais je peux vous dire que le résultat est plutôt désagréable à la vue.

Mais pour moi, il avait trouvé la solution idéale afin que mon corps s'adapte parfaitement aux gênes entomologiques, les implanter directement à la source ! C'est ainsi qu'il eu l'idée de faire subir le traitement directement au foetus qui grandissait dans le ventre de sa femme, et c'est ainsi qu'en quelques mois de traitements, je vis le jour, bien que d'après ce que j'en sais, ma mère mourrut en me mettant au monde, ceci expliquant peut être pourquoi je n'eus aucun frère ni soeur.


Quoiqu'il en soit, je fus une réussite pour son projet, enfin à l'exception de ces fichues antennes, une erreur de conception que je porterai comme une tare toute ma vie.

Mon éducation pût alors commencer dés mon plus jeune âge, je ne me rappelle d'ailleurs pas exactement quand j'eus mes premiers cours... Oh, vous avez l'air surprise. Mmmh oui, il est vrai qu'il est plutôt rare que l'on offre une éducation à un hybride, mais il fallait bien m'apprendre ce qui me serait nécessaire pour tenir mon rôle. Musique, chant, poésie, danse, bonne tenue, tels furent les sujets que l'on m'apprit jours après jour, du lever du soleil jusqu'à son coucher.

Le plus dur fut de maitriser la lame du sphinx qui m'empêcha de parler pendant plusieurs années correctement. C'est d'ailleurs pour cela que mon nom ne comporte aucune autre voyelle que « a ».

Mmmh, vous n'avez pas l'air de vous sentir bien, désirez-vous une autre tasse de thé ?
Bon, où en étions-nous ? Ah oui, mon enfance...

J'étais hautement surveillé, vous pensez bien, étant le seul sujet vivant des expériences de mon géniteur, je lui étais des plus précieux ainsi qu'à tout son laboratoire. Malgré tout, certaines nuits, il m'arrivait de sortir de ma cellu...ma chambre pour me rendre dans celles d'autres sujets, sans doute l'un des seuls caprices que l'on me permit afin de me rendre plus...docile, je suppose. J'ai bien essayé de me lier d'amitié avec eux, je l'avoue, mais j'ai bien vite appris que cela ne servirait à rien. Ceux qui survivaient, issus d'autres expériences, étaient vendus afin de financer le laboratoire.

Non...C'est faux. Je dois bien reconnaitre qu'il y en eu un...un que je pouvais considérer comme mon ami, mais... Non, ce n'est rien, reprenons !

Le temps passa au rythme des cours, et des tests, car oui, lorsque j'eux 10 ans, il y eut des tests. Après tout, c'était le but premier de mon existence, un seul spécimen n'avait aucun intérêt si l'on ne comprenait pas comment en reproduire. C'est ainsi qu'à partir de ce moment là, mon emploi du temps se résuma à trois jours de cours, trois jours de tests et un jour de repos...Mais ne nous y trompons pas, ce jour était là uniquement pour éviter que je ne meure d'épuisement.

Les expériences durèrent pendant 5 ans supplémentaires, puis le jour exact de mes 15 ans, le projet fût abandonné et mon géniteur renvoyé par manque de résultat. C'est pendant la courte période qui suivit que je fis la connaissance de... mmmh... non rien...

Les tests se firent plus rare, la nouvelle équipe ne désirant pas continuer dans ce sens et plutôt s'appuyer sur des projets plus concrets et rentables. En revanche, mes cours de plaisance continuèrent pendant près d'un an puis arriva le temps de faire ce pourquoi j'étais né.

Monsieur se présenta au laboratoire le premier jour du printemps, j'avais, pour l'occasion, eu de tout nouveaux habits, un pantalon d'un noire d'ébène et une chemise en satin blanche, la période était idéale car mes ailes brillaient d'un éclat encore plus beau qu'en temps normal et j'étais prêt à accomplir mon devoir.

Il ne m'adressa pas la parole malgré mes tentatives de bienséances si ce n'est pour me demander de chanter et jouer du violon pour lui, ce que je fis avec toute mon expertise dans ces domaines et bien qu'il tenta de le cacher, je sûs qu'il était séduit dés la première note. On me demanda ensuite de partir et je ne compris la suite de la conversation entre lui et les responsables que trois jours plus tard, où il m'offrit pour l'anniversaire de sa fille.

Combien avait-il payé pour m'avoir ? Je n'ai jamais réussi à le savoir, mais le fait qu'il ne me touchait pas alors qu'il n'hésitait pas à rouster « Médor » sans scrupule me fait dire que je valais un très bon montant. Ou bien peut être était-ce parce que je répondais bien mieux aux attentes de la famille et en particulier à ceux de la merveilleuse mais versatile Julie.

Assouvir ses désirs et subir ses caprices ne fût pas facile tous les jours, il lui arrivait même, contrèrement à monsieur son père, de s'énerver plutôt violemment, et je l'aidais alors dans ces moments là à calmer ses crises, lui offrant mon corps, ma voix et ma musique. Je passais parfois plusieurs jours à cacher au mieux mon corps afin que monsieur son père ou que madame sa mère ne découvre les ecchymoses et les blessures trop grandes lors des crises plus violentes que les autres, mais quelque chose de plus troublant avait lieu lorsque ça arrivait. Il m'arrivait en effet d'avoir quelques pertes de mémoire. Au début, je me disais que c'était dû aux coups et aux chocs, toujours plus violents, il faut bien avouer que même si lors de mon arrivée, Julie n'avait que 15 ans, au plus elle grandissait, au plus sa rage se faisait puissante...

Malgré ces passages douloureux, ma vie était un véritable paradis. Avec le temps, je devins plus qu'un simple hybride de plaisances, tour à tour confident et souffre-douleur, je parvins même à trouver un équilibre dont le seul bémol consistait en ces pertes de mémoires, bien qu'avec le recul, je me dis parfois que c'est grâce à elles que j'ai pu tenir...

Le temps passa, les années l'une après l'autre, faisant de moi le majordome de la maison, me laissant moins de temps pour calmer les crises de Julie. Mais je restais malgré tout le seul à pouvoir les soulager, le seul à même de la soulager lorsque ses douleurs intérieures se faisaient trop pressantes...

Mmmh encore un peu de thé ?

Bref, allez savoir pourquoi, j'étais pleinement satisfait de la situation, je me sentais si particulier à ses yeux, et hors de ses crises, je voyais dans son regard qu'elle ne me voyait plus seulement comme son animal de compagnie et elle me le prouva le soir de son 19 ème anniversaire lorsqu'elle me demanda mon corps pour autre chose que le couvrir de coups.

Et oui, si jamais quelqu'un l'avait appris...Si jamais quelqu'un avait été au courant que pendant un an, je fûs son amant, je n'ose même pas imaginer ce qui se serait passer...Mais au lieu de ça, c'est un autre malheur qui s'abattit sur nous. Un malheur que beaucoup de nos semblables appellent une bénédiction. Vous l'avez deviné, il s'agit de la révolution.

Son père, du haut de son influence et de son financement des laboratoires fût l'une des premières victimes, sa mère le suivit bien vite dans la mort et Julie ne dût son salut, bien que momentané, qu'à ma vivacité. Lorsque j'entendis les premiers bruits à l'entrée du domaine, je me mis dans l'idée de la cacher et de la mettre en sécurité.

Fort heureusement, lorsque les attaquants entrèrent dans sa chambre, ils se contentèrent de venir me parler avec ce qui devait pour eux être de la bienveillance, je crois. Ils m'annoncèrent les débuts de la révolution, que l'esclavage était terminé et que maintenant, ce lieu était le miens. Et lorsqu'ils me demandèrent s'il y avait quelqu'un d'autre dans le manoir, je leur répondis que non...Que la fille de la maison était partie en voyage et ils s'en allèrent.

Les jours, puis les semaines qui suivirent fûrent très compliqués, les crises de Julie étant de plus en plus nombreuse et sa colère, d'abord dirigée vers les agresseurs, se tourna peu à peu vers moi. Ce qui, je crois, était de l'amour de sa part se mua en haine pure et simple. Elle me condamna, m'accusa de tous ses maux à chaque coups, à chaque blessure, à chaque entaille, encore et encore...Jusqu'à ce que...

hmpffff

Jusqu'à ce que je compris que ce n'était pas ma faute.

Non, rien de tout ça n'était ma faute, ni les expériences, ni les coups, ni la rébellion, ni la mort, rien de tout ça n'était ma faute ! Non, c'était eux les responsables, les scientifiques, mon père, les rebelles et surtout...

Je ne me rappelle pas de tout, c'est encore assez flou...Mais un jour, un hybride-loup était passé au manoir, il faisait partie du groupe qui avait attaqué le domaine et avait tué monsieur. Je le fis entré, lui faisant croire que je me remettais peu à peu et que je vivais seul en ces lieux, mais il vit une blessure que je n'avais plus l'habitude de caché depuis la mort de mes maitres et se fit trop insistant.

C'est alors qu'elle a surgit de nulle part, il ne l'avait pas vue, moi non plus, mais ça ne l'empêcha pas de l'attraper et la propulser de toutes ses forces contre la porte. Je le suppliais de l'épargner, je lui répétais qu'elle était innocente, mais il ne m'écoutait pas. Au contraire, il me frappa à mon tour, me considérant comme traitre avant d'aller voir Julie pour en finir.

Son coups à lui n'avait rien à voir avec ceux de Julie, il était bien plus puissant et me mit presque KO. Je pus seulement assister à la mise à mort de celle que je croyais aimer avant que tout ne devienne sombre.

Ensuite, son corps était là, étendu à côté de celui de l'humaine, leurs vêtements couverts de sang, tout comme les miens, dans ma main se trouvait le couteau du loup. Comment était-il arrivé là ? Je n'en savais rien. La seule chose que je savais c'est qu'ils étaient morts, et moi vivant. Et pour seul indice, une voix résonnant jusqu'au plus profond de mon âme : ils étaient trop faible pour vivre.

Oui, si elle avait été plus forte, si elle avait été capable de se défendre, elle aurait survécu, mais il fallait bien l'avouer, ce n'était qu'une humaine, faible et fragile malgré sa colère. Incapable de survivre seule alors que moi...j'avais survécu.

Je regardais les corps gisant au sol, les sentiments et les pensées se mélangeant à m'en faire vomir jusqu'à ce que j'arrive à une simple conclusion : ce n'est pas ma faute.

Tout ce qui était arrivé jusque là, absolument tout était la faute de tous ces monstres ! Humains, hybrides, peu importe !

J'avais ainsi vu mourir dans la même journée 2 personnes, 2 coupables de ma souffrance, mais il en restait, et il en reste encore tant d'autres.

Je dus faire beaucoup d'efforts, calmer ma rage et prendre sur moi pour assouvir ma vengeance.
Ce fut fastidieux mais j'intégrais un groupe d'hybrides prévoyant de détruire les laboratoires belges, ces imbéciles étaient si faciles à manipuler, il me suffit de leur donner quelques indications sur les lieux pour qu'ils me fassent confiance.

Je participais aux réunions, à l'élaboration des plans d'attaque, bien que je ne sache pas me battre, ma façon de réfléchir leur permit et me permis surtout, de me rapprocher de mes objectifs.

Enfin, le jour tant attendu arriva enfin, LE laboratoire, celui où j'étais né, l'apothéose de ma vengeance était enfin arrivé.
Tout se passa comme prévu, les hybrides purent rentrer grâce à mes indications, tuant et détruisant sans pitié alors que je suivais tout à l'aide des radios.
Je pense que j'ai simplement oublié de leur indiquer que le bâtiment était équipé d'un système de verouillage en cas d'intrusion...Ainsi ils ne purent pas sortir lorsque le bâtiment principal explosa et pris feu.

Oooh mais vous n'avez vraiment pas l'air dans votre état, vous devriez vous allonger un peu et reprendre un peu de thé.

Enfin soit, j'ai passé les quelques années suivantes à poursuivre les scientifiques et les membres du raid survivants afin de mettre fin à leur pitoyable existence. Après tout, s'ils sont morts, c'est qu'ils étaient trop faible, vous n'êtes pas d'accord ? De plus qui irait pleurer des monstres comme eux...

Et bien visiblement, il y a des gens pour ça, des gens qui ont eu vent de mes actes et qui voudraient me voir disparaitre bien qu'ils ne sachent pas vraiment qui est responsable. Et c'est pourquoi je suis ici aujourd'hui. Car malgré mes efforts pour cacher les indices et rester discret, le passé en vient toujours à nous rattraper.

Vous comprenez, je ne pouvais plus prendre le risque de rester en Belgique, ça devenait trop dangereux pour moi et c'est pourquoi j'ai fui ici loin de ces monstres pour ma propre sécurité.
Mais un jour, j'y retournerai, un jour je ferai payer à tous ces monstres, parce que ce sont eux les coupables, ce sont eux qui sont responsables de ma douleur ! Mais un jour, je les détruirai et je reconstruirai un monde meilleur pour ceux qui souffrent comme moi ! Vous m'entendez ? 

Mmmmh...oh...vous n'écoutez plus ? Vous n'avez pas aimé le thé peut être ? Bon, soit, comme vous n'avez pas l'air d'aller bien, je vous propose que je vienne m'installer ici, dans cette bien jolie maison, ça vous convient ? ... Bien ! Je prends votre silence comme un oui.

Aaaah, je sens que je vais être bien ici...Mais d'abord, si j'allais me faire un peu de thé !?




  
Dis m'en plus sur toi...
Et bien tout d'abord, merci d'avoir lu ma fiche !
Moi, c'est Robin, 30ans et belge. Je fais du jeu de rôle en tout genre depuis que j'ai à peine 12 ans, que ce soit sur table, en GN ou sur forum. En général, je suis pas mal disponible et dans le cas contraire, je préviendrai celleux avec qui je joue afin qu'il n'y ait pas de soucis.
Voilà, au plaisir de jouer avec vous.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 25
En bref !:
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 16
Date d'inscription : 07/12/2018
Age : 30
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Akaan Haran, la beauté à l'état pure. (Terminée) Ven 7 Déc 2018 - 21:25
Bienvenue o/ O^O j'ai même pas le courage de lire ta fiche tant elle est longue bruh x) je trouverais le courage un jour :3
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 18 ans
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 113
Date d'inscription : 24/10/2018
Localisation : A la boutique de fleur je suppose
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Akaan Haran, la beauté à l'état pure. (Terminée) Sam 8 Déc 2018 - 18:58
Bonjour, bonjour et bienvenue ♥️♥️♥️

Il y a quelque petites choses qui gênent pour que ton personnage soit validé.

Premier point, les papillons ne font pas repoussés leurs antennes. Une fois arrachée, ils meurent de faim, les antennes leur permettant, comme le fait un nez, de rechercher leur nourriture. Je ne vais donc pas pouvoir accepter que les scientifiques et Akaan les aient coupé ou séparés de la tête de l'hybride.

Il y a également son chant, son cri, que tu décris comme pouvant blessé, voir tuer (sauf si c'est la lame qui en était la cause, j'ai un doute là-dessus). Je préfère rester sur le fait que c'est TRES désagréable à entendre, voir qu'au bout d'un certain temps - une demie heure, voir une heure de haut débit -, l'oreille interne peut être touché, mais pas plus, navré.

Pour l'histoire, il y a certains détails assez flous que j'aimerais éclaircir.

A un moment donné, tu soulignes qu'Akaan a pu sortir de sa cellule pour aller visiter celles des autres. Comment ? Pourquoi sa porte était-elle ouverte alors qu'il était un spécimen rare et qu'à cause de ça, il devait sans doute être bien plus surveiller que les autres ? Avait-il un scientifique qui lui permettait ce genre d'escapade ?

Tu parles de plusieurs jours, de mois en compagnie de l'humaine. Un hybride loup entre chez Akaan. Là, il y a une confrontation, une bagarre. Et dehors, il y a un camarade, que le bruit, pourtant virulent, qui devait être sur ses gardes, vu que c'est encore peut-être la guerre, n'entend rien ? Reste dehors, tout tranquillou, sans qu'aucun indice ne vienne l'interpeller ? Et pourquoi est-il rester à l'extérieur plutôt que d'accompagner son camarade à l'intérieur, vu que la maison avait déjà été "visitée" auparavant et qu'elle était donc "neutralisée" ?

J'ai eu l'impression, en lisant ton histoire, que la guerre a durée un bon moment, vu qu'Akaan met un moment à rejoindre un groupe de résistance qui vont attaquer des laboratoires - qui auraient déjà dû être saccagé au début vu qu'ils sont les sources des malheurs des hybrides - et que ça faisait déjà plusieurs mois qu'il était avec sa jeune maîtresse violente. Hors, la grande guerre a à peine durée une année.

Voilà, voilà ! Si tu as des questions, n'hésite pas à les poser !
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 25 ans
En bref !:
♔ Pet Indressable ♔
♔ Pet Indressable ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 302
Date d'inscription : 28/06/2013
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Akaan Haran, la beauté à l'état pure. (Terminée) Sam 8 Déc 2018 - 19:55

Premier point, les antennes, corrigé, il les gardait même s'il les déteste.



Deuxième point, le cri : c'est bel et bien le cri du sphinx qui est très désagréable, surtout pour un loup dont l'oreille doit être très fine, par contre, effectivement pas assez pour blesser quelqu'un, il a utilisé son cri pour déséquilibrer l'hybride, lui voler son arme et le tuer dans la foulée.


Troisième point, les sorties, je pensais l'avoir précisé, c'est un oubli de ma part. ^^ Il était effectivement surveillé à chaque fois, c'était dans le but de le rendre un peu sociable pour son service. (échec total. ^^)


Quatrième point, le deuxième hybride-loup : Oui, ce n'est effectivement pas logique, je l'ai enlevé. Le loup était venu seul afin de voir si tout se passait bien pour moi après la libération.
Pour ce qui est de la durée où j'ai caché l'humaine, ça a duré environ 5-6 semaines.


Dernier point, la durée de la guerre : Alors, comme précisé, la famille qui m'avait prise fût l'une des premières touchées, donc vraiment au début de la rebellion, tandis que la destruction des laboratoires, je le prends comme l'apogée et la quasi-fin de la guerre, marquant l'une des fins de la domination humaine en Belgique. Il y a donc, environ 8 mois entre le début de sa vengeance et la destruction du laboratoire.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 25
En bref !:
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 16
Date d'inscription : 07/12/2018
Age : 30
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Akaan Haran, la beauté à l'état pure. (Terminée) Sam 8 Déc 2018 - 20:04
C'est tout bon pour moi !

VALIDATION

Validé par Kain

Congrat' pour ta validation !
Maintenant passe ta souris ici
et admire le reste :3

PETIT MESSAGE PERSONNEL SUITE A LA VALIDATION DE FICHE (c'est toujours plus sympa :D)

Et maintenant voici la petite liste des choses à faire et à voir avant de te lancer :

Le Règlement - A lire et signer, si ce n'est pas déjà fait :3

Les Recensements - Hop, tout les recensements sont dans cet unique sujet ! Merci de le remplir obligatoirement !

Le Journal - Va zieuter ce qu'il s'y passe, cela peut avoir un impact en rp et donc pour ton personnage, le journal n'est pas à négliger !

Les Adoptions - Tu cherches un maitre ou un pet ? C'est par ici !

Les Rp's - Si tu n'as personne avec qui commencer un rp, poste une demande ! N'oublie pas que si quelqu'un t'intéresse, tu peux aussi le MP directement pour faire ta demande :3

Les Relations - Si tu veux lister ce qui attendra ton personnage avec les autres, créer ton petit sujet !

Le Flood - il est un peu négligé, mais il y aura toujours quelqu'un pour venir le dépoussiérer, surtout côté Game, alors n'hésite pas !


Bon jeu parmi nous !

avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 25 ans
En bref !:
♔ Pet Indressable ♔
♔ Pet Indressable ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 302
Date d'inscription : 28/06/2013
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Akaan Haran, la beauté à l'état pure. (Terminée) Dim 9 Déc 2018 - 15:29
Hello,

Bienvenue parmi nous beau gosse Cool
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 23
En bref !:
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 112
Date d'inscription : 15/05/2018
Localisation : Ici
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Akaan Haran, la beauté à l'état pure. (Terminée) Dim 9 Déc 2018 - 15:36
Oh merci ! (Je crois que ton avatar est parti faire un tour !)
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 25
En bref !:
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 16
Date d'inscription : 07/12/2018
Age : 30
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Akaan Haran, la beauté à l'état pure. (Terminée) Dim 9 Déc 2018 - 16:10
Oui lol il est allé chercher un cadeau pour toi Wink
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 23
En bref !:
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 112
Date d'inscription : 15/05/2018
Localisation : Ici
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Akaan Haran, la beauté à l'état pure. (Terminée) Dim 9 Déc 2018 - 16:24
Oooooh ouiiiiii ! C'est quoi? C'est quoi? C'est quoi? *a peut être un peu de puce en plus du papillon. ^^*
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 25
En bref !:
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 16
Date d'inscription : 07/12/2018
Age : 30
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Akaan Haran, la beauté à l'état pure. (Terminée)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Akaan Haran, la beauté à l'état pure. (Terminée)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Ce n'est pas la beauté de la femme qui ensorcelle, mais sa noblesse
» La beauté n'attend pas... [2 filles recquises]
» "Il y a pas de lumière sans clarté, pas de beauté sans bonté" - Sara Ebstein
» [Mission - Rang B]Beautés Fatales[Coop - PV : Seki Raiken]
» La beauté d'un Crépuscule en attire plus d'un... | PV Hivernou ♥ |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domination Hybride :: La ville du renouveau : Avant Propos :: Présentation-
Sauter vers: