Forum RPG + 18 ans Guerre d'espèce
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un colloc nommé Azaël (Pv Azaël)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Les vieux faubourgs :: Magasins de proximité :: Boutique de fleurs "Fleurs & Nuances" :: Loft de Ian James Golding
MessageSujet: Un colloc nommé Azaël (Pv Azaël) Dim 1 Juil 2018 - 4:52


Un colloc nommé Azaël


Après avoir garé sa voiture à l'arrière de la boutique, ils empruntèrent une porte, qui donnait dans les coulisses du magasin de fleurs et ils montèrent un escalier en colimaçon.
Arrivé devant une autre porte, Ian plongea sa main dans une des poches de sa veste et sortit une clé. Il ouvrit la porte et invita Azaël à entrer, d'un bref signe de main.

La porte s'était ouverte sur un salon avec tout le nécessaire et un canapé un peu délabré à cause d’un chat de gouttière, qui roupillait dans celui-ci.
Le loft était assez grand pour une seule personne et étonnamment clean, le sol était en parquet, une grande étagère qui était imposante autant par sa taille et par le nombre de livres, prenait tout un pan de mur.
La cuisine n'était pas très loin, dans la même pièce, elle fondait dans le décor.

Refermant la porte derrière eux,  Ian alla d'un pas raide à son bureau qui n'était autre que la table du salon, pour ranger toutes ses notes, avant que le renard n'ait pu les lire. Puis il enleva sa veste, la posant sur le dossier d'une chaise.

" Fais comme chez toi" lâcha t-il d'une voix monocorde.

Enfin, il se rendit dans la partie cuisine, ouvrant un des placards du haut, et se prit un bourbon, ainsi qu'un verre, qu'il remplit de moitié, et avala une gorgée de sa boisson favorite.

Le chat se leva et s'étira, et sautant du canapé, de sa démarche féline, il monta sur le comptoir de la cuisine et miaula, saluant son maître, qui était parti bien tôt mais qui avait oublié de lui donner ses croquettes.
Ian qui avait comprit au son de la voix de l'animal qu'il réclamait à manger, s'empressa donc de lui donner ce qu'il voulait, remplissant sa gamelle.
Puis s'approchant du renard, il secoua la boite de croquettes et lui demanda avec un sourire ironique :

" Tu en veux aussi ? " Il posa la boite sur la table et reprit avec nonchalance, le verre à la main : "ma chambre est en haut, toi ce sera le canapé. Par contre, la salle de bain est aussi à l'étage. Pas de baignoire mais un carré de douche, ça ira pour monsieur ?"

Il laissa le renard inspecter l'endroit et prendre ses marques.




Code by Wiise
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge: 23
En bref !:
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 60
Date d'inscription : 15/05/2018
Localisation : Ici
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un colloc nommé Azaël (Pv Azaël) Ven 6 Juil 2018 - 11:07

Un colloc nommé Azaël
Ian James Golding & Azaël Priest

 

Ian avait déjà mis le point sur quelque chose de douloureux, le fait qu’il faudra bien un jour que le renard passe outre son nouveau statut pour le voir. Parce que c’est son jumeau, son sang et sa chair à lui aussi. Azaël le sait que ce félin est tout sauf très gentil, mais il lui a payer la sortie, il lui doit au moins sa liberté. Peut-être même que la panthère avait tout manigancé en avance. Le canidé se ratatina légèrement sur son siège alors que le dealer exclamait haut et fort dans l’habitacle, qu’il était curieux que l’animal neige puisse ressentir de la honte.

C’est vrai qu’il ne montre que sa belle prestance et son assurance habituellement. Mais le sujet de la famille, s’était bel et bien délicat en ce moment… Puis, il tira légèrement la langue. A ses paroles, relevant enfin la tête pour le regarder. Il sait qu’il est mignon avec ses grandes oreilles pointues et sa queue pelucheuse.

- Tu n’oserais pas ? Tu ne veux pas profiter d’avoir un joli minois chez toi ? Qui te paie même en nature quand même !

Un sourire vient peindre le visage du renard un instant, pour vite s’effacer, soudain moins heureux de la décision prise par Ian. Il faut dire que dans sa bouche, sa parait tellement sérieux que dans l’esprit d’Azaël, il se voyait déjà drogué, une loque vivante qui est devenu dépendante aux drogues. D’ailleurs vu l’expression sur le visage du dealer, on n’en était sans doute pas loin ! Le renard dégluti un coup mais ne dit rien, il ne dit plus rien du trajet, sortant de la voiture qu’une fois arrivé à destination.

Il découvrit l’intérieur du loft. Très beau et épuré, bien loin de l’idée qu’il s’en faisait… Après tout, c’était un dealer, avec la drogue, il y avait des aménagements à prévoir. Sa queue animale remua avec intérêt, tandis que ses yeux analysaient les environs. Mais un frisson lui parcouru la colonne vertébrale lorsque la porte se referma derrière eux. Il rentra même l’espace d’un instant, sa tête dans ses épaules.

L’habitation était grande, très grande. Il trottina même derrière Ian lorsque ce dernier parti à la cuisine. Vu qu’il avait l’autorisation de faire comme chez lui, il prit un verre dans le même placard précédemment ouvert et se servit un verre d’eau au robinet. Cela lui fit un bien fou de pouvoir réhydraté sa gorge. Un petit sourire moqueur s’étira sur ses lèvres, même ses yeux se plissèrent légèrement pour se moquer, alors qu’il lança à la panthère :

- C’est super propre et spacieux pour un dealer ! Tu les caches où tes plantes ?

Le renard regarda alors le chat de gouttière qui s’était aussi invité dans la cuisine. Azaël le regarda et s’avança même vers lui lorsqu’Ian avait fini de lui donner à manger. Il semblait avoir faim. L’animal s’accroupit et caressa alors le petit félin, quelques caresses, car il sentit bien vite que cela dérangeait le chat. Il se releva même rapidement, comme si l’animal l’avait brûlé avec ses poils. Il regarda de nouveau vers le dealer qui venait de désigner la boite de croquettes.

- Hé ! Je ne suis pas un vulgaire chat ! Ni un exclave au dernière nouvelle… Encore heureux ! Je me ferais à manger, tu m’as dit de faire comme chez moi après tout…

Ses pieds l’amenèrent jusqu’à Ian, qui venait de lui dire où il dormirait. Cela ne le dérangeait pas, pas plus que la douche. Mais l’intonation et la manière dont la panthère venait de s’adresser à lui, lui donnait l’impression qu’il le prenait pour une princesse ou tout du moins, pensait qu’Azaël était ce genre de personne aimant son petit confort. Ce qui était vrai dans un sens… Mais il n’allait pas faire la fine bouche entre avoir un toit et être à la rue. Le canapé ferait très bien l’affaire et un bac à douche aussi.

Un sourire commença à s’étirer sur son visage à quelques idées qui lui parvenaient. Sa main glissa sous le menton du dealer pour le forcer à le regarder, à ce qu’il plonge dans ses yeux bleutés, aussi bleuté que les siens. Sa voix prit une intonation mielleuse, sa queue anima remua derrière lui, légèrement. Son visage tout proche du sien, presque, comme s’il allait l’embrasser, mais ne le faisait pas. Il restait à le regarder ainsi avant d’enfin lui dit avec un ton faussement triste pour commencer, avant de partir sur quelque chose de plus enjôleur :

- Je ne pourrais pas dormir avec toi alors ? Tu vas me laisser me fracasser le dos sur le canapé ? Mais tu sais, je ne suis pas si fragile que j’en ai l’air et puis… Moi je te donne l’autorisation de me suivre dans la douche. Les douches sont bien mieux pour rapprocher les corps, les toucher de manière si peu innocente.

Le renard embrassa le coin des lèvres de Ian avant de se reculer. Reculant de plusieurs pas pour reprendre son verre d’eau et le terminer cette fois-ci. Il quitta ensuite la cuisine, souhaitant découvrir le loft pour prendre possession des lieux. Son regard détailla chaque recoin de la pièce, y compris le canapé dans lequel il allait passer ses nuits. Puis, lentement, il se tourna vers Ian.

- Il me faudra le double des clefs si je veux aller chercher un peu de travail dans la rue ou même tout simplement un vrai travail même si, tu le sais, je ne sais faire que « ça » et gérer un hôtel.
FICHE PAR STILLNOTGINGER.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 26 ans
En bref !:
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 34
Date d'inscription : 14/06/2018
Age : 26
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un colloc nommé Azaël (Pv Azaël) Dim 15 Juil 2018 - 3:58


Un colloc nommé Azaël


Ses plantes ? Pourquoi voulait-il avoir cette information ?
Ian lui jeta un regard suspicieux, et répondit avec nonchalance :

" La boutique de fleurs se trouve en  bas."

Quant à son ironie sur le fait qu’il soit un dealer et que son loft soit clean, il préfèra l’ignorer et ne pas relever son insolence.
Après tout ce genre de remarques faisaient aussi parti d’Azaël. Même s’il paraissait « mignon » avec sa tête de peluche, il restait néanmoins un dangereux personnage, auquel il ne fallait accorder guère sa confiance. Il était peut être de la famille des canidés, mais il n’avait pas la fidélité d’un chien.
Ian eut un petit sourire en voyant son chat repousser à sa façon le renard. Même ce petit félin comprenait qu’il ne fallait pas se laisser prendre au piège d’Azaël. La cohabitation entre ces deux là allait être tumultueuse, heureusement que son petit animal dormait avec lui, dans le lit, le seul d’ailleurs  qui avait droit à cette place.

"Encore heureux ! reprit-il avec une pointe de raillerie dans la voix en reprenant Azaël, je ne suis pas non plus ton esclave à te cuisiner tes repas."

Il le voit venir vers lui, à l’expression que le renard affichait, Ian sentait bien qu’Azaël allait user une fois de plus de son charme. C’était plus fort que lui. Parfois Ian se demandait si Azaël n’était pas plutôt un collectionneur de conquêtes se cachant derrière une image de prostitué.
Il fut la bêtise suprême, l'erreur de débutant, d'accepter le petit manège d’Azaël à son égard. D’autant plus que sa manipulation puait à plus d’un mètre, son petit air enjôleur, suivi d’une moue triste, on peut dire que le renard avait sorti le grand jeu.

" La seule à dormir avec moi, est Kitty."

A son nom, le chat se mit à miauler, frottant sa tête contre la jambe de son maitre avant de prendre à nouveau place dans le canapé. Et voilà le renard qui rêvait de douche… Non pas que Ian soit le genre d’homme prude et choqué à la moindre allusion de sexe, loin de là, mais quand on a grandit dans le milieu de la prostitution, on est vacciné et immunisé.
Si Azaël voulait l’avoir il faudrait user de d’autres subterfuges. De plus Ian préférait décider par lui même de où et quand il prendrait possession du renard. C'était peut être un peu sadique de sa part que de laisser un tel suspense, telle une épée de Damoclès au dessus de la tête d'Azaël. Et bien sur cela amusait Ian de jouer au chat et à la souris. Azaël était sa proie.

Il sentit des lèvres au coin de sa bouche, comme si elles se voulaient timides  tout en apportant une invitation. Et s’il osait y répondre, vers quoi ça déboucherait, hein ?
La petite taquinerie d’Azaël lui arracha un sourire hautain.
Ian arquait les sourcils et le toisai de bas en haut.

"Si tu comptais me faire rougir, c’est raté. Ian était passé maître dans l'art de contrôler la couleur de son visage.Continue comme ça et je me fais du renard à la broche ce soir."

Il fit sa tête de panthère hybride affamé et esquissa un sourire. Sans doute le seul qui ne soit pas moqueur ou ironique.
Finissant son verre de Bourbon Eagle, Ian appréciait sa riche palette d’arômes qui enchantait les papilles de notre hybride, dont les oreilles remuèrent légèrement. Ses notes gourmandes et suaves mélangeant fruits exotiques et céréales subjuguait toujours autant Ian, sans doute une des seules inventions humaines, qui les faisaient remonter dans son estime.

"Les clés ?"

Ian revient très vite à la réalité, il n’aimait pas trop ce qu’il entendait, et il se disait que ce renard débauché serait capable de faire venir ses clients dans son loft, voire même son lit, son canapé, le comptoir de sa cuisine, tout  pouvait être un meuble de luxure pour ce démon.

"J’ai une idée, en parlant de boulot, pourquoi tu ne m’aiderais pas dans la boutique de fleurs ? Je peux me permettre d’embaucher une personne."
Ainsi il pourrait surveiller plus aisément Azaël. Il n’avait pas en confiance lui. "Et après le boulot, tu pourras faire ce que tu veux, traîner en ville, te prostituer, reconquérir tes clients. Tant que  ton fameux « hôtel » n’est pas sous mon toit." Lâcha t-il froidement. "Mais je te préviens, crois pas que tout cela soit gratuit, même ta libération ne l’est pas. La gentillesse ou la compassion ne fait pas parti de mon vocabulaire, j’espère seulement qu’en t’aidant à redémarrer tes petites affaires, cela va servir mes intérêts.  Mais si je vois que tu ne me sers à rien… mes plantes ont justement besoin d’engrais, et ya pas meilleur qu’un cadavre de renard pour les rendre encore plus vigoureuses et belles."

Et allant vers le buffet du salon, il ouvrit le second tiroir, sortant une clé, qu’il lança au renard.

Code by Wiise
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge: 23
En bref !:
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 60
Date d'inscription : 15/05/2018
Localisation : Ici
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un colloc nommé Azaël (Pv Azaël) Mar 17 Juil 2018 - 21:03

Un colloc nommé Azaël
Ian James Golding & Azaël Priest

 

Un soupire d’agacement franchit les lèvres du renard. Il le prenait pour un idiot ? Pourtant, c’était lui le plus fidèle de ses clients. A acheter de la drogue pour ses prostitués afin qu’ils continuent le travail. Mettre de telles plantes dans la boutique, Azaël peinait à le croire… En fait, il pencherait plus pour du foutage de gueule de la part du félin, ça lui va tellement bien l’ironie. Lui ne sait pas la maîtriser aussi bien, préférant le ton doux et mielleux. Mais une grimace parcourt son visage, tiraille ses traits qui sont si fins de base. « Esclave ». Voilà un mot qu’il déteste entendre. Lui n’en prendra jamais et ne supporte plus l’idée d’en être un. De toute façon, il y a peu de chance pour que cela arrive de nouveau. Alors, dans un grognement et d’une voix qu’il ne porta il fit :

- On sait très bien tous les deux que les humains nous horripilent. On n’est jamais mieux servi que par soi-même.

Et oui, l’animal n’avait pas changer depuis tout ce temps. L’humanité, il la détestait, la haïssait. Pire. Avec le temps, c’était du racisme qu’il éprouvait envers eux. Heureusement, son sourire revenu. Parce que « Kitty ». Non. C’était totalement risible. Il s’attendait à mieux venant d’Ian. Alors il se mit à rire, sans retenu, pouffant de rire, presque plier en deux. Sa queue animale remua derrière lui à grande vitesse.

- Tu es sérieux Ian ? Kitty ?

Le pire, c’est que le chat avait en effet répondu à son nom. Mais après le baisé au coin des lèvres, la remarque de la panthère le fit arquer un sourcil. Non, bien sûr, il se fichait de le faire rougir. Azaël savait très bien que cet hybride ne rougirait pas pour si peu, il était, tellement plus froid que lui. Un peu comme s’il était d’une grande impassibilité ou presque. Tandis que lui était tellement plus spontané. Mais elle ne plaisait pas du tout au félin, qui le calma de suite avec ses paroles. Oui, le renard souffla de déception. Il allait devoir être plus calme vis-à-vis de lui. Parce qu’en plus, c’est un animal bien plus grand et puissant que lui, il le briserait en deux sans aucun souci.

Un hochement de tête. Oui, les clefs. Il n’était pas un esclave, alors pourquoi ne pourrait-il pas avoir lui-aussi les clefs de l’appartement ? Enfermer ici, c’est des coups à devenir fou. Surtout avec cette panthère si résistance pour ne pas tomber dans ses filets ! Il se laisserait dépérir, lui qui aime le plaisir de la chair. Trop sans doute.

Mais sa proposition surpris Azaël. Lui ? Fleuriste ? Il n’y connaissait rien en fleur ! C’était au risque et péril du dealer, mais celui-ci semblait ne lui donner gère le choix. Visiblement, l’idée que le renard puisse copuler ici n’était pas du goût du félin. Alors, d’un pas feutré, il approcha une nouvelle fois d’Ian, lui murmurant à l’oreille, ne le touchant pas, ne l’embrassant pas. Juste, pour lui murmurer, alors qu’ils n’étaient que tout les deux dans ce grand appartement. Kitty ne comptait pas comme un vrai être doué d’intelligence pour comprendre ce qu’allait dire le canidé.

- C’est le fait de m’imagine copuler sur ton canapé ou me surprendre en plein ébat qui t’effraie ? A moins que tu serais jaloux ? Tu sais, ma proposition tient toujours.

Sourire de toutes ses dents avant de rapidement se reculer, comme de peur qu’il ne le frappe pour l’avoir un peu trop taquiné de nouveau. Mais son sourire lui, avait bien du mal à partir de ses lèvres. Il passa à côté du canapé, futur lit, le caressant de la pulpe de ses doigts. Très beaux matériaux, il a un certain goût pour la décoration. Il rattrapa ensuite les clefs, un frisson venait de parcourir sa colonne vertébrale. Servir d’engrais ? Non pas possible. Il tenta de sourire et de plaisanter, bien qu’on pût sentir que cela était forcé.

- Ho tu n’oseras pas me tuer ? Je ne suis pas un esclave et c’est interdit pas la loi tu sais… ?

Le canidé se reprit doucement, secouant la tête pour effacer l’image de son cadavre de sa tête. Il parti en cuisine, reprenant son verre et se servit au robinet, comme pour étancher sa soif et sa gorge devenu trop sèche pour poursuivre la conversation.

- Je ne suis pas doué de mes mains avec les plantes, mais si tu m’apprends, peut-être que je pourrais t’aider en boutique. Comme tu l’as dit, le temps de me refaire. Ne t’en fais pas… Tu as déjà la place de fournisseur officiel d’herbe. Mais j’ai intérêt à être bien plus discret que la dernière fois, sinon, notre business prendra fin de nouveau.

Puis, sa main reposa le verre sur le bord de l’évier. Ses pieds le traînèrent jusqu’à devant le frigo. Il l’ouvra, regardant succinctement à l’intérieur. Son ventre grogna. Les petits déjeuner n’étaient pas bien copieux en prison et midi n’allait pas tarder à pointer le bout de son nez. D’ailleurs, le nez du renard se releva et sorti enfin du frigo, le visage se tourna vers Ian.

- Qu’est-ce qu’on pourrait faire à manger pour ce midi ? D’ailleurs… Tu as pris juste ta matinée ou bien… Tu as pris toute ta journée pour venir me chercher tel un prince sauvant sa princesse de la terrible prison ?
FICHE PAR STILLNOTGINGER.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 26 ans
En bref !:
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 34
Date d'inscription : 14/06/2018
Age : 26
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un colloc nommé Azaël (Pv Azaël) Dim 29 Juil 2018 - 3:22


Un colloc nommé Azaël


Tout comme lui, Azaël semblait ne pas porter les humains dans son cœur, jouait t-il la comédie, pour attirer la sympathie de Ian ? Car ce dernier n'avait jamais caché à quiconque son aversion pour cette race inférieure qu'étaient les humains.
De ce renard, Ian ne connaissait pas le passé, il le voyait que dans le cradre professionnel , quand il avait encore sa maison close. Peut être que comme certains hybrides, Azaël avait subit des mauvais traitements... Peu importe, Ian n'était pas du genre à questionner et encore moins à fouiller le passé des gens, sauf si c'était nécessaire.

Il haussa un sourcil face au rire du renard, qui clairement se moquait du nom qu'il avait donné à son chat. Il ne comprenait d’ailleurs pas ce qu'il y avait de drôle.

" Oui et alors ?" Il préféra l’ignorer et le laisser dans son fou rire qui n'appartenait qu'à lui. "Pour être jaloux de quelqu’un il faut l'apprécier, non ? Et tu as très bien compris pourquoi je ne veux pas que tu ramènes tes conquêtes ici." Il le suivit des yeux, tel un prédateur guettant sa proie, qui faisait le tour de son canapé, appréciant sans aucun doute la noblesse du cuir et les gracieuses courbes. Bientôt il goûterait aussi à son confort. "Interdit ?" une petite lueur amusée et à la fois meurtrière traversa ses prunelles bleutés. "Mais pour que ce soit interdit, faut que quelqu’un prévienne la police de ta disparition. Et il me semble qu'à part ton frère, tu n'as personne, Azaël. Tu es seul. Ta disparition sera un vulgaire fait divers et encore ! Il faudrait payer le journal pour publier un article sur toi."

Il esquissa un sourire en coin. Ian avait secrètement aimé rabaisser le renard, lui rejetant sournoisement à la figure, qu'il n'avait effectivement personne sur qui vraiment compter.Sans quitter des yeux Azaël, la panthère des neiges guettait la moindre expression de son beau visage. Restant immobile, telle une statue et les yeux dans le vague, à quoi pouvait-il bien penser durant ces moments ? Ian bougea de nouveau, quand le renard s’adressa à lui.

" Tu n'e pas fatigué de toujours te plaindre ?" Fit-il dans un bref soupir. "Il me semble qu'il n'y a que les Divas qui ont ce droit. Aux dernières nouvelles, tu es un ex taulard."
Il sortit son portable et pianota quelques secondes dessus, puis ajouta : "je vais nous commander une pizza, j'ai pas pensé à faire les courses, je croyais que t'irais chez ton frère ou un de tes clients. Et j'avais prit ma matinée, mais comme je viens t'embaucher, je vais aussi prendre mon aprèm, pour te montrer en détail ton nouveau métier."
Il posa son portable sur le comptoir de la cuisine, et s'accoudant sur celui-ci, il lui demande alors : "Au fait, je l'ai jamais su, mais comment tu as fait pour perdre tout ton business ? une trahison ? qu'est ce qui s'est passé ? Pour quelqu'un d'aussi avenant que toi, j'ai dû mal à le réaliser."

Il se servit un dernier verre de bourbon, Ian devait rester sobre pour former Azaël à son futur métier. Néanmoins, Ian n'était pas si naïf, il savait exactement à quoi lui servirait le renard dans sa boutique de fleurs. Ce qui est sur, il n'aura pas accès à la pièce secrète.

" Et pour cet après midi, si tu es sage et que tu suis à la lettre ce que je vais te dire, alors peut être que ce soir, dans la chambre, toi et moi..." il  laisse en suspense la suite de sa phrase et avale la dernière gorgée d'alcool, pose son verre vide sur le comptoir de la cuisine et reprend : "Je saurais te récompenser comme il se doit." Il se lève et dans un geste qui se voulait anodin, mais qui ne l'était pas et qui au contraire était calculé, il frôla le bras d'Azaël, passant derrière lui pour donner une petite tape sur ses fesses, tout en affichant un charmant sourire. Puis il se rendit à l'évier, lavant son verre, qu'il sécha aussitôt avec le torchon de cuisine.

Avait-il vraiment accepter la proposition d'Azaël ?  Finalement, peut être que le canapé n'aura aucun locataire.

Code by Wiise
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge: 23
En bref !:
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 60
Date d'inscription : 15/05/2018
Localisation : Ici
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un colloc nommé Azaël (Pv Azaël) Mar 7 Aoû 2018 - 11:14

Un colloc nommé Azaël
Ian James Golding & Azaël Priest

 

La panthère ne semblait pas avoir envie de plaisanté sur le prénom de la chatte, pourtant lui, ça le faisait rire. Trop mignon venant de la part de Ian sans doute… Mais le renard avait été blessé par les paroles rêches de son colocataire. Il ne l’appréciait même pas un tout petit peu ? Ne serait-ce que sur le plan professionnel ? C’est triste… Pour Azaël en tout cas, tellement habitué à ce qu’on lui tourne autour. A être… Apprécier.

Il avait partiellement compris pourquoi il lui était interdit de ramener des conquêtes ici. Ce n’était pas véritablement chez lui, déjà, donc ce serait un manque de savoir vivre et un grand manque de respect. Mais était-ce la seule raison ? En réponse le canidé haussa alors les épaules, lui offrant un sourire. Mais son sourire s’efface toujours aussi vite. Nouveau poignard en plein cœur. Ian est vraiment doué pour rendre les mots aussi tranchant que des lames… D’ailleurs, pour la première fois, Azaël baisse la tête, un air réellement triste sur le visage, ses yeux brillent. C’est malheureusement vrai. A part son jumeau, personne ne le pleura. Même pas ses anciens clients. Ce n’est qu’une pute après tout. Même s’il ne fait techniquement plus ce métier, il aime tellement le sexe et la dépravation qu’il lui faut toujours quelqu’un dans son lit même s’il ne réclame pas d’argent, plus d’argent.

Il ne prit pas la peine de réponde, de toute façon, il lui avait fait trop mal et son visage parlait de lui-même. Les autres paroles ne l’atteignirent pas. Azaël referma alors le frigo, puis regarda vers la panthère qui venait de s’emparer du téléphone portable. Il suivit le mouvement de ses doigts avant de relever la tête vers lui. Qu’importe le repas, il ne s’en plaindra pas. Toutefois, le canidé fronça les sourcils et fit d’un souffle :

- Si je t’embête tant que ça, tu n’as qu’à me mettre à la porte…

Azaël le regarda ensuite faire, lui s’était assit au comptoir en attendant. Il faut dire qu’il n’allait quand même pas tourner en rond dans la maison ! Puis, le dealer eut une question plutôt intéressante. Pour une fois qu’il s’intéressait un peu à lui. Enfin, ça restait sur le domaine professionnel, mais c’était toujours mieux que rien. Sa queue remua doucement derrière lui, il leva un peu son menton, faisant presque mine de regarder le plafond avant de le regarder de nouveau.

- Une trahison ? On peut dire ça… Un ancien employé n’a pas supporté que je le mette à la porte, il a été parler de mon petit business à la police et… La police a mené l’enquête, la suite tu la connais. Je me suis fait arrêté. Un policier s’était infiltré dans mes maquereaux, il avait bien monté son coup… Mais bon, c’est de l’histoire ancienne !

Mais les nouvelles paroles d’Ian lui étirèrent un sourire enjôleur. Alors comme ça, s’il était sage il aurait le droit à une récompense ? Même avec ce sous-entendu, le renard savait très bien de quoi parlait le dealer. Et cela lui fit s’humecter les lèvres de manière provocatrice. Un léger frisson parcouru son bras lorsque Ian le frôla. Azaël avait très bien compris son manège et tombait en plein dedans ! Il faut dire que la récompense en vaut la chandelle. Et cette tape sur les fesses !.. Le canidé attendu que le dealer soit à l’évier, en train de nettoyer son verre pour s’approcher de lui.

Ses bras passèrent sur le ventre de la panthère, l’enlaçant. Il cala son torse contre son dos, même son bassin contre ses fesses. Ho bien sûr Azaël préfère toujours la soumission mais… Rapprocher les corps, c’est toujours tellement plaisant. Son menton se posa alors sur son épaule, il souffla doucement dans son cou pour l’embêter et enfin, il lui répondu d’une voix à peine séductrice, une main glissant jusqu’au bas-ventre, à la limite de l’entre-jambe, mais le renard est sans gêne quand il s’agit d’affaire de cul :

- Alors je tâcherais de bien me comporter pour avoir ma récompense. Tu verras, tu ne regretteras pas de m’avoir gardé sous ton toit.

Il se permis un baisé dans son cou. Il manqua de lui faire un suçon, mais il ne souhaite pas mourir tout de suite. Alors, lentement, il se recula. Faisant glisser ses mains sur le corps d’Ian avant de retourner remplir son verre d’eau. Il jeta un coup d’œil à l’heure avant de regarder la panthère, puis, quelques minutes plus tard, ses oreilles remuèrent en entendant la sonnette. Sans doute le livreur de pizza. Son regard bleuté se posa alors sur le dealer, il commença à ouvrir les placards pour chercher les assiettes et les couverts.

- Je vais mettre la table.
FICHE PAR STILLNOTGINGER.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 26 ans
En bref !:
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 34
Date d'inscription : 14/06/2018
Age : 26
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un colloc nommé Azaël (Pv Azaël) Sam 25 Aoû 2018 - 0:04


Un colloc nommé Azaël


Le mettre à la porte... C'était une idée qui avait maintes fois traversée la tête de la panthère des neiges et si Azaël continuait à faire sa Diva, il ne manquerait pas d'exaucer son vœu.
Poussant un bref soupir, il l'écoute lui raconter la cause de son arrestation.

" Tu n'as pas été très prudent. Cet employé, si tu l'avais éliminé au lieu  de gentiment le mettre à la porte, aujourd'hui ton business aurait été très florissant, peut être même que tu te aurais été à la tête de plusieurs maisons closes. "


Il avait dit cela avec légèreté, comme si pour lui le meurtre était une chose anodine voire même normale dans le quotidien des gens comme lui ou comme le renard.
D'ailleurs celui-ci ne manqua pas de retourner à ces vieux démons, et pendant que Ian s'occupait de laver son verre, Azaël en profita pour promener ses mains, où il ne le fallait pas.
Néanmoins, Ian ne pouvait nier que dans cette simple caresse, il y avait quelque chose de sensuel. Bizarrement, il le laissa faire, laissant le silence planer entre eux, où seul le bruit de l'eau du robinet se faisait entendre.

La sonnette d'entrée retentit et tandis que le renard mettait la table, Ian ouvrit la porte et tomba sur le livreur qui tenait les boissons et deux cartons larges contenant les pizzas.

- Alors une cannibale, une hawaïenne et deux bières.
" Il manque quelque chose dans la liste."
- Ah ? S'étonna le jeune livreur dont l’hybridation était celui du lapin. Il vérifia le papier sur la commande.  
- Pourtant tout y est, une cannibale, une...
" Non les pizzas c'est bon. Il manque juste toi dans la liste." Répondit Ian avec un sourire charmeur dont lui seul avait le secret.

Visiblement le livreur semblait plaire à la panthère des neiges, il était passé à l’offensive.
Ian n’était pas du genre à laisser traîner les choses. Quand quelqu’un lui plaisait, il le faisait tout de suite savoir, quitte à se prendre parfois des refus, mais au moins, il avait tenté le coup.
Or le livreur ne semblait pas joueur, il avait une tournée à finir et en guise de réponse il lui donna le prix de sa commande.
Dommage pensa Ian qui le paya tout en récupérant les boites et les boissons.
Prenant son stylo dans la poche de la veste de son uniforme, le livreur griffonna un numéro sur le ticket de la commande et le donna à Ian, qui esquissa un sourire.

"A bientôt", chuchota-il avant de fermer la porte sur un clin d'œil.

Il posa les boites sur la table ainsi que les bières qui étaient encore fraiches.
Soulevant le couvercle des cartons, il huma la bonne odeur des pizza, il en avait presque oublié qu’il n’était plus seul chez lui, quoiqu’il ne l’avait jamais été avec Kitty.

"Tu veux laquelle ? demande t-il à Azaël. La cannibale,  c’est du poulet rôti, merguez, boulettes de bœuf assaisonnées, mozzarella, ou l’hawaïenne : jambon et ananas. J’aime bien celle là, un côté sucré salé, qui se mélange parfaitement."

Il prit place à table, après avoir mis trois parts de pizza hawaïenne dans son assiette.
Croquant un morceau, il jeta de nouveau un coup d’œil vers son colocataire, et lui demanda sur un ton moqueur :

" Tu comptes rester longtemps  comme ça ? il faisait allusion à l'habit du renard. On dirait un déshabillé pour femme. Rassure moi, tu ne vas pas porter ça dans mon magasin."

Code by Wiise
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge: 23
En bref !:
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 60
Date d'inscription : 15/05/2018
Localisation : Ici
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un colloc nommé Azaël (Pv Azaël) Mer 29 Aoû 2018 - 11:48

Un colloc nommé Azaël
Ian James Golding & Azaël Priest

 

Bien sûr, la réplique de la panthère ne lui fit pas plaisir. Se prendre une telle remarque dans la figure ne fait jamais du bien et… Ian est très doué pour blesser les autres, surtout fans leur égo. Et puis, tué quelqu’un n’était pas du goût d’Azaël. Lui qui n’avait jamais tué quelqu’un de sa vie. Le dealer et lui vivait vraiment dans un autre monde.

Un silence s’était installé, jusqu’à ce que le livreur arrive. Du coup, de l’œil, le renard surveillait Ian. Un lapin. Un lapin, ça ne demande qu’à être sauté, non ? La queue du canidé remua, comme intrigué par cet échange. Surtout que, la panthère semblait draguée ouvertement l’animal à grandes oreilles. Cela agaça Azaël qui avait bien envie de crier à travers la cuisine, alors que ce dernier était en train de mettre la table. Crier qu’il n’avait pas besoin d’un minable livreur quand on a une pute expérimentée à la maison.

Azaël profita du moment où Ian déposa les boites à pizza et les bières sur la table, pour aller derrière lui. Laissant ses bras l’enlacer au niveau des épaules. Son menton se posa même sur son épaule. Il avait un sourire enjôleur aux lèvres lorsqu’il lui murmura :

- Comme si tu avais besoin d’un vulgaire lapin au pieu… Je suis mille fois mieux. Et surtout, bien plus expérimenté.

Oui. La drague sous ses yeux avait du mal à passer. D’ailleurs, le renard profita de cette proximité pour lui piquer le ticket où le livreur avait griffonné un numéro, sans doute le sien à tous les coups. Pourtant, ils n’étaient pas ensemble, loin de là. Mais son égo avait un tout petit peu pris un coup en voyant la scène que venait de lui offrir Ian avec le lapin. Ses bras libérèrent leur prise à sa question. Ses pupilles bleutés regardèrent alors les deux pizzas. Une hawaïenne ? Sérieusement ? Ce sont des carnivores ! Pas des végétariens ! Même s’il y avait un côté sucré/salé, c’était à ses yeux, un gamin. Pour les goûts qu’il possédait en matière de nourriture. Et d’ailleurs, Azaël ne se fit pas prier pour lui faire remarquer :

- Une hawaïenne ? Tu plaisantes ? Je ne savais pas que le « grand » Ian aimait ce genre de choses sucré réservé plutôt aux enfants !

Azaël s’était ouvertement moqué de lui. Mais quelque part, tant mieux s’il prenait cette pizza. Ça lui en ferait bien plus pour lui, de la cannibale. D’ailleurs, le renard l’imita, prenant plusieurs parts de pizza pour les mettre dans son assiette et commencer à les manger une fois à table. De la viande. De la vraie viande ! Pas comme celle de la prison. Le renard s’en lécha les babines, produisant un son de satisfaction après une belle bouchée. Dommage qu’il ne sache pas ronronner…

Après plusieurs bouchées, une de ses oreilles bougea en entendant la panthère s’adresser à lui. Un déshabillé pour femme ? Le dealer manquait cruellement de culture ! Cela se voyait bien que la culture japonaise restait plutôt vague. Ses sourcils se froncèrent Son regard se leva enfin vers lui, alors qu’Azaël portait à ses lèvres un morceau de pizza.

- Ça s’appelle un « ki-mo-no ». Et c’est loin d’être aussi vulgaire ! C’est une tenue traditionnelle Ian ! En plus c’est très confortable.

Ses parts engloutis, le canidé se leva de sa chaise pour aller se servir à nouveau et ramener son assiette à sa place une fois remplit de deux nouvelles parts. Autant dire qu’il ne restait quasiment plus rien de la cannibale, si ce n’est peut-être une ou deux parts. Le renard s’assit de nouveau, portant une part à ses lèvres. Ses yeux s’arrêtèrent sur les bières, mais elles ne lui faisaient pas envie, évidemment. Le sake, c’était meilleur ! Oui. Cela était bien dû à sa fixation pour le Japon, c’était même fort probable.

- Et je ne vois pas en quoi travailler ainsi serait dérangeant. Au pire, je mettrais un tablier pour faire plus professionnel et ne pas salir ces tenues de qualité !

Assiette vidée, le renard parti mettre cette dernière dans l’évier, se servant un verre d’eau pour se désaltérer. Il regarda la panthère, adossé au mur, la queue se balançant de gauche à droite, doucement.

- Tu me montreras ta boutique après ?... Je paris qu’avec mon « déshabillé » pour femme, je vais attirer de nouveaux clients et surtout de nouvelles clientes. Parce que moi, je fais raffiner, au moins.
FICHE PAR STILLNOTGINGER.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 26 ans
En bref !:
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 34
Date d'inscription : 14/06/2018
Age : 26
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un colloc nommé Azaël (Pv Azaël) Lun 3 Sep 2018 - 22:42


Un colloc nommé Azaël


L’expérience du renard au pieu, Ian ne s’en doutait pas, mais chose étrange qu’il avait remarqué ce fut la réaction soudaine d’Azaël.
Si la panthère des neiges avait été ignorant du métier de son nouveau colocataire, il aurait presque prit cela pour de la jalousie. Or, il n’avait pas souvenir que les prostitués ressentent cette émotion. Il laissa donc Azaël jouer son rôle du mec jaloux, sans dire un mot et préférant apprécier sa pizza, qui visiblement faisait rire Azaël.

" Je ne plaisante jamais sur la bouffe, fit-il la bouche pleine. Il tiqua à cet adjectif dont l’intonation de la voix du renard semblait être de l’ironie. Il n’était pas très grand, il le savait, et bien souvent il avait été brimé à cause de cela dans son sombre passé. Une partie de son enfance qu’il préférait oublier. Il eut un léger grognement, jetant un regard froid sur ce renard en robe : Et ? il n’a jamais été écrit où que ce soit que le sucre ne soit réservé qu’aux enfants, tout comme ta connerie, normalement c’est réservé qu’aux imbéciles, non ?"

De quoi se mêlait-il ce bougre de canidé ?!
Ian était du genre rancunier voire très rancunier, et il attendrait bien sagement le moment pour le renvoyer sa moquerie.
Il remua de nouveau des oreilles, quand Azaël se mit à épeler le nom de sa robe, et entre deux bouchées de pizza, il lui répondit aussitôt avec un haussement d'épaules :

" Peu importe le nom que ça porte, ça reste une robe de meuf pour moi. Et puis, on est pas au Japon,
il prit une petite serviette et s ‘essuya la bouche, puis il vida d’une traite sa bière, remarquant au passage qu’Azaël n’en buvait pas. La bière est trop pauvre pour le palais de monsieur ? Je crois que tu devras te contenter d ‘eau pendant un long moment si tu vis ici."

Il baissa les yeux sur son assiette et il se rendit compte qu'il avait fini sa pizza. Il se leva à son tour de table, pour mettre son assiette sale dans l'évier et la laver.

" Va d’abord prendre une douche, tu as encore l’odeur de la prison sur toi, et que sais je encore. Se retournant vers lui : kimono ou pas tu m’enlèves ça ! il s'approche de lui, détaillant plus longuement le soi disant habit traditionnel, dont le tissus satiné et les motifs étaient très attrayant pour les yeux et le toucher. Ian fit néanmoins une grimace et reprit : le genre d’habit justement à s’envoyer en l’air plus rapidement, entre mes hortensias et mes orchidées. Raison de plus de pas porter ta robe. Fit il en insistant sur le mot. Et le raffinement c’est pas pour toi Azaël, tu le sais très bien. L’habit ne fait pas le moine." Un sourire ironique se dessine sur ses fines lèvres.

Et sans un mot de plus, il monta à l’étage, jusqu’à la pièce qui lui servait de chambre, et ouvrant le placard, il fouilla, jetant quelques uns de ses vêtements sur la moquette d'un gris anthracite , et trouva enfin ce qu’il cherchait. Des habits de son ex conquête.
Ian n’était pas du genre à s’attarder longtemps avec la même personne, surtout quand celle-ci commence à devenir trop collant et à poser des questions sur ses sorties nocturnes et ses absences. Il avait donc mis à la porte le dernier qui avait osé trop s’immiscer dans sa vie, après  avoir rompu en bonne et due forme. Ian avait pour cela une tactique infaillible.

" Azaël ! Appela t-il, j’ai des vêtements pour toi ! "

Son ex devait faire la même taille que le renard. Il posa sur le lit des tee shirts, 3 noirs et un bleu marine et deux vieux jeans, c’est tout ce qui restait. Lui qui pensait les jeter à la poubelle  voilà que ça servirait à vêtir son nouveau colloc. Et une fois que ce sera fait, il lui montera la boutique de fleurs. Il était temps de former Azaël à son nouveau métier.

Code by Wiise
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge: 23
En bref !:
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 60
Date d'inscription : 15/05/2018
Localisation : Ici
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un colloc nommé Azaël (Pv Azaël) Ven 7 Sep 2018 - 12:51

Un colloc nommé Azaël
Ian James Golding & Azaël Priest

 

Aie ! La panthère n’avait vraiment pas apprécié la remarque lancée par Azaël. C’était un peu le but de l’embêter, mais le renard n’imaginait pas que cela puisse autant le toucher. Un complexe de sa taille ? Le canidé aura tout vu ! Et cela le fit légèrement rire, malgré le fait que Ian est décidé de le traiter d’imbécile. Le renard eut même un sourire aux lèvres, étiré en coin. Ce n’était pourtant pas lui qui venait de se faire piquer le numéro de téléphone ! Peut-être que le dealer ne l’avait pas senti ? Probablement…

- Peut-être que je ne suis qu’un imbécile alors…

Avait alors sifflé le canidé. Après tout, autant rentrée dans le jeu de Ian. Vu que leurs gènes de chien/chat étaient de base, dérangeant pour Azaël… Pire que cela. La panthère était un grand félin, pas lui. Complexe de gabarit ? Totalement !

Et ce félin qui n’avait que faire de son kimono restant sur son vêtement pour femme, ce qui agaçait grandement le renard. Ian n’en démordait pas, il l’avait bien compris. Un oupire agacer s’échappa de ses lèvres. D’ailleurs, ce dernier lui lança un nouveau pic. Sa queue de renard remua d’agacement. Même son sourire disparu de son visage. Ses yeux bleutés regardèrent la bière juste après les paroles de la panthère. Il donna une pichenette dedans.

- Je préfère le sake… Ou les alcools japonais.

Un soupire avant de poursuivre :

- Je m’en payerais une bouteille avec mon premier salaire. Soit content, je te coûterais moins cher en alcool !

Azaël le suivit du regard. Une oreille bougea doucement. Il se renifla, l’histoire de vérifier les dires de Ian, s’il sentait bel et bien la prison. Une grimace se dessina sur son visage. Non, la panthère avait raison pour le coup. Et cela lui déplaisait. En plus, le voilà à remettre en cause son kimono et surtout… Il lui attribua la fonction de confort, surtout pour sa praticité à être enlever rapidement. Et bien sûr, Ian ne voulait pas de dérives dans son magasin. Le renard s’approcha, passant ses mains sur les hanches, un sourire aux lèvres, étiré en coin.

- Pourtant, j’ai des traits fins sur le visage. Il paraît que les clients aiment les voir se tordre sous le plaisir.

Le canidé le laissa repart, le suivant du regard jusqu’à l’étage. Une fois disparu de son champ de vision, Azaël se mit à la recherche de la salle de bain. Il parcouru l’appartement jusqu’à la trouver. Son regard détailla la pièce. Le renard commença à enlever ses vêtements. Jusqu’à son sous-vêtement traditionnel. Il les mit dans le panier à linge sale, même si, techniquement, son kimono était propre. Mai, vu que l’odeur incommodait Ian, c’était mieux ainsi.

Azaël prit sa douche. Profitant de l’eau bien chaude sur sa peau. Et puis, le gel douche était de meilleure facture. Comme pour le shampoing. Une fois propre, il a tout de même bien pris son temps. Le renard prit deux serviettes. Une pour sécher, puis enrouler ses cheveux dedans. L’autre pour sécher son corps et l’enrouler autour de sa taille. Il était vraiment maigre le canidé. Quelques traces de suçons sur sa peau blanche, elle marque si vite…

En sortant, il pu entendre la panthère l’appeler, ce qui le poussa à sortir, toujours une serviette sur la tête, l’autre à sa taille. Ses fesses étaient même légèrement visibles à cause de sa queue animale légèrement relevée. Azaël alla en direction de la chambre après lui avoir crier un : « J’arrive ! ». Puis, le renard passa la porte de la chambre, ses oreilles plaquer au départ sur sa tête, se levèrent progressivement en rentrant à l’intérieur de la pièce. Son regard se posa sur Ian, puis sur les t-shirts laisser sur le lit.

- Quel choix !

C’était ironique. Le noir, c’est triste, alors… Le renard attrapa le haut marine et un des jeans.

- Tu n’aurais pas non plus un sous-vêtement par hasard ?

En attendant, le canidé enleva sa serviette de ses cheveux, délicatement. Puis, celle à sa hanche. Ce moquant du regard de Ian, il n’était pas pudique. Il fallait bien ça quand on était un prostitué et puis… A la prison, il avait l’habitude avec les douches communes… En attendant d’avoir un sous-vêtement ou au moins une réponse de la part du dealer, Azaël passa le t-shirt sur son torse, tirant légèrement dessus pour terminer de le mettre en place sur le haut de son corps.
FICHE PAR STILLNOTGINGER.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 26 ans
En bref !:
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 34
Date d'inscription : 14/06/2018
Age : 26
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un colloc nommé Azaël (Pv Azaël)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Un colloc nommé Azaël (Pv Azaël)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Azaël, l'ange déchu.
» Créatures rares et nommés - Monts Brumeux
» Azaëlle, Celle qui dépossède.
» Azthia Sky (forum fermé)
» Il était une fois, une jeune fille nommée Katharina....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domination Hybride :: Les vieux faubourgs :: Magasins de proximité :: Boutique de fleurs "Fleurs & Nuances" :: Loft de Ian James Golding-
Sauter vers: