Forum RPG + 18 ans Guerre d'espèce
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Drôle de sentiment qu’est la culpabilité non ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: les faubourgs réhabilités :: Magasin "Human Pet"
MessageSujet: Drôle de sentiment qu’est la culpabilité non ? Mar 3 Avr 2018 - 21:59
Drôle de sentiment qu’est la culpabilité non ?
ft Spas Walsh



Depuis combien de temps je suis là déjà ? Je n'arrive même plus à me situer dans le temps depuis qu'ils m'ont mis là-dedans. C'était… Juste après ce rendez-vous avec l'autre toubib.
*…*

Je reste à fixer le plafond, sans bouger, soupirant difficilement un instant malgré moi. Je n'en ai pas vraiment la force de toute façon. Pourquoi on m’a foutu dans cette cage destinée aux animaux de cirque ? Ma tentative dans ce centre commercial je suppose.

Un clignement de paupière et la scène reparaît pendant une fraction de secondes devant moi. Ces hybrides qui me fixent avec dégoût et rage en entendant ce que j'ai fait avant de se décider à me mettre dans ces “enclos de la honte” comme ils aiment à les appeler. C'était soit ça soit la zone rebelle mais il n’y avait plus de place alors bon. Est-ce que j'ai des regrets ? Nan, aucuns. Ah si, peut être d'être encore ici. Je n'aurai pas eu à être mis en vente de nouveau, j'aurais disparu. M'enfin, s'ils croient que me traiter comme un chien me brisera… Ces attardés me sous-estiment. Malheureusement pour eux, la maltraitance, je connais déjà. J'ai connu bien pire. Ces amateurs… Ils sont encore plus stupide que l’autre hybride même si je dois reconnaître qu'ils savent frapper où il faut. Ils doivent avoir l’habitude eux aussi… Dire que ma vie d'avant va recommencer, devoir jouer les dociles ça me saoule déjà. ha...
Au final, je suis bien trop épuisé pour continuer à réfléchir donc je ferme de nouveau les yeux même si j'ai mal un peu partout je dois l’admettre.

Un bruit, un son qui résonne et qui m’inflige un réveil forcé tandis que la source de ce désagrément se révèle être un cri. Ou plutôt des jérémiades ? Va savoir… C'est juste l'autre abruti à côté de moi qui chiale parce qu'il veut sortir de ces cages. Ce voisin d’enclos doit avoir… quoi ? Au moins 10 ans de plus que moi ? C'est risible. Qu'il me laisse au moins me reposer au lieu de faire le gamin pff… Pour l’heure… Tout ce que je peux faire c'est fixer le plafond. Encore et toujours. Et encore. Continuant à perdre la notion du temps même si d'un autre côté je n'ai envie de rien. Un sentiment de vide qui me prend régulièrement. Plus que mes blessures, plus que mes pensées... il m'empêche d’agir ou plutôt d'en avoir la volonté d'où mon immobilité.

- C’est… Je... dois... de vous mettre en garde.... Tenez... par exemple celui-ci... son dossier en dit long.


J'entends quelques bribes de conversations par-ci par-là mais je n'y fait pas vraiment attention, ma concentration étant diminuée à cause de mon état actuel même si...

- Hey ! Debout là-dedans !


S'écrie une voix empreint d'une violence assez prononcée suivi d'un grand fracas contre les barreaux qui ferment ma prison même si je me contente de détourner les iris vers la source de cette agitation, le regard un peu vide alors que j'essaie de discerner les deux silhouettes se tenant juste devant l’enclos.

avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 19 balais
En bref !:
♔ Pet Indressable ♔
♔ Pet Indressable ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 27
Date d'inscription : 03/04/2018
Localisation : Au loin devant toi avec son majeur levé
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Drôle de sentiment qu’est la culpabilité non ? Jeu 5 Avr 2018 - 13:20

Drôle de sentiment qu’est la culpabilité non ?
Kazasumi Akira & Spas Walsh

   

Il devait s’être écouler un mois depuis l’adoption de Nino. Les débuts n’avaient pas été des plus facile, mais la chouette avait tenu bon. Cela lui avait fait bizarre de ne plus vivre seul après tant d’années. Depuis l’ère des hybrides son appartement n’avait jamais été autant animé ! Il faut dire que c’était que des gens de passage qui venaient séjourner dans l’appartement, souvent pour quelques heures, l’histoire de parler boulot.

Quoiqu’il en soit, aujourd’hui était une journée de repos. Une journée où il pouvait flâner un peu en ville. La dernière mission ne s’était pas très bien passée et son corps tout entier était encore endolorie par les courbatures et les bleus. Heureusement que ses vêtements les dissimulaient bien ! Après tout, il avait mis un t-shirt et une veste, ainsi qu’un jean et des basquets aux pieds, la base lorsqu’il ne travaille pas. Et surtout, l’accessoire indispensable pour le borgne ! Une paire de lunette de soleil ! Tout du moins lorsqu’il est dehors, à l’intérieur, il sait d’avance qu’il les retira.

Le résistant n’était pas très fan de laisser Nino seul à la maison, mais il s’était fait une raison. Il savait juste une chose… Interdiction de claquer de l’argent pour un nouveau jouet ou un vieux jeu vidéo ! Alors, c’était mains dans les poches que l’hybride neige trainait dans la rue. En passant devant « Human Pet », Spas s’arrête. Les souvenirs remontent, bien que sa présence ait été courte lorsqu’il avait adopté Nino, il avait quand même réussi à passer la porte.

Maintenant, il se demandait si pouvait la repasser, comme ça, sans avoir une adoption en tête. Remarque, vu le peu de place dans son appartement… Il faudrait que deux personnes dorment ensemble dans sa chambre et un troisième sur le canapé. Sachant qu’il laisse déjà sa place à Nino dans le lit, lui prenant le canapé, tout du moins, lorsqu’il est à la maison. Aller, la chouette se lance et entre dans le magasin. Ses lunettes viennent se loger dans le col de son t-shirt, comme d’habitude.

Le vendeur est déjà sur le pied de guerre, coller à ses pompes pour lui demander ce qu’il recherche et même s’il est satisfait de son précédant achat. Le bulgare est bien obligé de lui sourire et de répondre positivement à sa demande. Oui, Nino le satisfait pleinement, enfin, il est heureux de l’avoir sorti de ce système, même si cet humain pense mériter cette place…

- Qu’est-ce que vous avez de... Nouveau ?

Le vendeur commença à le suivre, il commençait à parler d’un de leur cas. Ça tombait bien ! Le rebelle préférait sauver quelqu’un dans la souffrance que quelqu’un d’ancrer dans le système ! Enfin… Il avait ressenti de la souffrance en Nino malgré son acceptation de sa condition. Mais, alors que l’employé était en train d’expliquer vaguement le dossier, Spas se figea. Il reconnaissait le visage de cet humain. Il l’avait vu plus d’une fois, même si leurs échanges avaient été bref. Il faut dire que la première fois qu’ils s’étaient vu, la chouette venait de tuer la mère de ce pré-adolescent devenu presque un adulte à présent. Il se souvient aussi du chasseur qui l’avait pris. Un connard, comme tant d’autres. Parfois ils ont collaboré ensemble. À l’époque, le bulgare se fichait bien du sort réserver aux humains, maintenant… Il s’en veut tellement. Pour toutes ces vies gâchées, détruites.

- A-kira… !

Avait-il murmuré à demi-mot. Le vendeur venait de taper contre la cage pour le réveiller. Les poings de la chouette se serrèrent. Même l’expression de son visage devenu plus dur l’espace d’un instant. Avant qu’il essaye de cacher cet énervement qui montait en lui. Sa tête se détourna l’espace d’un instant, n’osant plus regarder le jeune homme derrière les barreaux, préférant lâcher un :

- Laissez-nous.

Sec, aussi sec que sa gorge qui se nouait. Il avait dû se passer vraiment quelque chose de grave pour que le brun se retrouve derrière les barreaux. Si son maître, si Vincent n’était plus, qu’importe la raison, il était presque de son devoir de le sortir de là. Après tout, c’est de sa faute si sa mère n’est plus, si l’autre chasseur l’avait aussi mal traité. Oui, il se souvient. Il se souvient à quel point Akira était traiter comme un chien de chasse, maltraiter même.

Spas approcha de la cage, posant une main sur une barre, le plus correcte serait même de dire qu’il l’empoignait avec force, faisant ressortir ses articulations tant la poigne était forte. Son œil regardait vaguement le sol de la cage avant de se relever enfin vers l’humain. Il s’accroupit, comme pour se mettre à sa hauteur. Il fallait parler à voix basse, de toute façon, sa gorge lui faisait tellement mal à cet instant, qu’il lui serait difficile d’élever la voix.

- Qu’est-ce qui t’es arrivé ? Vincent t’a revendu ?
FICHE PAR STILLNOTGINGER.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 28 ans
En bref !:
♔ Resistance Hybride ♔
♔ Resistance Hybride ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 220
Date d'inscription : 25/02/2018
Age : 26
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Drôle de sentiment qu’est la culpabilité non ? Jeu 5 Avr 2018 - 17:06
Drôle de sentiment qu’est la culpabilité non ?
ft Spas Walsh



Ma vision reste floue encore quelques instants alors que je reste fixé sur mes vis à vis, l'image devenant de plus en plus net et… Écartant bien vite ce commerçant impatient, mes yeux s'arrêtent sur un visage. Un visage qui fait se raidir inconsciemment mes iris pendant une fraction de secondes.

Intérieurement, ce n'est ni plus ni moins le néant qui règne. Un blanc total. J'en entendrais presque le vent pourtant inexistant dans ce bâtiment à la con. Ha… Ma vie n'est qu'une blague. Une mauvaise blague. Les biens malaisantes dans les barres carambar en fait. Celles qu'on veut plus entendre tellement elles nous emmerdent.
*Spas hein...*

Pensé-je en reposant mon regard sur le plafond, le regard fatigué et lassé.


L'ironie de la situation est telle que j'aurai pu en rire. Sérieusement. S'il existe quelqu'un là-haut, il doit vraiment me détester. Je souffle dépassé avant de fermer rapidement les paupières, me préparant mentalement. Soit. Je fini par me redresser pour me mettre assis : la jambe droite à plat sur le sol et l'autre vaguement repliée. Le dos au mur et les bras ballants à cause de la fatigue, mon air reste à la fois méfiant et apathique tandis que je tique à cause des contusions sur mon corps. J'ai toujours mal à la joue gauche pour changer tiens même si je me demande surtout ce qui amène monsieur j'ai tué ta mère. Non ya pas de suite à la star wars ici. Juste cet hybride borgne qui me regarde alors qu'il s'accroupit devant la cage. Lui, il enchaîne et me pose des questions sur ma situation. Moi, je le revois tel qu'il a toujours été : une expression aussi impassibles que la mienne et du rouge un peu partout sur le faciès. Il ne m’a jamais évoqué plus que ce portrait… ou plutôt ce film repassant en boucle dans mon esprit. Enfin... jusqu'à aujourd'hui. Je vois qu'on ne fait pas ses “devoirs” vu le thème de son interrogatoire. Tout est dans leurs dossiers même ce Vincent dont la simple évocation ne m'inspire rien de plus que du dégoût. Dès lors, un long silence se fait dans cette partie de la boutique avant que je ne daigne répondre quoi que ce soit.
- Ça vous intéresse maintenant ?

Fis-je en haussant légèrement un sourcil.


En soi, c'est totalement incompréhensible. Le chasseur m’a déjà vu des dizaines de fois. Tout ce que mon ancien maître faisait, tout ce qu'il racontait. Il le savait. Mais il ne m’a jamais prêté la moindre attention. Pas que ça m'importait vraiment mais c'est tout de même surprenant qu'il ne s'adresse à moi que maintenant. Seulement lorsqu'il se retrouve face à moi en cage. Ouais niveau crédibilité ya mieux, surtout quand on sait ce que j'ai fait avant de me retrouver de nouveau en “vente” ou… une exposition ? Je sais pas trop, c'est déjà bizarre qu'ils m’aient gardé en vie.

avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 19 balais
En bref !:
♔ Pet Indressable ♔
♔ Pet Indressable ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 27
Date d'inscription : 03/04/2018
Localisation : Au loin devant toi avec son majeur levé
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Drôle de sentiment qu’est la culpabilité non ? Lun 9 Avr 2018 - 18:41

Drôle de sentiment qu’est la culpabilité non ?
Kazasumi Akira & Spas Walsh

   

Quel spectacle triste aux yeux de l’oiseau. L’avoir enfermé ainsi dans une cage à l’écart et surtout, dans la catégorie « chien ». Pourtant, ce n’est pas comme s’il ne le savait pas. Akira avait été traiter comme l’un de ces canidés, par sa faute. Tout du moins en partie… Peut-être qu’Akira aurait pu tomber sur un maître bien plus conciliant à l’époque. Malheureusement, avec toute la haine accumuler des hybrides, cela n’était pas chose aisé.

Le jeune homme était impassible, comme Nino lorsqu’il l’avait retiré de sa cage. Cependant, Akira dégageait quelque chose de différent et pour cause… Du peu que la chouette avait compris, c’était la tentative d’attentat. Mais que faisait Vincent à ce moment-là ? Pour le moment, il n’en avait pas la réponse. Son regard ne quittait pas le jeune homme de l’autre côté des barreaux.

Le brun était désormais dans une position assise, face à lui, mais au fond de sa cage toute de même. Son visage affiche une expression d’énervement, contre lui-même. Akira est amoché. Est-ce que c’est encore l’œuvre de son ancien maître ou bien est-ce des hématomes obtenus durant sa capture ? Le bulgare l’ignore encore… D’ailleurs, le jeune homme ne lui a pas répondu. En l’entendant poser une question plutôt que de lui répondre, sa tête se baisse.

Ces paroles lui font l’effet d’une gifle, froide, glaciale même. Pourtant sa question est normale, mais blessante pour Spas. Après tout, c’est bien vrai qu’auparavant, il ne s’est jamais intéressé à lui, ni à son sort. Jamais il n’a interdit Vincent de le frapper. Il s’était contenté de regarder, de trouver ça normal.

Abattu par sa question, il se laisse tomber à genoux. Sa main relâche enfin la barre de métal.

- Je suis désolé…

Avait-il dans un murmure, avec tellement de difficulté. Son œil unique ne le regardait plus, il fixait le carrelage au sol. C’était pitoyable et Spas en était bien conscient, il devait vite se relever pour ne pas se montrer comme un maître faible. Sinon, le vendeur risquerait de trouver cela bien bizarre. Son comportement avait été bien plus sûr de lui lorsqu’il avait adopté Nino.

Alors, lentement, en agrippant les barreaux, il se redresse, gardant ses mains fermer sur le métal une fois debout. Le rebelle à bien du mal à lever son menton pour regarder de nouveau Akira pourtant, il s’efforce et finit enfin par le regarder.

- Oui. Tu m’intéresses… Maintenant. Parce que si tu es là, c’est… En parti ma faute.

La chouette prit alors une grande inspiration avant de poursuivre :

- Tu n’auras plus à faire le chien de chasse. Tu n’as pas non plus besoin de me dire tes qualités en tant « qu’esclave », je m’en fiche.

Nouveau silence de la part de l’hybride neige. Un coin d’œil du côté du vendeur, il semble s’occuper de nouveaux clients fraîchement arrivés. Alors, sa pupille se concentre de nouveau vers Akira. Son œil détail du regard son visage rougit par endroit.

- C’est Vincent qui t’as encore fait ça ?
FICHE PAR STILLNOTGINGER.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 28 ans
En bref !:
♔ Resistance Hybride ♔
♔ Resistance Hybride ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 220
Date d'inscription : 25/02/2018
Age : 26
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Drôle de sentiment qu’est la culpabilité non ? Sam 14 Avr 2018 - 11:33
Drôle de sentiment qu’est la culpabilité non ?
ft Spas Walsh



Qu'est-ce qu'il lui prend ? À agir de la sorte ? T'es un chasseur bordel, le poids que tu portes est aussi lourd que le mien. Je n'ai moi-même pas la moindre once d'innocence dans cette histoire. Vincent m’a utilisé pour son taf après tout. Tous ces esclaves que j'ai attrapé et malmené... voir tués dans certains cas… Mes mains sont tout aussi sales. Et je n'ai pas vraiment de regrets de ce côté-là. C'était eux ou moi. Maintenant que j'y pense, je me dis avec irritation que mon ancien maître avait sûrement raison. Je ne suis qu'un déchet. Un chien qui attends désespérément d'être utilisé pour continuer ces atrocités. En cela, Spas s'excuse devant la mauvaise personne et il n'en est que plus ridicule. Comment le putain de meurtrier ancré dans ma mémoire a pu passer de ce mec nonchalant et insensible à ce type rongé par le remord qui tente en vain de s'absoudre de ses actes ? Faut croire qu'il est bien plus faible que ce que je croyais. J'en suis presque déçu et j’ai pitié de le voir aussi abattu et affaibli. Oui. L'esclave qui plaint le maître, une vision très amusante n'est-ce pas ? Et moi, qui reste impassible devant ce spectacle navrant. Ou plutôt, je reste méfiant. Peut être qu'il joue la comédie pour m’amadouer, ce ne serait pas le premier à le tenter. Je reste d'ailleurs tout aussi immobile lorsqu'il se relève en m’avouant son sentiment de culpabilité.
*Incompréhensible...*

Pensé-je silencieusement en détournant légèrement le visage, action qui me fait pousser un rictus inconscient à cause de ma joue.


Pourquoi se dédouaner maintenant ? Qu'est-ce que ça lui apportera ? Me prendre c'est la plus grosse connerie qu'il puisse faire et je déconne pas. Il veut retirer un “chien de chasse” de son ancienne vie. Laissez moi rire... Comme si c'était si simple. Mon regard se pose sur un coin de la cage, se plissant un peu plus tandis que des images passées me traversent. Ces images… Elles ne me font sortir qu'une seule phrase intérieurement. Quel égoïste. Encore aujourd'hui. La seule chose que je suis, c'est ce chien… qui patiente en vain... et il veut me le retirer. Mis à part chasser comme le cabot bien dressé que Vincent a réussi à modeler… Je ne suis rien de plus. Ha... Je sens que la suite va être trépidante puisque je vais passer de clebs à objet de décoration. Sûrement que la chouette le fait pour flatter son ego en fin de compte… C’est assez ironique quand même de se dire que le premier hybride à m'avoir fait découvrir la sauvagerie de ces animaux, va soi-disant tenter de me sortir de ce cycle tortueux… Quelle blague nulle… S'il y a bien un être vivant qui ne risque pas d'obtenir ma confiance, c'est bien lui même si je reste silencieux alors que la chouette me repose des questions, ce à quoi je soupire doucement, tentant d'ignorer la douleur physique tout en dirigeant de nouveau mes yeux vers Spas.
- En partie.

Soufflé-je calmement, comme s'il s'agissait d'une simple formalité.


En vérité, les hybrides n’ont même pas pris la peine de vérifier mon état si ce n'est mental. Ils savent parfaitement que ce n'est pas superficiel puisqu'ils ont eux-mêmes accentués certaines contusions. Lorsque je respire, je peux encore sentir mes côtes cassées à cause de l’autre explosion foiré mais ils m’ont laissé comme ça, sûrement pour me faire comprendre que je ne suis toujours rien. Et à côté de ça, il y a les restes de mon “ancien maître”. Ces lésions qu'il a tant de fois ouvertes qu'il est inutile de les compter. Pitoyable vous dites ? Le pauvre Pet que je suis est pourtant aussi monstrueux que ses bourreaux. Qui est le plus à plaindre dans cette histoire ? Moi qui n'ai pas réussi à mourir ou Spas et sa culpabilité qui empeste à des kilomètres ? Bonne question… Mais mes sévices m'empêchent péniblement d’y réfléchir donc je n’ajoute rien de plus tandis que je remonte lentement mes bras pour les croiser contre mon abdomen, une expression d'inconfort sur le visage. Cette position est fatigante.

avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 19 balais
En bref !:
♔ Pet Indressable ♔
♔ Pet Indressable ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 27
Date d'inscription : 03/04/2018
Localisation : Au loin devant toi avec son majeur levé
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Drôle de sentiment qu’est la culpabilité non ? Mar 17 Avr 2018 - 23:29

Drôle de sentiment qu’est la culpabilité non ?
Kazasumi Akira & Spas Walsh

   

Quel triste spectacle. Pour Spas, qui montre une facette de lui pleines de regret. Et face à lui, un jeune homme totalement imperturbable. Remarque, Vincent avait passer beaucoup de temps à le dresser, à faire de lui un chien de chasse qui obéissait au doigt et à l’œil. Cela n’empêche pas la chouette d’être attrister malgré le fait qu’il sache son passer mouvementer.

Et ce silence, ce silence qui s’installe dès que le rebelle ferme la bouche, comme pour les isolés et en même temps, alourdir l’atmosphère. D’autant plus que la blessure sur sa joue ne semblait pas le perturber plus que cela. Sans d’ailleurs apporter vraiment de réponses… Spas était perdu, est-ce que son ancien propriétaire lui avait fait une première blessure, puis les employés du magasin se serait ensuite un peu laisser aller à le frapper à leur tour ? Ce serait un peu bizarre, surtout au visage. Une blessure au visage pour un esclave en vente, ça fait un peu fuir justement !

Akira semble tellement fermer dans sa position et pour l’oiseau, c’est plutôt celui de l’inconfort, de la tristesse mêler à l’énervement.

- On soignera ça à la maison. Et d’autres blessures, si tu as.

Sa voix baissa d’un ton, restant audible pour l’humain, mais certainement pas pour ceux un peu plus éloigné du duo.

- Ça ne devrait pas t’étonné si je te dis que ma boite à pharmacie est bien remplie. Vu le travail que j’effectuais.

Difficile pour lui de lui offrir un sourire comme il a pu le faire pour tant d’autres personnes, surtout des inconnus. Mais là, ils se connaissent et le visage que Spas avait à l’époque, il ne l’arbore qu’en travaillant, que lors de ces missions d’assassinat.

Le rebelle savait qu’il ne tournerait pas plus autour du pot. Le jeune homme était encore moins bavard que Nino, mais surtout, parler ici du passer pouvait être risqué. Alors, le bulgare fit quelques pas en arrière, appelant l’un des vendeurs d’un geste de la main, le même que celui de tout à l’heure à vrai dire… Celui qui avait déblatérer tout un monologue sur le dossier d’Akira et que bien sûr, Spas n’avait pas pris la peine de l’écouter.

- Je vais te faire sortir d’ici, Akira.

Dernière parole avant de parler vente avec le vendeur. Pas d’accessoires non plus, malgré la précision sur la dangerosité du personnage, le bulgare refusa net. Un soupire de la part de l’autre hybride, mais bon. Ce dernier pris enfin la clef pour ouvrir la cage de l’ancien chien de chassa. L’oiseau lui, tendu sa main vers lui. Bien sûr, il était quasiment sûr qu’Akira ne la prendrait pas. Après tout, s’il la tendait, s’était surtout pour lui indiquer qu’il pouvait désormais le suivre. Le rebelle réussit même à lui offrir un timide sourire d’embarra pour continuer de l’encourager à sortir d’ici.

Pourquoi ne le voudrait-il pas après tout ? La chouette gardait cette crainte. Même si Vincent l’avait dressé comme un bon chien de chasse, Spas restait aussi sur le fait qu’il avait tué sa mère et à l’époque, le jeune homme était encore un adolescent qui avait besoin de sa famille.

- Bon pour les papiers c’est par ici…

Le bulgare hocha la tête. Un dernier regard sur Akira avant de suivre le vendeur et de remplir la paperasse, lui donnant aussi un beau chèque avant de pouvoir fourrer les feuilles dans son sac, plier en deux, assez mal plier d’ailleurs, mais l’oiseau n’en a un peu rien à faire à vrai dire.

Nouveau regard sur le jeune homme.

- On y va ?

À ses mots Spas commença à prendre le chemin de la porte, non sans quitter du regard Akira, tant que ce dernier n’avait pas non plus commencer à marcher. Sa main attrapa la poignée de la porte qu’il poussa et le voilà dehors. D’un geste rapide, la chouette attrapa ses lunettes de soleil pour les mettre sur son nez, lunette qu’il ne portait d’ailleurs qu’en civil, mais surtout, que depuis qu’il était dans la Résistance.

- Tu as faim ? J’imagine qu’ils ne devraient pas bien te nourrir non plus là-dedans…
FICHE PAR STILLNOTGINGER.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 28 ans
En bref !:
♔ Resistance Hybride ♔
♔ Resistance Hybride ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 220
Date d'inscription : 25/02/2018
Age : 26
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Drôle de sentiment qu’est la culpabilité non ?
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Drôle de sentiment qu’est la culpabilité non ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» L'amitier un sentiment fort [ rp avec petite Balafre]
» Nul sentiment pire que la honte (Herbert)
» Nathan Porter- La solitude est un sentiment ressenti par tellement de gens, qu’il serait égoïste de le ressentir tout seul.
» WILLIAM ▲ La culpabilité est la pire des tortures
» « La raison parle et le sentiment mord. » [PV : Chauve-Souris]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domination Hybride :: les faubourgs réhabilités :: Magasin "Human Pet"-
Sauter vers: