Forum RPG + 18 ans Guerre d'espèce
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

C'est un peu miteux, mais j'espère que tu t'y plairas ! [Pv Nino][Abandon]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Le ghetto :: Habitations :: Appartement Spas Walsh
MessageSujet: C'est un peu miteux, mais j'espère que tu t'y plairas ! [Pv Nino][Abandon] Mar 17 Avr 2018 - 23:21

C'est un peu miteux, mais j'espère que tu t'y plairas !
Nino & Spas Walsh

   

La chouette venait enfin de ramener Nino devant l’immeuble. Il lui ouvrit la porte, après tout, c’était lui qui avait les clefs ! Assez rapidement, machinalement même, son doigt appuya sur le bouton de l’ascenseur avant ensuite de si engouffrer, invitant l’ange à le suivre. Une nouvelle fois, son index appuya sur le bouton du premier étage, là où il habitait. La cage de fer s’élève puis s’arrête. Spas sort le premier, allant jusqu’à sa porte, tout au fond du couloir, comme, seul au monde. Au moins, il était tranquille. Sauf peut-être pour entendre ses voisins du dessus et parfois ceux du dessous !

Quoiqu’il en soit, la clef tourna dans sa serrure et la porte s’ouvrit. Les voilà désormais à l’intérieur de son appartement. Les volets étaient lever, on pouvait voir la lumière pénétrer dans la pièce et l’éclairer. Le mot vétuste pouvait facilement venir aux lèvres de Spas. Oui, beaucoup de bazar, de jouets à peine sortis de l’emballage, mais aussi des cartons d’autres choses comme celles de boite à pizza. Il y a même quelques cadavres de bouteille dans la cuisine. Certains cartons proviennent même de commande passer par internet. On pouvait même apercevoir ses dagues trainer sur le meuble de la télévision, tandis que son arc et son claquoir se retrouvait coincer entre le canapé et le mur, dans l’angle.

Une chose est sure, cet endroit n’a pas reçu un petit brin de ménage depuis un bon bout de temps. Pourtant, le sourire de Spas réapparu sur ses lèvres. Nino avait été très… Froid, sans émotion. Cela avait peiner le cœur du bulgare qui espérait lui redonner un peu le goût de la vie et surtout, voir autre chose qu’une expression de neutralité sur son visage.

- Bienvenue dans ton nouveau chez toi ! Je te fais la visite ? Tu veux peut-être boire quelque chose avant de reparti ?

L’animal neige fit une pause, pointant un coin de la pièce.

- Pose tes affaires là-bas, fait comme chez toi ! Cet appartement, c’est un peu le tient aussi désormais !

Enfin, le silence. Spas semblait comme tout excité d’avoir quelqu’un à la maison. Le rebelle fit attention où il mettait les pieds. Laissant le soin au nouveau venu de découvrir les lieux, lui parti en cuisine chercher deux verres propres, qu’il remplit d’eau, eau du robinet, mais trop calcaire et avec un goût plutôt neutre, c’est d’ailleurs ce qui avait fait arrêter Spas dans l’achat de bouteille d’eau.

Enfin il revenu, déposant les verres sur la table barre, poussant les emballages au sol afin d’avoir un petit peu de place. Enfin, il se laissa tomber sur le canapé, après avoir quand même pris soin d’entasser les coussins et le plaid dans l’angle du canapé.

- Nino, il faut que je te dise une chose, je te ferais visiter après, c’est pas bien grand de toute façon… Bon ! Je ne veux pas que tu fasses ces trucs-là. Enfin… Ce que font d’habitude les esclaves pour leurs maîtres.

À ses mots il frissonne, puis poursuit :

- Déjà, ne l’appelle jamais maître. Appelle-moi… Spas ! Tout simplement ! Et puis… Pour moi tu n’es pas un esclave, tu es libre. Bien sûr, il ne faudra jamais le crier sur les toits, d’accord ?
FICHE PAR STILLNOTGINGER.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 28 ans
En bref !:
♔ Resistance Hybride ♔
♔ Resistance Hybride ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 337
Date d'inscription : 25/02/2018
Age : 26
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est un peu miteux, mais j'espère que tu t'y plairas ! [Pv Nino][Abandon] Jeu 19 Avr 2018 - 11:36
Nino avait finalement été ramené au domicile de la chouette par cette dernière. Tout en marchant derrière lui, cela va de soi. Enfin, ce n’était pas comme s’il allait s’enfuir. Et dans tous les cas, la rapidité de l’humain ne jouait pas en sa faveur si une telle envie lui prenait. Mais l’hybride pouvait être rassuré, Nino n’était pas du genre à fuir. Sauf en cas de danger.

L’arrivée devant l’immeuble fit lever les yeux de l’homme vers la structure qui en disait long sur l’entretien effectué. Mais aucune expression ne passa sur son visage, pour changer. En même temps, Nino avait été en cage pendant plusieurs jours, et ce pour la deuxième fois de sa vie. Ce n’est pas une façade décrépie qui allait le faire déprimer. Ni son intérieur qu’il pensait être dans le même état.

Lorsque Spas entre dans l’immeuble, puis l’ascenseur, l’humain mémorisa l’étage où se trouvait son nouveau lieu de vie. Il était prévoyant et s’il devait sortir tout seul à un moment donné, il fallait bien qu’il sache où aller pour rentrer. Il le suivit alors dans le couloir pour se rendre jusqu’à la porte. Il fallait avouer qu’il était assez curieux même si cela se voyait peu voire pas du tout. En fait, il fallait le connaître pour savoir ce genre de choses.

Lorsque le dernier obstacle disparut et permit à Nino de découvrir l’intérieur, la première chose qu’il nota, c’était que la pièce qui se dévoilait devant lui était assez bien éclairée. Cependant, de son œil critique, il remarqua rapidement le bordel environnant qui se dévoilait aussi. Et encore le mot bordel était faible. Depuis quand n’avait-il pas vu un tel chaos. Cela en disait long sur les habitudes ménagères de l’hybride. Sûrement inexistantes à première vue. Et à la deuxième et troisième vue également.

Il soupira intérieurement. Maintenant qu’il était là, il comptait bien garder cet intérieur rangé comme il avait toujours eu l’habitude de le faire au sein d’un lieu de vie, et ce, bien avant sa condition d’esclave. Si sa mère avait vu ce fatras, elle aurait certainement accouru pour tout ranger et briquer jusqu’à ce que même le canapé brille de milles étoiles. Il se tourna vers l’hybride quand il se mit à parler. Oui faire la visite était une bonne idée. Comme ça, il serait fixé sur la charge de travail que représenterait le ménage et le rangement de l’appartement. Car, l’hybride pouvait en être sûr, Nino n’allait pas laisser passer ça.

« - Je veux bien faire la visite et non merci, je n’ai pas très soif. »

En réalité, il avait un peu soif mais son bouton « ménage » qui s’était éveillé en lui l’obnubilait. Il alla poser son sac à l’endroit indiqué par Spas tout en continuant de scruter chaque coin. Mais pourquoi il avait un tel nombre de jouets ? Est-ce qu’il hébergeait parfois des enfants ? Comme l’humain ne connaissait rien de la vie de l’hybride, il ne pouvait pas réellement répondre à ces questions mais nul doute qu’il les lui poserait de vive voix.

Mais pour l’instant, Spas semblait heureux pour une raison dont Nino se doutait. Effectivement, il n’avait pas l’air de ramener souvent des gens chez lui. Il pensait que même l’hybride n’aurait pas accueilli quelqu’un dans un endroit aussi peu rangé et nettoyé. Il pensait qu’il allait faire la visite maintenant, cependant le retour de l’hybride avec les verres d’eau et ses mots lui firent comprendre que non.

Calmement, il alla s’asseoir aux côtés de la chouette sur le canapé. Il tiqua un peu aux emballages poussés négligemment sur le sol, pourtant, il ne fit rien, pour le moment. Il l’écouta parler bien sûr, mais cette fois, il ne put s’empêcher de se relever pour plier correctement le plaid et ranger les coussins pour ne pas qu’ils aient l’air d’avoir été balancés comme des sacs de riz.

Quand il eut fini, Spas avait aussi fini de parler. Libre ? Ce nouveau maître avait de biens étranges souhaits. Enfin, il savait bien que tout hybride n’aimait pas forcément qu’on l’appelle maître mais la suite l’avait étonné. Cela était apparu sur son visage pour quelques secondes. Une fois la surprise passée, il commença à ramasser les emballages qui traînaient par terre tout en prenant la parole à son tour. Les trucs que faisaient les esclaves ? Que voulait dire Spas par là ? Il voulait comprendre pour s’adapter au mieux à son nouveau maître.

« - Je vous appellerai Spas, à votre demande. Par contre… Esclave ou non, ou peu importe la manière dont vous me considérez, cela ne m’empêchera de garder l’appartement rangé. Et qu’entendez vous par les trucs que font les esclaves ? »

Lorsqu’il eut terminé de ramasser ce que l’hybride avait poussé sur le sol, il se redressa et partit jeter ce qui devait l’être à la poubelle. Il revint ensuite auprès de ce nouveau maître qu’il ne devait pas appeler comme tel, s’installa à nouveau sur le canapé et pointa du doigt les nombreux jouets qui se trouvaient chez lui, non sans montrer un nouveau sourire.

« - Vous avez un nombre incalculable de jouets. Vous accueillez des enfants ? »

Il fallait se douter qu’il finirait par poser cette fameuse question qui était déjà apparu dans son esprit auparavant. Quelqu’un d’un tant soit peu censé aurait fait de même en voyant les montagnes de distractions enfantines.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 25 ans
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 234
Date d'inscription : 08/03/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est un peu miteux, mais j'espère que tu t'y plairas ! [Pv Nino][Abandon] Sam 21 Avr 2018 - 22:07

C'est un peu miteux, mais j'espère que tu t'y plairas !
Nino & Spas Walsh

   

Même si Nino avait refusé l’eau, la chouette en avait quand même apporter. De toute façon, c’est la moindre des politesses, peut-être que le jeune homme n’avait pas bu depuis un bon moment ! Il ne semblait pas être dans une cage trop étroite et avait pu garder ses affaires, c’est bien que certains esclaves, sans doute les plus gentils, avaient le droit à un peu plus de confort que les autres, enfin, si on peut appeler cela ainsi.

L’hybride neige attendu que son acolyte s’assoit à côté de lui pour porter le verre à ses lèvres. Qu’est-ce que cela faisait du bien ! Cette petite virée au magasin de pets n’avait pas été une partie de plaisir pour l’animal, loin de là ! C’était difficile d’affronter le regard de tant d’humains qui réclamaient la liberté ou non. Et ceux qui la refusaient, semblaient bien plus triste encore…

L’œil de Spas s’écarquilla, le jeune homme qui venait enfin de s’asseoir à côté de lui, se leva pour remettre correctement les coussins et le plaid. Il était abasourdi. Pourtant, le bulgare lui avait dit de ne rien faire, dans le sens, c’était pas un esclave, un peu de bazar, pas besoin qu’il le range. D’ailleurs, la chouette à l’habitude de son bordel, c’est un bordel organiser, enfin, selon lui !

- Mais qu’est-ce que tu fais… ?

Son œil cligna plusieurs fois. Voilà que Nino se met à ramasser des emballages au sol. Vivement, le bulgare se releva d’un coup, comme si une mouche l’avait piqué. Pourtant, l’humain pris la parole, étant d’accord pour l’appeler par son prénom, cela lui fit plaisir, l’espace d’un instant. Le petit sourire qui avait pu apparaître sur son visage, avait déjà disparu.

Justement, même le ménage était vu par la chouette comme quelque chose que font les esclaves. Certes, lui doit bien se forcer à en faire un peu, mais c’est parce qu’il y habite. Non, cherchez pas, le rebelle n’a pas vraiment de raisons valables pour interdit à Nino de faire un brin de ménage, pourtant… Le voilà à attraper le poignet du jeune homme, le regardant de son œil unique.

- Ça !

Sa main ne serrait pas le poignet, ses doigts le tenait juste, une prise suffisante pour l’arrêter dans sa quête d’emballage.

- Tu n’as pas à faire le ménage, tu es libre ! Le papier te protège des chasseurs et des autres hybrides, mais je te donnerais un double des clefs et tu pourras sortir quand bon te semble.

Ses doigts relâchèrent enfin le poignet de l’humain. Celui en profita pour aller dans la cuisine pour aller mettre à la poubelle les emballages ramassés. Poubelle qui manquait de vomir tellement elle était déjà bien pleine… Pendant ce temps, Spas s’était mis à ranger ou plutôt, à commencer à cacher des jouets encore dans leurs cartons, comme s’il avait peur qu’ils finissent à la poubelle !

Nino revenu dans le salon, allant s’asseoir sur le canapé de nouveau. La chouette s’arrêta alors, un carton dans les mains. Un carton contenant un petit drone miniature de piètre qualité, sans doute acheter à un vendeur sur le marché. À peine ouvert. D’ailleurs, on pouvait voir à son visage que le bulgare semblait comme pris en flagrant délit.

D’ailleurs, une nouvelle fois, son œil cligna plusieurs fois à la suite de la question posé par l’humain. Spas secoua la tête avant de répondre :

- Non non non ! C’est à moi ! Je n’ai pas d’enfants ! Et… Je n’en accueille aucun ici.

L’hybride neige avait resserrer sa prise sur le carton, comme s’il avait peur qu’on lui prenne des mains. Enfin, la chouette rangea sur une pile la boite du drone, tenant précieusement son bien dans les bras jusqu’à ce qu’il le pose sur la tour de boites, une belle colonne de carton.

- Mais interdiction d’y toucher ! Si tu veux faire du rangement… D’accord. Mais pas touche aux jouets !

Une grande inspiration avait eu lieu après le me mot « rangement », comme si cela lui coûtait d’accepter le rangement que souhaiter faire Nino. Le bulgare devient vers lui, allant s’asseoir à côté de lui sur le canapé, reprenant son verre pour le terminer d’une traite.

- Mais pour le moment… Pas question de ranger ! Je t’ai proposé une visite, tu me suis ?

Spas retrouva un peu le sourire et se releva, dans l’idée de lui montrer sa cuisine, bien que le jeune homme avait du la voir lorsqu’il avait été dans la cuisine mettre les emballages à la poubelle. La chouette se releva du canapé avec le verre dans les mains, voyant que Nino n’avait d’ailleurs même pas toucher au sien, tant pis, le rebelle préférait le laisser sur la table basse au cas où ce dernier déciderait de boire un coup. Enfin, sa marche emboitait le pas vers la cuisine. Cuisine quelque peu en bazar, limite avec du moisit dans les angles, en même temps, vu l’immeuble… Des cartons de pizza sur la table, coller contre le mur. D’autres boites, principalement de la nourriture à emporter. La vaisselle s’entasse aussi dans l’évier…

- Je pense que tu as déjà vu la cuisine, mais… C’est pas grave ! Je te montrerais où trouver tel ou tel truc si tu veux te faire à manger. Ha oui ! Pense pas à moi hein ! Si tu as faim, sert toi ! Je peux me débrouiller tout seul !
FICHE PAR STILLNOTGINGER.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 28 ans
En bref !:
♔ Resistance Hybride ♔
♔ Resistance Hybride ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 337
Date d'inscription : 25/02/2018
Age : 26
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est un peu miteux, mais j'espère que tu t'y plairas ! [Pv Nino][Abandon] Dim 22 Avr 2018 - 13:06
Nino avait bien remarqué que la chouette s’était accrochée à l’un des cartons comme Gollum à l’anneau unique. De quoi avait-il peur ? Que l’humain passe par là et mette tous les jouets à la poubelle ? Tous ses jouets d’ailleurs maintenant que Spas avait répondu et qu’il savait que cela n’était pas pour des enfants. Comment peut-on avoir autant de jouets ? Pour un adulte surtout.


Peut être faisait-il une collection. Cela expliquerait sans doute pourquoi certains jouets n’étaient même pas encore déballés. Nino avait entendu dire une fois qu’un jouet sorti de son emballage perdait de sa valeur. Il ne comprenait pas bien ce concept. Pour lui un jouet était, en général, acheté pour que l’on s’amuse avec et non pour servir de décoration. Enfin, il pensait sûrement cela car ça avait été le cas dans sa famille.


« - Vous dites que je suis libre et que je n’ai pas à faire le ménage mais si je le fais, ce n’est pas parce que je suis un esclave. Je le fais simplement car il est plus sain de vivre dans un espace de vie ordonné et propre. Et je toucherai aux jouets mais je ne les jetterai pas puisque cela semble vous faire peur. Je ferai juste en sorte de les déplacer pour pouvoir laver le sol. Et puis, ils sont posés n’importe comment. Je suis certain qu’y mettre de l’organisation pourra dégager un peu de place. »


Nino n’avait pas touché au verre d’eau. Il ne pouvait s’empêcher de balayer du regard discrètement le bordel auquel il n’avait pas le droit de toucher. Il faudrait quand même qu’il le fasse s’il voulait ranger la pièce. Ne serait-ce que pour nettoyer le sol. Et qui sait depuis combien de temps le sol sous les montagnes de jouets n’avait pas connu le balai. Il appréhendait ce moment où il découvrirait cette parcelle du sol.


Et puis ce n’était pas bon pour eux, sanitairement parlant, de ne pas s’occuper de ces coins dignes de magasins de jouets. Qui sait ce qui pourrait s’être glissé entre les cartons. Et ce, même si Spas s’amusait à les empiler de façon à former des tours comme il venait de le faire. Cela faisait gagner certes un peu de place mais il avait bien vu la poussière voler quand il avait bougé le carton. Oui, l’œil de Nino en matière de propreté pouvait battre des records.


« - Je ne ferai pas de rangement tout de suite si cela vous dérange. Et puis la visite me permettra de me rendre compte de l’étendue des dégâts. »


Si l’on prêtait attention à sa dernière phrase, on pouvait se rendre compte que le ton de sa voix exprimait surtout un peu de malice sur les derniers mots. Il savait qu’il n’y avait rien d’insurmontable dans cet appartement et qu’il en viendrait à bout. Il le suivit donc dans la cuisine quand celui-ci entama finalement la visite de l’appartement et en profita pour analyser chaque recoin, dressant mentalement la liste de choses à faire pour rendre l’intérieur plus agréable, à la fois à regarder et à vivre.


« - Sans vouloir vous manquer de respect…. Vous êtes fâchés avec le rangement ? »


Ah bah clairement, la question se posait. Le niveau de rangement était équivalent à celui de… Rien. En fait, il n’y avait pas de rangement. Simplement une accumulation de détritus qui ne datait pas seulement d’hier. Il réfléchit un peu à la partie de sa phrase concernant les repas. Tant qu’à faire à manger, autant le faire pour deux. Cela sera plus économique selon Nino. Il secoua d’ailleurs la tête pour montrer qu’il avait son mot à dire.


« - C’est plus rentable de se servir des ustensiles une fois pour un repas à deux, plutôt que deux fois dans un intervalle de temps peu élevé. Ne vous en faites pas, j’ai l’habitude de faire à manger pour plusieurs personnes alors cela ne me gêne pas. Et puis… Cela vous évitera de vous gaver de pizzas et de plats à emporter. »


Bien sûr qu’il avait remarqué que son alimentation n’était pas des plus saines. Et Spas allait aussi voir ce changement dans sa vie. Cela allait certainement lui faire un choc mais Nino avait quelques principes. Un intérieur propre et rangé, une bonne alimentation, même si cela ne signifiait pas qu’il interdirait à la chouette de manger des pizzas ou autre, tant que cela n’arrivait pas trop souvent.


Si Spas continuait comme ça, il savait qu’il aurait plein de problèmes de santé quand il vieillirait. Et maître ou non, s’ils partageaient maintenant le même lieu de vie, l’humain ne pouvait pas se résoudre à le laisser flinguer sa santé à coup de repas, certes très savoureux, mais mauvais pour la santé.


Il se remit juste après à parler, sans que ce nouveau dialogue n’ait un quelconque rapport avec ce qu’il venait de dire. Il était simplement curieux et il aimait savoir ce genre de choses.


« - Je suis curieux de savoir pourquoi votre choix s’est porté sur moi parmi tous les esclaves qui se trouvaient à la boutique. »


Il attendit alors sa réponse dans le plus grands des calmes, pourtant on voyait bien dans ses yeux une petite lueur brillante de curiosité.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 25 ans
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 234
Date d'inscription : 08/03/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est un peu miteux, mais j'espère que tu t'y plairas ! [Pv Nino][Abandon] Lun 23 Avr 2018 - 11:33

C'est un peu miteux, mais j'espère que tu t'y plairas !
Nino & Spas Walsh

   


Le jeune homme commença à prendre sa défense pour le pourquoi, il ramasser les emballages. La chouette n’avait rien à redire. Nino avait raison dans son raisonnement. Même si on pouvait le voir se mordiller sa lèvre inférieure, divisé, une bataille intérieure qui était perdu d’avance. Son regard se perdu dans les amas de cartons et d’emballage. Honteux, un peu. Après tout, lui ne vivait quasiment jamais ici, s’était presque devenu juste un squatte de luxe ! Avec une cuisine, de quoi bien dormir et une salle de bain. Tout confort pour un appartement aussi miteux.

- Je les déplacerais ! Enfin… Je les rangerais !

La confiance règne ! En vérité, il avait peur que tout ses jouets se retrouve à la poubelle ou tout simplement ranger dans un endroit où il serait impossible pour lui de les retrouver. Bien que certains jouets n’avaient pas vraiment de valeur et étaient toujours en vente en magasin, d’autres, relevant plutôt de la manufacture humain, étaient bien plus difficile à trouver et autant dire que Spas avait parfois mit le prix pour l’obtenir.

Mais le jeune homme confia qu’il n’allait pas faire de rangement tout de suite. Intérieurement, le rebelle priait pour qu’il ne le fasse pas lorsqu’il serait absent, avec ses missions, son absence pouvait durer plusieurs jours.

Comme l’hybride neige l’avait dit, il lui présenta la cuisine, deuxième pièce de l’appartement en bazar. Son œil unique observa la réaction de Nino, suivant par moment son regard. Le bulgare compris bien vite que ce dernier avait remarquer à quel point les pièces étaient encombrer, voir insalubre. Mais pour Spas, tant qu’elles n’étaient pas un danger pour lui, où était le problème ? Aucun fils n’étaient dénudés. Pas de circuit électrique en contact de l’eau, tout allait bien !

Le visage de la chouette changea, prenant peu à peu une expression de dépit, même son dos s’était légèrement vouté. Ça faisait mal. Ça faisait mal de se prendre ce genre de remarque. Alors, il commença à balbutier, comme pour tenter de se justifier, sans succès bien entendu !

- Heu… Je… Je suis quasiment jamais là !

Ce qui n’était pas faux. D’ailleurs, Spas n’avait toujours pas donner les informations sur son métier et le pourquoi du comment il sera souvent absent. Normalement, un maître ne relève pas ce genre d’informations, surtout quand il est lié comme lui, à la Résistance.

Lorsque le bulgare avait énoncé le fait que faire à manger pour deux était loin d’être une obligation, le jeune homme lui, ne semblait pas de cet avis. Un soupire s’achapa des lèvres de la chouette. Chouette qui commençait à ouvrir différents placards pour justement montrer les différents ustensiles de cuisine.

- Tu sais, je ne suis pas souvent là et je rentre parfois en plein milieu de la nuit, alors… Tu ne vas quand même pas te priver durant mon absence ? Si ? D'ailleurs je devrais t’expliquer deux, trois trucs après, sur mes activités.

Puis, l’animal neige eut comme un sursaut à la question de l’humain. Il ne s’attendait pas à une telle interrogation de la part du jeune homme si distant, si… Rationnel concernant son rang d’esclave. D’ailleurs, une quinte de toux se fit entendre dans le placard, il faut dire que sa tête était de nouveau en train de farfouiller dans l’un d’entre eux pour montrer où il rangeait les condiments.

Lentement, son visage apparu de derrière la porte d’un des meubles ouverts. Sa pupille bleutée se posa sur les yeux de Nino, brillant, comme s’il attendait quelque chose d’extraordinaire comme réponse. Alors que pour le rebelle, ça relève surtout d’une envie de le sortir de là, parce que cela lui faisait mal de voir ce jeune homme derrière des barres de fer, se satisfaisant de sa condition. Il emblait si éteint. Oui, Spas aimerait juste que l’humain ne se considère plus comme un esclave, lui réapprendre à devenir libre malgré les hybrides, malgré ce fichu bout de papier qui permet d’acquisition de tel ou tel être humain, ou hybride remarque…

Gêné, ce qui était rare quand même pour le bulgare, suffisamment rare pour le souligner, sa main gratta l’arrière de sa tête. Même sa queue de plume toujours légèrement relever, était plutôt basse, limite, coller à ses fesses. Son regard avait même fini par quitter le visage de son nouveau colocataire, regardant vaguement un sac de fast-food.

- Et bien… Quand je t’ai vu. J’étais si triste de te voir accepter autant ta condition. Je sais que ça peut te paraître bizarre, mais… Comme je ne pouvais pas en parler là-bas… Je veux que tu redeviennes libre ! Et, tu semblais être le plus détaché de tous, le plus, éteint de tous les esclaves. Ton regard vide m’a touché, c’est tout.

À vrai dire, l’hybride neige se garda bien de lui dire qu’il ressemblait aussi à son ex. Parce que ça, ça risquerait fortement de le faire passer pour un pervers ! Sans compter que Spas n’est pas du genre à exiger une relation charnelle juste pour une apparence physique. Quoique… Il l’avait bien fait avec Isaak… Une erreur de jeunesse ? Oui, plutôt. C’était un moyen de panser ses plaies à l’époque.

Sa main vient chasser une mouche invisible avant de regarder enfin de nouveau Nino. La visite de la cuisine étant faite, il restait encore la salle de bain et… La chambre ! D’ailleurs, son esprit se perdu un instant. Il allait lui laisser le lit, ça semblait une évidence pour la chouette. Lui qui n’était pas souvent là, il prendrait le canapé. Il est vieux, mais fait largement l’affaire !

- Bon ! Et si je te montrais la salle de bain ?

Son sourire était revenu, comme si la conversation d’avant n’était déjà qu’un lointain souvenir. En tout cas, ses pieds l’avaient déjà mené à l’extérieur de la cuisine. Spas se retrouvait dans le salon, à l’autre bout de la pièce, prêt à lui ouvrir la porte de la salle de bain. D’ailleurs, lorsqu’il fut assuré que Nino le suivait, l’hybride neige était à l’intérieur.

Humide serait le mot pour décrire la pièce pas beaucoup aérer, la faute à un manque de fenêtres sans doute. Pas de cartons dans cette pièce, mais on remarquera les vêtements jonchant le sol vers la corbeille à linge sale qui vomit un paquet de vêtements tellement elle est pleine à ras bord. Et la poussière qui s’est accumuler dans les coins est bien plus visible que dans les autres pièces, en même temps… On peut voir le carrelage au sol dans celle-ci !
FICHE PAR STILLNOTGINGER.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 28 ans
En bref !:
♔ Resistance Hybride ♔
♔ Resistance Hybride ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 337
Date d'inscription : 25/02/2018
Age : 26
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est un peu miteux, mais j'espère que tu t'y plairas ! [Pv Nino][Abandon] Lun 23 Avr 2018 - 15:25
Même si Nino n’entendait pas la prière de Spas et que ce dernier n’entendant pas les pensées de Nino, l’humain avait pourtant bel et bien pensé à attendre le départ de la chouette pour le travail ou une autre sortie quelconque pour entamer le rangement du bordel de jouets.

L’hybride se mit à soutenir l’idée que si le rangement était aussi peu présent, c’est parce qu’il était peu souvent à son domicile. Soit. Mais il trouvait quand même le temps de venir y déposer son fatras. Et Nino ne doutait pas que si beaucoup d’objets avaient été facilement dénichés, ça n’avait pas été le cas pour tous. Donc que sa présence pouvait jouer, mais pas uniquement. Il n’était pas dupe non plus.

Puis l’humain se mit à réfléchir à propos du travail qu’effectuait la chouette. Il n’en avait pas réellement parlé. Il avait juste donné quelques indications à propos des répercutions que cela pouvait avoir, notamment sur sa présence et ses heures de retour. Tant qu’il dévastait pas l’appartement en rentrant comme un gros bourrin, cela importait peu pour Nino. Son calme n’était pas seulement quelque chose qui faisait partie de son comportement, il aimait aussi vivre au calme.

Spas avait d’ailleurs commencé à farfouiller dans les placards pour montrer où l’humain pouvait trouver les différents ustensiles qui lui serviraient pour cuisiner. Il se disait au moins qu’il était assez bien équipé et que les outils n’avaient pas l’air en trop mauvais état.

Puis vient ensuite la réponse à sa dernière question. Le pourquoi de son achat. L’hybride semblait étrangement gêné par une telle interrogation mais pourtant elle n’était là que pour satisfaire la petite curiosité naissante de l’humain. Il savait bien qu’en dehors de ses capacités à ranger et ordonner, qui n’étaient pas des qualités visibles au premier coup d’œil, il n’avait rien d’exceptionnel. Toutefois, il écouta la réponse d’un air neutre. Il n’avait pas grand-chose à y redire, sachant que c’était ce qu’avait éprouvé Spas à sa rencontre et que les premières impressions n’étaient pas toujours totalement dans la vérité.

Il avait l’air certes très calme mais lui-même ne se considérait pas vide pour autant, comme l’avait souligné Spas. Ce n’était pas parce qu’il avait accepté sa condition d’esclave qu’il était uniquement un pantin. Et l’hybride le comprendrait certainement au fil des jours. Surtout si Nino se transformait en un espèce de maniaque du rangement, ce dont il n’avait pas de peine à imaginer si son maître continuait de vivre ainsi. Il sentait bien qu’à la place d’avoir un statut d’esclave, il allait plus ressembler à une mère qui s’occupe d’entretenir l’intérieur. Il préférait penser à une mère plutôt qu’à une femme de ménage car il ferait certainement participer l’hybride à quelques sessions de ménage. Surtout qu’en ayant conscience de sa propre force physique, les bras musclés de Spas allaient servir. Bien qu’il ne l’ait pas maté ouvertement comme un chacal, il avait bien remarqué que ce dernier n’était pas aussi fin et frêle que lui.

Il proposa ensuite de se rendre dans la salle de bain. Il n’avait pas fait de remarques concernant l’état de la pièce dans laquelle ils se trouvaient encore. Il y avait bien sûr un bon moment de ménage à prévoir, mais il n’avait rien de plus à dire selon Nino. Ce dernier hocha la tête pour dire qu’il était prêt pour se rendre à la salle de bain et il en profita également pour parler. Un peu comme pour clore le chapitre cuisine.

« - Quand vous ne serez pas là, je mangerai ne vous en faites pas. Simplement, quand vous serez là, il sera juste préférable de faire à manger en commun plutôt qu’individuellement. »

Il laissa un petit moment de silence en commençant à le suivre jusqu’à la salle de bain. Spas semblait l’attendre pour ça, mais il n’avait pas d’inquiétude à se faire. Nino lui avait emboîté le pas dès qu’il s’était mis à marcher.

« - Je ne serai probablement jamais libre, du moins, pas avec l’état actuel des choses dans le monde. Enfin, pour parler de la liberté que vous avez évoqué. Mais je ne me suis jamais vraiment senti emprisonné vous savez. Même avant d’être esclave, j’avais l’habitude de faire le ménage ou de faire à manger pour plusieurs personnes. Et beaucoup plus que deux… Alors c’est plutôt tranquille maintenant. Même si j’ai l’impression que vous me donnerez autant de travail que deux adolescents turbulents et bordéliques. »

Il est vrai que sa famille avait été nombreuse donc ce qu’il faisait depuis qu’il était esclave était presque des vacances si on comparait le nombre d’heures passées pour faire le ménage. Même si, pour le coup, avec Spas, sa tranquillité allait être amoindrie, son travail allait rester quand même plus léger que celui qu’il avait connu avant d’être esclave.

Il entra à sa suite dans la salle de bain et découvrit avec un œil d’autant plus critique l’état des lieux. L’odeur de renfermé lui attaqua les narines dès la première seconde. Enfin, vu l’absence totale de fenêtres, c’était normal. Mais si seulement, il n’avait que ça. Il devait y avoir autant de poussière et de vêtements au sol que de jouets dans le salon. Et l’odeur de renfermé qui se mélangeait aux odeurs des habits sales qui semblaient être là depuis quelques temps déjà pour certains, ce n’était pas des plus agréables. Il ne put s’empêcher de pousser un soupir qui semblait empli de désespoir.

« - Je commençais à me demander si l’appartement était dépourvu ou non de sol, mais j’en vois finalement un bout ici. »

Il s’approcha lentement de la corbeille et ramassa les vêtements autour. Il savait bien qu’il ne pourrait pas les rentrer dans la panière qui allait exploser s’il tentait de rajouter des habits. Il se contenta simplement de les poser un à un dessus. Alors certes, ce n’était que temporaire, mais cela lui faisait déjà mal à son petit cœur. Au moins, il n’y eut bientôt plus d’habits par terre. Mais Nino ne s’arrêta pas là. Il se tourna ensuite vers un petit meuble qui se trouvait à basse hauteur et laissa glisser l’un de ses doigts dessus. Lentement et dans le plus grand des calmes. Il releva ensuite le doigt vers Spas, un doigt dont le bout était complètement couvert de poussière. Et le passage de son index avait laissé une belle trace bien nette sur le meuble.

C’est alors qu’il reprit la parole. Sa voix était toujours calme, mais on sentait derrière une petite pointe inconnue. Le genre de ton qu’un parent pourrait bien avoir. Vous savez, quand vous avez fait une bêtise et que votre mère ou votre père sourit pour ne pas montrer qu’il est à deux doigts de s’énerver. Ce genre de calme qui au final, n’est pas si calme que ça. Le genre qui peut en effrayer plus d’un. Et ce qu’il s’apprêtait à dire n’allait certainement pas rassurer Spas. Enfin en soit, sa phrase n’avait rien de spécial, mais le ton allait y jouer beaucoup.

« - C’est quoi tout ça ? »

Tout en disant ces quelques mots, qui étaient chacun bien appuyés, il montra la pièce entière de la main sans lâcher Spas des yeux. Son regard était pour le coup, un peu effrayant. Qui des deux était finalement un prédateur ? Qui sait. L’humain pouvait bien se montrer calme en tout temps, il y avait des limites à ne pas dépasser. Si l’endroit qui devait normalement servir à se laver était aussi sale, il n’y avait pas grand intérêt à y entrer.

Et si l’aspect un peu effrayant de Nino avait été un peu intense, il ne fut pourtant pas très long. Toute cette poussière et cet air renfermé avaient fini par l’atteindre, au plus profond de son être. Il éternua plusieurs fois avant de sortir de la salle de bain pour prendre une bouffée d’air sain. Enfin pas totalement sain, mais beaucoup plus que celui qui se trouvait dans la salle de bain.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 25 ans
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 234
Date d'inscription : 08/03/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est un peu miteux, mais j'espère que tu t'y plairas ! [Pv Nino][Abandon] Mar 24 Avr 2018 - 12:42

C'est un peu miteux, mais j'espère que tu t'y plairas !
Nino & Spas Walsh

   

Ouf. Nino n’avait pas insisté plus sur le pourquoi du comment la chouette l’avait acheté et cela le rassurer quelque part. Pas besoin de justifications plus poussés. À vrai dire, si l’animal avait si rapidement changé de sujet, c’était bien sûr pour ne pas avoir à se justifier davantage et étaler en longueur les raisons de son achat. Même si pour lui, acheter un esclave, ne s’était quand même pas l’idéal. Après tout, quand on œuvre pour la Résistance, si vraiment on veut sortir les humains de leur triste condition, on attaque la fourrière. Sauf que leur dernière tentative avait été un fiasco… Alors, il ne restait que l’achat, en bonne et due forme.

Son tout nouveau colocataire choisi le moment pour aller à la salle de bain afin de lui répondre pour le repas. Un léger soupire, très discret, s’était échapper de ses lèvres. Cela le rassurait quand même, même si s’était un peu idiot d’avoir pu penser que cet humain se laisserait mourir de faim en son absence. Certes, on leur donne le qualificatif de « Pet », mais ce ne sont pas des animaux !

- D’accord. Ha ! Juste… Il faudra prévoir de la viande quand je rentrerais ! C’est bon pour les muscles ! Et les œufs aussi…

Et oui ! Il faut bien ça pour s’entretenir ! Pourtant, bien vite, le bulgare assombrit son regard. Nino ne faisait que dire la vérité, mais la vérité blesse. Pour le moment, tant que la Résistance n’avait pas réussi à faire évoluer les choses, les humains restaient des esclaves. Parfois totalement soumis, comme ce jeune homme, parfois totalement l’inverse. Bien sûr, son colocataire avait nuancé en disant qu’il le faisait comme s’il vivait avec quelqu’un, une colocation en somme et c’est bien dans l’idée de Spas, de vivre en colocation. Bien que son appartement soit un peu petit pour cela…

Enfin, le duo était entré dans la salle de bain. Entre temps, le rebelle s’était une nouvelle fois gratter l’arrière de la tête, embarrasser de donner une impression aussi mauvaise au jeune homme. Il avait même un petit rire de gène qui s’échappait de ses lèvres. Ce ne fut qu’une fois l’encablure de la porte franchit que ce dernier en profita pour répondre :

- Ha… ? Je pourrais t’aider. Si tu veux… ?

L’hybride neige avait tiquer sur le fait que le nouvel habitant parle comme s’il avait eu une famille nombreuse. Il semblait avoir été adulte bien rapidement, contrairement à Spas… En fait, peut-on vraiment dire que le rebelle est un adulte ? Parce que chez lui, ça ressemble presque à un vieux magasin de jouets prêt à faire un déstockage !

Soudain, le bulgare commença à prendre un peu peur. Le long soupire pousser par Nino, l’expression sur son visage. Ce qu’il voyait n’avait pas l’air de beaucoup lui plaire… C’est vrai que les narines de la chouette commençaient elles aussi à sentir l’odeur piquante et agressive du renfermé. Le seul point positif ? Son colocataire disait voir enfin le sol. C’était bien le seul point positif, mais vu l’état de la pièce, c’était bien le seul !

En tout cas, Spas n’osait pas le regarder face à cette remarque presque cinglante. Bien qu’elle ne le fût pas en sortant de la bouche de l’humain, c’était surtout son ressentit, comme un reproche. Puis, sa tête se redresse peu à peu en entendant son colocataire ramasser les vêtements pour les empiler sur la corbeille déjà bien pleine. Son œil s’écarquilla et dès que Nino trouva autre chose à faire, le rebelle se précipita vers la corbeille pour aller entasser le plus de linge possible dans la machine à laver présente dans la salle de bain. Une pastille pour les laver et voilà ! La chouette à fièrement fermer le hublot ! Son doigt appui sur le bouton tandis que le doigt du jeune homme lui, vient de prendre connaissance de la poussière présente sur les meubles.

La voix de Nino résonna d’un coup dans ses oreilles, comme une décharge électrique. Lui qui avait tenter de se faire tout petit, c’était loupé ! L’hybride neige avait l’impression de n’être qu’un enfant à ce moment-là, un enfant qui se fait gronder par sa mère ou plutôt… Son père ! En plus, ils avaient la même couleur de cheveux ! Son œil avait détourné de nouveau le regard, regardant ses pieds comme s’il avait fait une grosse bêtise.

- Heu… Je… J’ai pas eu le temps…

Maigres arguments, comme d’habitude. Mais ce n’était pas quelqu’un de fondamentalement très doué pour ça. De toute façon, ce n’était pas un intellect l’oiseau, loin de là. Un manuel on appelle ça. Sauf que dans son cas, le ménage et l’entretient de son lieu de vie était mis au second plan. Déjà qu’il ne prenait plus beaucoup soin de lui depuis son arrivé dans la Résistance… La faute à la disparition de Wei sans doute. Même s’il est bien vrai que le ménage n’était pas toujours fait même avant son décès, après tout, le cygne n’a jamais mis les pieds ici…

Le bulgare triturait ses mains, ne sachant pas où se mettre tellement s’était quasiment la honte de montrer un appartement dans un tel état. C’était un maître, on devait attendre de lui bien des choses notamment, qu’il soit un modèle et là… Ce n’était pas du tout le cas !

- Mais regarde ! J’ai mis une machine en route ! Tout le linge sale aura bientôt disparu !

Un sourire avait peint son visage à ce moment-là, comme pour conforter le jeune homme de sa bonne volonté. Puis, Spas s’approcha de lui, posant ses deux mains à plat sur les omoplates de Nino, le poussant légèrement vers la sortie, pire que cela, il le poussait jusqu’à la chambre. Non. La chouette n’avait pas d’envie perverse, juste qu’il souhaitait lui montrer le lit qu’aurait désormais son petit protégé. Il trottinait derrière lui, tout en le poussant vers la dernière pièce que comptait l’appartement. Il y allait bien doucement d’ailleurs, parce qu’avec sa force, oui, il aurait pu lui faire mal.

- Tada !

Fit-il en ouvrant grand la porte de la chambre, la faisant même claquer contre le mur. Le bulgare semblait d’un coup bien plus joyeux. La pièce était sans doute celle qui était le moins en bazar, bien qu’elle fût totalement dans la pénombre, la faute à la chouette qui n’avait pas ouvert les volets. D’ailleurs, ses doigts allèrent d’instinct appuyer sur l’interrupteur. Dévoilant un lit défait et quelques sous-vêtements au sol, sale visiblement, mais en moins grande quantité que dans la salle de bain.

D’ailleurs, comme si une mouche l’avait piqué, Spas se précipita pour ramasser ses boxers qui traînait dans un coin de la pièce. Au sol, de la moquette, usé, mais nullement par sa faute. Après tout, l’appartement avait eu d’autre locataire avant lui ! L’hybride neige se retrouva avec tout un tas de tissus dans les mains lorsqu’il se redressa enfin vers son colocataire pour lui dire :

- Ce sera ta chambre désormais ! Je… Ferais un brin de ménage et de rangement pour que tu es de la place pour tes vêtements dans l’armoire ! Et t’inquiète pas pour moi ! Je dormirais sur le canapé ! Je suis souvent absent de toute façon, profite du confort !
FICHE PAR STILLNOTGINGER.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 28 ans
En bref !:
♔ Resistance Hybride ♔
♔ Resistance Hybride ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 337
Date d'inscription : 25/02/2018
Age : 26
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est un peu miteux, mais j'espère que tu t'y plairas ! [Pv Nino][Abandon] Ven 4 Mai 2018 - 19:25
Un énième soupire s’échappa des lèvres de l’humain quand Spas commença à le pousser en direction de la chambre. Il profita de cette transition pour lui faire part de ce qu’il avait à dire. Il sentait bien que les choses n’allaient pas être simples s’il devait passer sans cesse derrière l’hybride afin de faire les choses de manière correcte. Enfin, il se doutait bien que la chouette avait quand même quelques qualités. Espérons que l’une d’elles concernent de près ou de loin les tâches ménagères. Mais s’il fallait que Nino refasse complètement l’éducation sanitaire de l’hybride, il ne s’en priverait pas.

« - C’est bien de faire une machine, mais il ne faut pas mettre tous les vêtements ensemble comme des torchons. Certains doivent certainement être lavés sur d’autres cycles. »

Un vrai petit homme d’intérieur, cet humain. La plupart des hommes se contentaient de fourrer le linge dans la machine à laver et de la lancer comme s’il s’agissait du plus grand exploit du monde. Pourtant, même en faisant preuve de bonne volonté, il y avait certaines choses à savoir, et Spas semblait les ignorer. On se demandait bien qui va devoir les lui inculquer. Une chose était sûre, l’hybride n’était pas au bout de ses surprises ni de ses peines. Il semblait avoir plus qu’accrocher au concept de colocation qui avait été laissé entendre par Nino, même si lui n’avait pas réellement pensé à ça. Mais une fois cela compris, il comptait bien mettre son maître à contribution. L’humain n’était pas juste un gardien d’enfants. Même s’il n’était pas étranger à ce genre de choses, Spas était loin d’être un enfant, du moins sur le papier. Parce que son comportement rappelait quand même celui de certains enfants. Il l’avait démontré plusieurs fois. Notamment avec sa quantité astronomique de jouets mais aussi, quand il s’était mis à triturer ses doigts ou à fixer ses pieds comme un enfant qui prenait conscience d’avoir fait une bêtise. Au moins, il était déjà un minimum conscient qu’il pouvait éprouver un semblant de honte quant à la tenue de son appartement.

Enfin, toujours était-il que les deux hommes arrivèrent vers la chambre. Tant mieux dans un sens, pour savoir à quoi s’en tenir concernant la surface totale de l’appartement. C’était l’épreuve ultime. La plupart des gens gardaient leur intérieur plus ou moins rangé, mais la chambre… C’était un lieu de totale détente qui dans beaucoup de cas, reflétait au maximum une bonne partie de la personnalité de la personne qui venait s’y coucher.

L’hybride ouvrit finalement la porte ce qui permit à l’humain de découvrir sa tanière. Même si on devrait plutôt appelé ça un lit, vu que c’était une chouette. Un semblant de ressemblance avec la salle de bain le frappa immédiatement. Si les habits étaient présents en moins grande quantité, il y en avait quand même au sol. Une bien sale habitude digne d’un adolescent selon l’humain. Surtout concernant l’étalage de boxers qui de toute évidence étaient sales. C’est un peu comme si lorsque l’hybride se préparait pour se coucher, il se déshabillait en laissant traîner ses affaires au sale. Oui, c’était certainement comme ça que l’on pouvait décrire le mode opératoire du bordélique.

Ce dernier s’empressa d’ailleurs d’aller ramasser ses sous-vêtements avant que Nino ne fasse la moindre remarque. Il avait l’air de comprendre assez vite ce qui l’attendait finalement. Car il était bien sûr prévisible de savoir que l’humain aurait bien fait une remarque à ce propos. Mais comme Spas semblait faire preuve d’une bonne volonté, certainement nouvelle, il décida de ne pas s’attarder plus que ça sur ce détail. Et puis le voir s’activer à un peu de rangement lui donnait quelques indices sur le comment il rangeait justement, même si cela avait l’air assez chaotique et primaire.

Il reprit finalement la parole après les nouveaux mots de la chouette.

« - Ma chambre ? Vous n’y pensez pas. Je refuse de prendre possession de votre chambre. Je dormirais sur le canapé. Après un peu de nettoyage, il sera aussi bien que le lit. Auquel il faudrait aussi faire un brin de ménage. Comme changer les draps. »

Le lit défait n’avait bien sûr pas échapper à ses yeux et il se demandait tout simplement depuis quand les draps n’avaient pas été changés. Peut être qu’il se trompait et que cela avait été fait récemment, mais il ne préférait pas prendre de risques à faire des suppositions optimistes. Surtout maintenant qu’il avait visité l’appartement dans son ensemble. Il se remit à parler après quelques secondes de silence.

« - Mais je suis plus que d’accord pour que vous fassiez du rangement, même si mes vêtements ne demanderont pas beaucoup de place. »

Il fallait bien avouer que les bagages de Nino étaient légers, s'il l'on pouvait vraiment appeler ça bagages. Il se mit alors à observer un instant l’hybride dont les bras étaient chargés de linge à laver. Il se décala un peu de l’entrée de la pièce au cas où il lui viendrait à l’esprit d’aller poser ce beau tas dans la panière à linge sale. Elle avait été un peu vidée grâce à la lessive qui avait été mis à tourner, donc elle pouvait bien se permettre d’accueillir de nouveau un chargement de vêtements.

Son visage avait retrouvé son calme. Il n’y avait plus aucune surprise quant au bordel présent sur les lieux alors il semblait un peu plus détendu et moins critique, même s’il était bien conscient qu’il allait en avoir pour un petit moment.

« - Maintenant que la visite est terminée, souhaitez-vous me montrer ou me dire autre chose ? »

Sans hésitation, on pouvait bien affirmer qu’il avait une chose en tête. Et l’hybride devait bien se douter qu’il s’agissait du ménage. Il n’allait pas se faire tout seul, et sans Nino, il n’aurait probablement pas été fait. Du moins pas comme l’humain allait le faire. Spas ne reconnaîtrait certainement pas l’intérieur une fois qu’il aurait retrouvé un aspect normal et propre.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 25 ans
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 234
Date d'inscription : 08/03/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est un peu miteux, mais j'espère que tu t'y plairas ! [Pv Nino][Abandon] Dim 6 Mai 2018 - 14:44

C'est un peu miteux, mais j'espère que tu t'y plairas !
Nino & Spas Walsh

   

Encore une sorte de pique lancé par Nino. Ce devait être une vraie fée du ménage même avant la guerre. Le bulgare lui, semblait bien embêter de voir à quel point son hygiène de vie semblait déranger grandement son nouveau colocataire. Sa queue de plume à l’arrière de son dos de mit à bouger, lentement, de droite à gauche, comme s’il se sentait coupable. Il l’était, de toute façon. Le bazar ne se créer pas tout seul !

- Tu… Tu m’apprendras ?

Oui en disant cela, l’humain aura moins de tâche ménagère s’il sait comment trier les fringues et autres tissus qui doivent être laver régulièrement ! Et puis… C’est un peu comme s’il montrait l’exemple en montrant sa bonne volonté, non ?

En tout cas, une fois dans la chambre, les boxers sales dans les mains, c’est là qu’il remarquant qu’ils étaient vraiment, mais alors, vraiment sale tant l’odeur montait à ses narines. En plus, pour lui qui est un oiseau, l’odeur est un peu plus affutée que chez l’Homme. Autant dire que ce fumet ne lui plaisait pas beaucoup, même si c’était son odeur.

La voix de Nino s’éleva, atteignant ses oreilles. Il refusait catégoriquement d’avoir la chambre. Mais ce ne fut pas cela qui fit foncer les sourcils du rebelle, mais le vouvoiement de son colocataire. Lui qui l’avait tutoyé depuis le départ. Lui qui lui avait proposer de l’appeler par son prénom et jamais « maître », voilà que l’ange en face de lui utilise le « vous » pour s’adresser à lui. Spas secoue la tête, en signe de négation.

- Non ! Non ! Non ! Ce sera TA chambre ! Si on déplie le canapé, il n’y aura plus de place dans le salon ! Et puis… Le matelas est bien plus confortable et tu seras bien mieux dedans. Je TE l’ai dit. Je suis peu à la maison, autant que quelqu’un en profite.

Un sourire se peint sur ses lèvres alors, même si, avouons-le, avec son tas de boxer sale, il n’a pas fière allure. Surtout qu’il approcha du jeune homme avec ce même tas qui empeste.

- Et tutoie-moi. S’il te plait… On va vivre sous le même toit, ce sera plus agréable.

Son regard suit le sien. Oui, son lit est totalement défait. Normal. Il dort toujours en prenant beaucoup de place et en s’étalant. Après tout, il dort seul, donc il en profite. Pour les draps… Spas doit les changer une fois dans le mois ou tout les un mois et demi. Quand il y pense en somme. Mais c’est vrai qu’au vue de leur état, on pourrait penser que cela fait déjà bien des semaines qu’ils n’ont pas été changé et pourtant… Cela doit bien faire une semaine, seulement. Remarque… La chouette le sait. Il faudra quand même les changer pour que Nino puisse dormir dedans cette nuit sans avoir à sentir l’odeur du bulgare. Ce ne serait pas forcement désagréable à l’odeur, mais tout de même pas très poli de le laisser dormir dans des draps qui ont déjà servi !

- On changera les draps tout à l’heure. Ils ne sont pas sales, mais ce sera quand même plus confortable que tu dormes dans un lit propre.

Enfin, Spas commença à quitter la chambre pour aller mettre les sous-vêtements sur le panier à linge sale de la salle de bain. Ecoutant le jeune homme parler de rangement. Et surtout d’affaires. Oui. Nino ne semblait pas en posséder beaucoup et du shopping allait devoir s’imposer à eux afin de ne pas avoir à faire de lessives tous les deux jours !

La main de la chouette dépose un à un les boxers, faisant une magnifique tour de tissu sur le panier. Enfin, il se tourne de nouveau vers l’humain pour pouvoir lui répondre, répondre à ca dernière question surtout !

- Heu… Il y a les toilettes. Là-bas. À côté de la salle de bain, c’est la porte que je n’ai pas ouverte.

Mais non, Spas n’avait pas compris la question détournée de son colocataire. Par contre, il souhaitait toujours faire du shopping pour l’aider à trouver des vêtements. Ils leur restaient un peu de temps, à vrai dire… Toute l’après-midi ! Mais avant, il y avait le repas du midi. Et même si la chouette ne possédait pas grand-chose dans les placards, il y avait toujours un paquet de pâtes qui pourrait faire l’affaire.

- Tu veux manger un peu ? Tu n’as pas toucher au verre d’eau… Il faudrait que tu boives un coup avant de partir au moins ! Ha…

Le bulgare vient de comprendre qu’il a parler si vite qu’il n’a pas expliqué pourquoi il ne serait pas à la maison cette après-midi. En plus, le voilà planter au beau milieu du salon.

- Tu n’as pas beaucoup de vêtements… Je me trompe ? On ira en acheter un peu cette après-midi. Et on fera le ménage en rentrant ! Ça ne peut pas être plus en bordel que ça ! Haha !

Un rire éclate dans la bouche de la chouette, un rire embarrasser. D’ailleurs, sa main gratte l’arrière de sa tête, plongé dans l’épaisse crinière blanche qui lui sert de cheveux.
FICHE PAR STILLNOTGINGER.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 28 ans
En bref !:
♔ Resistance Hybride ♔
♔ Resistance Hybride ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 337
Date d'inscription : 25/02/2018
Age : 26
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est un peu miteux, mais j'espère que tu t'y plairas ! [Pv Nino][Abandon] Mar 8 Mai 2018 - 11:11
L’humain avait bien sûr accepté l’offre de l’hybride concernant son apprentissage pour le ménage. Non pas qu’il comptait se reposer constamment sur lui, mais rien qu’un savoir théorique un peu plus complet pouvait faire le plus grand à l’appartement. Et à leurs santés cela va sans dire. Il n’avait cependant pas parlé, un simple hochement de tête avait permis à lui faire comprendre qu’il accepté sa requête et qu’il ferait ce qu’il demandait.

Il écouta ensuite en silence ce que Spas avait à dire, non sans reculer d’un pas quand il s’était approché de lui avec le tas de vêtements qui pourrait bien tuer une personne à l’odorat développée tant la puanteur était atroce. Même pour lui dont l’odorat était dans les normes, il sentait bien l’odeur et cela lui piquait les narines. Pour le reste… Cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas tutoyé quelqu’un. Il vouvoyait son ancien maître et la politesse faisait qu’il avait également vouvoyé les personnes qu’il avait rencontré, comme les vendeurs ou les caissiers lorsqu’il avait aidé pour les courses.

Autant dire que cela allait lui être difficile dans un premier temps même s’il était prêt à faire des efforts. Après tout, si l’hybride se mettait au ménage, lui-même pouvait bien mettre de la bonne volonté dans cette nouvelle relation, qui n’allait pas être une simple relation maître hybride comme on voyait partout ailleurs ou comme il en était habitué, il s’en doutait bien.

Il fut légèrement soulagé quand il lui dit qu’ils changeraient les draps. Il ne le montra évidemment pas vraiment. Ça aurait été vraiment trop malpoli. Spas quitta enfin la chambre pour aller déposer la bombe nucléaire dans la salle de bain. Il avait bien fait de prévoir le coup et de s’être déplacé pour lui laisser la voie libre. Il en profita pour aller ouvrir fenêtres et volets afin d’aérer la pièce et la remplir un peu de lumière. Puisqu’il semblait ne pas avoir le choix quant au lieu où il allait dormir, il pouvait se permettre de la rendre plus sympathique. Vivre dans le noir et avec une odeur de renfermé n’était pas fait pour lui. Il s’y serait fait s’il n’avait pas eu le choix mais comme il semblait bien l’avoir, il n’avait pas hésité une seule seconde.

Il sortit de la chambre juste après pour rejoindre l’hybride qui finissait tout juste de faire une tour avec ses boxers. C’était peut être une manie chez lui, de faire des tours. Il en avait quand même déjà fait une avec les cartons un peu plus tôt. Le jeu « Jenga » l’avait peut être marqué. Ou peut être faisait-il ça inconsciemment. Qui sait.

Il répondit finalement à son ultime question. Les toilettes. Il se demandait s’il devait appréhender l’ouverture de cette pièce. Si Spas ne l’avait pas ouverte, était-ce un simple oubli ou un oubli bien conscient ? Il se mit à fixer la porte en plissant légèrement les yeux. Bien sûr, il ne pouvait pas voir au travers mais il n’était plus serein que ça, étrangement.

Il ne s’en fit pourtant pas bien longtemps. Il se retourna vers la chouette à sa question pour savoir s’il voulait manger avant de partir. Partir où ? Mais Nino n’eut pas le temps de le demander, la suite arriva sans tarder. Il voulait faire un brin de shopping avant de faire le ménage. Nino n’était pas d’accord. Mais il prit le temps de boire le verre d’eau avant de répondre. Maintenant que la visite était plus ou moins finie, il n’avait plus à ignorer sa petite soif. Il alla poser le verre dans l’évier de la cuisine avant de revenir dans le salon.

« - Effectivement, ce sera toujours aussi mal rangé en rentrant. Mais si cela ne vous… Si cela ne te dérange pas, je préférerais commencer par le ménage. Nous trouverons peut être des vêtements qui m’iraient dans les vieux habits. »

Il s’était rappelé de sa demande concernant le tutoiement. Pile à temps. Cela ferait certainement plaisir à l’hybride, car il fallait le dire, c’était avant tout pour lui faire plaisir. Il lui faudrait un temps d’adaptation pour parvenir à ne plus le vouvoyer du tout. Six années de vouvoiement n’allaient pas s’envoler comme ça. Il avait d’ailleurs bien remarqué qu’ils faisaient à peu près la même taille donc l’humain pouvait porter des habits que Spas ne mettait plus. Et avec le bordel environnement, ils allaient sans doute retrouver des habits ici et là, caché sous un meuble. Cela ne l’étonnerait pas le moins du monde. Il en revient finalement au sujet du repas. C’est vrai qu’il allait bien être l’heure du repas de midi. Avec tout ça, Nino avait presque failli l’oublier. Mais juste presque. Son horloge intérieure le lui aurait rappelé sans trop de retard dans tous les cas.

« - Je peux préparer à manger. Cela ne me prendra pas longtemps. »

Il se devait de prendre l’initiative. L’image des emballages de fast food éparpillés un peu partout lui revenaient en tête et pour sa part, il n’en était pas très friand. Son régime était plutôt sain, et malgré sa finesse naturelle, il n’était pourtant pas sous alimenté. Il était juste fin de base. Bien sûr, il lui arrivait de manger des plats de fast food parfois, mais l’hybride semblait y être tellement abonné qu’un repas plus sain ne pourrait lui faire que du bien.

Il se dirigea à nouveau vers la cuisine et ouvrit tout ce qui pouvait contenir de la nourriture pour prévoir la préparation du dit repas en attendant la réponse de l’hybride. Même s’il refusait l’offre de l’humain, cela permettait à Nino de savoir ce qu’il lui restait en terme de nourriture. Ce n’était pas inutile quoi que décide Spas. Il faudrait cependant faire des courses, il s’en rendait bien compte. Il restait bien quelques trucs mais ils n’allaient pas tenir longtemps, et même si la chouette s’en allait, comme il semblait que sa présence était assez aléatoire, Nino avait quand même besoin de se nourrir. Il aperçut un paquet de pâtes qui allait constituer une partie de leur repas et le sortit pour le poser sur le plan de travail. Il se mit ensuite à chercher ce qui pourrait servir d’accompagnement pour rendre le repas plus complet.  
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 25 ans
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 234
Date d'inscription : 08/03/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est un peu miteux, mais j'espère que tu t'y plairas ! [Pv Nino][Abandon] Mer 9 Mai 2018 - 17:20

C'est un peu miteux, mais j'espère que tu t'y plairas !
Nino & Spas Walsh

   

Le jeune homme venait enfin de porter ses lèvres au verre que lui avait servit Spas plusieurs minutes auparavant, sans doute même déjà pas loin d’un bon quart d’heure, si ce n’est pas une demi-heure ! C’est vrai qu’il avait oublier de lui montrer les toilettes. Mais-ce vraiment un endroit plaisant à montrer ? Certainement pas. Non pas qu’il pourrait être sale, certes, la cuvette des toilettes n’est jamais relevée, mais après tout, la chouette vivait seul il y a encore quelques heures ! Et bien qu’il y ait toujours du papier toilette, il semblerait qu’une pile de rouleau encombre quelque peu l’espace derrière le trône.

Il semblerait aussi que Nino conserve encore le vouvoiement… Le bulgare est un peu triste, mais il faut dire que toutes habitudes n’est pas facile à changer du jour au lendemain. Alors, il ne retenu pas et se garda bien de faire la remarque. Par contre, un rire ne pu être contenu. Non pas que le ménage soit amusant ! Mais plus l’espoir de son colocataire de trouver des vêtements qui pourraient lui correspondre. Spas avait toujours été musclé depuis la guerre, autant dire que même les plus vieux vêtements sont bien trop large pour son protégé !

- Haha ! Je ne pense pas. Je ne veux pas te donner de faux espoirs mais… J’ai une musculature plus présente que la tienne et ceux depuis bien des années maintenant… Alors, même mes vieux habits seront trop large pour toi ! Tu vas flotter dedans !

Ce n’était pas de la moquerie, mais la vérité. La chouette secoua un peu la tête avant d’enfin poursuivre :

- Mais ne t’en fais pas ! On ira en acheter à ta taille.

Un soupire franchit ses lèvres, alors que ses poings étaient posés sur ses hanches.

- Si tu tiens tant que ça à faire le ménage… D’accord. Je t’aiderais. Pas question que tu le fasses tout seul ! Tu n’es pas mon esclave ! Tu es… Mon colocataire !

Le mot avait été lancé ! Ça y est ! Le bulgare avait enfin trouvé le mot magique pour remplacer « esclave », sans pour autant rabaisser Nino. Par contre, lorsque son visage se tourna un peu, observant la pièce dans son ensemble, une légère grimace apparue sur son visage. Cela allait prendre du temps. Beaucoup de temps. Est-ce qu’ils auront le temps d’aller acheter des vêtements après le ménage ? En auront-ils tout simplement le courage ?

- Nino… Tu es sûr qu’on aura le temps de passer au magasin après le ménage ? Parce qu’il y a beaucoup à faire quand même…

La faute à qui ? La chouette ! Et tout en disant cela, ce dernier s’était ratatiné. Comme s’il pouvait se soustraire au regard du jeune homme en face de lui.

D’ailleurs, à peine avait-il évoquer la proposition de casser la croute, que l’ange reprit la parole, lui proposant de lui-même à faire la cuisine. L’œil unique de Spas s’écarquilla, sa bouche s’entrouvrit, mais aucun son n’en sortit. Son colocataire prenait déjà le chemin de la cuisine. Non. Il était même déjà à l’intérieur ! De mémoire, la chouette se rappelait qu’il avait bien un paquet de pâtes non entamé, du riz, quelques boites de conserves de légumes. Plus de viandes, ça, c’est une certitude. Ni de fruits d’ailleurs… Oui en sommes, il ne restait que les produits dont la durer de péremption était très loin ! Si, il avait aussi un peu de pain dans le congélateur et de quoi faire du café, mais ça ne remplit pas un estomac. Tout comme le fond de paquet de céréale. Surtout que bon… Il était non loin de midi, ce n’était plus le moment de prendre le petit déjeuné.

Le bulgare arriva bien vite dans la cuisine, retrouvant justement le jeune homme en train de fouiller dans les placards. Il n’allait pas le gronder pour ça, ni même le punir. Mais il affichait une sorte de moue sur son visage. Tirailler encore l’envie de l’arrêter et en même temps, non. Soudain, l’ange se relève, le paquet de pâtes à la main. Il l’avait trouvé !

- Heuuu… Je peux faire à manger tu sais. Tu n’as pas à t’embêter à cuisiner ! Va plutôt prendre une douche ! Je chercherais ce que je peux te passer le temps du ménage et du shopping. De toute façon, les pâtes, ça ne demande pas une grande surveillance !

Avait-il dit en affichant un grand sourire, très sûr de lui et fier de prendre les devants comme on pourrait en attendre d’une personne modèle. Sauf que la chouette n’est pas tellement un modèle à suivre…

- Je suis désolé, je n’ai pas de viandes à proposer… Ça ira seulement des pâtes ?
FICHE PAR STILLNOTGINGER.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 28 ans
En bref !:
♔ Resistance Hybride ♔
♔ Resistance Hybride ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 337
Date d'inscription : 25/02/2018
Age : 26
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est un peu miteux, mais j'espère que tu t'y plairas ! [Pv Nino][Abandon] Sam 12 Mai 2018 - 12:43
Bien sûr que Nino avait remarqué leur différence de musculature. Mais cela ne le gênait pas. Une ceinture pouvait aisément faire tenir un pantalon un peu large. Quant au haut, ce n’était pas un problème non plus. Les avoir plus large que soi était un style que beaucoup de gens avaient. Il ne ferait donc pas si tâche que ça s’il venait à sortir. Et puis, il s’en fichait bien. Tant qu’il ne sortait pas à poil, son élégance lui importait peu. Mais il sentait bien que l’hybride ne lâcherait pas l’affaire si facilement. Alors pourquoi pas après tout. Il mènerait une bataille sur un autre sujet. Et il y en aurait certainement, des autres batailles qui seraient sûrement plus importantes. Les deux hommes, sans compter leurs statuts officiels de maître et d’esclaves, étaient fondamentalement différents. D’ailleurs, il l’avait appelé son colocataire, cela en disait bien long concernant sa façon de penser, même si ce n’était plus une surprise pour l’humain qui savait qu’il n’était esclave que sur le papier au sein de cette nouvelle vie. Mais s’il voulait aider pour le ménage, ce n’était pas Nino qui allait l’en empêcher, il se doutait que c’était peine perdue de toute façon. Et deux paires de bras en valaient mieux qu’une.

Enfin toujours était-il que ses pensées ne passèrent pas plus de temps sur ce sujet. La question de l’hybride sur la possibilité de finir le ménage tout en pouvant ensuite faire la course le fit réfléchir un peu. En vérité, même s’il n’y avait pas des courses à faire, tout ne pouvait pas être fait aujourd’hui, c’était une évidence.

« - Nous ne pourrons pas tout faire aujourd’hui, même si nous ne faisons pas les courses. Nous nous arrêterons simplement plus tôt pour sortir et nous reprendrons demain. »

Mais pour le moment présent, l’heure était au repas et en dehors des pâtes, il fallait trouver autre chose. Il trouva une conserve de légumes. Alors il y avait des légumes dans cet endroit. Une autre agréable surprise pour l’humain. Il se doutait bien que la chouette devait parfois en manger, mais le fast food qui semblait être grandement présent dans sa vie donnait bien un indice sur son mode alimentaire. Il posa la conserve à côté des pâtes en jetant un regard à l’hybride quand il parla.

Les pâtes ne demandaient pas de grandes connaissances culinaires, sauf pour des recettes de pâtes plus élaborées mais là, ça allait être certainement un plat de pâtes basique. Il se dit qu’il n’y avait pas non plus de grands risques avec la conserve de légumes. Il fallait simplement la faire réchauffer. Tout ça pour dire qu’il se laissait bien tenter intérieurement par l’offre de la douche. Et plus qu’intérieurement au final. Cependant, il laissa entendre un avis différent concernant une partie de ses paroles.

« - Je pense qu’il serait préférable que je garde mes habits pour faire le ménage et que je sorte avec une tenue propre, pour ne pas risquer de la salir pendant que nous commençons à nettoyer l’appartement. J’accepte l’offre et je vais prendre une douche. »

Il ferma alors les placards qu’il avait ouvert durant sa recherche et laissa ce qui allait être leur repas avant de marcher pour sortir de la cuisine et se rendre vers la salle de bain sans dire un autre mot. Il pensait avoir tout dit mais si l’hybride avait envie de rajouter quelque chose, il aurait bien le temps de le faire car l’humain marchait tranquillement, tout en jetant quelques regards au bordel environnant.

Il entra finalement dans la salle de bain et la verrouilla. Il était un esclave mais il aimait son intimité. Les deux notions n’étaient pas forcément séparées. Il regarda la panière sale en lâchant un léger soupir avant de commencer à faire couler l’eau. Durant l’attente de l’eau chaude, il se débarrassa de ses vêtements qu’il posa au dessus de la panière. C’était probablement le seul endroit qui n’était pas poussiéreux et donc qui n’allait pas salir davantage sa tenue. Même s’il appréhendait un peu l’odeur des sous-vêtements sales de l’hybride qui pourraient coller à ses vêtements. Ce n’était vraiment pas une senteur plaisante et dès que l’eau chaude fut arrivée, Nino se glissa dessous pour échapper quelque peu à l’odeur. Cela lui arracha un petit souffle de bien-être. La chaleur faisait toujours du bien, surtout pour son corps froid. Il resta debout pour se laver. Certes, s’asseoir dans la baignoire était un plaisir qu’il n’avait pas connu depuis longtemps, cependant il trouvait qu’il était plus facile de se laver en restant sur ses pieds.

Mais il ne comptait pas faire exploser la facture d’eau. Il y passa un temps raisonnable bien qu’il ne bâcla pas le travail. Il se lava de la tête aux pieds sans faire l’impasse sur un seul carré de peau. Il se servit des produits présents en quantité minime. Il savait se contenter de peu pour s’occuper de lui. Même si le magasin d’esclaves ne lui avait pas permis de réellement s’entretenir, en dehors de la toilette quotidienne pour rester présentable aux yeux des potentiels acheteurs, on pouvait se douter que s’il mettait autant d’énergie et de principes dans le fait d’avoir un intérieur propre et rangé, il prenait tout aussi soin de son corps. Il aimait se savoir et se sentir propre. Mais il n’avait tout de même pas peur de se salir pour autant.

Il ne mit donc pas excessivement longtemps avant d’arrêter l’eau après s’être rincé. Il chercha une serviette et quand le bien fut trouvé, il se sécha soigneusement. Surtout les cheveux. Sinon, en sortant, une petite brise pourrait le faire frissonner. Il savait bien qu’il était vraiment frileux et il ne voulait réduire les risques d’avoir froid. Il enfila ensuite sa tenue et posa la serviette qu’il avait utilisé sur le bord de la baignoire. Comme elle était assez mouillée, il préférait de pas offrir plus d’humidité au linge sale. Il rangea ensuite la salle de bain. Il n’était pas en mode ménage, il effaçait simplement les traces de son passage. C’était simplement une autre de ses petites habitudes.

Il déverrouilla finalement la porte et sortit de la pièce qu’il referma avant de retourner dans la cuisine pour voir si le repas était prêt. Normalement, il devait l’être mais il savait qu’en cuisine, chacun avait son petit rythme donc la chouette pourrait ne pas avoir fini. Et cela ne le gênerait pas si c’était le cas.

« - J’ai fini de prendre ma douche. »

Il prononça ces mots tout en entrant dans la cuisine. C’était pour signifier sa présence au cas où. Peut être bien que l’hybride l’avait entendu sortir de la salle de bain, mais peut être pas. Il pouvait tout aussi être concentré sur la confection du repas. Et cela permettait d’éviter de le surprendre. 
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 25 ans
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 234
Date d'inscription : 08/03/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est un peu miteux, mais j'espère que tu t'y plairas ! [Pv Nino][Abandon] Lun 14 Mai 2018 - 12:13

C'est un peu miteux, mais j'espère que tu t'y plairas !
Nino & Spas Walsh

   

Le bulgare était bien d’accord avec le jeune homme. Cela sera bien difficile de faire tout aujourd’hui. Même si Nino prévoyait de faire une pause dans le ménage pour les courses… Ils étaient tout les deux certains que cela ne suffirait pas. D’ailleurs, le duo devra sans doute faire pièce par pièce, encore heureux qu’il n’y en a pas beaucoup ! Surtout lorsqu’on voit le bordel de Spas ! Heureusement que ce dernier ne possède pas non plus de cave ou de garage, se serait un vrai capharnaüm sinon ! Parce que oui, cela lui servirait à cacher tout plein de choses à la vue de tous donc… Un entassement. Comme si ce n’était déjà pas suffisamment le cas dans tout l’appartement.

Désormais, ils avaient changé de sujet, la faim commençant à arriver. La chouette avait un bon appétit qui plus est… Mais pour ce qui était de son colocataire, ça restait à voir. Il ne semblait pas bien gros en plus. D’ailleurs, Nino posa une boite de conserve, des petits pois, à côté des pâtes. Une légère grimace apparue sur le visage de Spas, il faut dire que comme les enfants, il n’aimait pas tellement les légumes !

Lorsque l’humain accepta l’offre de la douche, la chouette fit un « d’accord » de la tête. Il ne trouva pas non plus d’objection à ce que le blanc prenne ses vieilles affaires pour faire le ménage. Il est vrai qu’on ne sait pas sur quoi on peut tomber entre deux cartons ! Même entre deux emballages d’une grande chaîne de fast-food dont nous tairons le nom !

La main du rebelle attrapa la boite de conserve, il la regarda un peu comme s’il la découvrait. Après tout, Spas avait plein de boites de conserve aux légumes, mais au final, il n’en mangeait quasiment pas. Peut-être un moment de se rassurer ? Sans doute. Puis, sa tête se leva de l’étiquette, regardant ensuite son colocataire qui commençait à partir de la cuisine.

- Tu veux que je la fasse aussi ?

Qu’importe la réponse, la chouette allait forcement la faire. Après tout, si Nino l’avait sorti, c’est que se dernier désirait en manger !

Une fois le jeune homme parti dans la salle de bain, Spas lui, commença à faire chauffer l’eau, puis à mettre les pâtes dans l’eau bouillante une fois que celle-ci faisait de magnifiques bulles en surface. Par contre, lorsque son regard se porta une nouvelle fois sur la boite de conserve… Il savait que ce serait un peu plus compliquer. Pourtant, il était bien marqué dessus qu’il fallait les mettre dans une casserole, avec son jus, afin de les réchauffer. Mais vous savez, quand on a affaire pour la première fois ç ce genre de chose et surtout, qu’on ne sait pas trop comment cuisiner des légumes… Cela devient tout de suite plus compliqué !

Les instructions à peine lues, la chouette avait mit les petits pois dans une poêle ! Sans rien. Pas de jus, pas d’eau, pas de beurre. Rien. Autant dire que pendant que les pâtes cuisaient tranquillement, sachant que pour le coup, ça, il savait cuisiner ! Une fois cuite, elles étaient bien évidemment égouttées, rincer, avant d’être mis dans les assiettes.

Par contre… Une odeur légèrement brûler commençait à envelopper la pièce. Même une petite fumée commençait à se dégager de la poêle. Nino venait de revenir, pour le moment, Spas était encore occuper à mettre la table, ayant totalement oublier les petits poids qui brûlaient tranquillement.

- Super ! Tu arrives à pic ! Les pâtes sont serv-…

La sonnerie de l’alarme incendie se mis à résonner dans tout l’appartement. Elle était située dans le salon, non loin du canapé. La fumée avait fait du chemin, s’était retrouver vers le plafond, s’était frayer un chemin jusqu’au salon. Jusqu’à ce petit boitier. Ses mains se posèrent instinctivement sur ses oreilles. Une grimace s’était également formée sur son visage. Son œil se tourna vers la poêle, il finit par aller jusqu’à cette dernière, la retirant du feu pour la mettre dans l’évier en vitesse ! D’ailleurs, il alluma le robinet pour rapidement rafraîchir le tout. Mais l’alarme continuait de vrombir son son atroce.

Spas quitta la pièce, allant prendre le balai qui traînait derrière le frigo, entre lui et le mur. Ses pas l’entraînèrent jusqu’au salon ou, après avoir virer une nouvelle fois les coussins que Nino avait pris la peine de remettre correctement en place, pour monter sur le canapé. Le manche du balai dans les mains. Il utilisa son extrémité pour l’éteindre.

Enfin, le son strident se tût. Quel apaisement pour les oreilles. Un soupire s’échappa alors des lèvres de la chouette. Un soupir de soulagement. Son œil se ferma même l’espace d’un instant, avant d’enfin se rouvrir et regarder Nino. Toujours du haut de son perchoir en tissu. Il ne put s’empêcher de rire face à la situation.

- Haha ! Désolé ! Je crois qu’on va devoir se contenter des pâtes pour ce midi !

Le bulgare sauta du canapé, faisant attention à descendre sans écraser quoique ce soit au sol. Spas revient dans la cuisine, replaçant le balai à sa place, dans son coin. Avant d’invité son colocataire à s’assoir à table, tirant la chaise à côté de la sienne, lui s’étant enfin assit, prêt à manger.
FICHE PAR STILLNOTGINGER.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 28 ans
En bref !:
♔ Resistance Hybride ♔
♔ Resistance Hybride ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 337
Date d'inscription : 25/02/2018
Age : 26
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est un peu miteux, mais j'espère que tu t'y plairas ! [Pv Nino][Abandon] Sam 19 Mai 2018 - 12:38
Avant de partir pour la salle de bain, Nino avait répondu de manière positive quant à la question concernant la boîte de légumes. Mais il ne se doutait pas du drame à l’échelle des petits pois qui s’était produit pendant sa douche. Enfin, jusqu’à ce qu’il débarque à nouveau dans la cuisine pour découvrir ce spectacle de ses yeux. Mais quand même, faire réchauffer une boîte de conserve ne demandait pas un excellent savoir-faire.

L’odeur lui piqua directement les narines, et cette odeur de brûlé n’était pas sans lui rappeler l’incident qui s’était produit six ans auparavant, et qui avait en partie été la cause de la mort des membres de sa famille. Même si la réelle grande partie avait quand même été la barbarie de certains hybrides à l’égard des humains. Ce vague souvenir le figea sur place, tel un piquet. Il n’avait même pas entendu Spas parler, enfin si un peu, mais comme s’il était vraiment loin de lui, comme s’il était dans une bulle épaisse de solitude. Il n’avait donc pas réagi un seul instant. Il était simplement planté là tandis que l’odeur ne cessait de le tourmenter mentalement, lui renvoyant des images de la scène qui ne l’avaient pourtant pas si fait souffrir jusque-là. Peut être car il n’avait pas senti d’odeur de brûlé ces dernières années. Il n’avait jamais fait brûler un plat pour sa part, ou connu d’autres incendies durant sa vie d’esclave.

C’est le doux son extrêmement mélodieux de l’alarme incendie qui le tira de ses pensées cauchemardesques emplies de feu, de fumée et de sang, éléments qui enveloppaient les corps sans vie de ses semblables. Il cligna lentement des yeux tandis que l’hybride se chargeait de mettre la poêle fumante dans l’évier et de l’arroser avec de l’eau. Le son était dérangeant mais l’esprit de l’humain était encore embrumé. Trop pour remarquer réellement que l’alarme était vraiment pénible.

Il se contenta de s’approcher de l’évier alors que la chouette alla finalement éteindre l’alarme. Il fixa la poêle et finit par soupirer. Il retrouvait peu à peu la réalité. Et c’était un repas gâché. La boîte de conserve aurait pu constituer deux portions, voire même trois, mais ce n’était plus le cas. L’humain, n’aimant pas gâcher, ne put s’empêcher de se demander pourquoi il avait laissé faire l’hybride. Il n’aurait pas dû, et cela aurait été mieux pour tout le monde. Enfin pour eux deux mais surtout pour lui-même.

Il n’avait même pas remarqué que l’hybride avait saccagé son merveilleux rangement de coussins. Et de là où il était, cela aurait été un peu difficile. Déjà parce qu’il était de dos par rapport au canapé, et même si cela n’avait pas été le cas, le dossier du canapé l’aurait empêché de voir les coussins. Mais ce n’étais bien évidemment pas la seule raison. Même s’il était certain que l’hybride ne s’en douterait pas une seule seconde.

Spas se mit à rire mais Nino ne riait pas. Pas même une esquisse de sourire ou un semblant d’amusement visible sur son visage ou dans ses yeux. On retrouvait sur son visage une expression neutre, encore plus neutre que celle qu’il avait montré au magasin d’esclaves.  Autant dire que si l’hybride avait fait un pas en avant avec sa bonne volonté plusieurs instants plus tôt, la situation avait causé deux pas en arrière. Si l’humain semblait de nature calme, il semblait bien plus éteint qu’un cadavre à ce moment-là. Comme si son âme avait quitté son corps.

Il ne dit rien à ses paroles et se contenta de s’asseoir quand son maître l’invita à le faire. Il avait l’air d’un robot qui faisait ça machinalement, comme grand nombre d’esclaves bien plus dociles que de raison. Ses pensées étaient ailleurs. Pas dans des souvenirs lugubres, mais plutôt concernant la poêle qui attendait dans l’évier cette fois. Pour que le plat se mette à fumer et déclenche l’alarme incendie, il devait être sacrément bien cramé. Et donc bien accroché à la poêle. Il lui faudrait certainement gratter le fond du plat à s’en faire mal aux bras. Mais c’était son rôle après tout. Il n’allait pas s’en plaindre.

Sans jeter un regard ou un mot adressé à Spas, il se mit à manger. C’était bien une des rares fois qu’il se montrait malpoli envers une figure qui lui était supérieure, probablement la première fois d’ailleurs. Mais le Nino qui était là n’était pas vraiment le vrai Nino. Il le restait bien sûr, mais il était certainement le contraire de ce que voulait voir l’hybride. Pourtant, il n’avait pas la force de paraître plus vivant. Il se contentait de manger calmement. Comme le ferait un être vivant qui voulait survivre. Il ne prenait pas de plaisir à manger, même en temps normal, mais ses actions semblaient si froides que même si l’hybride le voyait manger pour la première fois, il pouvait sentir que quelque chose avait changé.

Les pensées de l’humain se tournèrent à nouveau vers le ménage. C’était plus facile de s’occuper l’esprit dans ses moments-là. Et les tâches ménagères allaient faire bien plus que lui occuper l’esprit, cela allait aussi l’occuper physiquement. C’était tant mieux dans un sens.

Il termina son assiette et se leva pour lui faire rejoindre la poêle. Il ne réclamait pas de portion supplémentaire déjà car il n’avait pas très faim. Pas uniquement à cause de ce qu’il s’était passé mais parce qu’il n’avait tout simplement pas un très gros appétit. Et aussi parce qu’il se contentait de ce qu’on lui donnait.

Il ne prit pas l’assiette de Spas cependant, non pas parce qu’il le rejetait en tant que maître ou quelque chose comme ça. Mais parce qu’il avait pris l’habitude avec son ancien maître que ce dernier lui dise quand le faire. L’assiette pouvait bien être finie, il pourrait avoir envie de se resservir et lui enlever l’assiette ne l’aiderait pas à assouvir sa faim. Il se contenta donc juste d’attendre près de l’évier, attendant le bon moment pour finir de débarrasser la table. 
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 25 ans
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 234
Date d'inscription : 08/03/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est un peu miteux, mais j'espère que tu t'y plairas ! [Pv Nino][Abandon] Ven 25 Mai 2018 - 13:08

C'est un peu miteux, mais j'espère que tu t'y plairas !
Nino & Spas Walsh

   

C’était comme si, un voile froid recouvrait Nino. Lui qui n’avait jamais froid, avait des frissons, comme si la température de la pièce venait drastiquement de baisser. Même si Spas avait tout tenter pour lui faire retrouver le sourire, rien ne s’était dégager de lui. Même pas un rire lorsque la chouette en avait émis un, plaisantant par la même occasion. Celui lui fit mal au cœur. Qu’avait-il fait de travers pour que l’ange en face de lui se referme soudainement ?

Parce que oui, c’était le mot, son colocataire s’était refermé, bien plus qu’il ne l’était dans la boutique. Le rebelle commençait à culpabiliser, faisant défiler les derniers moments depuis que Nino était sorti de la douche, jusqu’au moment où ils passèrent à table, dans sa tête. Mais il ne parvenait pas à trouver ce qu’il clochait. Son regard l’observait du coin de l’œil alors que l’humain venait de se mettre à table. Un robot. Oui voilà. Plus aucun sentiment ne pouvait se lire, plus aucune chaleur. D’ailleurs, le silence était devenu roi de l’appartement.

Le bulgare mangea, lentement. Son œil observait toujours discrètement son colocataire. Colocataire qui avait commencer à manger dans le plus grand des calmes, dans le plus grand des froids. Sans dite un mot. Même pas un « Bon appétit ! », ce qu’avait pris le temps de faire Spas avant d’entamer son assiette de pâtes. L’humain fut celui qui termina le premier. Spas n’avait plus le sourire, plus de bonne humeur non plus. Il était inquiet, sans aucun doute. Son regard suivit le lever de l’ange, jusqu’à ce qu’il aille se poster vers l’évier, telle une statue.

Son œil s’écarquille, laissant tomber sa fourchette sur le bord de l’assiette, faisant tinter cette dernière, sans l’ébrécher cela dit… Son assiette était quasiment terminée, mais sa gorge s’était davantage serrée, impossible pour lui de manger davantage. Ses poings se serrèrent d’instinct, aussi serrer que sa mâchoire. Même ses sourcils s’étaient froncés, en colère envers lui-même. Car il ne comprend pas. Il ne comprend pas pourquoi il se retrouve désormais face à un jeune homme aussi froid.

Ses jambes le pousse à se lever, à se diriger vers Nino. Son bras gauche se lève, sa main se pose sur l’épaule de l’humain, avec l’appréhension tout de même, que celui-ci le rejette. D’ailleurs, sa main eu un moment d’arrêt à quelques centimètres de l’épaule, avant d’enfin se poser dessus.

- Nino. S’il te plait. Dis-moi ce qui ne va pas. J’ai fait quelque chose de mal ? J’ai dit quelque chose qui ne fallait pas ?

La chouette se pince la lèvre.

- Je ne te gronderais pas. Je ne te frapperais pas, j’en suis incapable !

Son regard dévie du visage de Nino, regardant alors l’évier, puis l’assiette, mais surtout, la poêle qui était en dessous, cramé, brûlé. Son menton se baisse alors. Son œil ne regarde plus son colocataire. Il finit par faire tomber sa main de l’épaule du jeune homme, rejoignant finalement le long de son propre corps, restant silencieux quelques secondes avant d’enfin poursuivre :

- Tu es fâché parce qu’il n’y a pas de petits poids ce midi ? Parce que la poêle est fichue ? Parce que l’alarme incendie t’as cassé les oreilles ? Tu n’es pas devenu sourd au moins ? Dit quelque chose… Moi… Je suis désolé. Je ne suis pas habitué à cuisiner des légumes. Je suis plus viandes et… Féculents ? Je crois que c’est l’autre nom pour les pâtes, le riz et les patates…

Un maigre sourire parvient à se glisser sur ses lèvres alors qu’il redresse sa tête, son regard cherchant celui de Nino, aussi vide soit-il en ce moment. Spas approcha, enlaçant les épaules de l’ange pour le serrer contre lui. Un câlin. Purement amical. Dans le but de consoler son colocataire. Il faut dire que pour la chouette, c’était un moyen de le réconforter un peu, pour peu que l’humain ne soit plus un iceberg sur pattes.

- On rachètera plein de boites de légume ! Ou même des plats à emporter ? Comme ça, aucun risque de brûler les légumes !
FICHE PAR STILLNOTGINGER.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 28 ans
En bref !:
♔ Resistance Hybride ♔
♔ Resistance Hybride ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 337
Date d'inscription : 25/02/2018
Age : 26
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est un peu miteux, mais j'espère que tu t'y plairas ! [Pv Nino][Abandon] Mar 12 Juin 2018 - 10:01
Rp abandonné
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 28 ans
En bref !:
♔ Resistance Hybride ♔
♔ Resistance Hybride ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 337
Date d'inscription : 25/02/2018
Age : 26
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est un peu miteux, mais j'espère que tu t'y plairas ! [Pv Nino][Abandon]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
C'est un peu miteux, mais j'espère que tu t'y plairas ! [Pv Nino][Abandon]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »
» Haitiinfos: Il n'est pas neutre mais il essaye d'être objectif
» Ah non, mais c'est quoi, ça?!?! (pv Saria J. Drakoya) [Abandonné ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domination Hybride :: Le ghetto :: Habitations :: Appartement Spas Walsh-
Sauter vers: