Forum RPG + 18 ans Guerre d'espèce
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Dis moi ce que tu manges, je te dirais qui tu es. [PV Li]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: les faubourgs réhabilités :: Le centre commercial
MessageSujet: Dis moi ce que tu manges, je te dirais qui tu es. [PV Li] Mar 6 Fév 2018 - 21:52
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Faisons connaissance.

Juiichi ne t’avait pas menti, il semblait bien que l’humain qu’il t’avait ramené était bien sous tout rapport. Il avait l’air d’être plutôt calme, chose que tu ne pouvais qu’apprécier quand on sait que quand tu rentres du boulot, la seule chose dont du as besoin c’est de calme après avoir subit la musique à fond une bonne partie de la soirée ou de la nuit. Si Li avait été quelqu’un de turbulent, ça aurait certainement été plus compliqué entre vous.

Finalement, il accepte de venir avec toi faire des courses. Ca t’arrange un peu, parce que même si tu avais pu paraître désagréable au petit matin, t’es pas du genre à jouer le mauvais hôte. Et si l’humain devait rester un moment chez toi, autant qu’il s’acclimate assez vite et se sente bien.
Tu termines alors de te préparer, attrape tes clés de voiture et quelques sacs pour rapporter les courses.

« T’es prêt ? On y va. Après il va y avoir du monde sinon. »


Tu l’attends tranquillement dans l’entrée de la maison après t’être étiré et avoir enfilé ta veste. Lorsqu’il te rejoint tu sors, ouvre la voiture de loin et t’installes, le laissant en faire de même de son côté. Tu t’attaches et met le contact.

« Du coup, t’es allergiques aux piqûres de guêpe c’est ça ? Va falloir faire gaffe… Y’en a pas mal par ici comme on est à la campagne. On regardera pour de l’anti-venin. »

Tu enclenches la marche arrière pour sortir de ta place de parking, et prend ensuite la route vers la ville. Tu n’habites pas très loin de celle ci, mais il faut compter quand même une bonne petite demi heure pour atteindre le magasin situé en centre ville, en prenant en compte le trafic et tout le reste. Heureusement que tu ne fais pas tes courses toutes les semaines… Quoi que, peut-être qu’avec une bouche de plus à nourrir tu allais devoir faire plus de courses, et donc fractionner un peu plus et venir plus souvent de ce fait… Tu n’as pas encore eu le temps d’y penser, mais ce n’est pas quelque chose à prendre à la légère. T’as pas tellement envie de te retrouver à la rue parce que t’as pas su payer tes dépenses.

Une fois la place de parking trouvée, pas trop loin du supermarché, tu sors et ferme la voiture quand Li en fait de même. Tu prends ton caddie et marches aux côtés de l’humain, silencieusement. Qu’est ce que tu peux bien dire pour faire la discussion ? Le silence te pèse un peu. Si d’ordinaire ça ne te dérange pas de rester dans le silence de longues heures, là, en compagnie de quelqu’un, c’est complètement différent.

« Mh… Donc t’étais chez Juiichi jusqu’à maintenant c’est ça ? Et tu te plaisais là bas ? »

La question bateau, mais au moins cela vous permettra peut-être de déboucher sur un sujet de discussion pas trop mauvais, et combler le silence.
Une fois à l’intérieur du magasin, tu te diriges vers les premiers rayons. Tu as une petite idée en tête de tout ce qu’il manque dans ton frigo et dans tes placards et tu pourrais très bien aller directement dans les allées concernées, mais là il était aussi question d’acheter des choses qui plaisaient à ton nouveau colocataire. Un tour général du magasin s’imposait alors.

« Je sais pas trop tes habitudes alimentaires… Il y a des choses que tu aimes manger en particulier ? Je sais pas moi… Des fruits en particulier… Ou même pour le matin est ce que tu manges ou bois quelque chose de spécial que j’aurais pas chez moi? »

C’est toujours difficile les débuts de la sorte, surtout pour toi qui n’avait jamais songé à l’éventualité d’accueillir quelqu’un chez toi, dans ces circonstances surtout.

« En tout cas, n’hésite pas si quelque chose te fait envie, demande moi. »


(c) chaotic evil
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge:
En bref !:
♔ Mâle gentil & attentionné ♔
♔ Mâle gentil & attentionné ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Date d'inscription : 04/01/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dis moi ce que tu manges, je te dirais qui tu es. [PV Li] Ven 16 Fév 2018 - 18:39
Ma décision prise, je le laisse finir de se préparer tandis que je descends les escaliers pour aller enfiler à nouveau mes chaussures. Ayant déjà eu à soigner mon look pour venir ici ce matin, j'étais déjà prêt à sortir. Ceci fait, je l'attend près de la porte et il me rejoint avec des sacs de courses quelques minutes plus tard. Je lui souris quand il me demande si je suis prêt.

- Oui. Prêt.

Je le contemple s'étirer et enfiler sa veste d'un regard qui trahissait sûrement le fait que je le trouvais beau puis je sors à sa suite pour venir bientôt m'asseoir dans sa voiture sans toit. j'attache ma ceinture puis je l'entends me parler. J'acquiesce à sa question et je comprends que la fin de ce qui suit, parlant d'anti-venin. Je suis surpris mais agréablement surpris. Cet homme semble être du genre attentionné avec moi et ce, même sans me connaître et en pensant qu'il aurait préféré que Juiichi ne m'amène pas à lui. Mon coeur en manque un battement. Je rougis légèrement et détourne le regard, me mettant à fixer droit devant moi.

- M-merci. D'accord.

Il démarre puis on file vers la ville. Je garde le silence le temps du trajet, ne sachant pas vraiment quoi lui dire et puis, je ne veux pas le déranger pendant qu'il conduit. De plus, j'évite de le dévorer du regard pour ne pas le mettre mal à l'aise bien que cela m'est difficile mais je résiste en me focalisant sur le paysage qui défile à la place. Je ne pense pas grand chose à ce moment-là, me laissant juste porter par la situation et en sentant que je n'avais rien à craindre de ce nouveau maître.

On arrive finalement sur un parking proche d'un supermarché. Je descends de la voiture et je le suis quand il va prendre un caddie. Tout en se dirigeant vers l'entrée, je l'entends bientôt me questionner sur ma cohabitation avec Juiichi.

- Depuis que je suis dans sa boutique, je suis avec lui oui. Je aime bien la-bas. Sa maison est belle et dans grande forêt. Pour courir, c'est parfait. Et Juiichii est un homme gentil. je aime lui beaucoup. Bon maître.

Je rentre dans le supermarché avec lui et une question me vient tandis que l'on s'avance vers les premiers rayons.

- Pourquoi tu as pas eu esclaves ? Tu es contre système ?


J'essaie d'en savoir un peu plus sur ce qu'il pense de cette domination perpétrée sur les humains par sa race. S'il s'avère être anti-esclavage en plus d'être gentil et beau comme le Diable, je crois que je tomberais amoureux de lui! Il serait en quelque sorte l'homme parfait à mes yeux. Enfin, ne nous emballons pas voyons!

Après ça, il est de nouveau en train de faire preuve d'attention envers moi, me demandant ce que j'aime manger, précisant en plus que je peux lui dire si quelque chose me fait envie. J'ai bien envie de lui dire que j'ai envie de l'embrasser mais...je me retiens. Je sais qu'il parle de nourriture alors je reste sur ce registre là. Je m'incline légèrement en le remerciant puis je lui réponds avec un sourire.

- Je aime le poisson beaucoup. Et kiwi. Et banane. Et melon. Et riz. Et raviolis. Le matin, je mange madeleines avec thé vert.

Il y a sûrement plus mais sur l'instant, il n'y a que cela qui me vient à l'esprit. Cependant, je sais qu'en parcourant le magasin, je vais trouver plein de choses à rajouter au caddie. Je ne suis pas gourmand mais j'aime essayer la nourriture de ce pays que j'ai du adopter contre mon gré. Toutefois, je compte bien à chaque fois lui demander s'il est ok avec mes choix. Après tout, je m'y étais fait depuis le temps d'être un humain sans le sou dépendant d'un maître.

Me disant que je verrais bien ce qu'il aime durant le shopping, je ne lui retourne pas la question et je le suis bientôt commencer à remplir le caddie, observant bien ce qu'il y met pour savoir ce qu'il semble aimer manger. Toutefois, quand on arrive au rayon de la pâtisserie, mon regard se perd sur les gâteaux du présentoir, surtout sur un au chocolat avec comme nom 'trianon' sur la boîte. En Chine, c'est plutôt des gâteaux aux haricots en tout genre ou bien aux riz et bien que je les apprécie, cela n'est pas comparable à comment j’apprécie la pâtisserie française. C'est tellement bon! Surtout ceux aux chocolats.

- Jun ? Te aime chocolat et gâteau ? Je veux essayer lui.


Je lui montre du doigt ma trouvaille.

- Si tu aimes pas, c'est ok. Je mange tout.


Je ris légèrement mais je suis sérieux. Même si je prendrais une semaine à tout manger, je ne gâcherais pas cette merveille. Dans tous les cas, j'espère que ce n'était pas une formule de politesse quand il m'a dit toute à l'heure que je peux lui demander si quelque chose me fait envie parce que là, il me fait vraiment envie, presque autant que mon envie d'embrasser ses belles lèvres.

Malheureusement, le temps qu'il prend à me répondre, une main sans gêne vient s'emparer de la dernière boîte que mon regard a capté de ce beau gâteau. Par réflexe, j'attrape un coin de la boîte pour l'arrêter de s'éloigner de moi et je plante mon regard dans celui de l'hybride qui me la vole. Il fronce les sourcils et je peux lire dans ses yeux qu'il ne supporte pas les humains. Il tire d'un coup sec sur la boîte et je la lâche. Je regarde Jun quand il s’adresse à lui.

- Votre esclave manque d'éducation.


A ses côtés, je vois son esclave. Il est plutôt chétif et surtout, je sens que s'il pouvait s'effacer et ne pas respirer le même air que son maître, il le ferait.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 24 ans
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Date d'inscription : 17/12/2017
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dis moi ce que tu manges, je te dirais qui tu es. [PV Li] Dim 4 Mar 2018 - 20:47
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
C'est moi le roi.

Le supermarché. C’est certainement le meilleur endroit pour faire connaissance… Ou du moins c’est ce que tu penses toi, parce que simplement poser des questions pour savoir ce que aime ou non la personne qui va vivre chez toi pour une période indéterminée… C’est moyen, quand même. C’est pourquoi l’excuse de devoir faire des courses -qui n’en était pas totalement une en même temps-, s’était présentée au bon moment finalement.
Le trajet n’est pas très bruyant. Certainement parce que lui comme toi n’êtes pas à l’aise à l’idée de fréquenter quelqu’un de nouveau. Tu ne sais pas pour le jeune humain, mais pour toi la socialisation est quand même quelque chose de relativement nouveau et même si tu travailles dans un endroit qui implique le fait que tu sois obligé de te montrer sociable avec les clients, c’est pas du tout le même contexte ici et maintenant.

Tu tentes quand même la discussion en arrivant au magasin, quelque chose de banal, passe partout, histoire de tenter une première approche de cette nouveauté et Li semble se montrer plutôt réceptif ce qui est relativement rassurant.

« C’est vrai qu’il est sympa Juiichi, c’est quelqu’un de bien. »

C’est certainement une personne avec qui tu t’entends le mieux. C’est dommage que vous ne vous voyiez pas plus souvent d’ailleurs mais bon. C’est la vie.
La question suivante te surprend un peu et ça se voit comme le nez au milieu du visage que tu es pris de court par la question. D’ailleurs la franchise de l’humain est tout autant déconcertante mais c’est loin d’être quelque chose qui te déplaît. Tu préfères mille fois quelqu’un de franc plutôt que l’inverse. Mais là pour le coup la réponse n’est pas évidente.

« Ça serait super long de tout t’expliquer mais en gros, je trouve pas de grand intérêt à avoir un esclave chez moi. J’ai pas été élevé comme ça. »


C’est sur qu’en ayant vécu toute ton enfance dans la forêt, coupé de tout même de ce qui pouvait bien se passer en ville, tu peux difficilement être autrement. Alors tu souris avant de rajouter en le regardant :

« Si ça peut te rassurer, je ne suis pas vraiment un « maître » en tant que tel. Disons que je suis plus un … hôte. Quelqu’un qui t’héberge pour le moment quoi. »

Parce que tu étais loin de vouloir être considéré comme un maître. C’est pas ton délire tout ça, et quand tu vois certains maîtres dans la rue s’occuper de leurs « esclaves », tu n’as clairement pas envie de devenir comme ça ou même d’être considéré comme eux.

Tu te décides finalement à faire un tour complet du magasin, à savoir passer par tout les rayons pour voir ce que Li aimait manger. Dans la limite du raisonnable forcément, parce que tu n’as pas une carte bleue illimitée, mais t’es loin d’imposer tes goûts alimentaires, surtout qu’ils sont parfois un peu spéciaux pour certaines personnes. Cette pensée te donne d’ailleurs l’idée de questionner Li sur ce qu’il aime manger. Et la réponse te fait doucement sourire. Voilà une belle petite liste que tu vas pouvoir suivre à la lettre pour remplir le caddie. Tu hoches la tête en guise de réponse et reprend ta route entre les rayons.

« Ça tombe bien, j’achète toujours pas mal de fruits frais pour faire mes cocktails… Tu pourras te servir dans la corbeille à fruits. Pour le reste on regardera ce qu’ils vendent ici. »


Vous voilà donc lancé dans l’aventure : « remplir le frigo ». Grosse adrénaline en perspective. Comme prévu en passant par le rayon fruits et légumes tu refais le plein en fruits, en prenant que des aliments de saisons et assez murs, pour dire de ne pas gâcher et d’avoir un goût agréable dans tes cocktails. Au niveau des légumes, tu es assez exigeant étant donné que tu en manges beaucoup. Tu demandes quand même au passage à l’humain ce qu’il aime ou pas, histoire de faire un peu des concessions si jamais quelque chose ne lui plaisait pas.
Après avoir rajouté dans le caddie quelques féculents tels que des pâtes et du riz, vous vous retrouvez près du rayon des pâtisseries. Il ne devrait plus vous manquer grand-chose, enfin tu espères parce que tu vois déjà ta carte bleue flamber… Oh et vous n’êtes pas passé au rayon de la viande et du poisson, tu as tendance à oublier comme tu en manges très peu. Tu devrais peut-être demandé à Li s’il en mange pour sa part, histoire de ne pas l’obliger à ne manger que des choses végétaliennes. Tu t’apprêtes à lui demander quand il prend les devants en te montrant un gâteau au chocolat. Accoudé contre le caddie, tu ris un peu à la remarque du jeune homme. Un gâteau, ça ne peut pas faire beaucoup de mal après tout. Et puis le chocolat c’est bon. Peut-être un peu trop bon d’ailleurs mais ça… Mais tu n’as pas le temps de donner l’accord à l’intéressé que la boite est prise par un autre hybride. La scène qui se passe sous tes yeux te laisse juste con, tu n’as aucune réaction, tu ne sers à rien, jusqu’à ce que l’hybride s’adresse à toi, ce qui te fait te redresser alors que tu t’affalais à peine sur le caddie. « Ton esclave » ? Tu hausses un sourcil en fixant l’hybride qui de toute évidence se prend pour le roi du monde.

« C’est plutôt la votre d’éducation qui est à refaire. Je disais à mon humain de prendre ce gâteau donc rendez le nous s’il vous plaît. »

Ni une ni deux, tu t’avances pour reprendre la boite en ta possession et la poser dans le caddie.

« Et avant d’attaquer une personne sans raison, inquiétez vous donc de votre propre humain. Un coup de vent et il s’envole ce pauvre gamin. Tu viens Li on s’en va. »

Simple et efficace. Tu as récupéré ton dû et a remis à sa place un hybride visiblement défavorisé au niveau de l’intelligence. Tu n’es pas du genre à en faire des caisses quand on te cherche, encore faut il qu’il ne t’attende pas au détour d’un rayon mais bon. Du haut de ton mètre quatre vingt, tu as beau avoir un peu de ventre, t’es loin d’être mou des bras. Et tu sais te défendre qui plus est donc tu n’as pas vraiment peur de ces hybrides, même ceux qui se prétendent prédateurs.

Vous vous éloignez finalement de quelques rayons avant que tu ne reposes ton attention sur Li et lui adresse un sourire.

« Désolé pour ça. Je voulais pas dire « mon » humain mais si j’avais dis autre chose il se serait foutu de ma gueule et c’était pas gagné. J’espère qu’il est bon ce gâteau quand même ! »

Un rire t’échappe avant que tu ne regardes rapidement autour de toi pour vérifier que tu n’avais pas besoin de quelques choses dans certains rayons.

« Ah oui je voulais te demander… Tu manges de la viande ? Ou alors tu aimes le poisson ? Moi je n’en mange pas beaucoup pour ma part donc j’achète jamais grand-chose mais s’il y a quelque chose que tu aimes particulièrement d’origine animale… Ensuite on pourra aller regarder le thé, je m’y connaît pas trop donc tu me diras ce que tu aimes d’accord ? »



(c) chaotic evil
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge:
En bref !:
♔ Mâle gentil & attentionné ♔
♔ Mâle gentil & attentionné ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Date d'inscription : 04/01/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dis moi ce que tu manges, je te dirais qui tu es. [PV Li] Jeu 15 Mar 2018 - 19:43
Je vois Jun qui ne se laisse pas faire, répondant à l'homme que c'est lui qui manque d'éducation tout en reprenant le gâteau par la même occasion et ce, de façon des plus civilisées. Des cœurs peuvent presque apparaître dans mes yeux en le voyant agir ainsi. En plus d'être beau, il est courageux et ne se laisse pas marcher sur les pieds sans pour autant se servir de ses poings. J'adore. Il ajoute ensuite que ce dernier devrait prendre soin de son esclave au mieux de m'attaquer puis met fin à l'échange en me disant qu'on y allait.

Arrêtant d'admirer Jun, j'acquiesce et sans un regard vers le perturbateur, je le suis sans discuter. J'ai bien envie de venir lui enserrer un bras des miens tant la joie de ce qu'il venait de faire pour moi était puissante mais je me retiens, ne voulant pas le mettre mal à l'aise et on n'était pas encore assez proche pour que je puisse me le permettre.

A la place, j'opte pour des remerciements polis.

- Merci beaucoup. Tu es...génial.

Mes lèvres s'étirent en un petit sourire et on continue notre séance shopping jusqu'à ce que je l'entende s'excuser de m'avoir appelé "son humain". Je ne comprends pas le reste sauf sa dernière phrase. Je suis surpris qu'il veuille me présenter ses excuses, encore pas habitué à un hybride qui ne se voit pas comme un maître.

- Toi pas être désolé. Je suis ok.

Il enchaîne ensuite avec plusieurs questions et il me parle de thé. Je suis touché. Même si devoir m'avoir comme colocataire ne l'enchante pas, il fait attention à mes goûts jusqu'à me proposer d'acheter ce qu'il ne consomme pas en temps normal. Le rouge me monte un peu aux joues et je m'incline légèrement pour le remercier pour ça.

- Je mange poisson et je veux regarder le thé. Oui, je te dis (dirais) quoi je aime.

En avant donc pour le rayon poissonnerie. Arrivés dedans, il me laisse regarder ce qui me ferait plaisir. Cependant, je me sens un peu gêné en voyant les prix. Ici, c'est cher comparé à mon pays alors par respect pour sa générosité, je prends ce qui semble en promotion ou qui a le prix le plus bas. De plus, je prends de petites portions. Je mets donc dans le caddie du lieu noir, des crevettes, des filets de Pangas et du merlan frais et par habitude, je m'incline à nouveau un peu en murmurant un merci.

On se dirige ensuite au rayon des thés. Il y en a de toutes sortes mais surtout des aromatisés mais ce n'est pas vraiment ce que je préfère. Je prends donc un thé vert et un thé noir sans artifices.

- Je prépare (préparerais) thé pour toi. Je sais faire. Ah! Tu as...thé..objet pour faire thé ?

Suivant sa réponse, on va ou non chercher ce qui manque pour que je puisse lui préparer du bon thé puis après un dernier tour de magasin pour s'assurer qu'on avait ce qu'il fallait, on se dirige en caisse. On fait la queue et quand on arrive au tapis, je m'empresse de poser les articles dessus.

- Je fais.

Je veux me rendre utile après ce qu'il a fait pour moi alors je ne veux pas qu'il m'aide. Je m'incline légèrement devant la caissière ensuite quand je passe de l'autre côté du tapis et je remets les achats dans le caddie. Je laisse Jun payer et on file au parking. Je suis content et je me sens heureux. Cependant, ce n'est que de courte durée quand j'aperçois l'hybride de toute à l'heure fourrer son esclave dans sa voiture et croiser nos regards. Je m'accroche à la manche de Jun.

- Jun ? Nous avons problème.

L'homme s'avance déjà vers nous, n'ayant surement pas apprécié ce qu'il a entendu toute à l'heure et de s'être fait reprendre son gâteau. Il se poste bientôt devant le caddie et il est très remonté, pointant même son doigt vers Jun, réclamant son gâteau en le menaçant.

Malheureusement, cela part rapidement en vrille. L'homme contourne le chariot et attrape le cerf par son haut. Il lève son bras, serre les doigts et va pour décocher un poing mais je l'arrête en attrapant son bras à temps. Il lâche alors le haut de Jun et réplique avec son autre poing sur ma joue. Je suis un peu sonné mais je ne le lâche pas. Il se débat et tente de m'étrangler pour que j'arrête, ce que je fais au final. Je le regarde férocement, encaissant ses insultes sans problème.

- Comment oses-tu poser tes mains sur moi sale chien ?! Et mêle-toi de ce qui te regarde.

Il me relâche en me faisant tomber au sol. Il va sûrement s'en prendre à Jun maintenant. Je toussote mais je me relève. Je ne vais pas laisser le cerf devoir s'en occuper tout seul! Trop concentré sur ce qu'il se passe, je ne fais pas attention que des clients du magasin rebroussent chemin pour peut-être tenter d'aller chercher un vigil afin de mettre fin à cette bagarre qui est du à quoi ? A du gâteau! Cela pourrait être risible si moi et Jun on allait pas finir amoché!
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Homosexuel
Âge: 24 ans
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Date d'inscription : 17/12/2017
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dis moi ce que tu manges, je te dirais qui tu es. [PV Li] Mer 11 Juil 2018 - 22:14
link href='https://fonts.googleapis.com/css?family=Righteous' rel='stylesheet' type='text/css'>
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
C'est moi le roi.

Première journée en compagnie d’un humain et voilà déjà que tu te prends la tête à son sujet avec un autre hybride. Toi qui était plutôt du genre à laisser couler tout et n’importe quoi, et surtout ne pas chercher les ennuis, tu avais mis les deux pieds dedans en prenant la défense de Li devant cet homme. Mais bon, tu n’aimais pas non plus l’injustice. Li te remercie d’ailleurs et tu lui rends un léger sourire avant de t’excuser. Il a l’air plutôt compréhensif et tu en es rassuré. Tu n’avais pas envie que cette colocation commence mal, déjà que tu n’étais pas trop pour.

Tu continues donc tes courses, passant dans plusieurs rayons dont tu n’as pas forcément l’habitude, pour t’assurer de ne rien louper qui pourrait plaire à Li pour les prochains jours. Et tu pries intérieurement pour que ça ne te coûte pas un bras. Dans le pire des cas tu pourrais éventuellement demander une avance à ton patron, mais ce n’est pas vraiment gagné et tu ne préfères pas compter la dessus. Demander un service veut dire que tu devras rendre le double et ça, tu n’aimes pas trop.
Au rayon du thé, tu le regardes prendre ce qu’il semble aimer et tu lui souris légèrement quand il te dit qu’il te préparera de cette boisson. Tu n’as pas vraiment l’habitude de boire ce genre de chose, et qui sait tu pourrais apprécier. Tu réponds par l’affirmative à sa question en hochant la tête.


« Oui je penses avoir ça au fond d’un tiroir. »

Tu ris un peu en continuant de marcher, appuyé sur le manche du caddie. Ça faisait longtemps que tu n’avais pas pris autant ton temps pour faire les courses. D’habitude tu fais ça en 15 minutes montre en main, parce que tu sais exactement ce qu’il te manque et où tu dois aller pour le trouver. Là c’est un peu comme une aventure. Qui sait ce qui va se rajouter à ton caddie au détour de ce rayon ?
Finalement vous vous retrouvez à la caisse, et Li te devance quand il s’agit de mettre les courses sur le tapis. Tu le laisses donc faire, l’aidant par moment pour quelques petites choses. Tu as l’habitude de tout faire tout seul alors délégué d’un coup c’est compliqué pour toi qui est assez indépendant de base. Une fois le tout payé, tu es un peu rassuré en ayant constaté que les achats n’avaient pas dépassé la barre des chiffres à deux zéros. Tu es un peu plus serein du coup en allant vers la voiture.

Tu mets tout dans des sacs pour tout mettre dans le coffre et sur les sièges arrières, quand Li t’arrête en te disant que vous avez un problème. Tu ne comprends pas tout de suite et tu dois suivre son regard pour te rendre compte de ce qu’il se passe. Tu n’as même pas le temps de t’expliquer avec l’homme qu’il t’attrape par le col. Tu vois déjà son poing t’atterrir en pleine face. Mais Li prend ta défense et tu dois bien avouer que tu es particulièrement étonné en plus d’être reconnaissant.
Cela dit, l’histoire est loin d’être terminée puisque c’est à Li qu’il s’en prend désormais. Et tu as beau être encore perplexe à l’idée d’accueillir un humain chez toi, tu n’es pas sans cœur non plus, et encore moins du genre à ne pas prendre la défense de quelqu’un. Tu le vois essayer d’étrangler l’humain et la colère te monte à la tête. Quand il le lâche tu n’attends pas une seconde pour lui mettre ton poing dans sa figure.

« T’es abruti de naissance ou ça se passe comment ?! »

Tu accuses plusieurs coups qu’il te rend et va pour lui en redonner plusieurs, quitte à y aller avec tes cornes même si elle n’étaient plus très solides à cette période de l’année. Mais tu n’as pas le temps de faire quoi que ce soit qu’un vigile arrive pour vous séparer. Ce n’est pas l’envie qui te manque de passer au-delà de la barrière humaine qu’est le vigile pour apprendre les bonnes manière à l’autre imbécile. Mais tu sais que ça serait agir en sa faveur et tu n’as pas envie de lui faire ce plaisir. Tu regardes Li et t’approches alors de lui pour t’assurer qu’il va bien, qu’il n’est pas trop blessé. Parce que oui, le coup qu’il s’est prit n’a pas du lui faire trop de bien.
Vient ensuite le moment où tu dois expliquer ce qu’il se passe. En tout bien tout honneur tu expliques au vigile la situation et l’autre dégénéré rajoute sa version, ce qui te fait amèrement rire.

« Tu t’rends compte que tu t’bats pour un putain de gâteau ? T’as quel âge ! On n’est plus en maternelle ! Tu le veux ton gâteau prend le bordel ! »

Tu sors l’intéressé du coffre, l’ouvre, pour tout simplement venir lui claquer dans la figure.

« J’espère qu’il est bon, c’était le dernier. »

Oui tu es énervé. Le vigile t’avertis forcément pour ta conduite mais tu n’en as plus rien à faire maintenant. L’histoire est terminée, l’autre idiot a récupéré son dû.

« Allez Li, on s’en va. »


Il fait monter l’humain dans la voiture avant de faire le tour et se mettre à sa place. Il met le contact et démarre directement pour s’arrêter un peu plus loin et le regarder.

« Ça va ta joue ? Désolé pour le gâteau… Mais je connais une bonne pâtisserie en ville, on va aller en racheter un, ils sont meilleurs là bas. Qu’est ce que t’en penses ? »


(c) chaotic evil


P.S. : Avec énormément de retard, je suis vraiment désolée.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge:
En bref !:
♔ Mâle gentil & attentionné ♔
♔ Mâle gentil & attentionné ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Date d'inscription : 04/01/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dis moi ce que tu manges, je te dirais qui tu es. [PV Li]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Dis moi ce que tu manges, je te dirais qui tu es. [PV Li]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Dans les abîmes du monde [LIBRE]
» Aurore Rastapopoulos - Dis moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es...
» Ca te dirait une petite promenade ? (PV. Nuage Fleuri)
» Prends moi pour un con, je te dirai rien ! [PV Tim]
» Je ne te le dirais pas deux fois. [Pv: Alexandra Carpenter]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domination Hybride :: les faubourgs réhabilités :: Le centre commercial-
Sauter vers: