Forum RPG + 18 ans Guerre d'espèce
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Quand tu pensais être sous couverture et que tu ressors avec des responsabilités [Pv Frédérique]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: les faubourgs réhabilités :: Magasin "Human Pet"
MessageSujet: Quand tu pensais être sous couverture et que tu ressors avec des responsabilités [Pv Frédérique] Lun 15 Jan 2018 - 22:48
Depuis que tu as pris tes fonctions de chef de la police de cette ville, tu n’as plus le temps de faire quoi que ce soit. De plus tu as des responsabilités que tu n’as pas souhaité, toi qui a déjà du mal à t’autogérer, tu te retrouves avec des équipes à gérer et de la paperasse par-dessus la tête. Et tu es là, collée à ton bureau depuis quelques heures déjà, heureusement que le jour se lève de petit à petit plus rapidement ainsi tu t’organise mieux pour aller faire ton footing et venir au travail… Un peu plus calme dirons-nous puisque tu évacues ainsi ton énervement. Les bruits d’affairements commencent à te parvenir par la porte entrouverte de ton bureau qui est anciennement celui de ton cousin. Tu tentes désespérément de ne pas penser au passé mais tu n’as pas encore enlevé toutes ses affaires, alors cela complique la chose.
 
Tu te replonges dans tes papiers, des tableaux d’horaires à valider, des plaintes à relire et signer. Des dossiers d’affaires auxquels tu veux absolument jeter un coup d’œil. Le contrôle est une chose dont tu as besoin pour te sentir en sécurité.  Les heures passent alors que tu as la tête penchée sur une pile de dossier, où les post-it font concurrence aux annotations que tu as ajouté. Soudain, tu es obligée de relever la tête car un petit bruit se fait entendre contre la porte mi-bois, mi vitre de de ton bureau. Une jeune hybride qui a rejoint, y a peu ton service, elle est du genre timide mais tu sais qu’elle est efficace. Tu lui fais signe d’entrer d’un geste nonchalant de la main, aussi vite perçu, aussi vite elle est devant ton bureau.
 
Tu l’observes quelques secondes en silence avant de lui demander ce qu’elle souhaite. Sa petite voix fluette te fait sourire, bientôt elle sera un requin parmi le banc de prédateurs que tu as sous tes ordres. Après quelques explications tu prends le dossier fin des mains de la jeune femme par-dessus ton bureau et la remercie d’un mot et d’un sourire chaleureux. Tu te relèves entièrement et tu quittes ce fauteuil en cuir vieilli qui finit par épouser pleinement tes courbes. Tu te hisses sur la pointe des pieds pour t’étirer en levant haut les bras. On peut oublier la crédibilité d’un chef posé et responsable qui reste dans les faits protocolaires.
 
Tu jettes un coup d’œil par la grande baie de ton bureau, les gens commencent à réellement affluer dans la rue. Tu tapotes les deux feuilles contenues dans la pochette cartonnée, puis tu te concentre enfin dessus. L’histoire est simple, des hybrides se sont plaints d’un vendeur de pets et des soucis vis-à-vis de sa boutique. Rien de très grave mais tu mettais un point d’honneur au fait que les humains qui sont dans les cages soient bien traités. Alors certes cela avec fait l’émule dans le commissariat mais tu avais su rebondir sur le fait que si on ne traiter pas la marchandise correctement, comment le système économique basé sur la vente des humains pourrait encore tenir ?
 
Après cet argumentaire, tout c’est calmer, après tout tu avais déjà adopté un humain, cela appuyer ta couverture. Si tu as un humain c’est que tu es pour la suprématie des hybrides. Quelle bande de cons. Heureusement pour toi, tu sais tirer ton épingle du jeu et la manipulation ne te fait pas peur quand c’est pour protéger ton but. Tu as le choix, entre donner cette affaire à un duo du service ou alors… Ou alors te bouger toi-même sur place et voir de tes propres yeux. Juger et sévir si besoin. Et puis le fait de voir l’animalerie pourra te permettre un repérage du lieu et des systèmes de sécurité pour pourquoi pas un jour tenter une petite libération ou un acte plus violent dans le cadre de la résistance ? Ton esprit est incapable de ne pas analyser toutes les opportunités que tu peux saisir pour tes différentes vies.
 
Tu claques le dossier sur ton bureau, c’est décider, tu y vas. Malgré le fait que tu es gagné un article dans le journal de la ville et que tu es devenue une personne… un peu plus importante au niveau de la communauté – A ton plus grand détriment – tu as réussi à rester tout de même discrète. Tu as cette faculté de te faire tellement discrète qu’on t’oublie. Tu enfiles ton perfecto cachant parfaitement tes deux lames jumelles dans le creux de tes reins. Enroulant une écharpe épaisse blanche autour de ton cou, recouvrant un peu le bas de ton visage, tu quittes ton bureau laissant la porte ouverte. A force, ils avaient tous l’habitude que tu partes ainsi et puis tu as rien à cacher, du moins au poste.
 
Tu regardes ton petit bolide avant de te dire que l’échoppe n’est pas très loin donc marché serait le mieux et puis ta moto est plus connue que toi alors si tu veux y aller en incognito, autant utiliser tes jambes. L’air frais pénètre dans tes poumons et tu remontes ton écharpe sur ton nez. L’air froid pique tes joues alors que tu marches d’un pas décidé vers le lieu de plainte. Il y a quelques personnes dans les rues mais rien de très folichon. Tu arrives au lieu d’arrivée, tu prends le temps d’observer la devanture en faisant face au magasin du trottoir opposé. Le tout semble propre et limite… Accueillant ? Il faut dire que c’est commercial alors si ça attire pas les clients ça serait problématique.
 
Une de tes oreilles s’agite doucement, tu n’as que deux options, l’une est franche mais tu sais pertinemment que tu n’auras pas toutes les réponses que tu cherches pour gérer cette affaire, tu enfonces donc ta main dans ta poche pour cacher ta plaque. Le mieux est de te faire passer pour une cliente et voir de quoi il en retourne. Le vendeur sera certainement plus… normal s’il pense n’avoir à faire qu’à une simple cliente. D’un pas décidé, tu traverses la route faisant attention qu’il n’y a pas de véhicule en circulation, puis tu entres dans la boutique.
 
Une vague de chaleur, te prend au visage et tu retires ton écharpe de devant ton visage. Tu frottes tes mains l’une contre l’autre. Faisant quelques pas, tu regardes autour de toi, des cages, des humains, des accessoires, différentes choses pour les futurs propriétaires d’Humains. Le vendeur te salue, tu te forces à lui répondre poliment et chaleureusement alors que cette activité te donner purement et simplement l’envie de vomir. Mais quand tu es dans ton rôle, tu l’es. Tu navigues entre les cages regardant chaque humain, ne montrant aucunes émotions, le regard vide. Comme si tu faisais un inventaire d’un paquet de stylo trainant sur un bureau d’un collègue.
 
La plupart te semble dans un état correct ? Certes la plupart sont minces voir maigres mais aucunes blessures à vue d’œil. Tu doutes de pouvoir faire quoi que ce soit s’il n’y a pas de traces de sévices bien plus visibles. Soudain, tu manques de percuter une grille ouverte. Un humain vient certainement d’être acheté. Une chose te semble bizarre, il n’y a pas de fiche descriptives ici comme celle où tu as trouvé Satoru. Tu notes mentalement ce qui te trouble. Tu continues d’avancer faisant mine de regarder quelques accessoires, mais en réalité tu regardes si il y a des caméras ou autres. Tu as compté le nombre d’Humains, certains n’avait pas calculé ta présence alors que d’autres te fixais avec des yeux… Tu ne saurais interpréter leurs regards.
 
Alors que tu avances en observant les alentours et surtout le vendeur qui s’occupe d’un jeune garçon, tu butes contre quelque chose… En baissant les yeux, tu aperçois une forme. Merde tu viens de bousculer un humain. Instinctivement tu tends la main pour voir si tout va bien et c’est pile à ce moment que le vendeur se pointe. Certainement dû à ton grognement.
_ « Avez-vous besoin d’un conseil ? »
 
Que vas-tu répondre à cela ? Tu regardes l’hybride qui ne te semble pas très sympathique malgré son sourire de façade puis jette un regard sur l’humain, prestement tu fais un pas en arrière. Tu n’as pas envie qu’il se passe un acte de violence devant toi, parce que tu doutes de pouvoir garder ce masque de semblant sur ton visage aux traits fins.
 

_ « J’ai malencontreusement percuté ce jeune homme. Je viens pour voir vos marchandises. Je ne sais pas encore ce que je recherche précisément. »

Tu serres les dents, parce que tu ne te sens clairement pas à ta place dans le personne que tu joues pour le coup.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Hétérosexuel
Âge: 26
En bref !:
♔ Resistance Hybride ♔
♔ Resistance Hybride ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 232
Date d'inscription : 20/05/2016
Age : 29
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand tu pensais être sous couverture et que tu ressors avec des responsabilités [Pv Frédérique] Mar 16 Jan 2018 - 20:38
Il était tôt... Les lumières venaient de s'allumer, je n'étais plus dans ce camion ni dans ce labo. J'étais enfin dans une situation stable où la vie allait à nouveau m'être disponible. Au sol se trouvait ma paillasse ; ce n'était rien comparé à un lit mais c'était un endroit pour dormir comme un autre. Pourquoi demander plus quand on nous accorde le droit à la vie ? Combien n'avaient pas eu cette chance ?

Je n'étais peut-être pas le dernier des humains sur terre, loin de là, mes yeux savaient me le montrer. Mais beaucoup trop sont décédés... Et cette vie, je ne pouvais guère la rejeter.

Les jours passent. Ce vendeur n'est pas méchant... même si ça ne tenait qu'à moi, ce scélérat serait déjà six pieds sous terre... mais il me nourrit à ma faim et entretient correctement mes latrines. Des fois il s'énerve et frappe des humains... mais c'est toujours parce que les humains le cherchent. Parfois je n'ai pas été sage et je l'ai payé... Mais je l'ai toujours mérité.


Les jours sont passés, au final, je suis enfin entré dans la confiance. Le vendeur a même été généreux, il m'a donné un sigle accroché à la chemise de présentation qu'il nous fait porter, certifiant ma coopération. Plus encore, je ne suis plus obligé de rester en cage toute la journée, je peux sortir et présenter au client mes compétences en faisant le ménage à leurs côté.

Les clients sont pas toujours gentils... mais ils sont notre avenir. Le vendeur n'est pas le plus méchant mais un maître ne peut pas être pire et puis c'est ainsi que la vie arrive. Bouger, nettoyer, entretenir, sourire, faire plaisir et tout ce qui est nécessaire sera offert.
Je n'ai donc qu'à attendre l'arrivée providentielle de quelqu'un à qui appartenir, et revivre dans ce monde meilleur.



Aucun incident, la paix intérieur... les deuils et la colère loin derrière...

...:
 

Personne pour déranger... Je dois nettoyer en cette journée le sol présentant fièrement mon label de qualité, m'appliquant au maximum genoux à terre pour pouvoir plaire au premier  client. Ma cage n'était pas verrouillée car le vendeur me faisait confiance. J'ai jamais frappé, jamais hurlé et je faisais ce que l'on me disait. La vie n'était finalement pas compliqué de ce fait, agir et obéir et ainsi vivre bien.


Mais alors que je frottais ce sol souillé les pas nombreux des clients précédant, mon inattention vint faire de moi un obstacle. Qui a bien pu être assez idiot pour me rentrer dedans ainsi sans remarquer ma présence, je n'étais pourtant pas caché ! Quand je me suis retourné, j'ai vu qu'il s'agissait d'une cliente... ô comme je me sentais bête... à me pencher au revers d'un rayon du magasin, je ne pouvais que gêner le passage...


"Ho excusez-moi... je ne vous avez pas vu. Je me nomme Frédérique, et je suis votre humble serviteur. Bienvenue à..."



"-Ferme là Frédérique !"



J'avais trop parlé en plus de bousculé madame... Le vendeur n'allait pas aimer. Je me reculais alors pour me faire oublier en m'inclinant devant la personne sans dire un mot pour ne pas me faire punir... J'avais déjà dépassé les bornes... Je les laissais alors ensemble et continuer mon ménage un peu plus loin, laissant alors soin à mon vendeur de me présenter à la dame, espérant n'avoir pas fait mauvaise figure et avoir ruiné mes chances d'être acheté ou de perdre mon label... au pire tant pis, je ferais mieux la prochaine fois en me présentant plus exemplaire...
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge:
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 34
Date d'inscription : 07/01/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand tu pensais être sous couverture et que tu ressors avec des responsabilités [Pv Frédérique] Mar 30 Jan 2018 - 19:00
Tu regardes l’humain qui est agenouillé au sol, et tu remarques qu’il est en train de nettoyer le sol. Cela te surprend assez puisque théoriquement les humains sont dans des cages et pas ailleurs depuis que l’inversement du pouvoir a eu lieu. Tu le regarde sans vraiment te soucier du vendeur, ta queue de louve battant doucement l’air dans ton dos, dans ta mémoire, une corrélation se fait. La cage ouverte maintenant tu sais pourquoi, ce n’était pas une vente récente mais plus le fait que ce jeune homme est assez… Conciliant ? Pour ne pas s’échapper et aider à la tenue de la boutique. Cela te surprend énormément car depuis que tu es en ville, il faut dire que tu as rencontré quasiment que des têtes brûlées. D’ailleurs l’une d’elle a élu domicile chez toi. Ton regard est attiré par une sorte de pins sur le haut de l’humain et par réflexe tu arques un sourcil signe majoritairement synonyme de questionnement chez toi.
 
Tu prends le temps de l’étudier, ainsi replié au près du sol, tu ne saurais juger correctement sa stature. Encore un défaut chez toi. L’observation, toujours dans le factuel et l’estimation d’un potentiel, les sentiments sont quelque chose superficiel chez toi car tu ne connais pas vraiment et le peu de fois où tu en as ressenti, la personne t’a brisé, depuis tu te tiens loin de tout cela ou tu ne montres rien. Faire semblant est une seconde nature chez toi-même si par les temps qui passent cela devient de plus en plus dur dans certains cas de figure. Ce que tu remarques relativement vite ce sont les yeux de cet humain, tu n’arrives pas à vraiment voir ce qu’il peut ressentir ou autre. Après tous les yeux sont le reflet de l’âme mais chez lui ça semble bizarrement vide. Un frisson parcoure ton échine, ça ne te dit rien qui vaille, il n’y a pas trente-six solutions à cela. Tu avales difficilement ta salive et un soupçon de colère nait dans le creux de ton ventre. Comment on peut vouloir détruire les autres à ce point ?
 
Alors que ton cerveau part dans des réflexions plus ou moins importantes, tu es coupée dans tout cela par une voix inconnue. Tu clignes des yeux, tu as du mal à comprendre d’où elle vient au début avant de baisser les yeux inconsciemment vers l’humain de que ton cerveau fasse le rapprochement. Ton regard s’arrête sur les lèvres de l’homme qui sont en mouvement et pourtant tu n’es pas capable de comprendre un traître mot qui franchit la barrière de ses lèvres.  Ton intérêt est soudainement titillé par cet inconnu, de par le fait qu’il ose te parler certainement. Après tous les humains que tu as rencontré jusqu’à maintenant hormis Satoru que tu as acheté et Allen que tu as rencontré dans le but de le tuer, aucun autre n’à tenter de t’adresser la parole. Faut dire que ton attitude maintient les gens assez loin de toi. Et cela t’arrange il faut avouer.
 
Malheureusement tes pensées sont brutalement interrompues à cause d’une autre voix et qui est loin d’être plaisant. Et pour seule réaction ta queue de lupin se gonfle et tes oreilles se plaquent sur ton crâne se confondant avec ta chevelure couleur du blé. Tu aurais presque envie de montrer les crocs face à tant de… Tu ne trouves pas le mot et tu dois rester dans ton rôle de cliente potentielle. Tu es ici pour mener ton enquête, et les quelques mots que vient de balancer l’hybride te donne envie de fouiner un peu plus. Tes deux améthystes qui te servent de yeux se tournent vers l’hybride, un sourire de façade sur tes lèvres fines, tu fais un pas sur le côté quand tu remarques que l’humain tente un retrait. Tu n’es pas là pour lui porter préjudice.
 
_ « Je doute qu’il soit nécessaire de mal parler à cet humain. La politesse est une chose que j’apprécie fortement chez la marchandise. Celui-ci me semble être correct. Que pouvez-vous me dire sur lui ? »

Un frisson de dégoût remonte le long de ta colonne. C’est compliqué pour toi de jouer une personne que tu n’es pas du tout. La politesse ? Sincèrement tu ne l’es pas toi-même alors pourquoi tu demanderais aux autres de l’être avec toi. Tu es plutôt fonceuse et le respect tu ne l’as pas vraiment, tu tutoie, parle mal et on va passer sous silence le reste. Tu croises tes mains dans ton dos en réfléchissant à quoi faire ensuite parce que trop te pencher sur un humain va certainement faire croire à une vente potentielle mais si cela peut te permettre de faire le tour et que le vendeur fasse une erreur en te parlant, alors tout est bon à prendre. Malheureusement comme à la première intervention du vendeur, tu serres les dents, sa voix te rend complètement chèvre et tu ne la supporte pas, mais tu continues ce petit masque de complaisance et écoute sagement ce qu’il dit sur ce dénommé Frédérique.
 
Malgré que tu fais mine d’écouter, tes oreilles captent l’essentiel sur cet homme alors que ton regard scrute l’humain. Analysant les données telles que son âge, son ancienne profession et ses caractéristiques physiques. C’est d’ailleurs assez étrange qu’on ait autant de choses sur lui. Serait-il aussi docile qu’il le montre ? Tu as du mal avec les humains qui ne montre plus l’envie de se battre pour leurs vies. Ton cerveau n’assimile plus le baratin sur le prix et ses qualités car il est focalisé sur ses caractéristiques physiques. Non pas que tu n’aies un projet malsain et complètement déplacer vis-à-vis de ce dernier. Mais vu ta double vie, les gens comme lui peuvent être un atout pour la résistance. Mais pour cela il faut quand même du caractère et à le voir à ras le sol à nettoyer l’environnement, tu émets des doutes sur cette capacité. Pourtant tu es curieuse de savoir et pousser un peu la personne. D’un geste brusque tu lèves la main et cela fait taire le commerçant.
 
_ « Est-ce qu’il est possible de parler à Frédérique seule à seul ? Rassurez-vous je ne compte pas l’amocher et je doute qu’il tente quoi que ce soit. »
 
_ « Bien sûr. Il pourra ensuite reprendre sa tâche. »
 
Sans vraiment chercher à comprendre quoi que ce soit, le négociant vous quitte et tu te tournes vers Frédérique avant de t’accroupir pour être à sa hauteur et prend une voix plus douce qu’avec l’hybride. Pas que tu cherches à avoir sa confiance ou autre mais tu es naturellement ainsi.
 

_ « Frédérique, est-ce-que tu accepterais de me parler un peu ? J’ai quelques petites questions à te poser mais rien ne t’y contraint d’accord ? »
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Hétérosexuel
Âge: 26
En bref !:
♔ Resistance Hybride ♔
♔ Resistance Hybride ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 232
Date d'inscription : 20/05/2016
Age : 29
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand tu pensais être sous couverture et que tu ressors avec des responsabilités [Pv Frédérique] Mer 21 Fév 2018 - 13:46
La jeune cliente avait comme une envie de me regarder. Avais-je fais quelque chose de terrible ? Voulait-elle d'un domestique tel que moi pour combler ses envies ? L'aider dans sa tâche ? Il y avait mille raisons pour regarder un humain.
J'en ai vu des tonnes des achats de personnes comme moi d'achetée. Je n'ai jamais compris leur mécontentement, pourquoi ne seraient-ils pas heureux de quitter cet endroit ? La vie dans une maison sans rien à payer ni gérer n'est pas si mal après tout...
enfin... peut-être... après tout je fus bien refusé deux ou trois fois pour cause de ne pas ressentir de souffrance... quel destin ces chiens nous réservent-ils hors de ces cages déjà si immondes ? Mais bon... Je vis, c'est le principal. Pourquoi exiger plus quand on a déjà beaucoup comparé à certains malheureux couchés au fond des tombes... Je leur dois la continuité de mon existence et pour cela, je mérite de les servir, peu importe les sévices. La mort est tellement pire que la vie selon ce que cet inconnu m'avait enseigné...

Je continuais mon office, mais étrangement, quand le vendeur arriva, cette hybride semblait prendre ma défense. N'avais-je finalement pas mal agis ? Voulait-elle de moi ? Je ne sais pas, même s'il est vrai que le boss a tendance à être parfois...
une belle raclure !

Alors que je continuais mon travail un peu plus loin, j'entendis alors l'étrangère lui parler, demander des informations plus approfondies sur moi... hooo... ça y est, mon jour serait-il venu ? L'achat de ma personne ? J'allais appartenir finalement à quelqu'un ? Ha moins que cela n'était qu'une prise d'information avant de passer à autre chose ? Tant de question qui me déconcentraient, mais il fallait faire impression alors je me mis à redoubler d'efforts pour bien présenter, et plus encore quand je la vis du coin de l'oeil s'approcher de moi après avoir demandé congé au vendeur.

Elle avait l'air très curieuse, sans doute voulait-elle en connaitre plus sur moi ?




"Désolé pour tout-à-l'heure mademoiselle.. hummm... vous avez des questions pour moi vous dîtes ? Et bien... oui, vos désires sont des ordres, je répondrais à toutes vos questions, le meilleur choix étant celui qui ne cache rien !"

Je la regardais alors tout sourire, content de recevoir son attention et pr^t à tout lui dire sur moi... ... ou à quel point ce trou à rats était à rayer de la carte...


... et pourquoi ne pas lui parler de la mort ?
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge:
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 34
Date d'inscription : 07/01/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand tu pensais être sous couverture et que tu ressors avec des responsabilités [Pv Frédérique]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Quand tu pensais être sous couverture et que tu ressors avec des responsabilités [Pv Frédérique]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Couple sous couverture. Trouée
» Fin du rp: Couple sous couverture. Trouée {OK}
» Idée de mise sous tension
» Nous allons accomplir de grande chose ensemble Kaitlyn Jr.
» Gabriel [Baali sous couverture Toréador]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domination Hybride :: les faubourgs réhabilités :: Magasin "Human Pet"-
Sauter vers: