Forum RPG + 18 ans Guerre d'espèce
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

L'un ou l'autre ? Meh... (pv. Lucien Smith)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: les faubourgs réhabilités :: Magasin "Human Pet"
MessageSujet: L'un ou l'autre ? Meh... (pv. Lucien Smith) Jeu 7 Juin 2018 - 11:21
Combien de jours, de semaines était-il dans cette cage dorée ? Certes, ça aurait pu être pire, il aurait pu être dans une cage de fer, sans aucun confort. Il avait le luxe dans ce magasin d'avoir au moins un lit. Mais être sans cesse regardé le gênait même en ayant un minimum d'intimité avec ce paravent. Chaque jour qui se passait il se sentait toujours un peu plus mal à l'aise. Il ne pouvait rien y faire après tout. Il était coincé ici comme tout les autres humains et hybrides. Le regard dans le vide, il espérait chaque jour pouvoir sortir d'ici même si être acheté par un hybride n'était pas vraiment une des choses qu'il souhaitait. Si seulement il pouvait être libre... Mais c'était une vie assez compliqué d'être sauvage... Chaque jour être traqué par les hybrides qui ont beaucoup plus de facultés que les humains. Coincé ici pour encore certainement longtemps, il regardait sans cesse le plafond en essayant de s'occuper, à n'importe quoi. Au moins il n'était pas importuné par les vendeurs car il était du genre très calme.

Il avait parfois une discutions assez courtes avec quelques clients qui passaient par là, curieux. Mais ça n'allait jamais bien loin. C'est sûr qu'il n'avait pas l'air très loquace et il n'était surtout pas du genre à lécher les bottes au premier venu. Il avait un minimum de fierté contrairement à d'autres qui jouaient la cartes de la flatterie. Ca pouvait certes fonctionner mais après c'était de se jeter dans les bras de n'importe quel inconnu. Certes ne rien faire n'était pas bon plus la meilleur idée mais il ne savait pas trop quoi faire... Alors il attendait. Observant souvent ce qu'il pouvait voir de sa prison dorée sans pouvoir faire grand chose de plus. Cependant, tandis qu'un autre jour commençait, un hybride s'était approché finalement de sa cage, avant de vouloir discuter avec lui. Il avait un étrange sourire, une façon de parler assez prétentieuse. Mais il semblait s'intéresser à l’humain et ce dernier ne savait pas comment le prendre.

Il se méfiait grandement de cet hybride qui semblait avoir des idées derrière la tête. Son sourire ne disait rien qui vaille et l'humain était bien obligé de lui répondre. Si il devait partir avec cet hybride là alors il allait le faire. Il était tout de même réticent à cette idée et cela se ressentait. Sa façon de se comporter montrait clairement ses intentions et elles étaient vraiment dégoûtantes. Il n'en était pas surpris après tout. Maintenant que les hybrides avaient prit le pouvoir, ils voulaient se venger du mauvais traitement que certains humains leurs avaient infligés. Mais lui trouvait ça injuste étant donné qu'il n'avait jamais rien fait à un hybride. Mais il devait payer pour tout les autres...
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge:
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 36
Date d'inscription : 10/05/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'un ou l'autre ? Meh... (pv. Lucien Smith) Dim 10 Juin 2018 - 10:04
L'un ou l'autre ? Meh...Dès l'instant où vous connaissez ce qui est beau en ce monde, vous cessez d'être un esclave.Nathanaël Ambroise et Lucien SmithJ'entre dans le magasin "human pet", endroit où, d'habitude, je n'y mets jamais les pieds. Tout ici respire une vie sociale supérieure à ce que je ne pourrais m'offrir. Le sol brille, lisse, nettoyé depuis peu, les cages alignées l'une contre l'autre où sont entreposés des esclaves plus ou moins propre, sans blessure visible. Aucun déchet ne jonche le sol, ne vient salir la réputation du coin, si soigneusement brillant et propret. Le point qui ne différencie pas ce lieu au marché noir, c'est les barreaux qu'on retrouve dans chacune des prisons des pets. Des barreaux épais, assez pour qu'aucun humain ne puisse les défoncer à coup de pieds ni de main, qu'importe la puissance utiliser. Je suis persuadé qu'aucun hybride ne pourrait y sortir. Est-ce qu'ils ont gardé les cages d'avant la révolte ? Quand mes compatriotes se retrouvaient dans ces putains d'endroit, à attendre d'être vendu, à supplier un maître de bien vouloir les acheter ? Sans doute. Pourquoi se faire chier à jeter ce genre d'emprisonnement ? On remet les humains à notre place jusqu'au bout. A leur place.

Je renifle l'air, mon nez bougeant à peine alors que je tente d'identifier l'odeur qui m'a forcé à rentrer ici. Je tris les effluves qui me parviennent, les parfums des humains, celles des divers hybrides présent dans le coin, et celles des cosmétiques très léger que je peux noter. Des débiles qui veulent sentir bon, sans aucun doute. Je laisse un rictus de dégoût effleurer mes lèves, jetant à peine un regard aux esclaves dans leur cage, qui posent leurs yeux suppliants sur moi. Certains me jettent des regards haineux, d'autres me tournent le dos, mais je n'en ai rien à faire. Ils ne m'intéressent pas. Ce n'est pas pour eux que je suis ici.

Je remarque enfin ma proie. Un sourire se glisse sur mes lèvres. Il papote avec un des humains, son regard en disait long sur ses intentions. Ce type me donne la gerbe. Je m'approche d'un pas tranquille avant de me placer à ses côtés pour pouvoir observer ce qui l'attire autant et je comprends ce qui l'excite chez l'esclave. Déjà, c'est un mec, il les adore, mais c'est un gars qui transpire une certaine froideur, une arrogance dissimulée. Son visage inexpressif, très distant, est parfait pour lui, lui qui est toujours en manque de ce genre de pet, lui qui bande déjà à l'idée de pouvoir défigurer son visage de douleur, de lui arracher des cris de douleur, de transformer cet inexpressif en un homme craintif, qui lui mangera dans la main et qui se roulera sur le dos pour éviter les punitions. Ou même pour recevoir certains traitement dégradant. J'ai déjà eu droit à ce type de spectacle en sa présent, quand on faisait affaire lui et moi, alors qu'il s'était amusé à ramener son humain de compagnie.

- T'as cassé l'ancien pour que t'veuilles en acheter un nouveau aussi vite ? J'espère que t'as mon blé, connard, parc'que j'en ai marre d'attendre.

Mes yeux se tournent lentement sur l'hybride à mes côtés. Un chien. Qui sursaute à mes mots susurrés et mes lèvres s’agrandissent alors que ses yeux s'écarquillent, que je peux voir une pointe de peur se lire à l'intérieur. Il se reprend vite, laisse un raclement de mécontentement sortir de sa gorge alors qu'il me toise. Il est plus grand que moi, il le sait, il se redresse donc, le dos bien droit, les épaules rejetés légèrement en arrière, alors que son menton se lève un peu, dans une attitude arrogante. Je ricane à sa posture, celle qu'il ne peut s'empêcher de prendre quand je suis en sa présence. Je sais qu'il veut m'impressionner, à défaut de me faire peur. Je sais qu'il tente d'être impressionnant, qu'on s'intéresse à son allure, à sa prestance. Il veut qu'on s'interroge, qu'on se demande s'il est ou non dangereux. Je n'ai pas besoin de ça pour l'être. Mon regard, mon sourire, mon aura exprime clairement mon intention de lui en coller une.

Il m'explique d'une voix acide, tranchante, que ce ne sont pas mes oignons, qu'il a le droit d'acheter ce qu'il veut, quand il veut, et que j'aurais mon argent bientôt, que je n'ai pas besoin d'être si impatient. Tout en me lançant une petite pique, soulignant mon attitude à lui courir après, qui cacherait autre chose que mon besoin de fric. Sous-entend-t-il que j'aimerais me le faire ? Beurk ! Je fronce les sourcils, perds mon sourire et je laisse un grognement racler ma gorge, le foudroyant d'un regard noir. Je n'ai jamais été très patient. Je me tourne lentement vers l'humain sur lequel il a jeté son désir et je souris lentement. Je le toise, mon sourire reprenant lentement ses droits sur mes lèvres alors qu'une idée vient de me frôler. Intéressante et amusante.

- Eh, mec. T'préfères quoi ? Venir avec moi, qui risque à la rigueur de t'casser un bras, grand max, si t'viens à m'faire chier, ou avec lui, qui t'baisera sitôt que t'seras chez lui ? Qui t'feras crier et le supplier de t'abattre ? En plus des autres punitions, hein, évidemment !

L'hybride se renfrogne. Il crache les mots " un esclave n'a pas à avoir le choix ! " d'un ton haineux et je ricane, amusé. Je suis de son avis. Mais savoir qu'un humain me préfère à lui, surtout un de ses futurs jouets, lui fera chier. Je veux le mettre en colère. Qu'il pète les plombs, qu'il crie, tente de m'en coller une. Qu'il se cabre, m'insulte. Je désire sa haine. Autant que moi, je le hais. Il m'a suffisamment fait passer pour un con. A mon tour de le faire sortir de ses gongs !
©️ YOU_COMPLETE_MESS
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 35
En bref !:
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 47
Date d'inscription : 03/01/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'un ou l'autre ? Meh... (pv. Lucien Smith) Mar 12 Juin 2018 - 18:27
Il ne se voyait pas du tout repartir avec ce genre de type. À vrai dire il ne savait pas du tout avec qui il devait aller tout court... Même si dans tout les cas il n'avait pas le choix, il n'avait pas non plus envie de devoir se coltiner ce genre d'hybride aux pensées dégoûtantes... Il avait l'air aimer Nathanaël mais surtout son caractère et sa façon de se comporter. Ce qui était encore plus bizarre pour le coup et soulignait à quel point ce type était étrange. Il essayait de dire le moins de choses sur lui tout en cherchant quelque chose à faire pour échapper à cet être. Sauf que à la place, une chose ou plutôt quelqu'un venu interrompre leur échanges. L'humain restait alors complètement spectateur de leur échange. Ils se connaissaient visiblement mais ils n'étaient clairement pas en de bons termes.  Il pouvait ressentir toute la haine qu'ils ressentaient l'un pour l'autre et ça en faisait presque peur. Était-il aussi fou que son confrère ? Peut-être que oui. Dans tout les cas il avait l'impression d'attirer les ennuis...

Il restait silencieux en les observant, regardant celui qui venait d'arriver. Il semblait teigneux mais moins fou que l'autre, enfin, il l'espérait... Mais ils ne se parlaient pas très bien, donc l'ambiance était beaucoup moins chaleureuse. Enfin, le magasin n'était pas du genre à être très chaleureux mais... En ce moment il l'était plus que ces deux-là. Il les laissaient se chamailler tout en soupirant, se demandant bien ce qu'il foutait-là. Il aurait presque eut envie d'aller juste s'allonger sur son lit et comme ça, il fuirait cette embarrassante conversation. Sauf qu'à un moment donné, ils se tournèrent tout les deux vers lui avant que le plus jeune lui pose une question et... un ultimatum. Qui il préférait entre un violeur et un violent ? Il avait juste envie de dire aucun et vraiment de se barrer loin d'eux mais effectivement il n'avait pas vraiment le choix en faite.

Il n'avait plus rien dit depuis leur petite querelle et maintenant il devait faire un choix alors qu'il n'avait rien demandé. Il ne connaissait aucun des deux de toute façon alors il ne savait pas quel choix allait être le plus mauvais. Il regardait à tour de rôle les hybrides en retenant un nouveau soupir exaspéré. Que dire, que faire... Vu les dires de l'autre hybride sur le chien, il était un vrai taré avec ses esclaves. Mais l'autre n'était sans doute pas mieux à être du genre énervé 24h/24 et prêt à casser des gueules à chaque mot de travers... Il se pinçait l'arrête du nez en fronçant les sourcils, essayant de faire un choix malgré qu'il soit difficile.

« Je ne pense pas être mieux lotie autant avec l'un que l'autre... » Finissait-il par susurrer à voix basse surtout pour lui-même. « Mais les violeurs psychopathe ce n'est pas trop mon truc... »

Rien n'était son truc mais il préférait faire attention à ne pas se faire frapper que de devoir endurer des attouchements et d'autres horreurs automatiquement une foi acheté et dans un endroit clos. Il en frissonnait rien qu'en y pensant. Il n'avait jamais eut encore de relation charnels avec qui que ce soit et il était sûr de ne pas vouloir faire ça dans de telles conditions. Même si... Il savait que dans tout les cas il n'aura certainement jamais le choix. Il avait détourné le regard en prononçant cette phrase, mais il espérait que la situation ne vire pas au drame. Un vendeur finissait par s'approcher d'eux en voyant qu'il semblait y avoir un problème entre eux.

« Un problème Messieurs ? Besoin d'informations sur cet humain ou l'un de vous souhaites l’acquérir ? »
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge:
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 36
Date d'inscription : 10/05/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'un ou l'autre ? Meh... (pv. Lucien Smith) Dim 24 Juin 2018 - 10:14
L'un ou l'autre ? Meh...Dès l'instant où vous connaissez ce qui est beau en ce monde, vous cessez d'être un esclave.Nathanaël Ambroise et Lucien SmithOn attend tous les deux, impatient, tendu pour l'un et amusé pour moi. On pose notre regard sur l'humain qui semble avoir du mal avec la question, qui nous regarde l'un après l'autre. Sans doute se demande-t-il si c'est du lard ou du cochon. S'il a véritablement la possibilité de répondre. Ne risque-t-il pas de se faire fracasser s'il choisi le mauvais cheval ou peut-il espéré une petite chance de survivre à cette affrontement entre deux Goliath. Mais je n'arrive pas à voir de la peur en lui. Pour l'instant du moins. Non. Aucune crainte, juste une intense concentration alors qu'il se pince l’arête du nez, sourcils froncés, l'air concentré. Je perds peu à peu mon sourire alors qu'il met un temps fou à répondre, je compte presque les secondes qui séparent ma question et le moment où il ouvre enfin la bouche pour parler. Et franchement, j'aurais préféré qu'il ferme sa gueule.

Je laisse un grognement se faire entendre. Très léger, très doux, presque comme un murmure. J'entends son écho à mes côtés, jetant un coup d'oeil à mon ennemi du moment, lui qui n'hésite pas à montrer les crocs très peu content de la description qu'il vient juste de lui fournir. Il n'accepte déjà pas que je le traite, moi, un semblable, comme étant un psychopathe violeur doublé d'un pervers, alors qu'un humain, qu'il estime inférieur à lui et qu'il aime torturer jusqu'à le rendre aussi inoffensif qu'une larve... Et bien, ça ne passe pas. Même alors que l'esclave détourne le regard, comme s'il savait avoir gaffé, comme s'il sentait qu'il n'avait pas plu aux maîtres qu'il avait devant lui. Ouais, mec. T'as fais une putain de boulette !

Je souris légèrement, pourtant. Autant son commentaire était à chier, autant il vient de me donner la victoire. Et rien que pour ça, je viens tapoter l'épaule du chien, un air triomphant sur les lèvres, me récoltant un regard courroucé et agacé. Il me grogne dessus. C'est un son doux, beaucoup plus qu'auparavant, pour me signaler de ne pas dépasser la limite et je claque des dents en retour, laissant ma mâchoire produire un bruit de claquement, lui laissant imaginer que ma bouche se refermait sur une partie de son corps pour lui faire mal.

Un vendeur s'approche et nous interpelle. On tourne la tête en duo, en même temps, dans sa direction, deux froncement de sourcils, deux têtes peu enclines à accepter qu'une autre vienne les déranger. Mais le type qui vient ne fait pas mine de reculer. Pire, il se rapproche, laissant son regard faire la navette entre les deux. Chier, un ours ! Et pas un petit ! Le chien se détend illico, reprend un visage plus neutre, plus enclin à s'adoucir face à un prédateur plus puissant que lui. Il a même le toupet de sourire, un de ses sourires mielleux, enclin à montrer patte blanche. Il répond ainsi que, non, il n'y a pas de problème, monsieur le vendeur. Juste un petit soucis avec l'humain choisi. Je foudroie mon ennemi des yeux, serrant et desserrant les poings, imaginant pouvoir glisser mes doigts autour de son cou si fragile.

- Ouais. Votre humain, là, il vient d'nous manquer de respect. J'vous l'achète, mais il lui faut une correction.

Un sourire carnassier se glisse sur mes lèvres, jetant un coup d'oeil à mon futur achat sous le regard dégoûté du chien qui vient de voir sa proie lui filer entre les doigts. Mais il y a d'autres humains ici qui pourront sans doute convenir pour un pauvre connard tel que lui. L'ours m'assure que mon souhait sera fait, que le jeune sera fouetter, me demandant même le nombre de coup qu'il serait acceptable de lui mettre. J'y réfléchis un court instant avant d'en exiger dix. Je laisse le vendeur s'éloigner avant de me tétaniser alors que mon ennemi vient de passer un bras autour de ma taille, m'attirer un peu trop à lui pour pouvoir me parler à l'oreille, loin de celles indiscrète de l'esclave. Il me promet que je payerais pour mon insolence et pour lui avoir piquer son jouet et vient à glisser un paquet de fric dans mon manteau en toute discrétion. Il se recule, me lance un regard sauvage avant de s'éloigner, semblant soudain fort joyeux. Moi, je grogne lentement, me frotte les avants bras, répugné, avant de me tourner vers la cage de mon futur achat.

- J'vais t'acheter, petite merde. Mais pas avant qu'tu piges que t'es qu'une merde et qu'elle doit rester à sa place.

L'ours revient, un fouet entre les mains. Je croise les bras, planté devant la cage, voulant que la punition se fasse ici, devant la clientèle, que l'humain souffre et soit humilier... Qu'il comprenne que sa réponse ne m'a pas plu. Et qu'il devra, en conséquence, revoir sa manière de répondre aux questions, à l'avenir...
©️ YOU_COMPLETE_MESS
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 35
En bref !:
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 47
Date d'inscription : 03/01/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'un ou l'autre ? Meh... (pv. Lucien Smith) Dim 24 Juin 2018 - 12:47
Il savait bien au fond qu'il avait dit des conneries. Il était dans un monde cruel après tout... Mais de là à être un malpoli dès qu'il ouvrait la bouche, c'était le pompom. Il n'avait plus rien à dire de toute façon, il ne voulait pas aggraver son cas. Il savait qu'il allait le regretter mais le mal avait été fait... Il se pinçait la lèvre tandis que le vendeur attendait de savoir ce que les hommes voulaient. Le premier hybride répondait que le problème était l'humain avant que l'autre ne réponde à son tour et fasse glacer le sang de 'humain. Il avait tout gagner. En plus d’avoir attirer la fureur des hybrides, il allait avoir le droit de se faire punir. Ça allait bien être la première fois qu'il allait être frappé. Et encore, frappé n'était pas le pire. Parce que fouetter, il ne savait pas ce que ça faisait et il n'aurait jamais voulu le savoir. Il serrait les dents, s'attendant très bien à que cela fasse mal. Mais à quel degrés ? Il soupirait discrètement tandis que l'hybride chien finissait par partir après un dernier contacte avec l'autre hybride qui semblait tout sauf ravit de ce dernier. Mais il avait gagné. Il devait être fier de ça, et le pire, c'est qu'il allait être encore plus satisfait en voyant l'humain se faire fouetter.

Il ne manqua pas de lui faire comprendre où était sa place. Il aurait voulu rétorquer quelque chose, l’envoyer bouler. Mais il ne le pouvait pas, alors il le pensait très fort. Il devait accepter son sort et ne pas faire de résistance... Alors il se levait, se redressait le plus possible. Pas fier de se prendre une raclée mais il ne voulait pas ressembler à une loque, une pauvre choses ayant peur des punitions. Bien sûr qu'au fond il la craignait mais il était obligé de passer par là... Il ne répondait pas aux provocations de l'hybride. Il ne lui adressait même pas un regard. Tournant plutôt la tête vers le vendeur qui revenait avec le fouet. Il sentait tout les regards sur lui. Certains d'humains effrayés, ayant pitié de lui, d'autre juste curieux de voir si il allait pleurer, crier... Supplier. Lui-même ne savait pas à quoi s'attendre. Il sentait juste son cœur cogner violemment contre sa poitrine tandis qu'il tentait de garder une respiration correcte. L'humain dû enlever son tee-shirt, avant que le vendeur ne le tourne pour sèchement le pousser afin qu'il se mette à genoux. Il avait l'impression que tout tournait au ralentit soudainement.

Il reprit une dernière inspiration, avant qu'il n'écarquille les yeux sous le premier coup. Sec, violent. Il couina de surprise, avant que sa voix ne se bloque dans sa gorge. Ses mains à plat contre le sol. Il se mordait à son sang la lèvre sous les autres coups qui suivirent, poussant des grognement et autres gémissements de douleur étouffés tandis que des larmes se logeaient dans le coin de ses yeux sous la douleur que lui infligeaient les coups de fouets. Le souffle coupé, le visage aussi rouge que son dos, il sentait sa tête tourner mais n’en fit rien, espérant juste que cela se finisse vite. Le temps avait semblé tellement long. Interminable... Mais lorsque les coups de fouets cessèrent enfin, il reprit sa respiration malgré le souffle court et saccadé. Il tremblait, la douleur se diffusant encore dans tout son corps. Ça lui piquait, il aimait pas ça. Il fermait les yeux quelques instants, laissant le sang de sa lèvre couler le long de son menton.

Il n'avait pas le droit à de répit. Le vendeur lui choppa le bras pour le relever, avant de le sortir après qu'il ait remit son tee-shirt. Il l'obligea à faire face à l'hybride, les yeux dans les yeux, lui ordonnant de s'excuser. Encore le souffle court, il eut du mal à soutenir le regard insupportable de l'hybride. Mais il devait se résigner... Si il ne voulait pas d'autres coups de fouets.

« … Pardonnez-moi... Maître. »

Voilà, c'était sortit. Fichu hybride. Pourquoi devait-il se retrouver avec un type pareil ? Il savait maintenant qu'il devait faire attention à ce qu'il disait et surtout, comment répondre aux questions qu'il allait lui poser à l'avenir. C'était un tout nouveau monde, encore plus cruel que le précédent. Il sentait que la vie avec cet hybride allait être un véritable enfer, encore plus que l'ancien.

« Veuillez me suivre, nous allons procéder à l'achat. »

Il allait signer avec le diable...
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge:
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 36
Date d'inscription : 10/05/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'un ou l'autre ? Meh... (pv. Lucien Smith) Dim 22 Juil 2018 - 8:31
L'un ou l'autre ? Meh...Dès l'instant où vous connaissez ce qui est beau en ce monde, vous cessez d'être un esclave.Nathanaël Ambroise et Lucien SmithLa punition est exécutée avec la perfection. L'ours montre une habilité à manier le fouet étonnante et je dois dire que j'en suis légèrement soufflée ; il m'en faut plus pour que j'en sois choqué. Il force donc l'humain à être agenouillé, dos à lui, légèrement en avant pour que les coups qui vont pleuvoir sur sa peau soit le plus efficace possible. Il lui a fait retirer son t-shirt, jeté négligemment au sol, abandonné. Il me jette un unique coup d'oeil pour avoir la certitude de pouvoir commencer et, après un léger hochement de tête de ma part, abat le premier coup. Le bruit m'en fait frissonné, me tend, je le reconnais, je l'ai déjà expérimenté. La douleur doit balayer la chaire tendre de mon futur esclave car il a à présent les mains au sol. J'ai entendu son couinement étranglé. Sa souffrance qui s'est communiquée à ses lèvres. Les miennes se soulèvent instinctivement à la vue de la marque rouge qui se forme sur son dos pâle. Puis le fouet recommence. C'est une pluie de coup qui s'attaque à l'humain, lui arrachant des grognements et des gémissements, qui le fait saigné. L'ours prend un malin plaisir à jouer avec son arme. Tantôt, il frappe vite, tantôt, il laisse deux à trois secondes s'écouler avant d'entamer le suivant. Jusqu'à dix.

Je reprends ma respiration, que je ne me souvenais pas avoir retenu, et me force à me décrisper, à me détendre. Je roule lentement des épaules, ferme un instant les yeux, me remémorant le bruit du fouet qui attaque la peau de l'esclave, les gémissements et grognement de celui-ci et je ne peux pas m'empêcher de frémir légèrement. Je n'ai été fouetté qu'une fois dans ma vie. Ce n'est pas une expérience que j'ai apprécié.

Je force un sourire à flotter sur mon visage alors que le vendeur force mon futur achat à se planter devant moi, le t-shirt remit. Le tissu qui frotte la zone blessée doit l'irrité un max, j'aime l'idée. Je remarque ses yeux rougis par les larmes et le sang qui s'écoule d'une entaille sur la lèvre, qui n'était pas présente avant. Il s'est donc mordu pendant la punition pour ne pas crier ? Un futur dur à cuir, celui-là. Pourtant, il est obligé de s'excuser, de m'appeler maître. Je suis persuadé que c'est là la pire des punitions pour lui. Le fouet, il peut sans doute le supporter, mais le forcer à s'humilier, à s'abaisser à demander pardon et à me donner un titre, ça a attaqué son ego. Et ça, les humains détestent qu'on y touche. Pauvre chou, va, je vais le plaindre...

J'hoche la tête, satisfait, ricanant légèrement, sachant combien ça a dû coûter à l'autre crétin. Je suis le vendeur pour remplir la paperasse, lui commandant même le fouet, sachant déjà que je vais m'amuser comme un petit fou avec ça. Amos aurait bien besoin que je lui remette les idées en place de temps en temps ! Et si ce gamin, Nathanaël finis-je par apprendre, recommence à me défier, je n'aurais qu'à le punir. Point à la ligne. J'achète également un collier électrique et hésite à le pucer, mais y renonce : trop cher. L'ours attache le cou fin de l'esclave avec mon achat et lui tapote le crâne, comme il l'aurait fait avec un jeune chien avant de me tendre la laisse qui relit le collier. Je l'attrape et le tire dessus pour tester un peu puis laisser un sourire flotter sur mes lèvres.

- Fais le con et t'auras le droit à des décharges. On rentre à la maison, petit Merde !

Et sur ces mots, je me dirige vers l'extérieur, forçant l'humain à adopter mon rythme, assez rapide il faut l'avouer. Une démarche qui signale facilement mon désire de ne pas rester dans les parages et un certain stresse intérieur. Et il est vrai que je ne veux pas traîner trop dans le coin, je pourrais me faire arrêter ou emmerder. De plus, ce n'est pas mon quartier. Je grogne intérieurement, mon salaire, à cause de cet achat imprévu, a un sacré trou. Il va me falloir être prudent pour la bouffe... Plus que d'habitude. Et nourrir trois bouches plutôt que deux, ça va me revenir cher, putain !
©️ YOU_COMPLETE_MESS
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 35
En bref !:
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
♔ Mâle Sadique & Pervers ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 47
Date d'inscription : 03/01/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'un ou l'autre ? Meh... (pv. Lucien Smith) Dim 22 Juil 2018 - 18:10
Ça faisait vraiment un mal de chien. Il avait encore mal au dos et les douleurs n'allaient certainement pas repartir de sitôt. C'était la première fois qu'il subissait ce genre de traitement et il espérait sincèrement que ce soit le denier... Mais il avait l'impression qu'il allait devoir bien connaître l'hybride pour ne pas finir par se prendre des coups par inadvertance. Il avait l'air d'être très compliqué et facile à blesser. Enfin, c'était un chieur quoi. Il se sentait déjà terriblement salit et avait détesté se s'être excusé de cette manière alors que finalement il n'avait pas dit quelque chose de si méchant. Au moins il ne craignait plus de représailles tant qu'il restait clame ou qu'il ne disait rien qui puisse énerver l'hybride. Cependant, tandis qu'il remplissait les papier,s l'humain finissait avec un collier autour du coup et il fut choqué de voir que c'était un collier spécial qui envoyait des décharges électrique, comme pour les chiens. Il était sérieux là... ? Comment pouvait-il avoir une idée pareille ?! Il était taré, il n'y avait pas d'autres explications. Pour les hybrides, c'était normal de faire ça désormais... Certainement que beaucoup avaient subit ce traitement.

Sauf que lui, n'avait jamais rien fait donc il était toujours autant dégoûté d'avoir ce genre de collier alors qu'il était loin d'être une bête affamé et dangereuse. Mais c'était pour le plaisir de l'hybride qui prenait malin plaisir à tirer sur la laisse en lui disant de faire gaffe. Bien sûr qu'il allait faire le maximum pour ne pas recevoir de décharges... Et puis quoi encore ! Il ne disait rien, serrant les dents. Connard... Mais comme pour son maître précédent, il n'avait pas envie de rentrer dans son jeu. Il ne devait pas s'énerver ni même réagir à ses provocations. Il ne le devait pas même si c'était très compliqué. La douleur était encore sur son visage, cela lui piquait. Son cœur battait beaucoup trop vite, lui donnant presque envie de vomir. Mais il ne montrait rien, obligé de suivre l'hybride.

Sauf qu'il allait beaucoup trop vite. Comme si il avait hâte de rentrer pour une raison totalement inconnue. Il n'aimait pas rester dehors. Il n'avait peut-être pas envie de revoir l'autre taré ou une autre personne. Il tirait sur la laisse et l'humain était bien obligé d'essayer de garder un pas rapide de même pour ne pas tomber. Au final, il était presque entrain de trottiner pour pouvoir le suivre correctement. Quelle journée... Le souffle court, c'était vraiment les minutes les plus longues de sa vie et heureusement qu'il finissaient par enfin arriver là où visiblement il habitait. Il essayait de reprendre son souffle sauf que c'était assez compliqué après tout ce qui venait de se passer. Il allait finir par lui faire mal au cou d'ailleurs aussi à force de le tirer comme ça.

« Vous étiez... vraiment pressé... » Disait-il en passant sa main contre son front. « Est-ce que.... Je pourrais avoir au moins savoir votre nom ? »

Il risquait de vouloir avoir un nom sur sa tête mais il allait forcément vouloir qu'il l'appelle maître tout court. Mais, il fallait qu'il parle un minimum non ? Il ne voulait pas être une tombe non plus et puis, pas vouloir être abattu par le traitement qui lui infligeait. Il ne lui demandait pas forcément son prénom mais au moins son nom de famille...
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge:
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 36
Date d'inscription : 10/05/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'un ou l'autre ? Meh... (pv. Lucien Smith)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
L'un ou l'autre ? Meh... (pv. Lucien Smith)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» Une Etoile s'éteint, une autre renait... [Mort d'Etoile de Satin, Ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Club de Karaté et autre du meme genre
» Tout peut basculer, d'une minute à l'autre. [Luffy!]
» Sezi imèb mafyozo:Jan Nesly Lucien ex chèf PNH e Oriel Jan ex chèf sekirite JBA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domination Hybride :: les faubourgs réhabilités :: Magasin "Human Pet"-
Sauter vers: