Forum RPG + 18 ans Guerre d'espèce
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

De retour, mais pas pour les même raisons - Hak-kun Shô
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: les faubourgs réhabilités :: Magasin "Human Pet"
MessageSujet: De retour, mais pas pour les même raisons - Hak-kun Shô Mar 8 Mai 2018 - 9:57
Dix jours. Cela faisait exactement 10 jours qu'Abigail avait vu Petite Chose dans sa cage. Elle aurait put revenir, juste pour le voir, mais elle n'arrivait pas à se convaincre de le faire. Pourquoi ? Est-ce que cela avait été de la pudeur ? Non, elle savait pertinemment la raison. Elle n'était tout simplement pas prête ! Avoir un pet était plus compliqué que ce qu'elle avait crut de premier abord : l'argent ne poussait pas sous les arbres, mais en plus, il fallait trouver un coin pour qu'il dormir. Bon, elle aurait put le faire dormir dans la cuisine, mais une connaissance lui avait fait remarqué que ce n'était pas une bonne façon de procéder. Il risquait juste de tomber malade, et après ? Pourtant, il l'avait convaincu quant il lui parla des médicaments et toute la paperasse qu'il fallait faire quand un pet ne se sentait pas bien. Mais alors, pourquoi aller le chercher que maintenant ? Elle avait réfléchit, encore et encore, sans trouver la vraie raison. Ou plutôt, elle se leurrait encore. C'est l'inquiétude pour Petit Chose qui l'avait fait choisir ce jour précis, et non plus tard. Elle s'était rongé les ongles pour lui, et regrettait de ne pas être venue plus tôt, mais son travail et les mauvaises rencontres qu'elle y rencontrait ne l'avait pas aidé à le revoir. Heureusement, c'était un jour de congé pour la cacatoès. Elle pouvait enfin passer vers cet horrible endroit et ses cages en verre.

Quand Abigail fût arrivé devant l'entrée, son cœur se serra, elle pouvait tout simplement refaire marche arrière et revenir plus tard. Non ! C'était maintenant ou jamais ! Elle respira une, deux fois, pour se donner dut courage et avancer vers les portes automatiques. Elles s'ouvrirent devant elle, et elle rentra sans montrer son inquiétude grandissante. Elle ne voulait pas se montrer faible devant ces dizaines de cages où les humains enfermés la regardaient d'un étrange œil. Abigail nota qu'ils n'étaient pas tous pareilles, des nouveaux avaient remplacé certains et semblaient plus farouches que leur prédécesseur. Probablement, car ils n'avaient pas encore connu l'enfer que leur préparait le magasin.

Devant elle, un vendeur ou plutôt une vendeuse se tenait vers un guichet. Elle était déjà occupé avec quelques clients, mais elle semblait terminer avec eux et les raccompagnaient à l'entrée avec un pet à leur côté. Abigail les regarda partir, un pincement au cœur, espérant que Petite Chose n'avait pas déjà été emmené. Quand la vendeuse vint vers elle, elle lui fit un grande sourire pour paraître amical, alors qu'au fond d'elle, elle était terrorisée. Elle détestait cette sensation et aurait voulu qu'elle disparaisse aussi sec. Mais elle savait que ce n'était pas aussi simple.

- "Vous désirez voir nos pets, madame? Nous ont avons de toute sorte !"

- J'aimerais en voir un en particulier. Il se nomme Hak-kun Shô. Est-ce que vous l'avez encore?

Sa voix trahissait son inquiétude, mais elle s'enfichait. La vendeuse la regardait quelques secondes tout en réfléchissant avant de déclaré, un sourire aux lèvres :

- "Oh, bien sûr ! Je vois lequel c'est. Veuillez me suivre s'il vous plait. Je vais vous indiquer où ça."

Abigail aurait put lui dire qu'elle connaissait déjà sa cage, mais elle se ravisa en repensant aux cages à l'entrée. Peut-être avait-il été déplacé depuis le temps ? Elle ne connaissait rien à l'organisation de du magasin et préféra abstenir de tout commentaire. L'hybride la guida prêt des vitrines qu'Abigail avait déjà passé à côtés lors de sa "visite". La vendeuse se retourna avant qu'elles n'aient atteint leur but final.

- "C'est pour observer ou pour acheter?"

- Pour acheter !

Elle s'était exclamée un peu trop enthousiasme, mais l'hybride devant elle ne semblait pas le lui reprocher. Elle lui expliqua qu'il lui fallait qu'elle remplisse un formulaire avant de pouvoir emmener le pet. Question de paperasse, en somme. Après avoir remplis les papiers, la vendeuse alla ouvrir une porte qu'Abigail ne connaissait pas. Alors, ils l'avaient vraiment déplacé?

- "Je vous laisse alors avec lui. Vous avez une laisse ? Certain propriétaire préfère attaché leur nouveau pet avant de sortir. Question de sécurité."

Abigail acquiesça doucement sans dire mot. De là où elle était, Petite Chose ne pouvait pas la voir. Probablement qu'il allait avoir peur, se demandant qui était venu le chercher, mais heureusement, ce n'était qu'elle. Personne ne pourrait lui faire encore plus de mal, elle allait veiller à cela.

La vendeuse la salua et repartir rejoindre ses guichets : d'autre travaux devaient l'attendre. Abigail ne bougea quelques instant, n'osant tout simplement pas s'approcher, avant de d'avancer et de se mettre devant la porte, bien visible pour Petit Chose. Elle lui sourit, heureuse de le revoir en un seul morceau.

- Hey ! Je t'avais dit que tu ne resteras pas longtemps ici !
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge: 32 ans
En bref !:
♕ Femelle Sadique & Perverse ♕
♕ Femelle Sadique & Perverse ♕
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 219
Date d'inscription : 03/04/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De retour, mais pas pour les même raisons - Hak-kun Shô Mar 8 Mai 2018 - 23:55


 
De retour mais pas pour les mêmes raisons.



Dix jours. Cela faisait exactement dix jours que Abigail était venue me voir. Ayant été changé de positionnement dans la boutique pour une raison inexpliquée mais que je devinais causée par mon apparence peu attrayante, je me retrouvais dans un coin plus reculé de la boutique, moins loin de l'entrée entouré d'autres humains ayant trop mauvais caractère ou ayant eux aussi moins de chance d'être vendus. Comme il y avait moins de clients, je me permettais de dessiner pendant les heures d'ouvertures. J'avais refais un portrait de Nol, histoire de garder en mémoire son visage chaleureux, amical et rassurant. J'avais aussi fait un portrait d'Henry, à défaut d'avoir quelconque photo de lui, je possédais désormais un dessin. Enfin, pour achevé ma série de portrait, je n'avais pas pu m'empêcher de dessiner la cacatoès. Sa visite ne m'avais pas laissé indifférent, sans que je ne puisse expliquer vraiment en quoi. Au fond, elle avait aussi su se montrer gentille, à sa façon, sur la fin de sa visite. Alors, elle était un peu devenue une personne importante à mes yeux.

Pour les autres humains, je veux dire, ceux qui avaient eu l'occasion d'être à proximité de ma cage, je n'avais aucune chance d'être adopté par quelqu'un, ou alors une personne particulièrement tordue. Je n'étais pas très beau et j'étais dans mon monde, trop docile, trop silencieux et absent. Trop triste mais incapable de me plaindre oralement de ma peine, toujours à minimiser ce qui m'arrivais et ma propre personne. Je crois que je les énervais. Du coup, je préférais me taire. A part Nol, je n'avais pas parlé à grand monde dans cette boutique.

En ce jour relativement calme, les murmures portés de cage en cage laissaient entendre que des humains étaient partis de la boutique. Il arrivait parfois que certains commérages se fassent ainsi. C'était surtout quand des humains "important" partaient, par important j'entends, des humains qui ont attirés l'attention. Je ne pense pas avoir été "important" dans cette boutique, mais j'avais le sentiment que si je partais un jour, ça ferait du bruit. Tout simplement parce que personne ne s'attendait à voir ma misérable personne quitter l'enceinte du bâtiment.
Et pourtant...
Je ne m'y attendais pas moi-même mais...
J'étais dans mes pensées en train de gribouiller quelques paysages sorti de mon imagination, quand une ombre survint sur ma feuille. En levant le regard, je pu reconnaître Abigail qui affichait un étonnant sourire. Elle était revenue ? Pourquoi donc ? "Je t'avais dit que tu ne resterais pas longtemps ici" me disait-elle.

" Euh, bonjour... " disais-je en rangeant mon dessin.

N'y croyant pas, je mis un moment avant de saisir ce que cela pourrait bien signifier. Sa phrase... Quand je compris enfin, je n'osais pas y croire et admettais à peine cela comme possible. Je ne lui avais pas sourit sur le coup, trop étonné par ses paroles. Je sentais que je la dévisageais et je culpabilisait tout en étant incapable de détacher mon regard d'elle, me sentant alors encore plus coupable. Mon silence se faisant long, je compris que sans demander, j'aurais toujours du mal à comprendre.

" Que voulez vous dire par là...? "

Ma voix laissais transparaître le fait que j'étais pris au dépourvu. Je ne m'étais pas attendu à la revoir un jour, encore moins à ce qu'elle me dise une phrase qui laissait entendre la possibilité qu'elle ne vienne... M'acheter. Tout semblait si irréel... Pourquoi moi ? Était-ce pour me faire payer ce qui l'avait agacé chez moi il y avait dix jour de cela ? Ou bien des suite de son étrange réaction de laquelle elle n'avait fourni aucune explication ? Ne voulant toujours pas croire qu'elle veuille de moi, je ne pu m'empêcher de lancer une supposition précipitée avant qu'elle ne réponde. Peut-être même était-elle sur le point de répondre, et je lui avais coupé la parole ? Si ce fut le cas, je n'y avais pas prêté attention.

" Vous connaissez quelqu'un qui veut bien m'adopter ? "

Je songeais plus probable qu'une connaissance à elle qui aurait entendu parlé de moi y aurait songé, voir même qu'elle ne veuille m'offrir à une personne, mais certainement pas à ce que ce soit pour elle. Quand je l'avais vu il y avait dix jour, j'avais su sentir qu'elle n'avait pas l'air du genre à avoir un humain. Un pet comme on nous appelle plutôt...








 Mellusa ~


avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 22 ans
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 116
Date d'inscription : 01/05/2018
Age : 20
Localisation : Devant mon pc o/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De retour, mais pas pour les même raisons - Hak-kun Shô Ven 11 Mai 2018 - 20:23
Petite Chose tenait quelque chose entre les doigts, une feuille? Il savait donc dessiner. Ce n'était plus mal, même si elle risquait de rencontrer quelques soucis avec sa... gourmandise du papier. Elle allait devoir freiner ce côté là, ou planquer toutes les pages blanches dans la nouvelle chambre qu'elle avait eut la gentillesse de lui préparer. Bon, elle devait l'avouer, elle ne voulait absolument pas dormir avec lui, du coup, chambre à part. Mais, elle avait au moins changer les draps des deux lits, c'était gentil, non ?

Le jeune homme lui dit simplement "bonjour", ce qui fit perdre la motivation d'Abigail. Elle était tout de même venue pour lui ! Il pourrait au moins être plus content de la voir ! Il semblait même en état de choc, ce qui vexa la cacatoès. Il resta là, sans dire mot pendant quelques instants avant de sortir de ses rêveries. Il eut le toupet de lui demander ce qu'elle voulait dire par là, faisant commencer à douter Abigail de son choix. Avait-elle vraiment bien faire de le prendre ? Peut-être est-ce qu'elle pouvait faire marche arrière ? La vendeuse pourrait annuler le contrat, vu qu'elle n'avait pas encore sortit le pet de sa cage.

Soupirant, la cacatoès voulu prendre la parole, mais son esclave lui coupa son élan, la lançant faire chou blanc avec sa bouche ouverte. Mais pourquoi avait-elle choisi aussi vite de le prendre déjà ? Pourtant, la phrase de Petite Chose la fit comprendre qu'il ne croyait tout simplement pas qu'elle le prendrait. Qu'elle n'était tout simplement pas là pour lui. Oh, Petite Chose... Pourquoi est-ce que tu crois que tu n'es pas assez bien pour moi, pensa Abigail le regard triste. Elle aurait rit de la situation, l'aurait probablement rabaissé jusqu'à ce qu'il soit brisé, affaiblit à jamais. Mais... Quelqu'un d'autre avait déjà fait le travail. Il ne restait rien à détruire cher lui. C'en était presque rageant, mais en même temps, elle en était heureuse. Elle ne l'aurait jamais pris sinon.

Abigail s'approcha de lui, fouilla dans son sac dorée et sortit une laisse violet foncé. Elle le mit devant Petite Chose, un faible sourire aux lèvres. Elle avait spécialement choisi cette couleur car elle pourrait ressortir les yeux de son nouveau compagnon d'appartement. S'il ne l'aimait pas, tant pis, il devra s'en accoutumer. Elle aurait pur en prendre une rose, mais elle avait comprit, avec des années avec un homme, qu'ils détestaient cette couleur. Pourtant, il l'avait choisi elle, avec ses cheveux tape à l’œil...

- Et si je te dis que c'est moi qui te prends, est-ce que tu me croirais ?

Aux côtés de Petite Chose, Abigail nota qu'il avait dessiné des paysages. Les avaient-ils visité avec son ancien maître, bourreau, amant ? Elle n'arrivait pas à savoir s'il avait été abusé, mais les blessures qu'il avait reçu aurait put être une preuve, mais il ne fallait pas trop s'avancer. Rien ne disait qu'il l'avait réellement été. Qu'importe ! Ces dessins étaient magnifiques. Elle savait maintenant qu'il avait une passion, cela pourrait jouer en sa faveur.

- Tu aimes dessiner ? Est-ce que je peux les voir de plus près ?

Elle attendit sa réponse, ne voulant pas le brusquer. Il était craintif et elle devait se montrer patiente avec lui. Elle ne voulait pas qu'il se referme comme une huître et qu'il ne parle plus avec elle !
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge: 32 ans
En bref !:
♕ Femelle Sadique & Perverse ♕
♕ Femelle Sadique & Perverse ♕
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 219
Date d'inscription : 03/04/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De retour, mais pas pour les même raisons - Hak-kun Shô Ven 11 Mai 2018 - 22:27


 
De retour mais pas pour les mêmes raisons.



A ma grande surprise, Abigail sorti une laisse violette qu'elle mi devant moi. Je fixais l'objet, réunissant mes pensées. Là encore, ce n'était pas une réponse assez clair pour ma faible estime de moi... Pourtant, tout commençait à rendre cela de plus en plus probable, et ce malgré le fait que j'eu de mal à le croire. Quand l'hybride ouvrit la bouche pour me répondre, mon regard se posa sur elle, curieux. J'avais regardé ses yeux... Encore intimidé, je baissais le regard. Mais sa réponse me parvint. Elle était sous forme d'une question, mais malgré tout je compris ce qu'elle voulait dire. C'était donc bien cela ? Aussi improbable que ça en avait l'air... Elle était venue pour moi ? A la fin de sa phrase je relevais le visage, mais ne commis pas deux fois la même erreur, je regardais son visage dans sa globalité et non directement ses yeux. Comme elle avait pris une tournure interrogative, mes instincts de timidité me forcèrent à y répondre, sans quoi j'aurais eu l'impression de l'ignorer.

" Disons que... Ce serait assez surprenant... Mais ne pas vous croire serait vous accuser d'être une menteuse et je ne tiens pas ce genre d'accusations... "

J'étais plutôt fier de ma tournure de phrase qui faisait plutôt savent à mon goût, mais malheureusement je ne pouvais pas le montrer de trop, ça aurait eu l'air bizarre, elle n'aurait sûrement pas compris. Je restais alors neutre, ne pouvant malgré tout pas retenir un petit sourire. Un peu de cette fierté que j'avais tenté de caché, mais surtout... Elle. J'étais déjà rassuré de la revoir, il n'avait pas l'air de lui être arrivé quoi que ce soit de grave. Mais aussi, elle avait fait l'effort de venir pour moi. Moi ... Elle qui avait l'air de mépriser les humains allait donc finalement m'adopter ? J'aurais pu avoir très peur qu'elle ne me traite mal. Mais, sans que je ne puisse m'expliquer pourquoi, j'avais l'infime sentiment que cela ne serait pas le cas. Et quand bien même... J'étais prêt à tout. Je ne voulais juste pas d'ennuis, même si on me faisais du mal, tant que je me tenais tranquille, ça ne pouvait pas être pire, non ? Je pensais ainsi...
Alors que j'étais un peu dans mes pensées -oui, encore- sa voix me fit revenir. Mes dessins ? Oh non ! Elle pouvait les voir ... Je ne pouvais m'empêcher de rougir un peu, mettant une main sur une feuille au hasard, la plus proche de moi. Abigail demandait à les voir. J'étais gêné mais, sa voix était si douce que je ne pouvais pas refusé. En fait, même sans cela je n'aurais pas pu dire non. Je réunissais les feuilles qui s'étaient un peu éparpiller et en sélectionnait quelques unes que je lui montrais derrière la vitre, principalement les paysages. Je n'avais pas très envie de lui montrer les portrait... elle aurait pu être gênée que je l'ai dessiné et elle me demanderait qui sont les deux autres. Parler de Nol ne me dérangeait absolument pas... Mais parler d'Henry était encore bien trop difficile pour moi. Du coup, je lui montrais les paysages, parfois j'occupais une feuille avec juste un arbre dont les branchages étaient très détaillés, ou bien je dessinais des champs de fleurs, ce genre de choses. Faisant lentement défiler quelques feuilles, trois ou quatre, j'observais ses réactions, toujours un peu nerveux. J'étais toujours si peu objectif sur mon propre travail...

Comme le silence c'était installé et que j'avais réalisé qu'elle avait posé une question, je me mis à parler pour y répondre, certes en retard, l'air de rien. Je me disais que si je me montrais capable d'un minimum de conversation ça pourrait la rassurer sur le fait que si elle voulait parler, je pouvais être là.

" J'allais faire des études d'art, avant... C'est la seule chose que je sais faire apparemment... "

Je n'aurais pas dû. J'avais dis une chose très peu vendeuse là ! Nerveux, je lançais un regard à Abigail en espérant que ça ne l'ai pas trop rebutée à l'idée de m'acheter. Il fallait que je me rattrape de cette erreur. Je ne perdis pas de temps.

" Je euh, enfin... Si vous voulez que je fasse quelque chose je ferais quand même de mon mieux... " tentais-je désespérément.








 Mellusa ~


avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 22 ans
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 116
Date d'inscription : 01/05/2018
Age : 20
Localisation : Devant mon pc o/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De retour, mais pas pour les même raisons - Hak-kun Shô Sam 12 Mai 2018 - 10:39
Petite Chose releva la tête pour fixer Abigail sans la regarder directement dans les yeux, la rendant mal à l'aise. Il faudrait qu'elle arrange cela : même si elle préfère que les humains ne la regard pas dans les yeux, elle allait devoir s'habituer à sa présence et donc qu'il puisse l’observer correctement. Mais comment savoir ce qui était permis à un pet et ce qui ne l'était pas ? Elle devrait faire plus de rechercher, et cette idée ne l'enchantait guère. Elle travaillait déjà assez dans les archives pour être dégoutter à vie de faire de telle chose. Mais elle devrait tout de même faire un effort pour Petite Chose !

Sa voix était hésitante mais il semblait enfin comprendre qu'elle était venue pour lui. Ce n'était pas trop tôt ! Elle allait enfin pouvoir partir avec lui, enfin de compte. Elle se sentit soulager de ça, même si cela l'étonnait elle-même. Elle n'était pas encore à l'aise à l'idée d'avoir un humain, et encore moins d'avoir un esclave 24 heures sur 24 chez elle. Comment elle-t-elle le nourrir ? L'argent n'était pas la question à ce poser, mais plutôt ses propres talents pour le domaine. Elle était complètement nulle. Elle survivait simplement en allait s'acheter les plats le plus souvent déjà fait, ou même en allant dans des restos pas trop cher. Ce qui était pas mal quand on avait pas le temps.

- J'espère bien ! Je n'aime pas être traitée de menteuse ! Et puis, cela se verrait à travers mes ailes.

Elle disait vrai. Quand elle essayait de tromper quelqu'un, ses ailes se gonflèrent légèrement, et tous hybrides qui savaient être observateurs la perçait à jour. Du coups, elle avait tout simplement arrêté de le faire. De toute manière, cela demandait trop d'effort.

Quand elle lui demanda ses dessins, Abigail vit Petite Chose rougir légèrement, lui donnant un air mignon. Il rassembla ses feuilles, lui donnant l'envie de les mâcher mais elle se donna une gifle imaginaire pour se retenir. Il lui montra tous les paysages qu'il avait dessiné, quatre en tout. Certains n'avait qu'un arbre avec des branches très détaillé. D'autres avaient un champ de fleurs les remplissant totalement. son coup de crayon était impressionnant pour la jeune femme. Elle sourit en regardant plus attentivement le champs espérant sentir le vent souffler dans les fleurs de couleur. Comme elle s'y attendait elle ne sentait rien, mais ce dessin la réconforta sans qu'elle ne comprenne pourquoi. La liberté. Voilà à quoi cela lui faisait penser. Une liberté apaisante, sans remord, sans peur. une totale libération.

- Ils sont magnifiques !

Totalement absorbé dans les dessins, Abigail ne réalisa pas tout de suite qu'elle ne disait plus rien. Quand Petite Chose lui parla, elle ne savait pas combien de temps s'était écoulé. Il lui parla qu'il avait faire des études d'art avant... il ne lui dit pas clairement, mais elle compris qu'il parlait simplement des attaques des hybrides. Il avait un rêve et il avait été arraché sauvagement par son espèce. Elle, son rêve avait été détruit quand cet homme était venu. Pourtant, la douleur n'était pas là même. Elle pouvait maintenant vivre de ses désires, lui non. Il était emprisonné et ne pouvait plus espérer voir son rêve devenir réalité. Un pincement au cœur survint en Abigail, et elle se sentit ressentir de la pitié pour lui.

Soudain, il devint nerveux quand il parla que c'était la seule chose qu'il savait faire. Il se rattrapa en disant qu'il ferait de son mieux si elle lui demandait de faire quelque chose. Abigail réfléchit doucement à cette proposition avant de demander vivement.

- Tu sais faire à manger ?

Bon, certes, ce n'était pas la meilleur idée de lui demander ça, mais s'était une question de vie ou de mort ! s'acheter de la nourriture pour elle seule était une chose, mais pour deux personnes en était une autre. S'ils devaient vivre de restos et plats préparés, son argent, économisé jusqu'à là, partirait en fumée aussi rapidement que du petit bois dans un feu. Elle allait devoir trouver une astuce pour s'en sortir !

Elle jeta un coup d’œil au vêtement de Petite Chose et réalisa qu'elle n'avait absolument rien pour lui.

- Il faudra aussi que je t'emmener faire du shopping... J'ai aucune idée de ce que tu mettais avant. Quelques chose de sobre ? Au bien, plus formel ? Ah... C'est si compliqué de s'occuper d'un pet !

Elle se gratta la tête, tout en réfléchissant ce qu'elle pourrait choisir à Petite Chose. Un habit trop sérieux ne lui irait pas. Plutôt quelque chose de plus simple. Mais plus jeans ou pantalons normaux ? T-shirt ou chemise ? Il y avait tellement de variété de vêtement pour mâles ! Comment savoir lesquels étaient les mieux ? Et puis, y avait-il des tenus pour humains avec les ceux des hybrides? Elle n'avait jamais fait attention, vu qu'elle était une femelle. Mais comme tous les hybrides n'avaient pas de queue, cela pourrait aller pour trouver le bas. Le haut, c'était plus simple. Il n'y avait que de rare cas qui avait des ailes ou d'autre membres qui pouvaient déranger.

Elle reporta son attention sur Petite Chose tout en se demandant s'il fallait aussi passer chez le coiffeur. Dans le pire des cas, elle pouvait y penser plus tard.

- Tu en penses quoi, toi? Tu préfères mettre quelque chose de simple ? Mais, je t'ai même pas demander ta couleur préférée ! Qu'est-ce que tu aimes ?
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge: 32 ans
En bref !:
♕ Femelle Sadique & Perverse ♕
♕ Femelle Sadique & Perverse ♕
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 219
Date d'inscription : 03/04/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De retour, mais pas pour les même raisons - Hak-kun Shô Dim 10 Juin 2018 - 13:13


 
De retour mais pas pour les mêmes raisons.



La réaction de l'hybride face à mes dessins me touchait beaucoup. Elle les trouvait beau, magnifique même. C'était le terme qu'elle avait utilisé. J'avais aussi su remarquer qu'elle se perdit dans ses pensées en observant mes paysages. J'osais espérer que cela lui évoque des choses positives et agréables... Je songeais que, distraite comme elle était, elle n'avait peut-être pas remarqué ce que j'avais dis en expliquant que je ne savais pas faire grand chose d'autre que dessiner. En tout cas, elle avait bien dû entendre ce que j'avais dis par la suite pour me rattraper, puisqu'elle me demanda si je savais cuisiner. Heureusement pour elle, du temps où j'étais chez mon ancien maître, c'était moi qui faisait la cuisine.

" Oui, des plats simples mais oui... "

Je souriais légèrement, au moins, je pouvais être utile en ça. C'était un bon début. Au moins, je n'allais pas être juste une gêne pour elle, et cela me rassurait.

" Et, je pourrais aussi vous aider à faire le ménage. " proposais-je. Après tout, je n'allais pas m'arrêter a une seule tâche. Je comptais bien faire tout mon possible pour lui être utile et qu'elle ne regrette pas de m'acheter.
En parlant d'achat elle parlait de me chercher des vêtements, me demandant ainsi ce que je portais d'habitude. Comme dans ses possibilités elle évoquait des tenues simples et sobre, j'en conclu qu'elle avait deviné avec la façon dont j'étais vêtit mais qu'elle voulait s'assurer de ne pas se tromper. En me demandant mon avis, elle en profitait pour me questionner sur ma couleur préférée, ce qui me fit un peu réfléchir. Avais-je seulement une couleur favorite ?

"  Et bien en  effet, je préfère les tenues simples... Et, je n'ai pas vraiment de couleurs préférée, je préfère les couleur sobres qui ne sont pas trop visibles sur mes vêtements, mais si non j'aime toutes les autres. "

Répondis-je donc. A l'idée qu'elle dépense encore de l'argent pour moi, je ne pouvais m'empêcher de culpabiliser. Mais ce n'était pas comme si j'avais de quoi la rembourser... D'ailleurs, cela me fit penser à une question qu'il fallait bien aborder un jour où l'autre... J'hésitait un peu, puis pris mon courage à deux mains pour lui demander.

" Au fait.. .Vous voudrez que je trouve un travail pour vous aider ou bien non ? "

Devoir trouver un travail me rendait nerveux, mais j'imaginais que ça se faisait, après tout, les hybrides ne voulaient sûrement pas nous garder toute la journée dans leur pattes. Et je ne voulais pas déranger Abigail de trop.







 Mellusa ~


avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 22 ans
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 116
Date d'inscription : 01/05/2018
Age : 20
Localisation : Devant mon pc o/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De retour, mais pas pour les même raisons - Hak-kun Shô Mar 12 Juin 2018 - 19:56
Sa réponse ne se fit pas attendre. Petite Chose ne devait pas s'en rendre compte, mais il venait de leur sauver d'une vie de plats déjà préparé, sans saveur et trop sucré. Abigail se retint d'essuyer de la sueur imaginaire de son front. Il ne faudrait pas qu'il croit quelque chose ! Son pet, ce mot sonnait étrange dans sa tête, lui proposa de l'aider pour ses tâches ménages. Hélas, l'idée de le savoir trifouiller chez elle ne l'enchantait guère. Elle imaginait déjà ses petites mains humaine se poser sur ses adorables plantes. Elles ne pourront pas le supporter! Pas aussi vite !

- Mmm, je verrais ce que tu peux faire une fois arrivé chez moi.

Abigail ne voulait pas lui répondre négativement tout de suite. Elle pourrait, au pire, lui trouver quelque chose dans la maison à nettoyer sans que cela ne la dérange. Peut-être la cuisine, vu qu'il y passera une grande partie de son temps ? Ou peut-être sa chambre ? Elle trouvait.

Quand Petite Chose avoua préférer les vêtements sobres, Abigail eut un doute que la submergea : Est-ce que son nouveau collier lui plairait-il ? Certes, il n'était pas très voyant avec son violet foncé, mais l'était plus que du gris ou du noir. Bon, elle n'allait pas non plus lui donner tout ce qu'il désirait non plus! Il devrait supporter de le porter, un point c'est tout !

-  Probablement claire, voir très foncée, je pense. On trouverait bien quelque chose dans le magasin.

Petite Chose lui demanda s'elle voulait qu'il trouve un travail. Évidemment, son adoption n'était pas gratuite, et de l'aide niveau financier n'aurait pas été de refus. Pourtant, Abigail n'arrivait pas à trouver un travail pour lui convenir. S'il était vendeur, elle aurait peur qu'il ne fasse tomber quelque chose et se fasse enguirlandé par cette faute et que son patron ne viennent l'emmerder avec ça. Il était aussi hors de question qu'il devienne cuisinier. Le stress le tuerais sur place et elle ne pourrait plus rien en tirer de lui. Peut-être coursier ? Même s'il se trompe de colis, il sera déjà loin pour avoir des problèmes. Reste la question de l'agression. Beaucoup d'humain se faisait battre, violé ou tout simplement volé par les hybrides. Il lui fallait un garde du corps ! Hélas, elle ne pouvait elle-même l'aider dans cette situation, déjà bien enchaîné à son propre travail. Mais, peut-être qu'une connaisse l'aiderait?

- J'ai peut-être une idée de métier. Coursier ! Cela pourrait être pas mal, et puis comme ça tu pourras rencontrer plein de monde et...euh... je crois que je m'emballe. (elle se racla la gorge avec sa main avant de se ressaisir.) Qu'est-ce que tu en dis?

Abigail attendit sagement sa réponse avant de regarder le collier dans ses mains. Il ne lui restait plus qu'à lui mettre. Elle avait lut quelque part que c'était très important que cela soit elle qui mette l'objet autour de son nouveau pet, et pas l'inverse. C'était une preuve de dominance et il ne fallait pas y échapper si elle ne voulait pas que Petite Chose se rebelle. Elle doutait réellement qu'il le fasse, mais sait-on jamais. Elle s'approcha un peu plus de lui, ouvrit son nouveau collier avec des gestes très lent, observant sa réaction. Elle passa un bras autour du cou de Petite Chose et réussi à fermé la boucle avec l'autre main sans touché sa peau. Ce simple geste lui demanda énormément d'effort, mais une fois finie, elle se félicita intérieurement.

- Voilà, maintenant, tu es mon...pet ? Non... Je vais simplement t'appeler Petite Chose. Maintenant, tu peux rentrer avec moi !

Abigail était tellement contente. Ses ailes s'agitaient dans son dos, en proie à sa soudaine excitation. elle les ignora, préférant voir la réponse de Petite Chose, les yeux pétillants de joie.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge: 32 ans
En bref !:
♕ Femelle Sadique & Perverse ♕
♕ Femelle Sadique & Perverse ♕
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 219
Date d'inscription : 03/04/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De retour, mais pas pour les même raisons - Hak-kun Shô Mar 19 Juin 2018 - 19:32


 
De retour mais pas pour les mêmes raisons.



D'après la réponse d'Abigail, j'allais devoir attendre avant de savoir ce que je pourrais faire exactement chez elle. En tout cas, j'étais déjà chargé de cuisine. J'allais devoir faire de mon mieux pour préparer des plats qui plairaient à ma nouvelle maîtresse ! J'allais devoir me renseigner sur son régime, ses goûts... Je songeais que je ferais cela une fois que nous irions aux courses ou une fois arrivés chez elle.
Quant à la question de mes goûts vestimentaires, elle devinait toujours si bien. J'étais plutôt axé sur les tenues foncée, mais en porter de plus lumineuses ne me dérangeaient pas... Après tout, j'avais sûrement besoin de changer un peu mes habitudes. De toute façon, tout était déjà si différent... Elle n'avait rien à voir avec Henry, elle était... Plus gentille. En soit mon ancien maître n'était pas méchant.. Juste, torturé. Elle avait sûrement aussi son lot de malheur, mais elle ne semblait pas le manifester comme le loup le faisait avec moi.

Ma réponse concernant le travail semblait la faire réfléchir. Ce n'était pas une question si simple au fond, il allait falloir trouver un travail pour lequel je sois qualifié et qui me laisserait assez de temps pour lui faire la cuisine et potentiellement une partie de ménage. Déjà, je n'était pas doué pour grand chose, et un humain artiste, je doute que l'on revoit cela avant bien longtemps. Heureusement, Abigail semblait avoir une idée ! Mais à l'entente de cette dernière, je fus sceptique. Coursier ? Moi ? Ma jambe était guérie mais je manquais toujours d’endurance et parfois, j'avais encore mal... J'essayais de me dire que ce n'était que psychologique, mais au fond j'étais incapable de savoir si c'était réellement le cas ou non. Puis, il faudrait que j'apprenne à m'orienter et, même en étant "libre", je ne sortais presque jamais. Cependant, je n'avais rien de mieux à proposer alors, si la cacatoès me voyait là dedans... J'allais laisser faire et faire de mon mieux pour y arriver !

" Pourquoi pas... Il faudra que j'apprenne à m'orienter mais ça devrait aller. "

Répondis-je avec un léger sourire. Au fond de moi, je n'étais pas très convaincu, mais j'essayais de le cacher. Après tout, tant que je pouvais rendre service, cela m'allait amplement ! Je lui étais déjà reconnaissant de m'avoir adopté, il était tout simplement hors de question que je ne le déçoive.

Alors qu'elle tendit les mains pour me mettre un collier violet autour du cou, sans prévenir, je fus surpris. J'eu un mouvement de recule sur le coup, puis je me figeait pour la laisser faire. Si l'hybride m'avait prévenue avant, je n'aurais pas eu cette réaction maladroite... Mais bon, j'osais espérer que cela ne l'avait pas énervée. Pour ma part, je ne pu m'empêcher d'être un peu nerveux. Avoir quelque chose autour du cou me dérangeait, ça me donnait une sensation loin d'être agréable... Cependant, et ce comme j'en avais si bien pris l'habitude, je ne dis rien. La cacatoès semblait décidée à m'appeler Petite Chose, ce qui pouvait être autant affectif que rabaissant, alors, je ne savais pas trop comment le prendre...
Tandis qu'elle m'annonçait que j'allais pouvoir rentrer avec elle, je vis ses ailes s'agiter. Sur le coup, je me demandais pourquoi. Avait-elle frissonné ? Ce fut son regard pétillant qui me fit comprendre qu'elle était tout simplement contente. M'adopter la rendait donc heureuse ? Cela me fit sourire, puis je réalisait que j'osais admettre une telle possibilité... D'un autre côté, était-ce réellement si impossible que ça ? Peut-être devais-je commencer à croire un peu plus au fait que je puisse faire sourire des gens.

Ainsi, je quittais à ses côtés le magasin une fois les derniers détails avec le vendeur réglé. Celui-ci avait négligé de parler de mes quelques soucis de santé... Trois fois rien, mais pour moi, prévenir ma maîtresse que j'étais sensible à l'hivers, en sous-poids et que j'avais les os fragiles était... Normal. La moindre des choses. Je retenais un soupire en songeant qu'il allait falloir que je me charge de l'avertir... Ou bien je pouvais garder cela pour moi. Après tout, je pouvais bien m'en sortir sans qu'elle n'ai à savoir cela... Je ne voulais pas qu'elle regrette son achat.






 Mellusa ~


avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 22 ans
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 116
Date d'inscription : 01/05/2018
Age : 20
Localisation : Devant mon pc o/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De retour, mais pas pour les même raisons - Hak-kun Shô
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
De retour, mais pas pour les même raisons - Hak-kun Shô
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» je suis seul,mais pas pour longtemps
» 3000 personnes manifestent pour le retour d'Aristide
» J’embrasse mon rival, mais c’est pour l’étouffer ▬ Colin
» Retour au perchoir pour le Faucon
» L'Animal sera de retour au sommet pour le MITB!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domination Hybride :: les faubourgs réhabilités :: Magasin "Human Pet"-
Sauter vers: