Forum RPG + 18 ans Guerre d'espèce
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

EVENT : Et si on papotait un peu ? - Amos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: les faubourgs réhabilités :: Les habitations luxueuses :: Demeure de Liam Cattin
MessageSujet: EVENT : Et si on papotait un peu ? - Amos Mer 15 Aoû 2018 - 18:46
Tu arrives enfin à la maison avec ton nouveau pet qui ne semble pas être quelqu'un de très bavard. Même si tu l'es, tu préfères les personnes silencieuses et moins envahissante que la lapine. D’ailleurs, elle t'attend devant le pas de la porte, un grand sourire aux lèvres. Quand elle voit votre nouveau compagnon, elle grimace immédiatement et s'approche de toi en colère.

- "Pourquoi tu me ramènes un serpent ? Je croyais que tu devais aller chercher un pet !

- C'est ce que j'ai fais. Si tu veux bien nous laisser passer, je pourrais lui présenter les lieux. Oh, et, tu pourrais aller me chercher au magasin quelque chose pour lui couper ça ?

Elle observe avec écœurement les chaînes de l'hybride avant de soupirer et de disparaître à l'intérieur. Elle ne pose pas de question, heureusement pour toi. D'habitude, elle t'aurait directement agressé pour savoir ce que cela voulait dire. C'est mieux comme ça. Tu ne veux pas l'avoir dans les pattes pendant que tu montres au serpent ses nouveaux repères.

Tu entres à l'intérieur et fis faire de même à ton "pet". Tu enlèves ensuite tes chaussures pour les mettre contre le mur. L'endroit empeste le parfum de la lapin. tu grinces des dents : elle en a encore trop mit et maintenant toute la baraque sent une sorte de fleurs puantes. Elle le sait pourtant que tu détestes ça ! Tu jettes un coups d’œil aux menotte du serpent avant de porter ton attention sur ses chaussures ? Est-ce qu'il pourra seulement les enlever ? Et pour la bouffe ? Est-ce que tu risques de devoir lui donner la becter ? Tu frissonnes en imaginant lui passer la cuillère dans la bouche comme une amoureuse à son chéri.

- Si tu as besoin d'aide pour tes chaussures, n'hésite pas à le dire.

Tu ne le regardes même pas en disant cela, cherchant des yeux la lapine qui doit arriver d'une minute à l'autre. Elle arrive enfin dans le couloir et tu lui claques tes dents devant son nez. Elle fait un saut incroyable avant de te foudroyer du regard. Toi, tu lui souris, victorieux, avant de prendre ton air le plus sérieux.

- Essayes encore de faire empester ma baraque comme aujourd'hui et je te jure que ton nez va vraiment y passer !


Elle hausses les yeux en l'air avant de te passer à côté et de sortir, évitant d'observer le serpent. Tu souris intérieurement alors que tes hormones grondes contre l'horreur que tu as causé : une femelle alpha est sensée être la maîtresse des lieux, mais tu ne veux pas la considérer comme tel. Tu ne l'a jamais fais.

Tu finis enfin par poser tes yeux sur le serpent. Ses yeux rouges t'interpelles, mais pas plus que son collier. Dois-tu aussi l'enlever, ou est-ce un cadeau de son maître ? Tu ne veux pas lui poser la question, pas tout de suite. À vrai dire, tu voudrais éviter : à tous les coups, c'est pour dire qu'il est son objet sexuel. Il a fallu que tu tombes sur une espèce de gigolo. À moins qu'ils sont un couple de sado-masochisme ? Quel horreur...

- T'as faim ? Je vais faire à manger. T'es allergiques à quelque chose ou je peux faire ce que je veux ?
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge: 21 ans
En bref !:
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Date d'inscription : 17/06/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: EVENT : Et si on papotait un peu ? - Amos Jeu 16 Aoû 2018 - 16:36
EVENT : Et si on papotait un peu ?
Amos se perd un peu dans son esprit en arrivant. La propriété est grand, très grande. L’hybride devait être riche pour avoir un si beau palace ! Le serpent secoue sa tête. Reprenant ses esprits. A vrai dire, ce fut surtout la voix colérique qui l’arracha à ses songes. « Pourquoi tu me ramènes un serpent ? » Le serpent en question siffle, commence à la fusiller du regard. Il a l’impression de la faire chier à peine arriver. Et oui, c’est la triste réalité, c’est un pet. Enfin, pour lui, c’est que sur les papiers, même sur Lucien lui rabâche et le bat pour lui faire rentrer l’inverse. Ho oui il n’a pas oublié les paroles de ce dernier avant qu’il ne l’abandonne dans l’animalerie. Il n’a pas non plus oublié la dernière punition, enfin… La plus violente surtout. Le reptile aimerait tellement effacer ses marques au plus vite, mais son corps est bien trop affaibli pour ça.

- Qu’est-ce qu’elle a la lapine ? Elle s’pas fait sauter s'matin ou quoi ?

Toujours les bons mots avec Amos. Le mammifère lui, vient de demander de quoi couper « ça ». Un frisson parcourt la colonne vertébrale de l’animal à écailles. C’est lui le « ça » ? Il n’y comprend vraiment rien et son visage mélange agacement et incompréhension. Surtout… Il tirait vraiment la tête quand il s’était adressé à la lapine. Serait-elle la compagne de Liam ? Peut probable. Ils se seraient embrassés une fois rentrer. Quoique… Ho est puis ce n’était pas ses affaires.

Amos pose un pied à l’intérieur de la demeure. Elle est luxueuse, un palace comparer à l’appartement de Lucien. Ses yeux s’écarquilles, s’illumines une fois à l’intérieur. Cela lui rappel le grand restaurant de son maître, son maître humain. Sauf la décoration très… Africaine ! Il ne s’y attendait pas. Cela voudrait donc dire que Liam serait un mammifère d’Afrique ? Probablement. Pour une fois qu’il utilise son cerveau. Mais bon, ne comptez pas sur son flair pour qu’il sache avec certitude quel animal est son nouveau propriétaire. Un canidé, sans doute. Ou un de ces gros félins, les lions, c’est ça. Parce qu’il y a quasiment que des herbivores partout dans la décoration. Mais le maître des lieux ne semble pas avoir de cornes sur la tête. A moins qu’on ne lui ait arraché ou coupé ?

Une nouvelle fois, on le tire de sa rêverie. Cette fois-ci, c’est Liam qui vient de le tirer de là. Le mammifère parle alors d’aide pour ses chaussures. Le serpent regard alors ces dernières, remarque enfin que son hôte ne les a plus et finit par s’asseoir par terre pour chercher à les enlever. Pas question de lui demander de l’aide ! Il y arrivera tout seul ! Enfin… Il l’espère.

- J’pas b’soin d’aide !

De toute façon, il ne l’avouera jamais s’il en a vraiment besoin. Amos veut se montrer fort, comme toujours. Pourtant, il a une triste mine. Puis il assiste à une petite scène. Il n’a pas rêvé ? Le mammifère à manqué de morde le nez de la lapine ?! Ses yeux se sont écarquillés, ses paupières ont papillonnés l’espace d’un instant. Lui a toujours le cul par terre à défaire ses chaussures, à tiré dessus. Lui qui déteste tant avoir une paire de pompe aux pieds… C’est bien une idée de Lucien ça ! Bon, il ne lui reprochera pas d’être habillé, parce que même s’il n’est pas pudique, ça ne l’aurait pas fait…

Mais le serpent commence à se poser des questions. Bon, pas spécialement sur la nature de la relation entre le mammifère et la lapine, mais plutôt s’il est bien tombé… Après tout, Il semble lui aussi avoir un grain ! Bon sang… Sur quoi était-il tombé encore ? Amos parvient enfin à enlever sa deuxième chaussure et la pose rageusement à côté de l’autre, vers l’entrée. Avant qu’il ne se relève, Liam pose ses yeux sur lui et lui pose une question. Enfin quelqu’un se soucis de lui et de sa faim ! Ce n’est pas spécialement un grand mangeur, mais quand on sait les repas servit par une certaine souris… Un sourire arrive enfin à glisser sur ses lèvres alors qu’il lui répond, profitant ainsi pour se relever :

- T’peux faire s’que tu veux à manger. J’pas d’allergies, mais j’sens facilement si c’est un peu trop épicer ou s’genre de chose. Dit ? J’peux t’aider ? Chai qu’ça s’voit pas, mais j’étais cuisinier avant !

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 32 ans
En bref !:
♔ Perle Rare ♔
♔ Perle Rare ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 362
Date d'inscription : 02/04/2018
Age : 26
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: EVENT : Et si on papotait un peu ? - Amos Mer 22 Aoû 2018 - 19:17
Tu espères que ton nouvel hybride d'un mois apprécie sa nouvelle maison, même si au fond de toi tu le sais, tu t'en fou complètement. Les pets ont toujours des êtres infâmes, heureusement pour toi, il n'est pas exactement comme eux. Non, il est comme toi, un hybride. Pourtant, tu ne veux rien lui devoir ni rien lui donner. Il n'est que de passage. Tu ne veux pas t'attacher, même si c'est pour contrarier tes hormones qui te mène la vie depuis toujours. Peut-être que tu vas finir par craquer une jour...

Tu entends le serpent et tu sors te tes pensées. Ta collègue se faire sauter ? Tu éclates de rire face à l'allusion. Qui voudrait-elle ? Elle est bien trop vieille pour les jeunes hybrides et les rares vieux de la ville n'en veuillent pas non plus. Non, elle est seule pour le moment, personne pour la sauter comme le reptile le sous-entendu. Tu souris, moqueur.

- Si seulement elle se faisait sauter. Elle me laisserait enfin tranquille.

Tu observes ton invité regarder ta décoration. Il avait l'air surpris et tu t'étonnes d'être content de cela. Pourtant, la lapine passe tous les jours ici et tu n'avais jamais ressentit ça. C'est sûrement parce qu'elle n'y prêtait aucune attention contrairement au reptile. Lui, il analyse son environnement avec beaucoup d’intérêt. Lier à la peur ? À de la curiosité ? Tu n'en sais rien. Néanmoins, tu sens ton corps se réchauffer et tu souris comme un enfant auquel on a offert son premier bonbon. Il n'est peut-être pas si terrible mal que ça, finalement.

Quand tu lui proposes de l'aider à enlever ses chaussures, il refuse. Tant pis pour lui. De toute les manières tu étais occupé avec ta collègue pour apercevoir sa mine triste et te poser des questions. Quand elle est partit, tu jettes un coup d’œil au serpent et tu le vois poser ses chaussures près l'entrée. Il en a mit du temps ! S'il est aussi inutile pour enlever une simple chaussure qu'est-ce que cela va donner aux toilettes ? Tu ne veux y penser. Pour le moment t'a qu'une envie, c'est te faire un bon dîner.

Tu vois naître un sourire sur le visage de ton prisonnier. Cela te fais bizarre de le voir content. tu n'as avais pourtant pas poser une question si important que ça, si ? Mais, il semblait plus... détendu ? Tu n'en sais rien. Tu continues à le détaillé pendant qu'il se lève et te pose une question à son tour. Et quel question ! Ton sourire s'évanouie et un étonnement complet apparaît sur ton visage. Soudain, tes lèvres remontes rapidement et tu éclates de rire sans pouvoir t'arrêter. Tu n'arrives même plus à parler tellement tu rigoles. Tu t'étrangles presque avant d'aller te servir un verre d'eau. Tu bois rapidement avant de respirer profondément devant la blague que venait de te proposer l'esclave. Quel idée de te faire une farce comme ça ! Il veut te tuer ou quoi ?! Après t'êtres assuré d'être assez calmer pour lui parler, tu te tournes vers lui, dévoilant tes dents blanches.

- M'aider ? Toi ? Et comment ? Tu es attaché je te rappel. À moins que quand t'étais cuisiner tu étais aussi dans cet état ?

Ton sourire mesquin apparaît. Il est finalement bien plus amusant que ce que tu t'y attendais. Tu espères cela soit le cas pendant tout le mois de son séjour avec vous. D'ailleurs, qu'est-ce que tu peux lui préparer à ce manchot enchaîné ? Tu te souviens qu'il y a encore des poitrines de poulets dans le réfrigérateur et des tomates cerises fraîches du marché. Tu peux faire du poulet aux amandes et tomates, cela fait longtemps que tu n'en as pas fait. La lapine, n'aimant la viande, t'as toujours emmerdé avec ça et tu n'en as pas refait depuis belle lurette. Mais maintenant que vous avez un invité carnivore, tu désires réellement faire cette recette. Dans le pire des cas, elle peut manger la salade santé aux légumes et quinoa qu'elle s'est faite hier. Tu penses que de toutes les manières, c'est probablement ce qu'elle a prévu de faire.

Tu te diriges vers le frigo et y sort les poitrines de poulet que tu installes contres une planche à découper. Tu sors également un couteau à viande d'un tiroir et le poses à côté de la planche. Soudain, une idée te viens dans la tête et te sens que cette journée va être génal. Tu jettes un coup d’œil au domestique et lui souris d'un air moqueur. Tu poses ton dos et tes coudes contre le contoir de la cuisine d'un air provocateur.

- Si tu arrives à couper ces poitrines de poulet, je veux bien te laisser m'aider. Si ce n'est pas le cas, ne t'avises plus de me demander ce genre de connerie.

Tu perds son sourire, lançant un regard sérieux au le valet. S'il est incapable de faire cette tâche, il peut toujours rêver de l'aider faire à manger. Ici, c'est toi le cuisinier, pas un incapable adorant le sado-masochisme.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge: 21 ans
En bref !:
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Date d'inscription : 17/06/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: EVENT : Et si on papotait un peu ? - Amos Sam 25 Aoû 2018 - 11:28
EVENT : Et si on papotait un peu ?
Ses sourcils se froncèrent d’un coup. Un sifflement aigue s’échappa alors de ses lèvres. Il tirait la tronche, c’est le cas de le dire ! L’autre la, il était en train de se fendre littéralement la poire après lui avoir proposer de l’aider en cuisine. D’où cela était amusant ? Si sa queue de serpent pouvait battre comme d’agacement comme celle des chiens, elle le ferait ! Mais voilà, c’est un reptile, les reptiles restent plutôt froid niveau réaction. Son agressivité revient au galop ! Lui qui déteste tant qu’on se moque de lui, qu’on ne le prenne pas au sérieux.

- Qu’est s’qu’y t’fais marrer connard ?!

Tout de suite les mots doux. Mais c’est ainsi qu’Amos s’exprime le mieux. Il ne sait pas parler normalement, les gros mots font partie de lui et de son vocabulaire courant. Liam parvient enfin à se reprendre, même si cela ne fait pas desserrer la mâchoire du serpent pour autant. Et ce n’est pas les dents blanches de l’animal en face de lui qui va l’effrayer au contraire ! Loin de se démonter, lui aussi montre ses crocs, ses dents pointues tel un requin, pourtant, c’est bien un serpent.

A ses mots, l’américain siffle à nouveau. Sa tête se baisse et ses pupilles sang regarde les menottes. C’est vrai, il les avait oubliés celle-là… Amos claque des dents et tire dessus, sans succès vous vous en doutez bien… Mais le ton employé par le mammifère le fit relever la tête pour pouvoir lui répondre avec acidité :

- P’tain ! Bien sûr qu’non ! Trouve un truc qu’pour les détacher aussi !

Oui, sans pression le reptile venait de donner un ordre à son maître de substitution. Non non, il ne se démontait pas, d’ailleurs, il le cherchait du regard, voulant planter ses pupilles dans les siennes comme pour montrer qu’il était sérieux. C’est vrai quoi ? Lucien n’a pas pensé à lui fournir les clefs pour se détacher, normal quand on connait la souris… Ni même les donner aux vendeurs de l’animalerie. Du coup, le voilà coincer avec des liens en métal pas bien lourd, mais très encombrant.

Puis, son regard le suit jusqu’en cuisine. Sans aucune hésitation, à vrai dire, il se voyait mal rester planter en plus milieu du salon… Surtout que désormais, Amos tenait dur comme fer à lui prouver à quel point c’était un bon cuisinier et surtout, qu’il savait cuisiner. Bon, avec les menottes, ça restait à voir… Mais, peut-être que l’américain trouvera quelque chose pour les couper là-bas ? Le serpent rentra à la suite de Liam dans la cuisine. Son regard sang parcouru la pièce. Cela faisait tellement de temps qu’il n’avait pas pu cuisiner. Et en plus de cela, il n’y avait pas que la maison qui était luxueuse, l’intérieur et le frigo semblait remplit de mets qui ne demandaient qu’à être cuisiner avec du savoir-faire. C’est vrai que cela serait dommage de gaspiller ces mets de qualité.

Amos regarda faire Liam. Du poulet ? Très bonne idée ! Cela pourrait l’aider dans sa quête de refonte de ses muscles. Oui. Ce serait bien qu’il profite d’être loin de Lucien pour pouvoir se muscler à nouveau. Cela pourrait bien faire pencher la balance en sa faveur lorsqu’il reviendra chez lui. S’il pouvait le craindre, ça l’arrangerait… Amos s’approcha du plan de travail, ses mains attrapèrent les poignées des placards, les ouvrant pour chercher quelque chose pour couper ses liens. Sa paume droite attrapa une paire de ciseau, l’ouvrant, essayant de couper le fer avec. C’était drôle à voir, mais surtout, très inutile et d’ailleurs, le serpent enragea de lui-même et jeta de rage la lame, claquant le tiroir où il l’avait sorti.

- P’TAIN D’MERDE !

Le mammifère venait de s’adresser à lui. Amos le regarda avec un regard dès plus mauvais. Son pas est lourd, on aurait dit un t-rex qui marchait dans la cuisine, faisant légèrement vibrer le sol de ses pas, enfin, tout est relatif, c’était plus les bruits sourd de ses pieds qui donnaient cette impression-là. Un défi ? Un sourire se peint sur son visage, large, dévoilant toute ses dents. Le reptile était prêt à le relever.

- Si j’arrive, j’t’e prévient… Tu m’enlève ces trucs !

La requête passée, sa main rouvrit le tiroir dans lequel il avait trouver un peu plus tôt le ciseau. C’était là que se trouvait les grands couteaux de cuisine. Il en prit un, un couteau d’office ? Puis, en fouillant dans d’autres placards ce fut au tour de la planche à découpé. Amos mit la poitrine de poulet sur le support en bois, prit le couteau dans sa main droite et positionna la gauche comme le font tout bon cuisinier pour ne pas se coucher. Un sifflement rageux s’échappa de ses lèvres. Il allait devoir y aller doucement et calculer ses mouvements qui étaient bien sûr, très réduit vu le lien qui reliait ses poignets. Pourtant, il parvient sans trop de mal à couper le poulet et d’ailleurs, un sourire victorieux glissa sur ses lèvres.

Un sourire qui fut bien plus franc lorsque l’américain avait fini de tout couper. D’ailleurs, ses paumes attrapèrent la planche pour la montrer fièrement à Liam.

- T’vois que j’pouvais l’faire ! Bon… Qu’est’ce t’veux faire avec ? C’d’la viande d’qualité faut pas gâcher !

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 32 ans
En bref !:
♔ Perle Rare ♔
♔ Perle Rare ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 362
Date d'inscription : 02/04/2018
Age : 26
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: EVENT : Et si on papotait un peu ? - Amos Mer 29 Aoû 2018 - 9:53
Tu souris face à l'énervement de ton pet. Ce que tu peux t'amuser en se moment. Même si le serpent venait de te donner un ordre, tu préfères l'ignorer pour le moment. Mais tu sais que si il continue sur cette lancée, tu vas vraiment finir par t'énerver. Et le seul problème avec ça, c'est que tu as tendance à utiliser tes dents. Si tu dois rendre la bestiole en état, il va falloir que tu te retiennes de faire l'idiot.

Tu observes sans comprendre ce que fais le serpent à ouvrir tes tiroirs et attraper une lame. Tu le vois essayer de couper ces liens en métal avec et tu ne peux t’empêcher de rire à nouveau. Tu le trouve ridicule à essayer avec tant d'effort pour quelque chose d'aussi dur. Soudain, le serpent claqua le tiroir rageusement te faisant tressaillir. tu as été légèrement surpris par sa réaction, mais tu sens que la colère monter. Pour qui se prend ce prisonnier ridicule ? Il n'est pas chez lui et il fait comme si cela l'était. Tu grognes un peu, te jurant de venger ton tiroir malmené. "écorche-le !" hurlent tes hormones et tu te demandes si tu ne vas finalement les suivre.

Ses pas sont lourds dans la cuisine, t'énervant encore un peu plus. Tu fronces les sourcils quand il marchande la libération de ses mains s'il arrive à couper le poulet. Il ne comprend que ce qu'il veut entendre... Tu soupires et le regarde faire en silence, ronger par l'envie de lui claquer la tête contre le comptoir de la cuisine. Il sort un autre couteau d'un des tiroirs et tu hausses les yeux. Tu a sorti le matériel pour lui, mais il doit être trop égocentrique pour prendre ce qu'on lui propose. Sa découpe est pas trop mal et tu te surpris à te demander depuis combien de temps il y a été cuisinier. Le reptile doit être fière de lui car il te montre la planche avec un sourire vainqueur. Tu claques la langue, agacé d'avoir perdu ton défi. Pourtant, tu lui avais proposé de cuisiner avec toi, pas de le détacher.

Tu attrapes la planche qu'il tient et la repose sur le comptoir en perdant l'envie de faire quelque chose. Pourtant, si tu ne fais rien, il aura gagner et tu perdras bien plus que ton honneur. Tu approches ton visage de lui, le foudroyant le regard d'un air mauvais. Sans prévenir, tu mets tes mains dans les poches et sors une sucette goût vanille que tu déballes rapidement. Tu forces à ouvrir la bouche de ton esclave en appuyant fermement sa bouche avec tes doigts et t'y fourres sans ménagement la sucette. Tu entends la sucrerie claquer contre les dents du serpent, mais tu t'en fou royalement.

- Essayes déjà d'être plus doux et, peut-être, je te le dirais.

Tu lui donnes ton plus beau sourire hypocrite avant de prendre les tomates du frigo et de les couper en deux. Tu fais de même avec des échalotes après les avoir pelés. Tu sors ensuite une cocotte d'une armoire puis ajoute de l'huile d'olive. En attendant que cela chauffe, tu fixes du coup de l’œil le garnement. Tu sors rapidement trois assiettes et les fourrer dans ses bras, un immense sourire aux lèvres.

- Mets la table. Si tu en casses une, je te casses les dents.

Ta menace est sincère. S'il ose faire quelques choses, il se peut que tu ne le brises par que les dents. Peut-être les mains ? Il doit y tenir pour pouvoir faire à manger. Pourtant, tous les bleues qui se promènent sur sa peau doit être dérangeant à force. Qu'importe. Un de plus, un de moins, cela ne doit pas lui changer beaucoup. Est-ce qu'il possède des cicatrices? peut-être. Il a la tête d'un hybride qui en doit en posséder beaucoup, surtout à force de répondre de la sorte. Il faudra que tu le dresses un peu pour qu'il ne fasse pas de connerie et qu'il te réponde mieux. Même s'il est un hybride, tu détestes les personnes qui oses t'insulter ou te manquer de respect. Tu désires juste les voir crever sous des pieds.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge: 21 ans
En bref !:
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Date d'inscription : 17/06/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: EVENT : Et si on papotait un peu ? - Amos Ven 31 Aoû 2018 - 12:16
EVENT : Et si on papotait un peu ?
Le serpent fut surpris. Il semblait énervé Liam. Tant mieux dans un sens, non ? Peut-être bien qu’il arrivera à le mener par le bout du nez finalement. Le canidé était si différent de Lucien qui l’aurait sans doute frappé rien que pour avoir montrer victorieusement la planche. Mais à sa grande surprise, le mammifère sorti une sucette. Mais au lieu de la mettre dans sa bouche, ce fut dans celle d’Amos qu’elle fut enfournée. Une tête proche du dégoût se dessina alors sur ses lèvres. Trop sucré ! Le reptile la retira vivement de sa bouche en sifflant. Tirant par la même occasion sa langue fourchue. En plus, Liam lui a fait mal ! La sucrerie a claqué contre ses crocs pointus sans aucune douceur !

- Comment ça plus doux ? T’façon, j’le verrais bien quand t’auras fini, alors, ça ne rime à rien d’pas m’le dire.

C’est si rare qu’Amos dise quelque chose d’intelligent. Mais l’autre lui offre un sourire qui n’a rien de sincère. Le reptile alla chercher un verre d’eau pour rincer sa bouche. Ce genre de confiseries, ce n’est pas pour lui et sa langue délicate. Une fois un premier, puis un second verre d’avaler, il va mettre la sucette à la poubelle, regardant avec un air semi-blasé Liam. Alors qu’il appuyait de son pied sur la pédale de la poubelle :

- T’peux pas manger d’trucs avec autant d’sucre. C’est dégoûtant !

Et puis, à peine avait-il fini de la jeter que le mammifère vient à lui, les assiettes à la main, le forçant à les prendre. Le serpent le regarda avec surprise. Un sifflement sorti de ses lèvres. Pour qui se prend-t-il ce canidé ? Ok, il a des raisons de na pas avoir confiance en lui vu son caractère mais tout avoir de même… Ses sourcils se froncèrent en le regardant.

- C’est ça… Prend-moi pour un abruti…

Dans un bruit fort, Amos déposa les assiettes sur la table. Les assiettes étaient bien arrivées à bon port. Et était désormais bien placé sur la table, malgré les vibrations et le magnifique bruit de porcelaine entrechoquer qu’elles avaient fait. Amos alla chercher les couverts pour dresser la table comme s’il était dans un grand restaurant

Au tour des verres Le reptile prit son verre pour le déposer en face d’une des assiettes Puis, il alla chercher les autres verres, le placard était un peu haut. Autant un verre ça allait, mais alors deux verres…. Que bien évidemment, le serpent voulait prendre en un coup. L’un des deux verres cogna dans un autre verre qui poussa un autre verre, l’effet dominos, finissant par en faire tomber un au sol dans un grand fracas de verre. Bien des morceaux s’éparpillèrent au sol. La tête d’Amos fut rentrée dans ses épaules à cause du son provoqué par le verre brisé.

- Et MERDE !

Bon, ce n’était pas une assiette qui avait cassé, mais un verre. Néanmoins, le serpent tourna lentement sa tête vers Liam, restant un peu la tête dans les épaules.

- Ho ça va ! C’est pas une assiette !

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 32 ans
En bref !:
♔ Perle Rare ♔
♔ Perle Rare ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 362
Date d'inscription : 02/04/2018
Age : 26
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: EVENT : Et si on papotait un peu ? - Amos Mar 11 Sep 2018 - 17:31
Tu laisses ton sourire s'élargir quand tu vois le reptile aller se rincer la boucher deux fois, même si tu trouves horrible qu'il ait jeté ta sucette à la poubelle. Certes, ce n'était pas un des parfums que tu préfères, mais tout de même ! Le pire, c'est que ton pet te sermonne sur cela. Tu fronces les sourcils et marmonne un "qu'est-ce que cela peux te foudre de toute les manières?" Tu détestes vraiment qu'on te réprimande sur ta manie à manger trop de sucrerie. La dernière personne qui a essayé de te faire changer, tu l'as envoyer à l'hôpital avec une carte de bon rétablissement.

Tu essayes de te concentrer sur le plat que tu veux préparer. La coupe de la viande facilite la cuisson, mais ça, tu évites de le crier sous tout les toits. Ton prisonnier ne te lâcherait plus si tu oses le faire. Si tu peux l’empêché d'être content de quelque chose, ce sera mieux pour toi.

Tu suis ses mouvements d'un coup de l’œil pendant qu'il installe la vaisselle. Voyant qu'il s'en sort pas si mal, tu décides de t'occuper exclusivement de ton repas. Tu ne veux pas le rater, sinon l'autre cruche n'arrêtera pas de te rabâcher les oreilles. Tu dores les morceaux de poulet dans ta cocotte avant de les enlever. Tu mets de côtés les poulets à côtés de toi avant de nettoyer la cocotte. Tu ajoutes de l'huile, fais revenir les échalotes, puis remets les poulets en ajouter avec les amandes. Tu assaisonnes le tout avant de mettre du miel et de baisser le feu.

Tu remarques que le boulet s'occupe de mettre les verres un par un. Tu soupires discrètement: plus incapable, il n'y avait pas. Tu essayes de l'oublier, mais il vient chercher une nouvelle réserve de vaisselle. Il te semble un peu trop petit pour attendre le haut de l'armoire et tu espères que ce débile ne va pas te faire casser quelque chose. Hélas, ce qui doit arriver, arriva. Sous tes yeux ahuris, tu vois, en ralenti, un verre tombé contre un autre pour le faire faire chuter contre le sol. Le bruit résonna dans toute la cuisine et tu restes là, regardant les bouts de verres brisés, d'un air abasourdit.

Si son esclave d'un mois avait la sage idée de se taire, tu penses que tu l'aurais pardonné. Hélas, l'idiot te réplique que ce n'était pas une assiette, ce qui te mets hors de toi. Tu claques des dents férocement avant de lui attraper le col et de le rapprocher dangereusement de ton visage. Tes traits sont déformés sous la colère et tu veux le mettre en pièce. Hélas, tu dois te tenir et éviter de faire un carnage. Comment est-ce que tu expliqueras les marques de sang à la peluche vivante?

- Mais quel pauvre abrutit sans cervelle ! Même pas foutu de mettre la table sans casser un truc !

Tu utilises ta tête contre la sienne, d'un geste plein de rage, faisant le plus beau coup de boule que tu ais fait, manquant de peu de te mettre KO. Cela aurait pût être idiot, mais comme tu as déjà l'habitude de ce genre de chose, tu arrives plus au moins à éviter de te faire trop mal.

Ne le laissant pas se ressaisir correctement, tu le traînes jusqu'à ta chambre et le jettes contre le sol avec force. Tu vois ta vision se troubler tant ta colère est grande et, ta douleur au front ne fait qu'empirer la chose. Tu sais que tes instincts réclames le sang de cet idiot, mais tu réussis à revenir sur terre en secouant la tête. Tu essayes de la bave qui a coulé pendant ta période d'absence avant d'attraper les poignets de l'animal au sang froid et de l'attacher avec une courte corde contre le pied du lit. À vrai dire, tu ne sais pas pourquoi tu la gardes dans ta chambre, mais au moins, là, elle peut servir.

- Maintenant tu resteras jusqu'à ce que je vienne te chercher. N'essaye pas de faire le con, sinon je te jure de faire des choses que je ne désire vraiment pas faire.

Au moins, tu es sûr qu'avec cette menace, qu'en réalité tu as aucune idée de la punition, cet empoté hésitera à faire l'idiot avec toi. Tu ressors de la pièce en marchant lourdement, en claquant bien la porte derrière toi. Tu retournes vers ta cuisine, soupirant pour essayer de te calmer. Si cet andouille réussit à te faire sortir de tes gongs en seulement quelques heures, tout un mois risquait d'être impossible.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge: 21 ans
En bref !:
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Date d'inscription : 17/06/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: EVENT : Et si on papotait un peu ? - Amos Sam 15 Sep 2018 - 13:30
EVENT : Et si on papotait un peu ?
Oui, le mammifère avait raison. Qu’est-ce que cela pouvait lui faire après tout ? Il ne le reverrait très certainement plus une fois passer le mois chez lui et il le retrouvera de nouveau, l’autre, celui qu’il veut fuir et en même temps, qu’il ne peut fuir sous risque de souffrir le double de la dernière fois. Comment Lucien ferrait ça ? Amos l’ignore et ne veut même pas tenter le diable, pas tout de suite.

Pour le moment, le serpent cherchait plutôt à mettre la table, bien que, cela est très vite dérapé… Il ne l’avait pas fait exprès, encore heureux… Mais c’était arrivé. Le verre s’était fracassé au sol. Et puis, le reptile c’est permis une remarque, celle de trop comme d’habitude. Le serpent l’a entendu. Il L’a entendu claquer la langue. Les pupilles d’Amos se mettent à regarder Liam, à la surveiller. Comme si son instinct lui disait de faire attention.

Trop tard ! le canidé a attrapé son corps de t-shirt et à rapprocher sa tête de son visage. Il est menaçant. Amos sent le coup de boule arrivé et il arriva. Sans rien avoir pu faire. Enfin… Le mammifère l’a traité d’abruti juste avant, poussant le serpent à le fusiller du regard, sifflant, creusant même sa ride du lion.

- Chui pas un a-…

BAM ! Le coup de tête retentit lui offrant une bonne douleur frontale et un front de plus en plus rouge. Amos gémit de douleur, cherchant à porter ses mains à son front, mais l’autre est plus rapide… Le reptile se retrouve trainer, de force, jusqu’à une chambre. La peur grandit en lui alors qu’il est jeter au sol. Il se redresse, les fesses sur le sol. Il regarde Liam, puis la porte derrière lui. Son cœur pulse à grande vitesse dans sa poitrine. Il a peur, très peur. Sa respiration aussi est rapide. Le serpent en oublierait même la douleur à son front. Dernier coup d’œil vers la porte derrière le mammifère. A force de prendre peur, son corps l’a ramené au fond de la pièce. Le dos se heurtant au mur, ce qui le fit sursauter.

Un petit cri effrayer lorsque Liam avance dangereusement vers lui. Il a l’impression de voir Lucien et avant même que l’autre ne s’accroupit pour l’attacher, alors qu’il tremblait comme une feuille, revoyant la scène d’horreur d’il y a quelques semaines…

- T’vas m’violer c’est ça ? HEIN ?! HEIN ?! Comme l’AUTRE ?!

Liam l’attache. Lui, continue de trembler. Une corde, c’est si facile à rompre… Pourtant, le reptile n’y pense même pas. Il est effrayé. D’ailleurs, le canidé ouvre une nouvelle fois la bouche, alors qu’il s’est reculé de lui. C’est une menace et pas une petite ! C’est ça ! Il veut le torturer autant que Lucien ! Il se sont passer le mot, ce n’est pas possible autrement.

- S’vous plait… M’violez pas ! J’f’rais tout c’que tu voudras. C’promis… J’veux pas être soumis à nouveau !

Le reptile le regarde s’en aller, en silence. Toujours au fond de la pièce. Même après plusieurs minutes d’absences. Ses yeux détail l’endroit mais sans plus. Amos n’ose rien toucher, alors, il reste assis, presque, prostré sur lui-même, contre le mur. Sa peur au ventre, jusqu’à ce que Liam daigne le sortir de là. Ses yeux fixent la porte, son billet de sorti pour ici, mais pas celle de la liberté. Si seulement le serpent était tombé sur un maître ou une maîtresse qui prônait la liberté des espèces ! Alors il ne serait sans doute pas loin d’être libre et sans doute mieux traiter qu’avec ce mammifère qui avait un tempérament encore plus étrange que celui de la souris.

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 32 ans
En bref !:
♔ Perle Rare ♔
♔ Perle Rare ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 362
Date d'inscription : 02/04/2018
Age : 26
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: EVENT : Et si on papotait un peu ? - Amos Ven 21 Sep 2018 - 17:42
Tu termines la nourriture avec un étrange sentiment qui te serre le cœur. Entendre ton prisonnier te supplier de ne pas le violer t'as laissé embrouiller. Tu ne sais plus du tout comment te comporter avec lui. Dois-tu te montrer plus doux? ou au contraire, plus ferme? Tu grinces des dents pendant que tu entends la porte d'entrée s'ouvrir. L'autre boule de poil viens de rentrer. Tu l’aperçois avec une pair de cisaille à la main et tu souris. Elle la pose sur la table en la faisant claquer et elle t'observe rageusement.

-"Tiens, voilà ta merde! Mais sache que c'est la dernière fois que tu m'envois bouler de la sorte."

Elle guigne au plat que tu as terminé et posé sur la table et grimace. Tu sens qu'elle va te réprimander, pourtant elle ne dit aucun mot et saisit une feuille et un stylo. Elle marque vite fait quelque chose avant de te le tendre. Tu hausses les sourcils en regard le bout de papier pendant qu'elle sort la salade aux légumes et quinoa et le met dans une boite qu'elle ferme.

Je vais dormir chez une ancienne amie à moi. Ne cherche pas à me trouver. Je reviendrais dans quelques semaines. Occupes-toi bien de l'esclave pendant que je ne serais pas là.


Tu grognes légèrement. Pour qui elle se prend? Elle n'est pas la maîtresse de cette maison ! Pourtant, tes hormones te cris de ne rien faire et, pour une fois, tu les écoutes. Tu es trop fatigué pour les réprimander. Elle ressort aussi rapidement qu'elle était venu et tu te retrouves seul. Enfin, presque seul.

Tu observes la porte de ta chambre avant de soupirer. Il va falloir s'occuper de lui avant de penser à autre chose. Tu marches dans sa direction et l'ouvre, apercevant le serpent, toujours coincé au pied de ton lit. Tu te grattes la tête avant de lâché :

- Bon, je te détaches et tu viens manger.

Ton ton neutre et calme camoufle une étrange envie de le taquiner encore et encore. Pourtant, tu te retiens en repensant à ce qu'il t'avait imploré. Être violé. Tu n'as jamais eu à éprouver quelque chose comme ça et tu espères que cela continue. Hélas, savoir que quelqu'un chez toi l'a été, tu ne peux pas t'empêcher d'essayer de l'aider. Même si c'est pour l'énerver tout le temps pour lui faire oublier ce détail horrible.

Tu t'approches et le détacha avec des gestes lents mais étrangement rapides. Tu veux pas qu'il se braque encore, mais tu veux vite le libérer pour manger. Une fois fait, tu lui ordonnes de te suivre d'un signe de main et sors de la pièce.

- J'espère que tu aimes le poulet aux amandes et tomates.


Tu remarques que tu as oublié de nettoyer les éclats de verre. Tu les ramasses un à un après avoir désigné la chaise où le reptile devait s'asseoir. Une fois terminée, tu serres ton invité et toi avant de t'installer en face de lui et de l'observer. Tu aimerais savoir son avis sur son plat, mais tu doutes qu'il te le donne si tu ne lui demande pas. Hélas, tu n'as pas envie de faire ça et continue à le regardant intensément, un coude sur la table et la mains sur la joie.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge: 21 ans
En bref !:
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Date d'inscription : 17/06/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: EVENT : Et si on papotait un peu ? - Amos
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
EVENT : Et si on papotait un peu ? - Amos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» Event 5 : Ecriture & Dessin
» Halloween event !!!
» L'event d'halloween sur FR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domination Hybride :: les faubourgs réhabilités :: Les habitations luxueuses :: Demeure de Liam Cattin-
Sauter vers: