Forum RPG + 18 ans Guerre d'espèce
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Pardonner ne signifie pas oublier.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: La ville du renouveau : Avant Propos :: Présentation :: Human Pet
MessageSujet: Pardonner ne signifie pas oublier. Dim 24 Déc 2017 - 11:38
|
Maÿlis Browns
Bisexuelle
23 ANS
Française


Je suis sincèrement persuadée que le meilleur est à venir.

   


Bien le bonjour Invité, comment vas-tu ?

Tout d'abord, je souhaite te remercier de prendre le temps de lire ma fiche, ainsi, nous pourrons mieux nous connaître et peut-être même nous rencontrer ! Que j'ai hâte de voir ce que ça va donner !

Mais permets moi d'abord de me présenter rapidement. Je suis une jeune humaine de 23 ans, cela signifie que lors de la Révolte, j'avais 17 ans. Ce qui est plutôt jeune, j'étais au lycée, je suivais des études littéraires. J'ai toujours été plutôt bonne à l'école, studieuse, calme et appliquée. Depuis la révolution, ce sont trois choses que l'on peut retrouver chez moi. Etant donné la situation des hybrides à l'époque, je trouve que leur colère est justifiée, aussi, j'ai décidé de ne pas me rebeller contre eux. Nous ne faisons que payer les pots cassés. Je suis donc une esclave docile, et pour le moment, je suis disponible à l'adoption ! Je resterais sage tant qu'on ne se montrera pas injuste ou violent avec moi.


Meet me
Maÿlis
CARACTÈRE


On dit que la personnalité dépend de qui l'on est et l'attitude, d'avec qui l'on est. C'est on ne peut plus vrai avec moi.

J'aimerais vous dire que je suis douce et gentille en toutes circonstances, mais ce serait faux. Et pourtant, ce sont sans doute les deux premiers adjectifs qui vous viendront à l'esprit s'il s'agit de me décrire. Je peux alors différencier facilement une personnalité générale, qui dépend de moi et mes attitudes envers les différents profils qui se présenteront à moi.

Je suis quelqu'un de très intéressé et lucide, profondément pacifique, je préfère souvent me laisser faire que de perdre mon temps et mon énergie à des choses inutiles... sauf quand ça me tient à cœur. Je suis toutefois assez détachée et résignée sur ce qui m'entours, mais je ne suis pas pour autant indifférente et pessimiste ! Disons que lorsque quelque chose ne va pas, au lieu de me lamenter ou de m'énerver comme certains le ferait, j'attends simplement que les choses passent sans les laisser m'atteindre. Ce qui peut me donner parfois un air froid, mais celui ou celle qui s'arrête à ça, était pressé(e) de tirer des conclusions, car je suis quelqu'un de facilement émotif et je me laisse bien plus souvent diriger par mon cœur que par ma tête. Je déteste l'injustice, la haine, la misogynie, le racisme et tout ce qui entretient les ségrégations et les attitudes violentes. Mais parfois, cette façon de pensée mêlée avec mon refus de me battre, me place dans des situations plus que délicates. D'autant plus que je suis une grande maladroite ! S'il s'agit de faire tomber un vase ou de trébucher dans une rue bondée, je suis là !

Pour mes réactions face aux autres, disons simplement que confrontée à une personne que je juge mauvaise, si je pense pouvoir parler avec elle, je vais tenter de la raisonner avec des paroles censées et des arguments réfléchit. Si cet individu me semble fermé à toute logique, je ne vais pas perdre mon temps avec lui et je vais appliquer ma philosophie de "attendre que ça passe". Enfin, si je suis face à un Maître-Hybride, je ne vais pas m'amuser à papoter avec lui de ce qu'il pense, de peur qu'il ne le prenne mal..

Et on ouvre là une autre facette de moi. Face aux Maîtres et aux Maîtresses-Hybride, j'ai tendance à être très précautionneuse, docile et soumise... Tant qu'on ne me demande pas l'impossible, mais nous y reviendrons plus tard. A vrai dire, tout dépend d'eux, s'il est accessible et ne considère pas seulement les humains comme de bêtes esclaves, je tenterais peut-être de parler avec lui. Sinon, j'agirais comme une bête esclave... Je suis assez peureuse avec eux, et j'ai tendance à obéir même si l'Hybride n'est pas mon Maître. Je sais très bien où est ma place, et à vrai dire, je le vis plutôt bien. Etant donné l'attitude des Hommes avec eux avant, je trouve la Révolte normale et leur attitude compréhensible. Je ne les vois pas comme des martyriseurs mais comme des êtres qui ont été blessés pendant des années et qui le font payer à ceux qui les ont martyrisés. C'est sans doute pour ça que j'ai décidé d'être docile. Même si je ne leur ai rien fait personnellement, je trouve que nous sommes juste en train de payer pour ce qu'on leur a fait. Mais par contre, et nous revenons sur ce que je disais tout à l'heure.. dans une moindre mesure. C'est-à-dire que je comprends l'esclavagisme, le système de pet, de collier, de faire travailler l'humain, mais je suis incapable de saisir la logique des Maîtres qui battent, maltraitent, affament, violent les humains. Ils ont pourtant vécu ça ! Ils savent ce que cela fait ! Alors pourquoi l'infliger ? Ils doivent bien se douter qu'un jour ça va créer une Révolte de notre côté !

Parlons-en des Rebelles, tant qu'on y est. A vrai dire, je ne tente pas de les rejoindre pour le moment, peut-être que cela viendra, qui sait ? Mais je les trouve fort et courageux et honnêtement, je les admire. Et si j'ai l'occasion d'en aider un, je ne me priverais pas.

Car souvent, je suis quelqu'un de bon, d'honnête et qui ne ménage pas ses efforts pour faire bien. Et lorsque je m'ouvre à quelqu'un, jusqu'à ce que je le considère comme un ami, je peux être drôle et joueuse, pleine de vie et d'entrains.

Pour ce qui est de l'Amour, je dois avouer que je ne crois pas tellement au beau Prince Charmant et son cheval blanc, ni au coup de foudre. Mais je crois à l'amour et à la tendresse. J'ai toutefois un peu de mal à avouer mes sentiments, dire que je suis timide serait sans doute vrai. Je rougis facilement et si je sens que cela dépasse les simples relations amicales, au début, j'ai souvent du mal à le comprendre.. puis à réagir. J'ai le cerveau qui s’arrête de fonctionner. Mais je suis toutefois très affectueuse et j'aime la douceur ! Vous voulez un câlin ? ♥️

PHYSIQUE

Je pense pouvoir dire sans me tromper que je suis belle. Sans doute pas la plus belle de toutes, mais je ne cherche pas à l’être. J’ai de longs cheveux auburn qui me tombent jusqu’au creux des reins et une frange qui a tendance à camoufler mon regard. Je m’amuse très souvent à me faire une petite tresse sur les mèches à l’avant ou parfois des couettes basses. Cette couleur particulière fait ressortir celle de mes yeux. Ils sont d’un bleu azur teinté de vert à la lumière. Et par rapport à mon visage fin, ils ont l’air plutôt grand et très expressifs. J’ai deux petites fossettes sur les pommettes et souvent un sourire timide qui ne demande qu’à s’élargir.

La nature m’a doté d’une silhouette agréable et joliment proportionnée, malgré ma taille. En effet, je suis vraiment petite, ce qui me donne parfois l'air plus jeune que je ne le suis. C'est sûr que des adultes de 24 ans culminant à 1m56... Ma taille gracile, mon cou fin et mes poignets délicats me donnent un air aristocrate. En réalité, je devrais sans doute dire que cela trahi mes origines aisées. En effet, avant la guerre, ma famille possédait de l'argent à ne plus savoir quoi en faire et je n'avais jamais manqué de rien. Mais désormais, avec la Révolte, j'ai vécu des moments plus difficiles, dont mon corps garde également des marques. La première est sans doute les griffures sur mon omoplate gauche, un peu comme si un gros félin, comme un lion, m'avait saisit par l'épaule pour me plaquer au sol. Seuls trois traits sont visibles et on ne les remarque que si je me tiens de dos ou de profil. Les autres traces résultent elles de coups, principalement de bâton, ce qui a laissé des marques légèrement plus claires sur ma peau. Mais elles, on ne peut les voir que sous un éclairage particulier, et elles restent plutôt discrètes. Mais dès qu'on les voit, leur nombre et les formes qu'elles produisent, me donne l'air d'un zèbre. Enfin, la dernière, peut-être la plus visible mais la moins permanente a été laissée par la faim. Ma dernière Maîtresse-Hybride ne m'a pas nourrie assez, aussi, comme je ne l'ai pas quitté depuis longtemps, les traces de la faim sont encore présentes. On peut compter mes côtes et mes os pointent de façon un peu inquiétante. Mais ce n'est pas bien grave, il suffit d'un peu plus de nourriture pour que je me remplume bientôt !

Maÿlis


Si le pardon ne change pas le passé, il élargit les possibilités de futur.



Il y a les choses qui arrivent par hasard et celles qui sont le résultat de nos actes.

Maÿlis, 6 ans - Arthur, Père - Laure, Mère


- Papa ! Papa ! Essaye d'attraper ça !

Perchée sur mon poney, je fais pivoter mon bras pour que le mallet vienne heurter avec force la balle. Cette dernière file à vive allure devant moi. Pégase, mon shetland s'élance aussitôt à sa poursuite pour l'emmener jusque dans les buts. Mais BlackNight de Crésus, l'étalon de mon père semble faire corps avec son cavalier et il interrompt la progression du projectile pour le renvoyer en direction de mon camps. Je tire sur les rênes et Pég' fait volte-face :

- Yahouuuuu !!

Assise sur un banc, à côté de la carrière dans laquelle mon père et moi jouons au polo, Maman nous regarde. Elle est abritée du soleil par son grand chapeau de paille et son sourire est doux.


Peu après, les chevaux sont retournés au box et nous les avons étrillés et je tiens la main de chacun de mes parents. Mon père fait un résumé de meilleurs coups de cette partie et moi je m'amuse à sauter en me suspendant à leur bras. Ma confiance est totale.

Maÿlis, 15 ans - Lara, Hybride-Perruche

Ce soir, c'est mon anniversaire ! J'ai 15 ans tout pile ! Réunie autour de la table, toute ma famille me souhaite un joyeux anniversaire et je souris tout en soufflant mes bougies. Ma grand-mère prend une photo et je fixe l'objectif avec les yeux qui brillent de joie.

Un peu plus tard dans la soirée, alors que tout les adultes ont bu un coup de trop, que les cadeaux sont déjà déballés et que les petits sont au lit, je me retrouve seule avec Lara, notre hybride-perruche de maison. Je papote gentiment avec elle dans la cuisine. Je la trouve adorable bien que trop réservée. C'est dommage, je suis sûre qu'on pourrait être bonnes amies si mes parents l'autorisaient à participer un peu plus à la vie de la maison. Mais mes parents sont chercheurs et ce sont eux qui l'ont créé, comme ils en ont créé d'autres. Mais elle est la seule qu'ils ont gardé. Et puis je les soupçonne de me cacher des choses à propos de tout ça, mais ce sont mes parents. Ça ne peut pas être bien grave ! Ce n'est pas comme s'ils la battaient. Hein ?


Parce qu'après tout, ils ne font que créer des hybrides ! C'est légal, donc c'est bien, non ? Mes parents sont des gens bien !

N'est-ce pas ?

Maÿlis, 17 ans

Dire que je suis restée aveugle sur la situation des hybrides jusqu'au bout serait faux. Je me suis bien rendue compte que tout devenait de plus en plus tendu. Et je savais pertinemment que certaines personnes étaient cruelles avec eux. Mais tout en gardant une attitude réprobatrice envers cela, je ne m'étais jamais plus préoccupée que ça de ce qu'il faudrait faire. Après tout, ma famille et moi sommes en dehors de tout ça, ce n'est pas comme s'il pouvait nous arriver quelque chose. Donc malgré tout les signes avant-coureur de ce qui aller arriver, comme une colère croissante et cet illuminé qui criait à tout ceux qui voulaient l'entendre que tout allait changer et qu'il fallait faire attention. Mais tout cela ne semblait pas atteindre ma famille. Nous étions au dessus de tout ça. Pourtant.. Pourtant..
Lorsque la révolte a éclaté, nous avons été parmi les premier à tomber. Mes parents, chercheurs et créateurs d'hybrides s'étaient attiré la colère de beaucoup d'entre eux. Je m'en souviens parfaitement..

Je pousse la porte d'entrée de la maison et dépose mon sac de cours dans l'entrée comme à mon habitude. Lara rangera. Mais aujourd'hui, je ne suis pas détendue, des émeutes d'esclaves ont éclaté un peu partout dans le pays, comme à chaque fois qu'il se passe quelque chose, je trouve ça aussi excitant qu'effrayant. Je n'avais pas compris l'ampleur des événements... Jusqu'à ce que j'entre dans le salon. Mes deux parents étaient assis là, sur le canapé, j'ai aussitôt remarqué plusieurs choses, si bien que je ne sais pas laquelle m'a sauté aux yeux en premier. Mon père a un air épouvanté, ma mère est en pleurs avachie sur son épaule. Ils sont les deux en blouses blanches et trois autres silhouettes se tiennent dans le salon, tout autour d'eux. Des Hybrides. Ne comprenant pas vraiment la situation, je m'avance.

- Qu'est-ce qui....

Je ne finis pas ma phrase, quelque chose me saute sur le dos et je tombe sans douceur sur le sol. Le choc vide l'air de mes poumons, m'évitant de crier de douleur. Je sens trois lames plantées dans mon épaules, juste sous la clavicule. Je me mets à haleter, les yeux brouillés de larmes. Instinctivement, je cherche à me débattre, à me retourner, mais la force qui me maintient au sol n'a aucune difficultés à m'immobiliser. Soudain, une voix connue s'exclame :

- Lâche-là ! Elle n'a rien fait de mal !

L-lara.. ? Je me dévisse la tête pour voir ses plumes blanches délicates qui entourent son visage comme des cheveux et son sourire si doux. Mais à la place, elle affiche une expression grave. Elle poursuit.

- Je ne suis même pas sûre qu'elle soit au courant de ce qu'ils ont fait.

Je ne comprends rien. Je me tourne vers mes parents. Ma mère ne regarde même pas, pleurant dans l'épaule de mon père. Ce dernier est blême mais ne réagit pas à mon regard, comme trop choqué pour réagir. Je comprends que je n'obtiendrais rien d'eux. Perdue, je me retourne vers Lara :

- Lara ? Qu'est-ce qu'il se passe.. ?

Elle se détourne de moi et finalement, après un instant d'hésitation, la créature qui me maintenait au sol me relâche.. en retirant ses armes de manière à ce qu'elles glissent cruellement dans mon dos. Je sens mon t-shirt devenir poisseux mais je n'ose pas toucher. La douleur, inhabituelle sensation, m'empêche d'essayer de me défendre. Je me retourne et voit un lion énorme qui me fixe comme s'il voyait un lapin. Je sens une haine puissante dans son regard, j'en frissonne d'effroi et me glisse, rampant jusqu'au canapé, je rejoins mon père et regarde les hybrides. Un lion sous sa forme complète, Lara, notre domestique perruche, un hybride loup et.. Serait-ce un cerf ? Ou un élan.. Je n'y connais trop rien. Mais ses bois sont impressionnants... Comme personne ne dit rien, je finis par reprendre la parole.

- Dites-moi ce qu'il se passe.. S'il vous plaît..

Ne pas savoir semble insupportable. Lara s'avance face à moi. Malgré son expression grave, je sens une lueur de compassion dans son regard. Elle semble comprendre ma détresse et être désolée d'en être la cause, mais ça ne suffira pas à la faire changer d'avis. Elle crache presque :

- T'es parents.. sont des criminels. Ils ont créé des hybrides pendant des années à partir d'embryons humain et les ont vendu comme esclaves à des maîtres parfois peu scrupuleux. Mais le pire, c'est qu'ils faisaient des expériences sur les hybrides adultes qui n'avaient aucun moyen de se défendre. Ils les ont rendu malade exprès, puis essayaient de les soigner.. Ce qui conduisait à leur perte le plus souvent. Et dans d'atroces souffrances ! A cause d'eux, des centaines d'hybrides sont mort pour leurs "recherches". Mais ça ne devait pas les déranger, étant donné ce qu'ils me faisaient.

Je secoue la tête. Ce qu'elle dit n'a aucun sens. Mes parents sont des chercheurs, des gens respectables qui font avancer la science. Avant même que je lui explique qu'elle raconte n'importe quoi, elle se tourne et retire son t-shirt d'un geste haineux. Son dos.. Oh mon Dieu ! Son dos... Il est couturé de cicatrices hideuses.. C'est.. C'est.. Je regarde mon père, il semble enragé, mais pas choqué. As-t'il vraiment pu faire ça ? Et ma mère qui ne fait toujours rien.

- Papa....

Je le supplie du regard. Il ne me regarde même pas et finit par s'expliquer.

- Enfin, Maÿlis. Tu vois bien que ce ne sont même plus des êtres humains. C'était seulement pour l'éduquer...

Les yeux de Lara brillent de colère et je me recroqueville sur moi-même.. ce qui fait bouger mon épaule et qui me fait grimacer de douleur... Elle se met à crier :

- Pour m'éduquer ?! Ou pour soulager tes nerfs ?! Et quand tu revenait du bistro complètement saoul ? Qu'avais-je fait de mal à ce moment-là ? Hein ? Explique-moi donc, Maître.

Son dernier mot est tellement chargé de mépris que je le prends comme une insulte. Cette fois-ci, je gémis en appelant :

- Papa.. Dis-moi que c'est un cauchemar.. Tu n'as pas fait ça à Lara...

Sa mâchoire se crispe. Bien plus révélateur que n'importe quel mot. J'aurais voulu me lever pour fuir cette situation, mais la façon dont le lion me fixe toujours comme s'il voulait me sauter dessus. Je me contente de me refermer comme une huître. J'ai l'impression que tout ça arrive à quelqu'un d'autre. Même mon épaule ne me fait pas aussi mal que mon cœur à ce moment-là... Si des propos ont été échangé après, je ne m'en souviens plus. Mais quelque chose finit par me faire sortir de ma léthargie. Une phrase prononcée par l'hybride loup.

- ... étant donné ce que vous avez fait à nos semblables, vous comprendrez qu'on va être obligé de vous tuer.

Un cri sort de ma bouche :

- Quoi ?! Non !

Mes yeux sont écarquillés d'horreur et mon cœur s'accélère sous le coup de la terreur.

- Vous ne pouvez pas faire ça ! Vous n'avez pas le droit !

Le loup a un rictus qui me glace le sang

- Nous avons bien l'intention d'inverser les rôles. Bientôt, nous aurons tout les droits et vous, vous n'en aurez plus aucun. Tuons-les maintenant. Nous devons filer.

Le cerf attrape mon père sans ménagements et soudain, tout dégénère. D'entre les coussins du canapé, Papa sort un pistolet automatique et l'enfonce dans le ventre du cerf en lui tirant dessus. Son corps est secoué par deux déflagrations. Le lion lui saute dessus, mais l'hybride cerf tombe déjà à la renverse, le regard fixe, une fleur rouge s'épanouissant tout autour de lui. Incapable de réagir, je sens mon corps être secoué de gros tremblements et mes mains viennent attraper mes cheveux de chaque côté de la tête comme si cette dernière allait se sauver. Le loup saute sur ma mère alors que celle-ci, soudain réveillée essayait de se sauver. Elle est plaquée au sol comme moi avant. Sauf que le loup, soudain transformé dans sa forme complète, met définitivement fin à toute tentative de fuite. Un éclair de lucidité me secoue et je pose ma tête sur mes genoux, remontés contre mon torse pour m'empêcher de voir. Un rugissement me laisse penser que le lion attaque. Un cri, bref. J'aurais reconnu la voix qui l'a poussé entre tous. Mon père.. Ma mère... Papa.. MAMAAAN !! Sans m'en rendre compte, je me mets à hurler. Aussi choquée qu'il est possible de l'être, je ne m'arrête que lorsqu'un hybride me chope par le col pour me plaquer contre le mur. Je comprend rapidement que c'est le lion redevenu humain.. à quelques détails près.. Même ainsi, c'est un rugissement que j'entends quand il crie :

- TAIS-TOI !!

Aussitôt muette, je le regarde dans les yeux. Je ne saurais dire combien de temps on reste ainsi à se fixer, mais il finit par me relâcher et je me laisse glisser contre le mur jusqu'à m'asseoir par terre. Le loup est près du cadavre du cerf et je m'efforce de ne pas avoir cette curiosité morbide qui m'aurait pousser à regarder les deux autres corps. Je continue à fixer le lion, le coeur battant. Qu'attend-il pour me tuer ? Détruite par la mort de ma famille, je lui facilité la tâche en fermant les yeux et en dévoilant mon cou. J'attends. Avec un peu de chance, un coup de griffe bien placé... Ça ne sera même pas douloureux...

- Il faut qu'on parte.

La voix du loup. Pourquoi suis-je toujours en vie ? Soudain, je suis baladée avec autant de délicatesse qu'un sac à patates. Le lion, un homme de presque deux mètres, vient de me prendre sous son bras et annonce d'une voix calme.

- Je la garde.

Q-quoi ?! Je sens de la réprobation de la part des autres. Mais aucun ne proteste. Je suis donc enlevée définitivement à ma vie d'avant. Ils finissent par me bander les yeux et je rejoins leur planque. S'il y a eu des disputes entre eux à mon sujet, elles ont toujours été loin de mes oreilles et je n'en ai jamais rien su. Lorsque j'ai essayé de savoir ce qui allait m'arriver, ils m'ont dit que mon avenir dépendrait de la réussite de la Révolution en cours. Jusqu'à ce qu'elle soit finie, je n'ai plus jamais eu l'occasion de sortir de cet endroit. Et à vrai dire, je n'en avais aucune envie. La scène à laquelle j'avais assisté a brisé quelque chose en moi. Quelque chose d'irréparable et j'ai passé des mois à le pleurer. Mon petit monde tout beau tout rose venait de s'effondrer.


Maÿlis, 19 ans

Je n'ai aucune idée depuis combien de temps je suis dans cet endroit. Mais j'ai eu le temps de m'habituer aux lieux et à mon statut. Je dirais plusieurs mois. Beaucoup. Peut-être huit.. Je ne sais pas.. Je n'ai pas compté. Mais en tout cas, quand Chris, l'hybride-lion me ressort de là, c'est un véritable choc. Des Maîtres-Hybrides se baladent partout avec des esclaves-humains, les faisant travailler et les traitant comme ils le souhaitent.

Je suis restée au total deux années avec cet hybride. Et sans être particulièrement cruel, il n'avait rien d'un enfant de cœur. Lorsque je n’exécutais pas correctement une tâche, il me forçait à retirer mon haut et me battait dans le dos avec une baguette fine et souple. Cela me donnait plus une impression de fouet qu'autre chose... Mon dos en garde d'ailleurs de belles cicatrices... Comme celles sur mon épaule, qui n'ont jamais disparu. Il va sans dire que lorsque j'osais me plaindre ou pleurer sur mon sort, il me mettait face à l'évidence. Les humains les ont traité ainsi des années durant ! Pourquoi n'auraient-ils pas le droit à leur vengeance ? Ils ne font que se défendre, faisant aux humains ce que ces derniers leur ont fait ! J'ai donc continué à serrer les dents.. et à accepter mon tout nouveau statut.

Lorsqu'il s'est mis en tête de me vendre, je l'ai pris comme un choc. Je ne l'aimais pas, c'était clair. Mais j'avais l'impression qu'il pouvait se débarrasser de moi comme d'un vieux meuble trop encombrant, et c'était le cas. Plusieurs Maîtres sont venu me voir, me traitant parfois comme une bête, examinant mes dents et me palpant le ventre sans aucune délicatesse... Même si je n'ai pas compris l'utilité de tout ça... Heureusement, c'est finalement une gentille Maîtresse-Loir qui a mis la main au porte-feuille pour me ramener avec elle. Elle m'a retiré mon collier, un gros truc en cuir noir, avec des clous pointus comme ceux des gros chiens, pour m'en passer un plus délicat, recouvert d'un semblant de velours violet. J'ai demandé l'autorisation pour garder l'autre et je l'ai coupé comme j'ai pu pour le raccourcir, conservant la partie avec la boucle et je l'ai percé pour pouvoir le refermer, depuis, je le garde au poignet.

Maÿlis, 24 ans

Je suis restée plus longtemps avec cette Maîtresse. Elle exigeait de moi des choses simples que j'ai rapidement pu faire suffisamment bien pour qu'elle soit satisfaite de moi. Elle était d'autant plus ravie, quand je prenais des libertés. Comme lui préparer une tasse de son thé favoris lorsqu'elle revenait de dehors et qu'il pleuvait. Ou lorsque j'ai pris l'habitude de chauffer sa serviette près du poêle pour qu'elle puisse s'enrouler dedans à la sortie de son bain. Bientôt, nous étions habituée l'une à l'autre et elle n'avait plus besoin de me donner d'ordres pour que le frigo soit plein, les repas prêts et le ménage fait. J'étais devenue une vraie petite fée du logis, une bonne petite esclave bien dressée et qui ne demandait qu'à faire plaisir à sa Maîtresse en échange de bon traitement. C'est donc avec une inquiétude grandissante que j'ai senti que l'argent commençait à manquer. Bientôt, j'ai vu mes repas diminuer et devenir irréguliers. Si j'ai cru que c'était une mauvaise passe au début, c'est rapidement devenu une obsession. Je partais dès que j'avais un instant de libre afin d'effectuer tout les petits boulots qu'on voulait bien me faire faire en échange de quelques sous. J'ai rapidement compris que ça ne suffirait pas. Et un jour, j'ai eu le malheur de tomber malade. Rien de grave, rien qu'une grippe, sans doute aidé par la fatigue accumulée. Mais ma Maîtresse m'a regardé d'un air critique, observant ma maigreur et mes cicatrices et a décrété que je ne valais plus rien et qu'elle s'en tirerait mieux sans moi. Trop mal en point pour être vendue, elle m'a simplement mise à la porte de chez elle. De chez nous. J'ai erré jusqu'à la nuit sans savoir quoi faire, fiévreuse et tremblante de peur autant que de tristesse. Cette Maîtresse, je l'avais aimé. J'ai cru devenir au fur et à mesure, plus qu'un simple animal qu'on garde parce qu'il est utile.. Mais non. J'ai failli passer la nuit dehors. Je ne saurais jamais si c'est une bonne ou une mauvaise chose.. Mais la fourrière est passée par là. Une humaine toute seule, sans collier, car je venais de réserver le même sort que le précédent à celui en velours violet... Ils m'ont embarqué.

Je ne suis pas restée longtemps dans la fourrière. Suffisamment pour guérir. Même si vu l'endroit, j'ai eu peur de ne jamais y arriver. Mais comme je le pensais, ma maladie était aidée par la fatigue, et là-bas, j'ai pu me reposer. Puis rapidement, les gardiens se sont rendu compte que je n'avais rien d'indomptable et qu'après une petite toilette, j'étais tout à fait présentable. Durant tout ce temps, je me suis montrée dans toute ma docilité, espérant sortir de là au plus vite... Et c'est ce qui s'est passé. A un moment, je suis partie d'ici pour finir dans un magasin de pet.

Drôle d'endroit par ailleurs, pas vraiment où j'aimerais passer ma vie, mais pas déplaisant. Après une petite quarantaine dans une grande cage/vitrine.. Je ne sais pas comment appeler ces genres de bocaux à poisson où ils nous exposent.. J'ai vite rejoint une plus petite toute seule, tout au fond sur la droite quand on rentre. Je ne suis pas parmi ceux qu'on voit dès l'entrée. Pour me croiser, il faut marcher un peu. Mais finalement, ça me va bien. Tout ce flux constant m'aurait stressé. D'autant que la cellule est bien ! J'ai mon petit lit, un fauteuil et des coussins. Et derrière un paravent, j'ai de quoi me débarbouiller et faire ma toilette. Je n'y suis pas depuis longtemps, mais j'ai vite trouvé mes marques et le propriétaire et la vendeuse ont dû se rendre compte que je ne suis pas du genre à chercher les problèmes. Je veux juste trouver un Maître ou une Maîtresse qui m'ira. Quelques personnes se sont déjà intéressé à moi, mais ça n'a pas collé. D'ailleurs, quand je n'ai pas envie de partir avec quelqu'un, je le fais savoir. Je fais ma tête de cochon. Ça marche très bien. Avec toute ma mauvaise volonté... Mais bon. Comme je disais, je n'ai pas l'intention de rester là toute ma vie ! Alors, qui viendra me rendre visite la prochaine fois ?




Derrière l'écran


Bien le bonjour (ou bonsoir, suivant l'heure qu'il est pour toi, jeune padawan Wink )

Je vais être obligée de faire un petit moment sérieux, et j'en suis désolée vu que ce n'est pas le but d'un forum rpg !

Je suis un peu malade irl (rien de très grave hein !) mais cette maladie entraîne entre autre une difficulté à se concentrer, ce qui se traduit en rp par.. une difficulté à répondre. En gros, si je traîne, il ne faut pas hésiter à aller me casser les pieds pour que je me re-concentre sur la réponse, sinon je vais partir à droite à gauche et ça peut même prendre des mois simplement à cause de ça.. -.-" Vraiment désolée, je fais de mon mieux, promis ♥️

Ceci étant dit...
Je m'appelle Lou (Ouais, comme @Lou I. Barthélemy. On me vole mon prénom ! *sort* (T'en fais pas, Lou, je t'aime quand même ! ♥️)). J'habite dans le Nord-Est de la France. Et je vais essayer d'être le plus disponible possible ! En général, je passe sur Internet tout les jours, mais parfois, j'ai beaucoup de boulot et je ne peux pas. Donc au pire (sauf absences) une fois par semaine. Quant à savoir comment je suis arrivée là.. C'est un beau travail collectif ! J'ai découvert le forum grâce au partenariat avec Londres & Ténèbres ( salut Coucou les coupains !), puis Aelys, Cal et Lou m'en ont vanté les mérites xD (Et un peu Kai aussi xD) J'ai donc pleins de parrains/marraines xD

Irl, je suis en BTS, j'ai mon appart, j'ai deux petits ratous et un poisson et je suis aussi câline que mon perso ! Pas seul
XXX

P.S. Et oui, je suis consciente que c'est super chiant de lire avec ce gif derrière xD
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge:
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 10
Date d'inscription : 17/12/2017
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pardonner ne signifie pas oublier. Mar 26 Déc 2017 - 18:47
Hey hey !

Bienvenue à toi officiellement (l'officieusement passe toujours par discord xD)

avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 28 ans
En bref !:
♔ Mâle gentil & attentionné ♔
♔ Mâle gentil & attentionné ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 144
Date d'inscription : 31/05/2017
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pardonner ne signifie pas oublier. Mar 26 Déc 2017 - 21:26
Coucou !

Merci !  content

Désolée, mon histoire n'est toujours pas finie, mais avec les fêtes et tout le boulot que j'ai à faire pour les vacances...  perdu Je vais faire au plus vite.. °^°

XX
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge:
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 10
Date d'inscription : 17/12/2017
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pardonner ne signifie pas oublier. Mer 27 Déc 2017 - 12:25
Oy' gamine !

*Tire sur sa clope en la toisant du regard tout riant avec hypocrisie en croisant ses bras sur son buste* Bonne survie parmi nous !

Juste pour info entre ton intro et l'info du haut, y a un décalage de 2 ans (tu mets que ton perso à 24 ans alors que dans ton intro tu dis qu'elle est une humaine de 22 ans...)

Tchuss


Moi c'est Christopher, humain indressable, passé de merde pour une vie de merde, tous les vices je les ai. Je suis l'esclave d'une chauve-souris femelle qui malheureusement pour moi prend plus de place qu'il ne faudrait dans mon esprit >_>..... (lien en cours de développement en rp)

Bon jeu.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 27
En bref !:
♔ Pet Indressable ♔
♔ Pet Indressable ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 297
Date d'inscription : 02/11/2013
Localisation : Appartement d'Hestia
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pardonner ne signifie pas oublier. Mer 27 Déc 2017 - 12:38
Hola Señorita !

Bienvenue sur le forum, je vous souhaite un bon jeu et un bon moment parmi nous mais surtout un bon courage pour votre fiche !


Petite présentation brève, cela peut aider : Rafael, 35 ans, Espagnol et veuf (ma femme enceinte a été tué par les hybrides lors du soulèvement), hybride raté Caracal. caractère plutôt bien élevé, gentil, souriant et serviable (pour le côté hybride c'est tout l'inverse). Avant le soulèvement, j'étais un chercheur sur le projet hybride. Je suis actuellement au temple de la ville avec Haku, un hybride Chien. Je n'ai aucun avenir, je n'ai aucune envie, je suis comme une âme errante dans une enveloppe vide, cherchant à expier ma participation à la modification d'humain qui fait qu'aujourd'hui leur souffrance se voit dans leurs actes purement justifier.

Adios !
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Hétérosexuel
Âge: 35
En bref !:
♔ Hybride Raté ♔
♔ Hybride Raté ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 123
Date d'inscription : 11/07/2015
Localisation : Temple
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pardonner ne signifie pas oublier. Jeu 28 Déc 2017 - 19:02
Coucou !

Merci pour les bienvenues ! (Je considère le "Bonne survie parmi nous" comme un bienvenue xD Même si ça fait peur *yeux de chatons*)

J'ai repéré pour le décalage ! Je m'en occupe Smile Juste une petite précision, ça n'allait pas rester, comme il y a un délais pour la fiche, j'ai posté un truc histoire de montrer que ça avance, mais tout n'a pas été relu encore ~ Lalalalalaaa ♫♪ *part en moonwalk* Je corrige ça tout de suite !  rire

Je suis toutefois obligée de te dire un truc Christopher... Comment ça se fait que tu joues Law ?! C'est mon personnage préféré tout manga confondu ! *devient une flaque* =W= Si tu as besoin d'un dessin de ton perso un jour, passe me voir, j'en ai trois tonnes et demi ~
Et merci, Raphaël, pour ton mot d'encouragement *o*

Ton passé est si triiiiste....  bouuuu

Bon ! Je continue tranquillement ma fiche ~ 

Je sais que j'ai dépassé le délai, mais me jartez pas, s'il vous plaît.. Ça avance bien ! =^=

XXX
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge:
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 10
Date d'inscription : 17/12/2017
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pardonner ne signifie pas oublier. Jeu 28 Déc 2017 - 21:06
Oy' Gamine !

Pour te répondre, c'est juste que j'ai toujours dit faire un jour un perso avec Law en éfigie ! Mais fais gaffe tu mouilles ta culotte de sauterelle ! .... A une prochaine qui sait !

Tchuss !
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 27
En bref !:
♔ Pet Indressable ♔
♔ Pet Indressable ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 297
Date d'inscription : 02/11/2013
Localisation : Appartement d'Hestia
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pardonner ne signifie pas oublier. Jeu 28 Déc 2017 - 21:07
Oh quelle vulgarité ! *choquée* Nan mais oh.. *rouge comme une tomate* C'pas mon genre en plus....
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge:
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 10
Date d'inscription : 17/12/2017
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pardonner ne signifie pas oublier. Lun 15 Jan 2018 - 1:06
Et le double-post qui va bien ! *sort* Désolée >.<'

Je pense avoir fini ! J'attends donc vos suggestions/remarques ^^

XX

P.S. Merci de m'avoir laissé autant de temps !! =w=
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge:
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 10
Date d'inscription : 17/12/2017
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pardonner ne signifie pas oublier. Lun 15 Jan 2018 - 1:59
Coucou (ma chééériiiieeee )

Je suis Calwen, Hybride panthère, chef de la résistance, triple personnalité.

J'ai lu ta fiche et pour moi je n'ai rien à dire . Petite soumise, j’espère que tu trouveras vite ta place sur le forum. Pour toute question hésite pas ^^

Un autre membre du staff, viendra donner son avis également. Et tu seras validée officiellement. A mon avis demain ça sera fait.
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 22
En bref !:
♔ Chef Resistance Pet ♔
♔ Chef Resistance Pet ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 785
Date d'inscription : 06/10/2013
Age : 31
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pardonner ne signifie pas oublier. Lun 15 Jan 2018 - 19:45
VALIDATION

Validé par Iravan

Congrat' pour ta validation !
Maintenant passe ta souris ici
et admire le reste :3

Mohohoho, mais que voila ! Vient chez Juiichi jeune enfant #PAN#

Et maintenant voici la petite liste des choses à faire et à voir avant de te lancer :

Le Règlement - A lire et signer, si ce n'est pas déjà fait :3

Les Recensements - Hop, tout les recensements sont dans cet unique sujet ! Merci de le remplir obligatoirement !

Le Journal - Va zieuter ce qu'il s'y passe, cela peut avoir un impact en rp et donc pour ton personnage, le journal n'est pas à négliger !

Les Adoptions - Tu cherches un maitre ou un pet ? C'est par ici !

Les Rp's - Si tu n'as personne avec qui commencer un rp, poste une demande ! N'oublie pas que si quelqu'un t'intéresse, tu peux aussi le MP directement ou passer via le discord pour faire ta demande :3

Les Relations - Si tu veux lister ce qui attendra ton personnage avec les autres, créer ton petit sujet !

Le Flood - Depuis que Discord est présent, il est un peu négligé, mais il y aura toujours quelqu'un pour venir le dépoussiérer, surtout côté Game, alors n'hésite pas !

• DISCORD - Si tu as discord et que tu veux nous rejoindre, c'est par ici : https://discord.gg/f8CN2yh Il se peut que le lien expire (il n'est pas censé le faire mais sait-on jamais). Si tu rencontre un souci, n'hésite pas à nous MP !


Bon jeu parmi nous !

avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 28 ans
En bref !:
♔ Mâle gentil & attentionné ♔
♔ Mâle gentil & attentionné ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 144
Date d'inscription : 31/05/2017
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pardonner ne signifie pas oublier. Lun 15 Jan 2018 - 22:52
Yaouuuuuh !! Merciiii !!  amour

*câlin général*

Hâte de vous retrouver en rp !  :bougebbas:

Mouton !
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge:
En bref !:
♔ Pet Docile ♔
♔ Pet Docile ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 10
Date d'inscription : 17/12/2017
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pardonner ne signifie pas oublier.
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Pardonner ne signifie pas oublier.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Haiti : Se défouler pour oublier la misère...noire
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Prendre furtivement sa main, Oublier un peu les copains...
» Faut il tourner la page et oublier ???
» "J'oublie toujours, de t'oublier." PV, Liévre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domination Hybride :: La ville du renouveau : Avant Propos :: Présentation :: Human Pet-
Sauter vers: