Forum RPG + 18 ans Guerre d'espèce
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Après un achat fort étrange - Hak-kun Shô
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Les vieux faubourgs :: Les habitations standards :: Appartement d'Abigail Ritorujueru
MessageSujet: Après un achat fort étrange - Hak-kun Shô Jeu 21 Juin 2018 - 19:38
Abigail ouvra la porte de son appartement et laissa entrer Petite Chose à l'intérieur. Elle posa ensuite son sac contre le porte manteau. Un parfum de fleures se dégage dans la pièce donnant quelque chose d'accueillant. Étant donné que la cacatoès adorait les plantes, il n'y avait un peu partout, des petites des grandes, des longs et des bases. Il y en avait pour tout les goûts. Qui n'aimait pas les plantes dans ce foutu pays ?

L'entrée se trouvait près du salon et de la cuisine. Comme Abigail n'avait pas fait à mangé, aucune autre odeur ne camouflait celle des plantes qui arboraient les bords de fenêtre. Tout était rangé pour l'arriver de Petite Chose. Sa chambre avait été installée, son lit préparé et la fenêtre était ouverte pour éviter que cela sent le renfermer. Pour l'emplacement, la cacatoès avait longuement hésité. Devait-elle lui donner sa chambre avec accès au toilette et douche-baignoire ? Finalement, elle s'était résignée de lui donner l'autre. Même si sa présence allait être étrange les prochains jours, mieux valait qu'elle garde la salle de bain pour elle et qu'il l'utilise lorsqu'elle serait partit ou pas dans la chambre.

- Alors, voici mon appart. Il est petit, mais il est assez grand pour nous deux. Il y aussi un balcon, mais il est hors de question que tu y ai accès pour le moment.

Elle ne voulait pas qu'il ai trop de liberté dans son appartement. Elle voulait croire qu'il n'irait pas filer directement par le balcon, mais elle ne lui faisait pas encore confiance. Les humains pouvaient être perfide et Petite chose n’échappait peut-être pas à la règle.

Abigail alla récupérer quelque tas de feuille vierge en abondance pour les déposer dans la nouvelle chambre de Petite Chose. Il allait pouvoir s'occuper pendant qu'elle ne sera pas là, le temps qu'elle lui trouve un travail et son corps du corps. Elle devrait probablement trouver d'autre matériels de dessin pour qu'il s'améliore. Mais combien cela allait coûté tout cela? Certes, elle n'avait jamais été très bonne en compta, mais quel hybride l'était ? Aucun d'eux n'aime compter des choses aussi futile, hélas, pour survivre il fallait tout de même le faire. Elle doutait que Petite Chose soit meilleur qu'elle vu qu'il l'avait dit lui-même: il n'était doué qu'en dessin.

- Ta chambre se trouve là. Tu peux choisir n'importe quel lit, tu as l’embarra du choix !

Abigail avait toujours adoré avoir des lits dans les deux chambres. La raison ? Pour s'amuser librement dessus, bien sûr! Bon, elle devrait oublier les trois lits dans la deuxième chambre mais il en restait encore deux dans la sienne. Et puis, elle ne pouvait pas en vouloir à Petite Chose si elle avait décidé de l'adopter.

Elle lança un regard vers Petite Chose, voir sa réaction face à son nouvel environnement. Elle espérait qu'il apprécie l'endroit et qu'il puisse allait mieux. Elle tendrait l'oreille pour changer quelques trucs si cela n'allait pas. Bien sûr elle ne pouvait pas changer totalement son appartement pour lui. Elle avait ses manies et il était hors de question qu'elle les perdre pour lui.

@Hak-kun Shô
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge: 32 ans
En bref !:
♕ Femelle Sadique & Perverse ♕
♕ Femelle Sadique & Perverse ♕
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 211
Date d'inscription : 03/04/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Après un achat fort étrange - Hak-kun Shô Ven 22 Juin 2018 - 21:01


 
Après un achat étrange.



Ainsi, je suivais Abigail jusqu'à sa demeure. Elle habitait dans un appartement. Ce dernier était bien loin de ce que je pouvais imaginer... Je m'attendais à quelque chose de simple, un peu sombre peut-être. Mais c'était très beau, autant que cela sentait très bon. Il y avait pleins de plantes partout, c'était très beau à voir et je songeais que ce serait très beau à dessiner. Au moins, en terme d'inspiration, je ne risquais pas d'être à court. Dès l'entée, je pouvais voir le salon et la cuisine, pièce où j'allais sûrement passer pas mal de temps. L'hybride me fit une brève présentation des lieux, m'indiquant où se trouvait ma chambre... Il fut surpris d'y trouver trois lits au lieu d'un seul. Il n'osa pas demander tout de suite à quoi cela pouvait bien servir, songeant qu'il attendrait de voir s'il peut se permettre ce genre de questions sans trop de risques.

J'entrais timidement dans la chambre qu'elle me montrait pour la regarder plus en détail.L'endroit était agréable. Je regardais les murs, les meubles, la fenêtre, les lits... Un léger sourire se dessina sur mes lèvres. Abigail pouvait le voir, sûrement. J'osais espérer que tout allait bien se passer. Que nous allions bien nous entendre...

" Merci ... Pour tout ça... " lui souriais-je.

Elle m'avait adopté, allait m'offrir une chambre si agréable... C'était presque trop beau pour être vrai. Alors, bon, quitte à être déçu, quitte à avoir une désillusion... Je m'autorisais de rêver. De croire que tout allait être bien... Cela faisait si longtemps que je n'avais pas fais cela.... Croire. Espérer, espérer quelque chose de positif, pire, quelque chose de positif pour moi... Impensable et pourtant... C'était ce qui m'arrivait. Plus tard dans la journée, j'allais devoir me préparer à avoir commis une grossière erreur. Mais pour le moment, je profitait simplement du moment présent. De découvrir ce nouvel environnement.

" Et puis, c'est tellement beau... Je ferais en sorte de ne rien abîmé, promis ! "

Bien sûr, c'était la moindre des choses et je me doutais bien que c'était ce qu'elle attendait de moi, que je ne casse rien, que je me tienne tranquille. Là dessus, il pouvait y avoir un certain équilibre.







©️ Mellusa ~


avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 22 ans
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 102
Date d'inscription : 01/05/2018
Age : 20
Localisation : Devant mon pc o/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Après un achat fort étrange - Hak-kun Shô Dim 24 Juin 2018 - 13:27
Abigail se retourna vers Petite Chose lorsqu'il la remercie. De quoi la remerciait-il ? Elle l'avait simplement acheté. Il n'était pas encore sortit d'affaire, loin de là. Pourtant, cette petite phrase réchauffait le cœur de la cacatoès. Elle avait fait quelque chose d'utile, voilà ce qu'elle pensait. Elle l'avait "sauvé" de sa prion. Hélas, elle ne devait pas se leurrer. Petite Chose était un humain et en tant qu'humain, il ne pouvait pas réaliser son rêve le plus cher, ne pouvait non plus pas se balader sans personne à ses côtés et ne pouvait pas sortir de cet endroit sans son accord...

- Ne me remercies pas.

Son visage s'assombrit et Abigail s'éloigna un peu pour éviter qu'il ne voit son visage. Est-ce qu'elle arriverait à passer ses propres barrières, ses propres peurs? Pourquoi n'y arrivait-elle pas avec Petite Chose? Il était pourtant là, si innocent, mais elle avait envie de vomir. Il lui dit même qu'il fera de son mieux et qu'il n’abîmerait rien dans la maison. Son sourire est si éclatant, elle aurait tellement aimé le prendre dans ses bras et lui dire que tout irait bien maintenant, qu'il n'avait plus rien à craindre. Hélas, elle s'en savait incapable de le câliner et encore moins de le toucher.

Soudain, sa vision se trouble. Elle a l'impression que les murs se liquéfient autour d'elle. La peur la gagne alors qu'un visage apparaît dans la mélasse. Elle le reconnait aussitôt alors qu'il avait vieillit: Kichō. Son bébé, son tout petit. Mais ce n'est pas de la joie qu'elle lisait dans ses deux magnifiques yeux violet, non bien au contraire... Son visage la regardait avec tellement de colère et de haine qu'elle recula précipitamment et fit tomber un vase qui vient se casser à ses pieds.

*m'as-tu déjà oublié?*

Sa voix... Elle ne l'avait jamais entendu mais elle l'aurait tellement put l'imager comme cela. Il fallait qu'elle se reprenne et vite. Elle jeta un regard sans émotion sur les débris n'arrivant pas à saisir le danger qu'ils représentaient réellement pour Petite Chose. Soudain, ses yeux écarquillèrent, revenant enfin sur terre et elle s'abaissa rapidement pour les ramasser.

- Mince, mais quel maladroite je fais. Fais attention où tu mets les pieds, Petite Chose ! Je ne voudrais pas que tu te blesses !

Sans remarquer que deux de ses doigts étaient coupé et que du sang y coulaient, Abigail se dirigea vers la poubelle pour mettre les débris à l'intérieur. Pourquoi avait-elle de nouveau des visions de la sorte? Cela faisait tellement d'année qu'elle n'en avait plus eu et avait crut s'en n'être débarrassé. Hélas, son bébé était de retour. Bon combien de temps? D'habitude, deux-trois jours suffise, mais cela semblait si différent aujourd'hui. Il ne l'avait jamais regardé comme ça avant. Pourquoi? avait été ce de la jalouse qu'elle avait lut dans ses yeux?

Abigail se retourna vers Petite chose. Oui, cela devait être ça. Son propre bébé était jaloux d'un humain. Mais entre un mort et un vivant, elle fait vite le choix.

- Petite Chose, tu veux bien aller t’asseoir sur le canapé pendant que j’enlève les derniers débris?

Ses doigts la démangèrent, mais elle les ignora, préférant regarder Petite Chose. Elle voulait qu'il se sent bien ici, mais sa réaction disproportionnée devait lui avoir fait peur. Elle ne voulait pas qu'il pense qu'elle était timbrée ou quelque chose dans le chose.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge: 32 ans
En bref !:
♕ Femelle Sadique & Perverse ♕
♕ Femelle Sadique & Perverse ♕
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 211
Date d'inscription : 03/04/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Après un achat fort étrange - Hak-kun Shô Dim 24 Juin 2018 - 14:50


 
Après un achat étrange.



Elle ne voulait pas être remerciée... Mais j'avais l'impression de lui devoir tellement ! J'étais loin de savoir que ma gratitude allait se métamorphosée en culpabilité... En effet, sans que je ne puisse comprendre pourquoi, le regard d'Abigail changea. Elle semblait... Absente. Triste, troublée... Quelque chose n'allait pas, je le voyais autant que je le sentais. Je voulu lui demander ce qui n'allait pas, mais ma voix se bloqua tandis que l'hybride se mit à reculer, l'air horrifiée, comme si elle voyait quelque chose qui n'était pas là. Je restais là, figé, impuissant, incapable tandis qu'elle vivait je ne savais quoi dans ses pensées. Que pouvais-je bien faire ? Je veux dire, que pouvais-je bien faire à part m'inquiéter ? Rien... J'étais impuissant et résigné à cette impuissance. Tandis qu'elle fit tomber un vase qui se brisa, j'eu un sursaut et elle semblait tirée de son illusion. Elle se mit alors à faire comme si de rien était et je n'osais pas revenir sur ce qui s'était passé... Alors qu'elle me disais de faire attention, je fus assez surpris. Ne pas vouloir que je me blesse ? Mais ce n'était que moi, ce n'était pas grave...

Je restais toujours figé sur place, jusqu'à ce que je ne vois qu'elle s'était blessée. Je voulu alors m'approcher, mais elle me demanda de m'asseoir sur le canapé en attendant qu'elle ai fini. Que faire ? La première fois que je lui avais désobéis, elle m'avait bien fait peur... Mais là, c'était différent... Je ne pouvais pas la laisser se blesser comme ça alors qu'elle avait déjà l'air d'aller mal.

" Non ! "

C'était sorti tout seul de mes lèvres et je n'avais moi-même pas compris par quelle force j'avais pu dire ce mot. Rien que de penser aux représailles, j'étais nerveux... Mais hors de question de me dégonfler.

" J-Je veux dire... Laissez moi faire, vous êtes blessée... Je ferais attention... "

Oui enfin je me connais, maladroit au possible, mais cela ne m'empêchait pas de ne pas vouloir la laisser faire. Puis, n'était-ce pas supposé être mon rôle de faire ce genre de choses ? C'était moi, l'esclave, pas elle, plus elle. Je m'approchais et me penchais pour commencer à ramasser les bouts de verre sans avoir attendu sa réponse. J'étais simplement trop nerveux pour attendre sans rien faire. J'allais peut-être me faire gronder, mais cela m'était un peu égal sur le coup. Il fallait juste que je finisse ça au plus vite et que je la soigne. Je me fis une petite entaille sur le doigt, mais pas assez profonde pour que cela ne saigne, et j'en était soulagé, Abigail m'en aurait sûrement voulu si non.
Les derniers bouts de verres ramassés, je mis tout à la poubelle où je l'avais vu jeter les premiers bouts. Je la regardais ensuite, toujours un peu nerveux.

" Je ne veux pas avoir l'air de vous donner un ordre mais... Il faudrait vous soigner avant que cela ne s'infecte... "

Cela faisait beaucoup d'écarts en une seule journée, après cela, j'allais devoir me montrer le plus sage au monde ! J'allais sûrement aussi devoir me rattraper... Mais elle pouvait bien s'énerver sur moi tant qu'au final, elle allait mieux. Puis, si elle avait besoin de se défouler... Je n'étais plus à ça près.








©️ Mellusa ~


avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 22 ans
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 102
Date d'inscription : 01/05/2018
Age : 20
Localisation : Devant mon pc o/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Après un achat fort étrange - Hak-kun Shô Ven 6 Juil 2018 - 18:06
La voix de Petite Chose résonna quelques instants dans les oreilles d'Abigail. Elle tourna lentement la tête vers lui, le visage en proie à la surprise la plus totale. Non ? Avait-il refusé sa demande ? Sa simple demande ? Pourquoi ? Abigail ne comprenait rien. Elle était perdue.

Elle l'observa ramasser les bouts de verres qu'ELLE avait fait tombé, qu'ELLE n'était pas capable de nettoyer correctement. Dans son champ de vision, une silhouette se dessina : Kichō. Il sourit d'un air mesquin prenant plaisir à voir Petite Chose de faire la tâche qu'elle n'avait pas voulu lui laisser.

*Les humains sont censés être comme ça, l'as tu oublié, mère? *

le visage perplexe d'Abigail s'assombrit progressivement, regardant Petite Chose nettoyer les derniers bouts à terre. Ses mains se serrèrent et elle sentit ses ongles se planter dans sa main, faisant souffrir ses doigts blessés. Pour qui se prenait-il à lui désobéir de la sorte ? Ses yeux se emplirent de rage pendant que son "bébé" survolait Petite Chose pour lui passer à travers et disparaître.

Si Petite Chose n'avait pas parlé lorsqu'il avait fini, peut-être l'aurait-elle pardonné, peut-être elle aurait passé son comportement désobéissant. Mais, il lui avait dit de regarder ses doigts, les soigner pour éviter qu'il ne s'infecte. Quel sale rat !

Abigail se mordit la lèvre avant de s'approcher de l'humain d'une démarche élégante, mais menaçante. Lorsqu'elle fut près de lui, elle l'observa avec ses yeux roses d'un air mauvais avant de l'attraper par le bras et de le secouer violemment.

- Me soigner ?! Tu penses que je suis folle, c'est ça ? Comment oses-tu me désobéir de la sorte !

Elle le traîna de force vers sa nouvelle chambre, s'était plus simple que ce qu'elle avait crut puisqu'il était un poids plume, avant de le jeter contre son lit. Elle lui lança un regard glacial, sans aucune once de pitié à l'intérieur.

- Tu resteras donc enfermé jusqu'à ce que tu comprennes l’obéissance !

Elle claqua la porte avec une telle violence qu'elle fit trembler les murs, mais elle s'enfichait. elle se dirigea avec rapidité dans la salle de bain où elle attrapa le savon liquide pour se savonner les mains, les frottant ensemble comme une forcené. Elle répéta trois fois l'étape jusqu'à sentir ses doigts la supplier d'arrêté son supplice. Respirant un grand coup, Abigail s'appuya contre le lavabo et s'observa dans le miroir, plus fatiguée que jamais. Qu'est-ce qui la prenait ? Petite Chose n'avait finalement voulu que l'aider et voila comment elle le remerciait. Comme pauvre conne !

*Il n'est qu'un humain.*

Le visage de Kichō apparu soudainement à travers son reflet dans le miroir. Folle de rage, Abigail leva son point et frappa de toute ses forces de le verre. Celui-ci vola en éclat, n'épargnant pas ses douces mains déjà mal menées. Ils saignaient maintenant davantage et elle souffrait encore plus. Pourtant, cet acte la rassura et l'apaisa.

Regarda ses mains tremblantes et dégoulinants de sang, Abigail fini par soupirer et sortit une petite pince, un désinfectant et des bagages du tiroir du meuble en dessous du lavabo. Après avoir tous enlevés les morceaux de verres dans sa peau, Elle spraya le produit, grimaçant quand elle reçu la douleur des picotements quand le liquide toucha les plaies fraîchement ouvertes. Elle finit par se bander les mains et regarda le résultat. Ils tenaient, mais elle pouvait sentir qu'il suffisait qu'elle tire dessus pour les enlever. C'était mieux que rien et ils devraient pouvoir tenir le temps que cela guérisse. Du moins, jusqu'à ce que les choses se tasse.

La cacatoès jeta un regard vers le salon. Elle mangerais froid ce soir. Elle avait espérer le contraire, mais avec ce qui c'était passé, elle doutait que Petite Chose soit en état pour faire quoique se soit.

- Pauvre imbécile...

Pour qui se prenait-elle ? Elle s'inquiétait pour lui alors que s'était elle qui l'avait traumatisé. Et lui, qu'allait-il manger ? Elle ne pouvait pas le laisser avoir l'estomac vide. Le vendeur lui avait expliqué qu'il était fragile. Allait-il passé la nuit s'il ne mangeait rien ? Elle en doutait.

Sortant de la salle de bain en évitant de marcher sur les briques de verres au sol, Abigail attrapa sa veste et, après un bref regard vers la porte de Petite Chose, sortit de l'appartement devenu fort silencieux.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge: 32 ans
En bref !:
♕ Femelle Sadique & Perverse ♕
♕ Femelle Sadique & Perverse ♕
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 211
Date d'inscription : 03/04/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Après un achat fort étrange - Hak-kun Shô Sam 7 Juil 2018 - 13:43


 
Après un achat étrange.



Ne jamais désobéir... Cette fois-ci, j'allais définitivement retenir la leçon. En effet, tout se passa très vite, mais j'avais le temps de me repasser la scène en boucle dans ma tête... Abigail s'était approchée doucement, menaçante. Elle n'avait pas l'air d'être elle-même. Me saisissant le bras, me faisant mal au passage, elle me cria dessus, m'accusant de la traiter de folle. Par la suite, elle me tira dans les couloirs, je ne me débattais pas et ne résistais pas. J'essayais tout de même de dissiper le malentendu, bégayant.

" Je... Non je... Je parlais de.. De votre main... "

Cependant, la cacatoès ne semblait pas m'écouter, elle avait vraiment l'air d'être une autre personne et cela me faisait très peur. Arrivée vers la chambre qu'elle m'avait attribué, elle me jeta sur un lit, ce qui ne dû pas être bien dur entre mon poids plume et mon absence de résistance... Ainsi elle décida que je resterais enfermé pour réfléchir et comprendre l'obéissance. J'avais déjà très bien compris le concept, j'avais juste voulu qu'elle ne se blesse pas d'avantage ... Je m'étais juste inquiété.
L'hybride claqua ensuite la porte, ce qui m'avait effrayé tant elle l'avait fait violemment. Je restais sur le lit, figé, tremblant légèrement. Elle m'avait tellement effrayé... Puis elle était en colère contre moi. A la peur s'ajoutais la culpabilité. J'avais juste voulu aidé... Je voulais qu'elle ne soit pas blessée...

" Je suis désolé.... " marmonnais-je d'une voix tremblante.

Je me convainquais que je l'avais mérité, que c'était normal, que c'était de ma faute. Mais cela ne m'avait pas empêché de fondre en larme. Recroquevillé sur le lit, je serrais les poing en essayant d'arrêter de chialer bêtement, mais sans succès. Pourquoi ? Pourquoi je réagissais ainsi ? C'était normal non ? J'avais l'habitude. Alors pourquoi ?

J'avais pleuré pendant un moment. Je voulais rester dans la pièce, comme Abigail me l'avait ordonné. Et je m'étais retenu le plus longtemps possible, mais il fallait que j'aille au toilettes et je doutais franchement que ma maîtresse ne veuille que je me soulage dans ma chambre. Timidement, je me levais, un peu tremblant à l'idée de me faire encore grondé. J'ouvrais timidement la porte en vérifiant si Abigail était dans les parages... Puis je sortais en pas furtifs pour aller vers les toilettes. J'avais réussi ! Mais en sortant après avoir fini mon affaire, je constatais que la maison était un peu trop calme. Je m'avançais timidement vers le salon.

" Euh... Madame Abigail ? "

Ce que je faisais là était risqué, mais il fallait que je m'assure qu'elle aille bien quitte à me faire punir. Je me promenais un peu dans la maison, mais il n'y avait aucune trace d'elle. Ma maîtresse avait dû sortir. J'eu un petit soupire, un peu soulagé en quoi, je n'allais pas me faire gronder. Je vis alors que les bouts de verres étaient toujours là. Je finissais donc de nettoyer avant de retourner dans ma chambre. J'en avais profité pour me faire un verre d'eau, mais je l'avais ensuite nettoyé et ranger là où je l'avait trouvé. Cela fait, je retournais dans ma chambre me remettre sur un lit. Ainsi, j'attendais sagement que ma maîtresse ne rentre et ne m'autorise à sortir.








©️ Mellusa ~


avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 22 ans
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 102
Date d'inscription : 01/05/2018
Age : 20
Localisation : Devant mon pc o/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Après un achat fort étrange - Hak-kun Shô Ven 20 Juil 2018 - 18:06
Abigail réfléchit tout le long du chemin pour la supérette. Son comportement n'était pas normal, elle le savait, elle le sentait. Quelque chose cloche vraiment avec elle. Elle s'était toujours refusée d'avoir un pet et la voilà en possession d'un. Dans un sens, elle trouvait ce qu'elle avait fait déplacé, mais en même temps, elle n'arrivait pas à se défaire de la sensation d'avoir enfin une famille, d'avoir quelqu'un qui comptait sur elle et qu'elle pouvait avoir confiance. Mais, le pouvait-elle vraiment ? Il n'était qu'un humain, un être horrible et sans pitié. En repensant à la tête de Petite Chose, elle n'arrivait pas à se persuader de ça. Il était si... innocent, si adorable. Non. Il n'allait pas lui faire du mal. Mais, ne venait-elle pas de lui en faire en l'enfermant ?

Abigail acheta un plat de couscous aux boulettes de bœuf et émincés de poulet, avec de la semoule accompagné de sept légumes (carottes, courgettes, navets, pois chiches, oignons, poivrons et céleri). Elle n'avait pas l'habitude de prendre de telle nourriture, mais elle allait faire une exception. Petite Chose avait besoin de manger et elle allait lui donner les meilleurs choses pour l'aider à aller mieux.

Elle retourna à tire d’ailes à son appartement et ouvrit avec délicatesse la porte. Le silence l'accueillit et elle frissonna. elle n'avait pas vraiment l'habitude de sortir en pleine nuit et elle détestait cet sensation d'être seule dans cet endroit. Elle alluma la lumière et alluma la plaque pour faire chauffer le plat qu'elle venait d'acheter. Heureusement qu'elle savait utiliser la température pour éviter de faire brûler plats préparés.

En attendant que cela chauffe doucement, elle alla prendre une brosse et une ramassoire pour aller nettoyer les débris laisser dans la salle de bain. Que ne fut pas sa surprise de constater que ceux-ci n'étaient plus là. Petite Chose était sorti pour nettoyer ? Elle aurait du être en colère, mais elle n'y arrivait pas. Elle sentit un sentiment de sympathie à son égard et retourna à sa cuisine. Quand le plat fut chauffé, elle installa la table et regarda la porte de Petite Chose avec une certaine hésitation. Elle alla la frapper tout doucement et l'ouvrit.

- Petite Chose ? Es-tu réveillé? J'ai... j'ai préparé à mangé.

Abigail se cala contre la porte, ses bras derrières son dos, cachant ses mains bandées. Elle ne voulait qu'il voie qu'elle s'était encore plus blessée.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge: 32 ans
En bref !:
♕ Femelle Sadique & Perverse ♕
♕ Femelle Sadique & Perverse ♕
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 211
Date d'inscription : 03/04/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Après un achat fort étrange - Hak-kun Shô Jeu 26 Juil 2018 - 15:37


 
Après un achat étrange.



Ce silence... Il était si pesant. J'avais une impression de déjà vécu. Ce silence après une dispute... Cette attente insoutenable. Il va revenir, après avoir bu... Il va revenir et il va me punir avec des coups. J'avais l'impression d'entendre encore l'horloge dans le couloir qui résonnait dans toute la maison jusque dans la chambre à l'étage. Le sol qui grinçait tout seul car la maison était vieille et moi, assit dans un coin de la pièce, recroquevillé sur moi-même à attendre et à guetter le bruit de la porte qui s'ouvre, des clés posés dans le bac près de la porte, puis les bruits de pas monter les escalier... D'attendre de voir la porte s'ouvrir et le visage de Henri. " Tu sais ce qui t'attends, hein ? " Cette question aussi... Un frisson traversa tout mon corps, puis ce fut des tremblements. Non, pas encore... Quoi que... Il ne fallait pas se plaindre. J'avais bien l'habitude à force non ? De quel droit osais-je espérer meilleur traitement ? Et si tout était fait pour toujours être pareil ? Et si c'était un cercle infernal qui se répéterait jusqu'à ma mort ? J'essayais de me convaincre que je pourrais faire face à tout cela comme je l'avais toujours fais... Mais je senti une larme couler sur ma joue, puis d'autres. Non, je ne pouvais pas.

Le visage sur mes genoux, entre mes bras croisés, les yeux fermés, l'humidité encore perceptible sur mes joues, je me sentais sombrer dans le sommeil malgré la position inconfortable. Combien de temps s'était écoulé ? Je n'en avais pas la moindre idée. Mais quelques coups sur la porte me firent me réveiller en sursaut. Presque paniqué, je regardais autour de moi comme si j'avais oublié tout ce qu'il s'était passé et que je me demandais où j'étais. Ce fut la faible voix de Abigail qui me ramena à la réalité présente. J'étais chez elle, elle était ma nouvelle maîtresse et je l'avais mise en colère. Malgré tout, elle disait avoir fait à manger. N'était-ce donc pas à moi de le faire ? J'avais peut-être trop tardé ? Quelle heure était-il ? J'étais complètement désorienté et fatigué d'avoir pleuré. Essuyant mes joues, puis me frottant les yeux, je me levais doucement.

" J'arrive... "

Annonçais-je d'une faible voix, adossé contre le mur. J'essayais de reprendre suffisamment mes esprits et de ne plus être à moitié endormi avant de la rejoindre. Je voulais aussi que mes yeux ne paraissent pas trop rouges et qu'elle ne voit pas d'un simple regard que j'ai pleuré. Après tout, si elle m'avait grondé, c'était sûrement que j'avais fais quelque chose de mal, c'était ma faute.
Une fois un peu plus réveillé, j'ouvris la porte pour sortir timidement. Allait elle à nouveau se fâcher ? Je ne pouvais pas le prévoir... Mais l'air était empli d'une certaine froideur et d'une tension qui me rendirent nerveux. Elle était là, près de la porte, les bras dans le dos. Que cachait-elle ? J'avais vu le sang dans la salle de bain et j'avais deviné qu'elle s'était encore fait mal... Et je ne pouvais rien contre cela. Cette impuissance me rendait presque malade... Mais je demeurais silencieux, attendant qu'elle n'ouvre la marche pour la suivre et me mettre à table. La cuisine sentait bon la nourriture, mais les boites ne mentaient pas, c'était de la nourriture toute faite. Ainsi, elle n'avait pas voulu me faire cuisiner le premier soir ? Sûrement... Enfin, je ne pouvais pas savoir. Une fois assit je baissait le regard sur mon assiette, n'osant pas la regarder dans les yeux.

" Merci pour le repas... Bon appétit. "

Disais-je d'une petite voix. Mais je n'osais pas manger tant qu'elle ne le faisait pas elle aussi. Cette ambiance... C'était assez gênant. Je voulais arranger les choses, mais je craignais trop qu'elle ne s'énerve à nouveau. Je devais faire très attention...








©️ Mellusa ~


avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 22 ans
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 102
Date d'inscription : 01/05/2018
Age : 20
Localisation : Devant mon pc o/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Après un achat fort étrange - Hak-kun Shô Mar 31 Juil 2018 - 10:43
Abigail avait l'impression d'étouffer quand elle vit Petite Chose se lever. Il avait pleuré. Elle pouvait le voir par les mouvements qu'il fit pour essayer ses yeux. Par sa faute, il s'était sentit mal. Elle était si nulle en tant que maîtresse... C'était si compliqué de s'occuper de quelqu'un de si fragile, de si craintif. Le voir dans cet état lui retournait l'estomac et elle aurait voulue le réconforter, mais elle sais qu'elle n'en a pas le droit. En tout cas, selon le livre sur les pets qu'elle avait acheté pour l’occasion. Mais, les conseils contenus à l'intérieur étaient parfois trop stupides pour Abigail. Frapper son esclave quand il faisait une faute ? Elle n'arrivait déjà pas à le toucher... Penser à lui porter un coup était complètement hors de sa portée!

Elle le suivit du regard s'installer vers la table regardant le nourriture devant ses yeux. Cela ne lui plaisait pas ? Comment pouvait-elle faire pour briser la glace qui s'était formé entre eux par sa faute ? Elle n'en savait rien. Elle finit par soupirer et par se poser contre une chaise, en face de Petite Chose qui n'avait pas encore touché à son plat. Elle l'observait sans comprendre avant de réalisé qu'il attendait probablement son accord. Il était si...attentionné ? Non, cela ne devait pas être cela. Quelque chose de plus profond devait le ronger et l’empêchait d'oser quelque chose sans l'ordre de son maître.

- Pe... Hak-Kun ?

Elle l'appela d'une voix douce mélangée d'anxiété. Elle voulait lui faire comprendre qu'elle ne voulait pas cela, mais n'arrivait à sortir de sa gorge. Tout était bloqué. Pourquoi maintenant? Elle devait dire quelque chose. Elle commença à jouer avec ses mains et se rendit compte que ses bandages s'enlevaient déjà. Elle était si nulle à ça... Elle ne devait pas être douée à grand chose, finalement...

- Je me suis encore coupée. Avec l’armoire de la salle de bain. Je n'ai pas eut le courage d'enlevé les briques de verre...

Elle donna une pose de quelques secondes avant d'attraper le regard de Petite Chose en relevant la tête vers lui.

- Merci de les avoir enlevé pour moi.

Elle sourit faiblement. Elle l'avait fait. Elle l'avait enfin dit. À coté de Petite Chose, Kichō observait Abigail et semblait la jugée. Elle n'avait jamais remarqué, mais il faisait presque la même taille qu'Hak-kun. Ses cheveux violets d'un terne abominable lui tombaient devant les yeux tout comme ceux de Petite Chose. Ils se ressemblaient tant tous les deux, finalement.

- Je m'excuse de m'être énervé contre toi. J'ai... Je pense qu'en réalité je suis probablement folle.

Elle rit d'un rire jaune avant de reprendre:

- Mais j'espère que tu ne t'ai pas coupé avec les briques de verre. Tu aurais du mal à dessiner sinon...

Elle ne savait pas pourquoi elle parlait de ça maintenant, mais elle préférait parler de ça que de ne rien dire et que leur relation n'évolue pas.

- J'espère que tu aimeras le plats. Je pense que tu l'as vu, c'est du déjà fait. J'aurais voulu le faire moi-même, mais je suis une très mauvais cuisinière. Je n'aurais pas voulu brûlé ton premier repas avec moi.

Ses ailes dans son dos commencèrent à s'agiter. Elle était anxieuse et elle n'arrivait pas à vouloir s'arrêter de parler. Elle avait l'impression que si elle le faisait, Petite Chose l'observerait de la même manière que Kichō : les yeux pleins de rancœurs, la jugeant d'être une incapable de première. Comment faire pour qu'il évite de le faire ? Comment faire pour éviter de se faire dévorer par les ténèbres qui la ronge depuis si longtemps ?

- Donc...eu...bonne appétit ?

Elle se tût enfin. Ses joues deviennent cramoisis et elle sentit la pièce se réchauffée d'une chaleur infernal. En réalité, c'est tout son corps qu'elle sent se chauffer. Elle aimerait tant disparaître et ne plus être ici, mais elle devait vaincre cette terreur qui la gagne pour pouvoir avancer avec Hak-kun.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge: 32 ans
En bref !:
♕ Femelle Sadique & Perverse ♕
♕ Femelle Sadique & Perverse ♕
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 211
Date d'inscription : 03/04/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Après un achat fort étrange - Hak-kun Shô Jeu 2 Aoû 2018 - 1:45


 
Après un achat étrange.



Je fus surpris alors que, dans mon attente, j'entendis Abigail m'appeler. Mais elle ne me nommait pas "petite chose" comme à son habitude, non... Elle m'appela par mon nom. Je relevais alors le regard vers elle pour l'écouter, toujours étonné. Levant les bras, elle me montra ses bandages en train de tomber, m'expliquant qu'elle s'était encore blessé. Pour une raison que je n'arrivais pas à comprendre moi-même, je me sentais coupable de ça. Mais, je n'étais même pas là quand c'était arrivé, j'étais enfermé dans la chambre alors pourquoi j'arrivais encore à avoir le sentiment que c'était de ma faute ? En tout cas, mon regard se posait sur les bandes mal faites, je voulu les lui replacer, mais je n'étais pas beaucoup plus doué qu'elle pour cela, puis sans autorisation, je n'osais pas essayer, ne voulant pas me refaire grondé. Comme elle me remerciait pour cela, je répondis, en partie par politesse.

" Ce n'est rien... Enfin, c'est normal pour moi.. "

J'aurais voulu lui faire un sourire, même très petit, mais je n'y étais pas parvenu. Je détournais ensuite le regard, gêné de ne pas avoir réussi, cela aurait détendu l'atmosphère, ne serait-ce qu'un minimum.
Par la suite, l'hybride s'excusa. Mon regard se posa à nouveau sur elle. C'était vraiment surprenant, je ne m'y étais absolument pas attendu. Comme elle concluait qu'elle était probablement folle, je me mis à la contre dire avant d'être pris d'une terrible angoisse pour avoir osé prendre ainsi la parole.

" Non vous n'êtes pas folle, je ne pense pas.. Si vous vous êtes énervée c'est sûrement pour une raison, j'ai fais quelque chose de mal et je n'aurais pas dû... J'ai été insolent, c'est à moi de m'excuser... "

Comment avais-je pu oser dire ça comme ça ? Prendre la parole de la sorte ? Je serrais nerveusement mes mains sous la table, sentant mon coeur battre à toute vitesse. Comme pour changer de sujet, Abigail commença à parler de mes mains, se demandant si j'avais été blessé. Alors, malgré tout elle se souciait de moi ? Elle s'inquiétait même du fait que j'ai du mal à dessiner, ce qui me toucha énormément.

" Non ça va, j'ai fais attention... Merci de vous en inquiéter. "

Enfin un faible sourire gagna mes lèvres. Un peu forcé et crispé, mais un sourire tout de même. Ce qui était... Une bonne chose. Un progrès si je puis dire ?  Peut importe, tout allait dépendre de la réaction de Abigail face à ce que j'avais dis.
Me faisant part de son espoir que le plat ne me plaise, précisant que c'était un plat tout préparé, elle me souhaitait ensuite bon appétit. J'étais encore un peu désemparé de voir que c'était elle qui avait préparé cela, pourtant, il me semblait bien que c'était à moi de faire la cuisine, cela était l'une des fonctions que j'allais devoir occuper. Cependant, je n'osais pas encore poser de question, je songeais que j'attendrais de voir si elle était calmée ou non avant de l'interroger sur le sujet.

" Merci, bon appétit... "

Disais-je doucement, commençant à manger après elle. Je n'osais pas la regarder dans les yeux, encore nerveux. J'avais cette boule au ventre, cette crainte constante de faire quelque chose de travers et de la mettre en colère, ce que je ne voulais pas. Mais quoi qu'il arrive, je ne la considérais absolument pas comme coupable de quoi que ce soit, s'il devait y avoir un responsable de nous deux, il me semblait d'une logique affligeante que c'était moi. Ainsi, je mangeait doucement, la laissant répondre à ce qui avait été dit, toujours assez nerveux. Elle était déjà si gentille de m'avoir acheter, je ne devais surtout pas la contrarier ou l'embarrasser.







©️ Mellusa ~


avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 22 ans
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 102
Date d'inscription : 01/05/2018
Age : 20
Localisation : Devant mon pc o/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Après un achat fort étrange - Hak-kun Shô Sam 4 Aoû 2018 - 14:03
L’atmosphère était toujours tendu, mais il semblait moins pesant. Petite Chose ne regardait pas Abigail avant qu'elle ne s'excuse. Il semblait surpris par ses mots. Mais se fût rapidement à lui de la surprendre. Il la rassura en disant qu'elle n'était pas folle. Cela l'aidait un peu à se remettre en question, surtout en présence du fantôme de son enfant perdu. Petite chose semblait croire que si elle avait été fâchée, c'était probablement de sa faute, qu'il avait été insolent envers elle. Elle secoua la tête, un triste sourire au visage. Elle vit qu'il semblait gêné, comme si quelque chose n'allait pas. Ses mains se cachèrent sous la table et elle aurait voulut le rassurer, mais elle ne savait pas ce qui n'allait pas et préféra éviter de faire une scène pour rien.

- Tu n'as pas besoin de t'excuser. Je... Je n'ai vraiment pas l'habitude de m'occuper de quelqu'un. J'espère qu'on arrivera à s'en sortir tous les deux.

Heureusement, il semblait un peu mieux quand elle lui demanda si ses mains allaient bien. Elle avait donc bien comprit qu'elles étaient importantes pour lui, surtout pour ses dessins et peintures.

- Tant mieux... Je n'aurais pas voulu qu'à cause de ma bêtise tu n'arrives pas à faire tes hobbys préférés.

Petite Chose commença à manger et Abigail fit de même. Le plat était bien assaisonné mais un peu refroidit à cause de leur lenteur. Heureusement, il était tout de même bon. Les légumes étaient bien cuites et elle n'avait rien à redire sur la viande. Elle était assez cuite, même si Abigail la préférait un peu plus saignante. Elle jeta un coup d’œil à Petite Chose qui semblait toujours éviter son regard. Elle sourit faiblement et posa sa fourchette à côté de l’assiette.

- Parle moi un peu de toi. Qu'est-ce que tu faisais avant... quand tu étais plus jeune. Avais-tu des parents?

Elle ne voulait pas dire "avant ta capture". Elle trouvait trop dure et trop... amère comme phrase, surtout qu'il semblait bien angoissé par sa situation. Néanmoins, elle voulait en découvrir plus sur lui avant qu'ils ne décident d'enfin aller se coucher. Il était tard et elle pensa tristement au lendemain à son boulot. Tous ces humains idiots avec leur maîtres, tous aussi abrutis, venir à la bibliothèque pour les éduquer. Heureusement que Petite Chose semblait bien plus différent que ces moins que rien ! Elle pouvait s'estimer heureuse de l'avoir.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge: 32 ans
En bref !:
♕ Femelle Sadique & Perverse ♕
♕ Femelle Sadique & Perverse ♕
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 211
Date d'inscription : 03/04/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Après un achat fort étrange - Hak-kun Shô Dim 5 Aoû 2018 - 0:30


 
Après un achat étrange.



Selon Abigail, je n'avais pas à m'excuser. J'avais cependant du mal à être en accord avec elle sur cela, le sentiment de culpabilité persistant. Elle me fit par du fait qu'elle n'était pas habituée à devoir s'occuper de quelqu'un et de son espoir que l'on y parvienne. Moi aussi j'espérais cela, car je ne savais absolument pas comment se passerait ma vie après la mort de Henry, j'étais persuadé de tomber sur un hybride qui fonctionnerait un peu pareil, qui s'amuserait à m'humilier et qui me battrai. Mais la cacatoès n'avait pas une seule fois lever la main sur moi jusqu'à présent et elle se montrait gentille, elle était même partie chercher de quoi faire à manger alors que cela aurait dû être à moi de le faire. Jamais je n'aurais osé imaginer avoir la chance d'être choisi par une personne comme elle. Mais il fallait être aveugle pour ne pas voir que cela lui coûtait. Était-elle vraiment sûre de pouvoir s'occuper de moi ? J'avais l'étrange sentiment que cela avait un impact moral sur elle, mais je ne pouvais pas comprendre en quoi et peut-être elle-même ne comprenait pas. En tout cas, je comptais bien faire de mon mieux pour que cela se passe bien pour elle.

" Je vois... J'espère moi aussi. Je ferais de mon mieux pour que tout se passe au mieux. "

Lui répondis-je avec un doux sourire, ayant relevé le regard vers elle, un peu plus détendu. C'était rassurant de voir qu'elle ne m'en voulait pas et qu'elle était toujours si gentille malgré ma bêtise.
En la regardant, je réalisais à quel point il y avait eu peu de figures féminines dans ma vie. Hormis ma mère et quelques filles de l'école qui se moquaient de moi, il n'y avait eu personne d'important... Personne d'aussi important que l'était devenue Abigail. Allait-elle devenir une sorte de mère pour moi ? Je rougis de cette pensée absurde et baissais ma tête sur mon assiette à nouveau pour qu'elle ne le remarque pas.
Revenant sur les sujets de mes mains, elle me parla du fait qu'elle ne voulait pas m'empêcher de faire ce que j'aime. Il était vrai que le dessin était à peu près ma seule et unique activité ... Et cela était réellement touchant qu'elle s'en soucie et qu'elle n'en joue pas, qu'elle ne me menace pas de me détruire les mains pour m'intimider... Comment pouvais-je avoir une telle chance ? Une fois de plus, cela m'aida à me détendre.

" Merci de vous en soucier, tout vas bien. "

Recommençant à manger le plat un peu refroidi mais loin d'être mauvais, je partais à nouveau dans mes penser, essayant d'imaginer ce que donnerait cette étrange collocation. Je songeais aussi au fait que j'allais sûrement devoir trouver un travail et me demandait bien ce qu'un incompétent comme moi pourrait trouver. L'idée de faire coursier n'était pas mauvaise, ma jambe ne me faisait plus tant mal, bien que je n'avais pas eu l'occasion de marcher vraiment longtemps, j'imaginais qu'elle était complètement guérie et ne me causerait plus de douleur. Cependant, je ne connaissais rien des rues, ayant passé la plupart de ma vie enfermé, que ce soit chez Henry ou dans la boutique... J'allais devoir apprendre à m'orienter sérieusement. En dehors de ça, je ne savais pas trop quoi faire... Trop maladroit pour être serveur, trop fragile pour travailler en usine ou en cuisine où la chaleur me ferait me sentir mal.

Perdu dans mes pensées sur ce sujet, je fus pris de court tandis que ma maîtresse me posa une question à laquelle j'aurais peut-être dû m'attendre. Elle voulait que je lui parle de moi, de ce que je faisais avant... Avant. Je me crispais à nouveau... Je dois être le seul humain qui n'a pas vécu si différemment que ça des hybrides à l'époque... Mais bien sûr, j'allais éviter soigneusement d'en parler. Il me fallait broder quelque chose et ne pas laisser paraître la vérité. Mais, était-ce mentir ? Je ne pouvais pas me permettre cela... Peut-être qu'en évitant certains détails ... Cela suffirait et ne serait pas un mensonge !

" Et bien, il n'y a pas grand chose à dire... J'ai eu une enfance ... Simple. J'ai grandis avec mes deux pas de frère ou de soeur... C'était ma mère qui travaillait alors je la voyait peu. J'ai toujours été passionné par le dessin et... C'est à peu près tout ce qu'il y a à dire. "

Passionné ? C'était surtout mon seul et unique moyen d'expression...
J'étais tendu et j'hésitais un peu dans l'utilisation de mes mots... Faire semblant n'était pas mon fort et je redoutait que Abigail ne se doute de quelque chose... Prenant les dernières bouchées de mon assiette, je réfléchissais à un sujet de diversion... Lui retourner la question ? Non, surtout pas, cela la renverrait à un passer sûrement difficile. Changer de sujet ? Un peu trop... Enfin, elle se douterait de quelque chose si je fais ça... En soit, j'étais un peu coincé... Mais il fallait que je dise quelque chose, n'importe quoi... Le changement de sujet gagna.

" Le repas était très bon, j'espère réussir à faire aussi bien quand je cuisinerais... Euh... si vous voulez je peux faire la vaisselle... "

Ce n'était que deux paires de couverts et deux assiettes, mais bon. Proposer cela m'avait semblé évident. En disant cela, pour maintenir l'illusion que je n'essayais pas de masquer quoi que ce soit ou de fuir quelque sujet que ce soit, je tentais un sourire... Mais au final, je crois que cela me rendait plus suspect qu'autre chose. Définitivement, je n'étais pas doué. Acteur, je n'aurais jamais pu faire, ça, c'est une certitude !







©️ Mellusa ~


avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 22 ans
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 102
Date d'inscription : 01/05/2018
Age : 20
Localisation : Devant mon pc o/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Après un achat fort étrange - Hak-kun Shô Lun 20 Aoû 2018 - 18:28
Lorsque Petite chose lui sourit, Abigail sentit son cœur s'alléger. Elle aimait bien le voir comme ça et se demanda quand elle avait éprouvé une sentiment envers un humain. Probablement jamais. Elle les avait détesté depuis son enfermement avec son maître, ou plutôt depuis qu'il l'avait forcé. Elle frissonna en repensa à ce qu'il avait fait et chassa bien vite ces mauvais souvenirs. Elle ne voulait pas pensée de ça maintenant. Elle était avec Petite Chose et elle devait s'en occuper correctement pour qu'il garde son sourire éternellement.

- Je pense que tu y arriveras sans aucun problème.

Elle sourit davantage, se détendant enfin depuis la venue de Petite Chose. Elle n'avait pas remarqué qu'elle était aussi tendue et regretta d'avoir été autant sur ses gardes. Pourquoi ne pouvait-elle être moins agressifs envers les humains ? Hélas, ce n'était pas parce qu'elle avait adopté Petite Chose qu'elle allait devenir plus gentilles face à cette vermine. Elle le sentait en elle. Elle ne pourrait pas leur pardonner les décennies d'esclavage des hybrides, qu'elle considérait certains comme des membres de sa famille. Au moins, elle n'avait plus ce genre de colère envers lui. Il était tellement fragile et elle sentait qu'elle devait protéger. Un peu comme un fils. À cette pensée, elle secoua la tête vivement. Ils étaient et restaient maître et pet... Elle ne pouvait pas imaginer une autre solution, même si elle aurait préféré du contraire.

Quand Abigail parla des mains de Petite Chose, il semblait touché qu'elle pense à eux. Elle ne comprenait pas pourquoi : il lui avait vraiment précisé qu'il adorait dessiner et qu'il n'était vraiment que doué dans ce domaine. Elle se devait d'être compréhensible pour son talent et sa joie que cela devait lui procurer de faire cette tâche.

Lorsqu'il lui parla de sa famille, Abigail perdit son sourire joyeux. Elle pinça ses lèvres pendant que de la tristesse se refléta dans ses yeux. Que devait son ancienne famille ? Elle n'arrivait pas à imaginer le visage de sa mère, depuis longtemps remplacé par les hybrides chattes et lapines qui s'étaient occupées d'elle étant petite. Le seul visage masculin qu'elle arrivait à se souvenir était celui de cet horrible homme et elle voulait à tout prit l'effacer de sa vie. Soudain, une pensée remplit de curiosité lui vint en tête et elle ne put la garder pour elle.

- Que faisait ta mère ? Elle devait aller très loin pour ne pas rentrer aussi souvent.

Cela l'intriguait. Quel métier permettait cela ? Elle n'en connaissait aucun qui aurait put faire l'affaire. Hélas, ses propres expériences étaient insuffisances et il devait exister des métiers qu'elle n'avait encore jamais entendu parler. Dommage... Elle aurait aimé savoir quel travail pourrait convenir à Petite Chose, mais ses lacunes étaient bien trop grands et l'humain bien trop spécial pour qu'elle décide de choisir le premier venu sans en penser aux conséquences.

Encore bien trop inexpérimentée par les rapports sociaux, elle ne vit pas l'étrange ménage de Petite Chose et crut qu'il était simplement encore tendu par la journée. Elle le comprenait dans un sens. Elle était encore chamboulée de ses réactions vis-à-vis de lui et n'en revenait pas d'avoir osé le touché. Ses doigts la démanchaient encore par se contact et, même si s'était probablement dû à ses blessures, elle avait mal. Elle aurait voulu se les laver encore et encore, mais cela n'aurait rien servit.
Au côté de Petite Chose, l'illusion de Kichō regardait l'humain manger, une expression neutre sur le visage. Au moins, il semblait plus calme qu'avant, rassurant la femme. Même si elle savait qu'il n'était qu'en réalité le fruit de son imagination, elle n'aimait pas le voir aussi agité.

Abigail venait de finir de manger quand Petite Chose proposa de faire la vaisselle après l'avoir complimenté. Elle rit intérieurement : elle n'avait rien cuisiner, mais appréciait le remerciement qui lui alla droit au cœur. Elle baissa les yeux sur ses mains bandées, avant de faire un sourire discret.

- Je ne pense de toute les manières ne pas en être capable. Cela serait vraiment très gentil de ta part, Hak-kun.

Son prénom. Il sonnait encore étrange dans sa voix, mais elle appréciait de l'appeler. Elle devrait essayer de le faire plus souvent. Mais, cela restera son privilège : elle ne dira pas son prénom à d'autres hybrides ou humains. Elle voulait le garder à elle, rien qu'à elle. Elle avait l'impression d'être quelqu'un d'important et ne voulait pas que cela disparaisse aussi rapidement que son petit Kichō.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge: 32 ans
En bref !:
♕ Femelle Sadique & Perverse ♕
♕ Femelle Sadique & Perverse ♕
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 211
Date d'inscription : 03/04/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Après un achat fort étrange - Hak-kun Shô Dim 26 Aoû 2018 - 23:48


 
Après un achat étrange.



Abigail était très encourageante à avoir ainsi l'air de croire en moi. Il me semblait bien qu'elle était la seule à avoir ne serait-ce que l'air d'avoir un minimum de confiance en moi. Cela m'avait fait sourire.
Mais bien sûr, c'était avant que je ne lui raconte ma vie d'avant. Je pensais que j'aurais réussi à changer de sujet, mais non. Elle me posa une question. Au fond, c'était une question banale, elle voulait savoir le travail de ma mère. Mais j'étais comme paralysé autant physiquement que dans ma parole. Je ne lui répondais pas tout de suite... Comme si j'avais oublié la question. Alors qu'elle acceptait que je fasse la vaisselle, je prenais les assiettes que j'empilais ensuite, mettant les couvert sur celle du dessus. J'avais le regard un peu dans le vague et ma façon de faire était machinale, masquant ainsi la distraction que j'avais en réalité. Que faisait ta mère ?

Je posais les assiette dans l'évier, doucement, puis commençait à faire couler l'eau, toujours silencieux. Je posais les couverts à côté des assiettes puis je saisissais la première pour commencer à la rincer, quand j'ai eu une sensation étrange... J'avais presque l'impression de sentir cette présence imposante et d'entendre cette voix m'imposer de me dépêcher. Non, cette fois ce n'était pas Henry qui me hantait... Mais mon père. J'avais l'impression qu'il était derrière moi, je savais que c'était faux, que ce n'était qu'une sensation ... Mais je me mis à me dépêcher. Une fois l'assiette lavée, je la posais et là je me figeais. J'avais oublié quelque chose... Oui, la question.... Que faisait ma mère ? Que faisait-elle... Quel travail la rendait si absente...

" Je... N'en ai aucune idée... " marmonnais-je avant de couper l'eau pour ne pas la gâcher.

Je demeurais ensuite figé devant le lavabo, dos tourné à Abigail, appuyant mes mains sur le rebord du meuble. Mes yeux devenaient humide et je préférais ne pas me retourner... Pourquoi je me mettais dans un état pareil pour ça ? J'avais envie de pleurer, mais il fallait que je me retienne... Abigail... Je ne devais pas la laisser dans l'incompréhension.

" Je ne me souviens pas... Du travail de ma mère... En fait... Je ne crois pas qu'on en ai parlé un jour... "

Elle n'était pas souvent là et quand elle était là... C'était comme si je n'existais pas. Ou alors elle approuvait mon père. Mais jamais il ne lui serait venue à l'idée de prendre ma défense ... Bien sûr, c'était normal. Qu'on me traite ainsi c'était normal... Mais ça me faisait toujours aussi mal... Pourquoi n'était-elle jamais là ? Voulait-elle simplement ne pas voir mon visage ou était-ce son travail qui lui prenait tant de temps ? Et si cela avait été les deux ?
Sentant le risque de pleurer de plus en plus présent, je décidais de me ressaisir. Je refis couler l'eau et fis mine de me gratter la joue avant de discrètement m'essuyer les yeux, comme je tournais le dos à ma nouvelle maîtresse, l'illusion passait sûrement. Je me remis ensuite à laver, finissant assez vite. Une fois la vaisselle faite, je réalisais que je ne savais pas où la ranger. Je restais donc un moment à regarder bêtement les assiettes propres avant de demander, toujours sans me retourner.

" Où faut-il les ranger...? "

Je sentais bien qu'à cause de moi il y avait de nouveau une ambiance assez pesante, et cette fois ci Abigail ne pouvait pas prétendre en être coupable, car c'était entièrement de ma faute. Souris me disait-on souvent... J'étais toujours aussi incapable de me forcer. Mais Abigail avait déjà réussi à me faire sourire, peut-être y arriverait-elle encore ? Qui étais-je donc pour espérer de telles choses ? Un égoïste...







©️ Mellusa ~


avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 22 ans
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 102
Date d'inscription : 01/05/2018
Age : 20
Localisation : Devant mon pc o/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Après un achat fort étrange - Hak-kun Shô Mer 29 Aoû 2018 - 11:00
Abigail attendit la réponse de Petite Chose qui tarda à venir. Qu'avait-il donc d'un coup ? Elle l'observa ramasser les assiettes, mettant les couverts sur la pile avant de diriger bizarrement vers l'éviter. On aurait dit un robot. Qu'avait-il donc ? Avait-elle posé une question étrange ? Elle n'arrivait pas à savoir. L'illusion de Kichō suivait Petite Chose en voletant à ses côtés, le regardant étrangement. Ses yeux croisèrent ceux de sa mère et il secoua la tête d'un air déçu. Abigail pâli vivement pendant que l'eau coulait dans l'évier. La cacatoès voulait vraiment savoir ce qu'elle avait fait de faux, c'était forcément à cause de ce qu'elle a dit. Mais qu'avait-elle dit de méchant ? Elle n'arrivait pas à le savoir.

En entendant la petite voix de Petite Chose, Abigail comprit enfin où ce qui n'allait pas. C'était de parler de sa mère qu'il le mettait autant mal. Pourquoi ? la femme n'avait pas connu de mère approximent parlé et elle ne comprenait pas pourquoi cela le mettait dans cet état. Elle avait vécu seule de longues années avec les mêmes visages, et même si elle aurait aimé en considérer une de maman, les deux hybrides étaient plus des sœurs qu'un substitue maternel. Pourtant, l'entendre parler de cet mère absente faisait ressortir des sentiments longtemps oubliés.

- Je vois...

Abigail ne savait pas quoi dire d'autre. Elle n'y connaissait rien à la vie d'une maman et ce qu'elle devait faire. Elle avait perdu trop tôt son fils pour pouvoir espérer se rappeler ces souvenirs perdus.

Abigail nota un changement chez le posture de Petite Chose, mais elle n'arrivait pas à saisir ce qu'il le tourmentait autant. L'eau, qu'elle n'avait pas entendu s'arrêté, recommença à couler tendis que Petite Chose nettoya la vaisselle avec plus de détermination. Quand cela fut fait, il se stoppa un petit moment avant de demander sans se retourner vers Abigail où se rangeait les assiettes.

La cacatoès se releva doucement et s'approcha de lui, sentant le regard tenace de Kichō sur elle. Qu'il parte enfin ! Abigail attrapa délicatement la vaisselle avant de désigner avec son doigt les armoires et les tiroirs.

- Les assiettes vont ici et les couverts là. Les verres se rangent à côtés, ici.

Tout en donnant les indications, elle posa la vaisselle prise dans chacun des comportements qu'elle montrait. Quand elle eut tous rangé, Abigail resta près de Petite Chose, hésitante à faire un mouvement. Qu'est-ce qu'elle faisait ? Ce n'était pas à elle de lui ranger ça, mais à lui de le faire. Pourtant, elle l'avait fait instinctivement, par une habitude qu'elle avait crû longtemps oubliée. Elle jeta un coup d’œil à Petite Chose avant de regarder ses propres mains bandées. Soupirante, résignée, Abigail posa une de ses mains contre l'épaule de son pet. Il devait sentir qu'elle tremblait horriblement. Cet effort la coûtait énormément, mais elle devait avancer pour qu'ils se sentent bien dans cet appartement.

- Désolée de t'avoir fait revivre de mauvais souvenir. Je ne voulais pas.

Elle resta un petit moment silencieuse, sentant son cœur battre à cent à l'heure. Elle enleva sa main le plus doucement possible, surtout pour éviter d'aller la laver directement, avant de détourner le regard.

- Est... est-ce que tu veux bien me refaire mes bandages à mes mains ? Je n'arrive pas à bien les faire tenir.

Sa voix lui semblait étrange. Elle réalisa qu'elle tremblait et essaya de se ressaisir. Elle devait changer ces bandes pour que cela guérisses plus vite, mais elle se savait incapable de le faire elle-même, et c'était ce qui l'effrayait. Elle ne voulait pas que Petite Chose la touche.

*Tu es une incapable, maman. Une froussard qui n'a jamais rien réussi dans sa vie. Je suis bien content d'être mort pour ne pas avoir à assisté à ça.*

Comment peux-tu me dire ça ?
Pensa Abigail en fermant les yeux pour les retenir de pleurer. Elle se savait capable d’élever un bébé, mais toutes ses convictions se faisaient écraser par cet esprit qui essayait de la tromper. Elle murmura pitoyablement un :

- Je t'en pris.

Elle ne savait plus à qui elle s'adressait. Etais-ce à Kichō qui la méprisait autant ou était-ce à Petite Chose qui n'attendait que de la servir ? Elle n'arrivait plus à penser. Elle aurait voulu que cela se termine vite, mais seul la mort pourra la libéré de ce fardeau...
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge: 32 ans
En bref !:
♕ Femelle Sadique & Perverse ♕
♕ Femelle Sadique & Perverse ♕
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 211
Date d'inscription : 03/04/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Après un achat fort étrange - Hak-kun Shô Ven 31 Aoû 2018 - 23:56


 
Après un achat étrange.



Je le sentais. Cette ambiance que j'avais ruiné. Cette froideur autour de nous... C'était de ma faute. J'étais seul responsable. Quand Abigail s'approchait de moi, je me préparais à être puni. Mais au lieu de cela, elle se mit à ranger la vaisselle tout en m'indiquant où c'était. Je suivais ses mouvements avec attention, tâchant de retenir les informations. Mais il n'y avait pas eu de punition. Alors qu'elle approcha sa main de mon épaule, je me disais qu'elle allait le faire. Mais non, une fois de plus elle ne le fit pas. Et elle s'excusa de m'avoir rappelé de mauvais souvenirs. Cependant, c'était à moi de m'excuser, pas elle... J'avais tout fait de travers et à cause de moi elle s'en voulait alors qu'elle n'y était pour rien. Qui allait me corriger pour cela ?! Je réalisais que vivre avec quelqu'un de si gentil avec moi était bien plus déstabilisant que ce que j'aurais cru... A chaque instant j'attendais le coup ou le cri qui ne venait pas.

" Non je... C'est moi... qui suis désolé... "

Marmonnais-je d'une voix à peine audible, ne voulant pas la contrarié. C'était paradoxal... Je commençais un peu à me faire à l'idée qu'elle ne me punirais pas ou alors au maximum en m'enfermant dans la chambre, mais j'avais toujours aussi peur de la contrarier. C'était une chose, une habitude qui était encrée en moi, tout simplement et je ne pouvais pas aller à l'encontre de cela. Pas si vite en tout cas.
Je la sentais et la voyait trembler. Pourquoi donc ? Est-ce que c'était ma faute ? Avait-elle peur de moi ? Je ne comprenais pas... Tout chez moi inspirait beaucoup de chose, sauf la peur. Il me semblait qu'il aurait été plus aisé d'avoir de la pitié ou bien du dégoût à mon égard plutôt que de la crainte. De quoi pouvait-elle bien avoir peur ? Jamais je n'aurais le courage de demander... Pas dans l'immédiat en tout cas. Mais j'avais envie de m'excuser mile fois qu'elle se trouve dans un tel état...

Abigail me demanda par la suite de refaire ses bandages après avoir retirer sa main. Je regardais alors ses mains. Je lui en prenait doucement une pour commencer à défaire soigneusement la bande, veillant à ne pas lui faire mal. J'eu une petite grimace de peine et de culpabilité en voyant l'état de sa peau tout en refaisant le bandage avec minutie. Je ne voulais surtout pas lui faire mal. Cela fait, j'en fis de même avec l'autre, avec le même soin. Au moins, j'étais utile... Mais ces blessures, elles les avait eu par ma faute. Et personne n'allait me punir pour cela... Je m'en sentais presque malade.

" J'ai terminé... "

Annonçais-je en la lâchant, relevant timidement le regard sur elle. Et maintenant ? Il allait se passer quoi ? Qu'allions nous nous dire ? J'avais le sentiment que c'était à moi de trouver...

" Je peux faire autre chose pour vous ? "

Demandais-je alors pour briser le silence. Après tout, j'étais son esclave. Je devais servir à quelque chose, n'importe quoi. Et c'était à elle de me donner une utilité.








©️ Mellusa ~


avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 22 ans
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 102
Date d'inscription : 01/05/2018
Age : 20
Localisation : Devant mon pc o/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Après un achat fort étrange - Hak-kun Shô
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Après un achat fort étrange - Hak-kun Shô
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» C'est toujours la lois du plus fort, il faut se battre jusqu'après la mort..
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...
» Fort-Liberte: Complexe portuaire, industriel et commercial

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domination Hybride :: Les vieux faubourgs :: Les habitations standards :: Appartement d'Abigail Ritorujueru-
Sauter vers: