Bienvenue

Forum INTERDIT au -18 ans (joueur et personnage). Ce forum a été créé le 25/06/2013 de type Guerre de Race/Domination/Rebellion. Avatar immature ou à caractères sexuels sont à bannir ainsi que les personnages interdit furrys et enfant.

Liens utiles

Flash Info

"L'ouverture entre le monde spirituel et réel se montre taquin et effraye les participants de la soirée Halloween."

Le Staff

PNJ
Fonda
Mp
Kai
Admin
Mp
Iravan
Admin2
Mp
Calwen
Modo/Anim
Mp
???
Anim
Mp
Code par MV/Shoki - Never Utopia
Domination Hybride
Forum rpg INTERDIT AU MOINS DE 18 ANS !!! = donc d'écriture entre des joueurs mâtures - Le sujet du forum est une "guerre" entre les hybrides et les humains (certains caractères d'écritures pouvant être choquant). Le Staff ne sera aucunement responsable de vos choix et actes si vous vous inscrivez. Les personnes immatures, boulets, les curieux ou les mineurs, veuillez passer votre chemin. Pour les autres, nous vous souhaitons une bonne visite.


Forum RPG + 18 ans Guerre d'espèce
 

EVENT: Esprit esprit , calme toi. Groupe 2

 :: Centre ville historique :: Le Château Fort Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Date d'inscription : 21/04/2016
Localisation : Ici et là ... Qui sait où je me trouve ?

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: inconnu
En bref !:

Le château fort , endroit emblématique du passé. Trop peu visiter, et pourtant chargé d'histoire. Ceux qu'on peut lire dans les livres et ceux qu'on raconte à mi-mot. Dans un murmure sans preuve de la véracité de ces récits. Les témoins présents des différentes apparitions sont des gens comme vous. Rien de particulier, aucun pouvoir surnaturel à leur actif. "Fabulation" peut-on entendre," ivrogne", ou encore proposer des explications rationnelles à ces bruits, apparition ou vision que certaines personnes ont été capables de percevoir.

Pour fêter la nuit des morts, le château vous ouvre ses portes. Moi, humble serviteur depuis des années, je suis ici pour vous guidé. Pourvus de torche, voilà la seule lumière que vous allez pouvoir utiliser, et bien entendu tous vos gadgets électroniques vous ont été retirés à l'entrée. Ce soir, pour juste quelques heures, vous allez vous ouvrir au monde obscur des ténèbres. Laissez les fantômes et les légendes de ces pierres vous raconter leur histoire. Et peut-être parviendrez-vous à aider une âme perdue.

Pour votre propre sécurité, éviter de dépasser les couloirs pourvus de chaine. Le château étant vieux, certains passages sont dangereux. On vous demande de vous ouvrir au monde spirituel et non de l'y rejoindre.
On m'a demandé de vous raconte une histoire, une histoire à vous faire hérisser les poils… mais avancer, regarder les pierres briller à la lumière de vos flammes. Observer les ombres naissantes et s'évanouir dans la pénombre du coin. Entendez les bruits du vent et de l'orage se glisser entre les minces coupures de la roche… mais tendez bien vos oreilles. Est-ce uniquement le bruit de la nature ? Ne venez-vous pas entendre comme moi ce bruit plus aigu ? Ce froid sur votre nuque comme si une personne venait de souffler dessus ? Mais vous avez beau vous retourner. Vous n'y verrez rien. Vous n'êtes pas encore prêt à voir clairement les choses telles quelles. Poser vos mains sur les objets qui vous intrigues, vous recevrez peut-être un message de la personne qui suit votre groupe depuis que vous avez franchi le portail.
Aidez-le à sortir d'ici, à comprendre ce qu'il lui est arrivé et ainsi à pouvoir se reposer dans sa nouvelle demeure. Allez-vous pouvoir expliquer à vos camarades ce que vous avez cru voir ? Allez-vous tous ensemble le découvrir ? Nous le serons à la lumière du jour. Car oui, dès les premiers rayons du soleil apparaîtront sur le château, dès que la nuit des morts est terminée. Le couloir entre nos mondes se refermera … allez vous réussir ou échouez ?


----
@"Harold Sif "Torchebière""
@Satoru Tanaka
@Théa A. Quinn
Sam 4 Nov 2017 - 9:01
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://brunecaramel.fr
♔ Pet Indressable ♔
Messages : 55
Date d'inscription : 01/06/2017
Age : 23

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge: 22
En bref !:
Satoru était arrivé dans le château prétendument hanté avec sa maîtresse Théa, en se demandant qu'est-ce qu'il foutait là. Il n'avait pas pu refuser la proposition de l'hybride quand elle lui avait parlé de se rendre dans ce lieu lugubre pour Halloween avec beaucoup de ferveur. Il faut dire qu'elle n'avait peur de rien, Satoru non plus mais il fallait avouer qu'il faisait moins le fier maintenant qu'il était sur place. Le hall d'entrée donnait rien qu'à lui la chair de poule avec les toiles d'araignées sur les lampes qui elles clignotaient. Le papier sur les murs était un peu défraîchit et la pièce sentait le refermé. Il y régnait donc une atmosphère pesante et le jeune homme avait l'impression qu'on allait lui sauter dessus à tout moment.

Heureusement, il n'était pas seul, d'autres personnes étaient présentes dans le hall. Il soupira de soulagement avant de voir ces mêmes personnes être séparées en groupes et partir dans d'autres pièces. Il espérait bien sûr rester avec Théa, non pas pour qu'elle le protège des méchants fantômes ou des types cachés dans le noir prêts à bondir. C'était surtout l'occasion de se rapprocher d'elle, de passer un bon moment et qui sait, profiter du noir complet pour... Lui toucher la main. Finalement, Satoru et la louve fut rejoint par un autre homme et c'est tous les trois qu'ils rejoignirent une autre pièce. Il ignorait encore ce qu'il allait se passer car le guide n'était pas très loquace. Le stress commençait légèrement à monter et il tentait de ne pas le montrer comme il le pouvait.
Sam 4 Nov 2017 - 18:45
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
♔ Resistance Hybride ♔
Messages : 209
Date d'inscription : 20/05/2016
Age : 28

Fiche Perso
Sexualité :: Hétérosexuel
Âge: 26
En bref !:
Esprit es-tu là ?

Te voilà limite à sautiller dans la rue aux côtés de Satoru, telle une enfant ravie d’avoir eu ce qu’elle voulait ! Et qu’est-ce que tu avais voulu ? Aller passer la soirée d’Halloween dans le château de la ville en la compagnie de l’humain que tu avais adopté il y a maintenant quelques temps et avec qui la relation est des plus… originale. Tu aimes tellement cette fête, sans réelles raisons apparentes mais tu la trouve drôle et puis c’est aussi le moment de rigoler un peu avant de fêter les morts le lendemain… Et décorer selon les thèmes n’en parlons pas… Ton salon est devenu une sorte de toile d’araignée géante. Mais par contre tu n’aimes pas le halloween gore, nan t’es plutôt dans la gamme gentillet, les bonbons et les mets orangés. Alors quand tu as vu le flyer sur la soirée au château, tu en avais fait une photocopie pour le montrer à Satoru. Face à son visage stupéfait, tu as pensé que ce projet était voué à l’échec mais contre toute attente, il avait accepté. Tu l’avais embrassé sur la joue spontanément pour le remercier avant de t’en rendre compte.

Directement tu avais filé dans ta chambre pour te préparer mais tu n’avais pas mis la parure de la petite sorcière même si celle-ci est dans ton armoire, tu n’avais pas eu envie de te taper la honte aux yeux de l’humain. Depuis qu’il vit avec toi et qu’il prend une grande place dans ta vie, tu fais beaucoup plus attention à ce que tu fais ou porte. Alors tu avais enfilé, un mini short noir sur un collant noir transparent avec des motifs araignées dessus, un bustier noir et rouge. Tu n’avais pas résisté à mettre ton chapeau de sorcière tout de même. Pour rester confortable, une paire de chaussure de style converse achevée la tenue. En sortant de ta chambre, tu n’avais pas lancé de regard à Satoru pour ne pas voir si il se moquer ou pas… Tu avais pris ta veste, laisser tes poignards sur place et l’avait attendu devant la porte.

Maintenant que tu y pense, tu as peut-être forcé la main à Satoru et tu commences à culpabiliser, alors d’une main tu rabats encore un peu plus ton bord de chapeau pointu sur le bout de ton nez et reste silencieuse… Tu es curieuse de voir ce qui vous attend sur place, peut-être une soirée costumée avec des costumes en location sur place, ou alors une visite de fond en comble de ce fameux château. Enfin quoi que ce soit, tu as hâte. Quand vous arrivez dans l’allée du château qui fait une masse énorme noire au milieu de ce jardin où quelques arbres se montrent, à peine éclairé, un sourire étire tes lèvres. Tu manques de taper dans tes mains. Tu es tellement impatiente comme personne.  Posant un pied à l’intérieur du château, tu trouves la décoration très bien faite avant de remarquer que les toiles d’araignées sont des vraies ainsi que l’odeur et le reste.

Tu n’as pas vraiment de peur à proprement parler, n’estimant pas vraiment ta vie comme viable, sauf depuis peu malgré tout, l’ambiance te rend soudain nerveuse, alors que ta queue s’agite un peu plus sous l’effet de l’anxiété. Qu’est-ce qui vous attends ici ? Tes sens se mettent en alerte, tout ce qui est paranormal tu y crois du moins une grande partie et ici vous n’êtes pas seuls. Au sens propre comme au figuré, un petit attroupement est formé dans le hall où des torches sont accrochées sur les murs. La foule, tu l’observes, tu as déjà vu certaines personnes, d’autres pas du tout. Un homme grand et carré, tu le reconnais, c’est Harold un humain avec qui tu as eu un accrochage… En repensant à la scène tu croises les doigts pour qu’aucunes infos ne fuitent sur qui tu es et ce qui s’est passé entre vous ce soir-là. Tu remarques aussi une jolie rousse qui n’est autre que ton humaine que légalement tu as adopté mais votre relation est bien différente de celle qu’un maître à avec son ‘esclave’. Le reste tu ne connais pas ou juste de vue et ce n’est pas plus mal.

Un homme assez mince prend la parole, énonçant des groupes. Par réflexe, tu te poste à côté de Satoru, un pas en avant, comme un rempart mais cela n’aura aucun effet si l’homme choisis de vous séparer. Tu sais pas pourquoi mais tu as cet instinct de protection envers l’humain très exacerber, certainement dû au fait qu’il a accepté de vivre sous ton toit et qu’il est contraint aussi à garder ton secret. Les noms de ton groupe tombent et tu soupires à la fois de soulagement et d’inquiétude. Soulagée car Satoru reste avec toi et tu entrevois un plausible rapprochement même si le lieu n’est pas le top du top après réflexion mais tu es inquiète tout de même car Harold se trouve aussi dans ton groupe et tu ne sais pas ce qui peut se passer ni comment se dernier va réagir.

L’homme envoie le premier groupe dans une direction, Harold vous rejoins et tu écoutes les informations de la voix quasi inaudible de l’humain. Tu ne saurais dire si la peur ou l’ennuie traverse ses paroles mais il vous dirige vers une porte en bois assez massive, les gonds couinent sous le mouvement, tu frémis en plaquant tes oreilles sur ton crâne. Tu tends la main prenant une torche sur le mur avant de jeter un coup d’œil aux deux autres pas très rassurée par tout cela. Heureusement le fait d’être hybride te donne la chance de voir quand même pas trop mal dans le noir grâce à tes gènes de loup. Tu restes près de Satoru, le laissant le choix de celui qui veut être le premier.  

Crédits de Tictac Frey
Sam 4 Nov 2017 - 21:31
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
♔ Pet Indressable ♔
Messages : 68
Date d'inscription : 16/08/2014

Fiche Perso
Sexualité :: Hétérosexuel
Âge:
En bref !:
Il aimait déjà Halloween avant et l'aimait encore plus aujourd'hui. En effet, l'espace d'une journée, toute capture, chasse, ou autres activités liées au travail de traqueur était illégal. L'humain, bien que sauvage, pouvait donc se promener là où il le désirait sans avoir à subir le moindre problème. Se baladant en ville, allant même jusqu'à passer devant le quartier général des traqueurs en faisant comme si de rien était, il trouvait cette sensation particulièrement jouissive. Les rues et maisons étaient décorées de manière lugubre et en passant devant une bâtisse, un vieux château fort, il y vit un attroupement de personnes qui se renseignaient apparemment sur une activité spécifique. Curieux, il s'approcha et se renseigna. Peu d'informations, cela se révélait très mystérieux... Il n'en fallait pas plus à l'humain pour se décider à participer. Malheureusement, il n'avait pas de costume. Et cela pour des raisons évidentes. Un fugitif comme lui ne s'encombrait pas de telles choses...

On avait certainement du laisser l'endroit prendre plusieurs mois la poussière afin de rendre la décoration plus authentique, en tout cas, il n'était pas vraiment effrayé. Il avait à se méfier de tellement pire... Lorsque les groupes commencèrent à être énoncés, l'humain se déplaça sans vraiment s'en rendre compte vers la seule personne qu'il reconnut. Théa... Il lui devait tant... Et la seule récompense pour l'avoir protégé d'une plausible capture ou d'ennuis sérieux fut une blessure qu'elle récolta par sa faute. Personne n'était en réalité coupable mais il le considérait ainsi, car elle avait été infligée par maladresse de la part de la jeune femme. Certes, il lui avait apporté les premiers soins mais pour lui, il avait une dette envers elle. Qu'il comptait bien payer. Il fut heureux de constater qu'il était dans le même groupe qu'elle... Avec un homme qu'il ne connaissait pas mais qui semblait être sous sa protection.

Prévoyant, il se saisit d'une torche encore éteinte, l'huile étant en parfait état dessus. Il devait bien avoir deux ou trois allumettes restantes dans sa poche. Enfin, il n'avait pas lui même idée si il lui en restait vraiment. En tout cas, n'ayant pas de gadgets électroniques sur lui, il n'eut rien à laisser à la consigne.

"Bonsoir. Heureux de te revoir Théa. Comment vous appelez vous ?"

Avait-il dit en fixant l'autre humain. A moins qu'il ne s'agisse en réalité d'un hybride ?
Sam 4 Nov 2017 - 22:52
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://brunecaramel.fr
♔ Pet Indressable ♔
Messages : 55
Date d'inscription : 01/06/2017
Age : 23

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge: 22
En bref !:
Satoru et son groupe furent guidés jusqu'aux cachots ou du moins ça y ressemblait avec ses cellules tombant en ruines. L'atmosphère était encore plus lugubre et pesante, de plus, on n'y voyait pas à trois mètres. Heureusement, des torches avaient été disposées pour permettre aux visiteurs de voir plus clair. Le jeune homme jeta un oeil dans une des prisons et eut un frisson dans le dos en se demandant si quelqu'un avait déjà été enfermé là. Il ignorait ce qu'il s'y tramait vraiment, à savoir de drôles de soirées.

Satoru se tourna ensuite vers l'homme qui avait l'air de connaître Théa. Cette dernière ne lui avait jamais parlé de lui mais elle avait ses secrets. Un ancien amant peut-être? Le jeune homme serra le poing à cette pensée mais il ne creusa pas, cela ne le regardait pas et ce n'était pas le moment. Il le regarda perplexe et s'empêcha de lâcher un "t'es quoi toi ?", ce qui aurait été une très mauvaise idée. Il répondit plutôt à sa question calmement.


"Satoru, je vis avec Théa... Et toi ?"


Les choses étaient maintenant claires ou du moins sa phrase laissait penser que Satoru était avec la louve, bien que ce n'était pas le cas. Gare à l'autre humain s'il tentait quoi que ce soit.
L'instant d'après, alors que le jeune homme regardait vers ce qu'il semblait être un engin de torture, il sentit de l'air froid chatouiller son coup ce qui lui glaça le sang. Il ferma les yeux en grimaçant et eut soudainement l’impression de voir quelque chose dans sa tête comme une sorte de vision brève.

C’était un paysage montrant l’océan surplombé par un ciel bordé de nuages. Un bras humain tenait dans sa main une colonne d’animaux, à savoir une tortue d’eau, une baleine par dessus en équilibre, et un éléphant. Il était posé sur l’éléphant une île où traversait une rivière. Satoru revint à la réalité et se serra un peu plus à Thea. Que s’était-il passé? Ce château n’avait décidément pas révélé tous ses secrets. Il en parla aussitôt à ses compagnons en espérant qu'ils comprennent quelque chose.
Dim 5 Nov 2017 - 18:03
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Date d'inscription : 21/04/2016
Localisation : Ici et là ... Qui sait où je me trouve ?

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: inconnu
En bref !:
Alors que le petit groupe s'avance, je reste silencieux à les écouter. J'aurais pu décrire la pièce, mais dans ce cas, le charme serait rompu. J'affiche un sourire satisfait en voyant l'humain entrer en contact avec l'autre monde. Je suis curieux de savoir ce qu'il a pu voir, mais alors qu'il se réveille de sa vision. L'autre homme percute une chaine, qui fait boule de neige. J'ai juste le temps d'écarter les deux autres, sans pouvoir réagir assez vite pour le troisième. Je devrais demander à ce que les personnes rangent leur jouet quand ils viennent ici ! L'homme a bien tenté de se dégager de la chaine qui lui emprisonne le pied, en vain. À l'extrémité, le rouage qui permet de suspendre des cages au plafond s’est mis en route, entrainant le corps du pauvre humain. Dix secondes suffirent pour que sous l'élan, la tête cogne violemment le sol et le corps se suspend au plafond tel un cochon à l'abattoir.

Je reprends mes esprits en premier et secoue mon costume. Levant la tête, me demandant si c'est fini et que celui-ci a rejoint les morts. Je ne peux de toute façon pas le laisser là, même s'il accompagne joliment le décor pour la nuit. Je me dirige à la roue et je fais descendre le visiteur. Je le libère par la suite et vérifie son pouls.

"Il est vivant. Permettez que je le ramène dans le hall. Les secours s'occuperont de lui. Ne vous inquiétez pas, je serais vite de retour. Et regardez où vous marchez. Le jeu du pendu ne se joue pas ainsi. "

Je prends l'humain contre moi et me laisser glisser en haut des marches, pour le ramener au gardien. Lui laissant le plaisir d'appeler les secours et de s'en occuper. Je peux entendre le vieil homme maudire cette nuit et espérer qu'il ne porte pas plainte.

"c'est un humain… libre, une fois réveiller je doute, qu'il reste longtemps à vue de tous."

Le gardien me regarde et se met à rire, en me demandant s'il ne ferait pas mieux de creuser un trou dans les catacombes plutôt que le sauver. Mais il prend déjà le téléphone et je ne reste pas plus longtemps en sa compagnie. Je retourne auprès du duo, et veille à leur sécurité.


-------------
harold ne fait plus parti du groupe. Vous allez devoir poursuivre à deux.
Lun 6 Nov 2017 - 20:06
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
♔ Resistance Hybride ♔
Messages : 209
Date d'inscription : 20/05/2016
Age : 28

Fiche Perso
Sexualité :: Hétérosexuel
Âge: 26
En bref !:
Esprit es-tu là ?

C’est bizarre mais pour des hommes aucuns des deux ne s’est décider à passer le premier, alors tu as pris la main de ton humain pour l’entraîner à ta suite. Même si tu es ravie de revoir Harold, bien que votre passé commun soit assez… Tumultueux ? Mais tu jetas un regard rapide à l’humain faisant bien une tête de plus que toi et murmura avec un sourire en coin :

- « Moi aussi Harold, je ne pensais pas te revoir de ci-tôt ni dans ce genre d’évènement. »

Bien que tu es contente de voir qu’il va bien depuis la fois où il t’a raccommodé dans l’usine, tu as un peu peur de la réaction de Satoru face à un inconnu même si au fond de toi c’est pas vraiment le souci, tu es anxieuse face aux questions qu’il pourrait te poser sur le fait qu’Harold et toi puissiez paraître proche. Alors que toi et les deux hommes avancent dans ces escaliers relativement glissant, c’est bizarre mais tu le sens pas vraiment ce chemin obscur. Le fait de descendre si en profondeur n’est pas un signe positif à tes yeux. Le fait d’être flic et espionne ne doit pas aider à rester ouverte à toute l’ampleur de cet évènement. Ta main est moite sur le bois de ta torche ou la lumière vacille en fonction des petits courants d’airs qui parcourent le corridor.

Quand la voix de Satoru parvient à tes oreilles de lupin, tu te raidis instantanément se sachant pas à quoi t’attendre. Tu lâches la main de l’humain aux yeux couleur rubis, avalant difficilement sa salive. Le ton de Satoru est… Normal, du moins c’est ce qu’il paraît mais tu ressens autre chose d’incompressible mais tu ne cherches pas à comprendre sur le coup car tu remarques le décor qui vous entoure. Tu remarques que vous vous trouvez dans une pièce très longue mais pas très large. L’odeur d’humidité te fait plissé le nez, et tu te frottes le bras avec la main, tu as froid, vraiment froid mais pas dans le sens thermique de la chose. Tu ne te sens pas très à l’aise. Des barreaux à certains murs, quelques rats qui cours en travers et en large. Ta queue touffue battant doucement l’arrière de tes jambes car tu ne sais pas trop ce que tu fais là pour le coup. Une sorte de cachot, tu as même l’impression qu’un squelette repose à même le sol dans une geôle. La décoration est un peu trop poussée à ton goût.

Tu demandes ce qu’Harold va répondre, mais le fait que Satoru dise qu’il vit avec toi, te fait rosir un peu les jours, il faut l’avouer. Tu n’as pas su contrôler cette réaction et tu espères qu’elle va passer inaperçue dans cette pénombre. Alors que tu avances un peu regardé autour de vous, trouvant des pinces énormes en métal, une sorte de mini guillotine… Tellement de choses bizarres. L’odeur désagréable de la chair calcinée dans ce petit coin sur la droite… Un petit hoquet de dégoût te secoue ne comprenant pas si c’était fait exprès ou pas. Mais cette fête d’Halloween, tu vas t’en rappeler un sacré moment. Tu tends la main vers une sorte de corde au sol avant d’échapper un petit cri quand cette soit disant corde bouge… Un serpent, y a un serpent à tes pieds, ni une, ni deux tu retournes auprès de ton cher humain.

En parlant de lui, tu le trouve changer… Un peu plus pâle, alors quand il se rapproche de toi, tu frôles son bras du tien, le contact de sa peau contre la tienne te rassure rapidement. Il prit la parole et tu l’écoutas attentivement. Ton cerveau a du mal à imager réellement sa vision, tu as aussi du mal à comprendre à quoi elle correspond. Est-ce que vous êtes dans un jeu ? Ou alors est ce que ce qu’a dit le servant à propos du fantôme est vrai ?... D’un côté tu as envie de savoir mais de l’autre, tu veux être sous ton plaid dans ton canapé d’angle avec un thé à regarder Satoru jouer sur ses jeux vidéo. Tu te sens mal et tu as une envie irrépressible de te réfugier dans les bras de ton humain mais ça serait totalement déplacé.

Alors que tu secoues ta tête de droite à gauche, ce qui fait tomber quelques mèches devant ton visage. Tu réfléchis à quoi correspond ce que viens de dire Satoru, instinctivement tu penses à un bateau, et les animaux… Ton cerveau tourne à dix mille à l’heure, tu veux comprendre ces images qu’il a vues. Mais alors que tu es en pleine réflexion, un bruit de chaîne te sort de ton raisonnement. D’horreur tu places ta main devant ta bouche, alors qu’Harold se fracasse le crâne contre le sol avant de se retrouver pendu au plafond. Alors que tu vas pour te précipiter à son secours, une personne sors de l’ombre, tel la mort dans son plus simple appareil, de noir vêtu. En réalité cet homme venait de vous pousser Satoru et toi pour ne pas finir comme Harold qui se pend encore à la voûte. Celui-ci se chargea de prendre Harold et de le ramener dans le hall le temps que les secours le prennent avec eux. Mais dans quel endroit tu es ? Mais maintenant il n’y a plus que ton humain et toi…

Tu le fixe dans les yeux tentant de te montrer impassible alors que la panique naît en toi.

- « Sato, tu crois que c’est un jeu ? Qu’on doit trouver la réponse pour sortir d’ici ? A quoi te fait penser cette vision que tu as eue ? »

Le pauvre tu ne lui laisse pas une seconde de répit alors que tu poses toutes questions, et tes yeux se posent partout cherchant des indices, tu es sûre que vous allez rester ici encore un long moment avant de pouvoir en sortir, il faut résoudre cette énigme. Tente de le prendre comme un jeu…

Crédits de Tictac Frey
Lun 6 Nov 2017 - 23:26
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://brunecaramel.fr
♔ Pet Indressable ♔
Messages : 55
Date d'inscription : 01/06/2017
Age : 23

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge: 22
En bref !:
Maintenant que l'autre homme était hors jeu, Satoru se retrouvait seul dans une pièce effrayante et sombre avec Théa. Il n'avait pas eu le temps de faire quoique ce soit que le blessé fut transporté hors des cachots, laissant le jeune homme médusé et perplexe. Les choses commençaient à devenir assez flippantes ici... Mais l'humain n'avait pas le temps d'y réfléchir car l'hybride lui posa une multitude de question sur sa vision. Il n'avait pas les réponses mais après y avoir réfléchi, il était d'accord avec son raisonnement. Cela ne l'étonnait pas que cette visite ne soit en fait qu'une mise en scène. Cependant, il espérait ne pas être réellement coincé.

"Euh je ne sais pas... C'est incompréhensible... Je me poserais bien dans une des cellules pour réfléchir mais quelque me dit que c'est une mauvaise idée"Dit-il en terminant par un sourire.

Ce n'était pas vraiment le moment ni le lieu pour faire de l'humour mais Satoru avait juste envie de détendre un peu l'atmosphère. Ce dernier se posa contre un mur tout en restant auprès de la jeune femme. Sa présence le rassurait et il n'avait donc pas envie de se séparer d'elle. Il aurait pu penser qu'être dans un endroit étroit et mal éclairé était intime si ça ne sentait pas mauvais, qu'il ne faisait pas froid et qu'il n'y avait pas des toiles d'araignées partout...


"Dis moi si t'as froid, je te passerais ma veste"

Quel gentleman, il pensait à elle même dans un moment aussi tendu. Il se rappela tout de même qu'il devait se concentrer sur ce qu'il avait vu. La mer, le ciel, des animaux, une île... Cela faisait-il référence au château en lui-même ? Ces symboles lui firent penser à la couleur bleue et à un lion, où est-ce qu'il avait vu ça ? Son visage s'illumina, comme s'il avait eu un flash. Lorsqu'ils étaient arrivés dans le hall du château, Satoru avait remarqué une pièce ouverte montrant un lit avec une tête de lion, plongé dans une lumière bleue (L3). Ne pas comprendre le frustrait, qu'est-ce qui s'était passé là-bas ? Le jeune homme en parla aussitôt à Théa.
Mar 7 Nov 2017 - 21:22
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Date d'inscription : 21/04/2016
Localisation : Ici et là ... Qui sait où je me trouve ?

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: inconnu
En bref !:
Je retourne près du groupe, le colis une fois livré. Je suis assez surpris de pouvoir une expression de lucidité dans leur regard. Je me retourne pour sourire à ce que toute personne sain d'esprit signalerait de "vide" . Bien qu'il n'ait formulé à voix haute, je peux comprendre ma compagne qui leur envoie les visions.

"ils sont efficaces, tu ne trouves pas? "
Je m'adresse à nouveau au couple, j'ai un peu l'impression de déranger et on dirait que le jeune homme a bien envie d'aller visiter la pièce qu'il pense. Ce qui est certes bien plus romantique que les cachots. Mais que je ne faille à mon devoir, ils sont là pour une visite! Je me mets donc à des explications sur certains objets de torture utilisé autrefois. Je m'abstiens de dire que certain hybride aime venir tester les instruments avec leur humains. Je doute que cela plaise au couple.

---
Bravo à vous, vous devez à présent chercher le coupable.
Mer 8 Nov 2017 - 10:53
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
♔ Resistance Hybride ♔
Messages : 209
Date d'inscription : 20/05/2016
Age : 28

Fiche Perso
Sexualité :: Hétérosexuel
Âge: 26
En bref !:
Esprit es-tu là ?

Quand Satoru te dis qu’il se poserait dans une des cellules pour réfléchir, c’est bizarre mais tu ne partages pas du tout, mais alors pas du tout son avis. Ces cellules sont horribles ne serais-ce qu’au regard alors tu n’oses pas imaginer face à ce que tu pourrais y rencontrer… Tu poses la main sur un tonneau où une araignée fuis à ta vue. Un soupir s’échappe d’entre tes lèvres alors que tu lèves les yeux au ciel. Malgré toi, tu le fixe avec un air désapprobateur, car il est hors de question que tu le suives si il entre la dedans mais tu sais qu’au fond de toi, tu ne le laisseras pas seul dans la « cage ».

Vu son sourire, tu penses qu’il a tenté une pointe d’humour que tu n’as bien sûr pas su saisir. L’humour et toi c’est une relation assez particulière. Au son de sa voix, tu dresses une oreille et esquisse un léger sourire, tu trouves sa proposition adorable. Tu lui réponds négativement de la tête en la secouant de droite à gauche. Alors que tes bras son couvert de chair de poule, reste à savoir si c’est dû au froid ou bien à ce sentiment de malaise qui s’insinue en toi.

Quand il se mit à te parler de ces idées, tu te mis à réfléchir et pour toi sa théorie tiens la route ! Et puis après tout tu as décidé de lui faire une totale confiance. Quoi qu’au font tu regrettes ta proposition de cette virée au château et aurait préféré rester à l’appartement à manger des bonbons en le taquinant, tu es quand même contente d’être là qu’avec lui.

Un frisson parcourt ton échine alors que tu entends une voix au loin. Te mettant de trois-quarts, tu le vois à nouveau… A qui il parle ? Ton ouïe de louve est précieuse dans certains cas mais là sincèrement ça confirme le fait que vous n’êtes pas seuls et surtout tu ne sais pas trop comme l’expliquer. Le paranormal, toi tu y crois un peu… beaucoup en réalité.
Puis style de rien il vous parle de certaines choses, des objets ou plutôt des machines de torture… Par réflexe tu attrapes la main de Satoru et la sert bien plus fort que tu ne l’aurais souhaité entre tes doigts fins.

Te rapprochant de Satoru, tu veux lui dire ce que tu ressens vis-à-vis de cet endroit et aussi le fait que tu sois contente qu’il soit avec toi mais alors que tu rapproches ton visage de son oreille, un souffle froid caresse ta nuque et tu te stoppe alors que dans ta tête des images filent à toute allure avant de se stopper sur une en particulier…

Le ciel est rose… Enfin c’est ton impression puis des plumes blanches virevoltent dedans… Tu ne saurais pas les compter même si elles sont peu nombreuses. Tu te sens nauséeuse mais tu ne peux pas esquisser un seul geste. Puis le sol… enfin le sol, c’est plutôt des sortes de dalle avec de l’herbe… mais bleue… Mais plein de morceaux de plumes blanches les recouvrent aléatoirement, même si pour le coup ça te fait penser aux fleurs de pissenlit. Mais la chose la plus étrange c’est ce lance-pierre qui trône là au milieu… en bois avec un élastique rouge.

Qu’est-ce que tout cela veut dire ? D’un coup tu es là à fixer Satoru en clignant des yeux pour te réhabituer à l’obscurité de la pièce. D’un trait tu lui raconte tout dans les moindres détails. D’un côté tu réfléchis, vous avez trouvé un lieu, qu’est-ce que vous devez chercher maintenant ?

_ « Sato, qu’est-ce que c’est que tout cela ? Qu’est-ce qu’on cherche ? »

Crédits de Tictac Frey
Jeu 9 Nov 2017 - 22:09
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://brunecaramel.fr
♔ Pet Indressable ♔
Messages : 55
Date d'inscription : 01/06/2017
Age : 23

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge: 22
En bref !:
Après avoir parlé à Théa de son flash, celle-lui valida son raisonnement. Il était plutôt content qu’elle le prenne au sérieux et non pour un fou. Il fallait quand même avoué que les événements étaient assez étranges pour se poser les bonnes questions. Une drôle d’impression lui confirma que les images qu’il avait vu correspondaient bien à une pièce mais les deux camarades n’étaient pas plus avancés. Ils ne connaissaient toujours pas le but de la visite ni ce qu’il s’était passé. C’était assez frustrant d’avoir le sentiment de ne rien contrôler ni de savoir si les organisateurs leur jouaient un tour ou si c’est l’au-delà qui s’en mêlait. L’humain y croyait un peu.

Pour couronner le tout, le guide leur parla des instruments de torture et de la façon dont on s’en servait, de quoi renforcer le sentiment de malaise. Satoru eut un haut-le-coeur et grimaça de dégoût. Ce sentiment disparu quand l’hybride lui prit la main et il la regarda l’air surpris en se demandant si elle allait bien car il faut dire qu’il la voyait rarement dans cet état. Il garda sa main dans la sienne et la serra à son tour pour lui montrer qu’il était là. Qu’elle soit aussi proche de lui le fit rougir, c’était comme si le reste n’avait plus d’importance.

Satoru fut vite ramené à la réalité quand Théa lui parla de sa vision aussi incompréhensible que l’autre. C’était maintenant à son tour d’être tourmentée et il l’avait observé sans rien pouvoir faire à par poser ses mains sur ses épaules avec inquiétude. Elle lui demanda ensuite avec plus de lucidité qu’est-ce qu’ils devaient chercher. Le jeune homme esquissa un sourire nerveux en relâchant ses bras car il n’avait évidemment pas la réponse. Il se mit donc à réfléchir sérieusement aux détails que sa maîtresse avait donné. Si c’était comme la première fois, ces symboles devaient correspondrent à quelque chose. Encore une autre pièce ? Non, Satoru n’en avait pas vu d’autre. Peut-être un objet ? Il n’avait rien vu de rose, ni de plumes et encore moins d’herbe bleue.

Satoru pensa à tout ce qui pouvait être rose et aussi aux pissenlits car c’est ce qui l’avait le plus marqué. Il eut une fois de plus un éclair de génie en cherchant dans sa petite tête. En arrivant au château, il y avait une femme âgée à l’extérieur qui portait un chemisier rose et un panier contenant des pots de confitures sur lesquels étaient dessinées des pissenlits rouges (P2). Elle sortait du château et partit à toute vitesse, ce qui avait intrigué l’humain. Ce dernier en parla à Théa et il espérait avoir la réponse à ses questionnements. Les choses commençaient vraiment à devenir inquiétantes…
Ven 10 Nov 2017 - 21:18
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Date d'inscription : 21/04/2016
Localisation : Ici et là ... Qui sait où je me trouve ?

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: inconnu
En bref !:
Ils sont mignons… bon ma présentation n'a pas l'air de les enchanté… peut être faire demi-tour pour la salle de garde? Lieux première convenu pour eux. Elle est plus banale, une table des tabourets de bois ancien et dont il faut une certaine technique pour rester confortablement installés. Et bien entendu le dortoir annexe… composé que des plusieurs lits de bois dur. Pas très confortable, mais toujours mieux que dormir à même le sol. Ho sans oublier les trous d'urinoir et de… hum bref, il vaut mieux éviter de trop s'y approcher.

Mais on dirait qu'il sont déjà d'accord... ha non , raté. La précipitation n'est pas toujours une bonne chose, un regard sur ma camarade qui vexé de ne pas réussi à se faire comprendre, fit volé quelques chaines à notre passage. Je claque ma langue comme avertissement et c'est donc en poussant presque mes invités à la salle de garde que je laisse la miss se calmé et trouvé une meilleur façon de leur dévoilé la vérité.


----
raté ^^ chercher encore un peu
Ven 10 Nov 2017 - 21:30
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
♔ Resistance Hybride ♔
Messages : 209
Date d'inscription : 20/05/2016
Age : 28

Fiche Perso
Sexualité :: Hétérosexuel
Âge: 26
En bref !:
[
Esprit es-tu là ?

Malgré toi tu n’as pas vraiment envie de relâcher ton humain mais tu te sens mal de lui imposer ta proximité alors en lui parlant tu as reculé d’un pas. Tes méninges tournent à toute allure. Malgré la peur qui te prend aux entrailles, ta curiosité prend le dessus, même si ce lieu te donne froid dans le dos. Quand il te parle de la dame d’un certain âge, tu ne partages pas réellement son opinion mais comme tu n’es sûre de rien, tenter tout et rien est une solution.

Sans vraiment t’en rendre compte, tu as emboîté le pas de votre guide qui avouons-le te fait plus penser à la personnification de la faucheuse qu’à un guide touristique. Disons qu’il colle à l’endroit. Pourquoi depuis que tu l’as vu, il te fait penser à la mort ? Ton instinct animal peut-être ? Alors tu le suis à la trace, jetant un regard en arrière pour voir si Satoru vous suit de près. Après cette soirée cauchemardesque et le fait que par moment, tu as l’envie irrépressible de le sentir près de toi, tu ne sais pas ce que va donner votre retour au monde réel.

D’un coup vous passez une porte. C’est bizarre mais tu as pourtant fouillé les cachots du regard et même en faisant le tour et tu ne l’as pas vu… Est-ce que ton flair serait en train de te laisser tomber au profit de l’angoisse qui s’immisce dans tes veines ? Tu secoues la tête de droite à gauche pour retrouver tes esprits. Tu es une enquêteuse hors pair dans ton milieu alors peut-être qu’il faut te formater dans ce sens ?

Mais tu quittes tes pensées alors qu’un bruit de chaîne te fait plaquer tes oreilles duveteuses sur le sommet de ton crâne. C’est sur vous n’êtes pas seuls et cette personne n’est aucunement contente. Mais qu’est-ce qu’elle veut ?

Tu te poste à côté de votre guide et discrètement tu humes son odeur. Rien, nada, que dalle. Cette personne n’a aucune odeur propre à elle. C’est une chose impossible à concevoir. Cela d’un côté te confirme le fait qu’il y a quelque chose de surréaliste qui se joue ici. Alors tu attrapes Satoru par le bras et le traîne vers un coin loin de cette personne. Un câlin, c’est ce dont tu as envie, plus pour te rassurer il faut l’avouer mais il est hors de question de montrer à qui que ce soit que tu as des failles.
Alors tu murmures doucement à l’oreille de l’humain, obligée de te pencher vers lui :

_ « Cet homme… Il n’a aucune odeur, je n’arrive pas à comprendre pourquoi. De plus il me fait tellement penser à la mort. »

Tu deviens silencieuse soudainement, alors que tu reviens à ta position initiale, regardant chaque élément de la pièce. Celle-ci est assez grande et éclairée. Tu remarques une porte sur ta droite. Le serviteur a parlé de la salle des gardes. Est-ce ici ? Alors c’est la salle de repos, il doit aussi avoir un lieu pour dormir et cette porte doit donner là-bas.

Ton regard est attiré par une plume qui virevolte dans les airs avant de tomber lentement au sol à tes pieds… Tes pupilles se dilatent sous ta trouvaille. Une fine aiguille est entre deux carreaux de ciment qui forme le sol. Les plumes… Le sol de ta vision, ce n’était pas de l’herbe mais plus comme une texture… Ton cerveau fait une alliance des deux. Dans le couloir qui menait aux escaliers qui vous on fait descendre aux cachots, des tableaux étaient accrochés aux murs. Des portraits. Ceux de personnes ayant certainement vécu au château mais tous des travailleurs…

_ « Satoru… Tu te rappelles les tableaux ? Y avait bien une sorte de dame avec un bonnet ou couvre-chef, blanc et une robe noire… Sous son tableau, une plume et une aiguille comme des armoiries… Peut-être une couturière (P1)… Cette vision, me fait penser à elle… Qu’est-ce que tu en penses ? »

C’est hallucinant comme en ce moment tu as besoin de son approbation alors que tu es d’ordinaire très solitaire et indépendante. Serais-tu en train d’avoir besoin de lui dans ta vie ?

Crédits de Tictac Frey
Dim 12 Nov 2017 - 19:39
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Date d'inscription : 21/04/2016
Localisation : Ici et là ... Qui sait où je me trouve ?

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: inconnu
En bref !:
Je regarde le manège de l'hybride, me reniflant et cherchant certainement à définir ce que je suis. Je me contente de sourire sans rien dire. La laissant reculer et donner son avis à mon sujet à son compagnon, je frissonne à la notion de la mort. Elle est bien trop gentille! Me faire un tel compliment! Je pourrais presque en rougir. Mais il serrait impoli d'ajouter un mot, leur avoué que, peu importe où ils se trouvent, je peux les entendre risque de les apeuré encore plus.

Je peux voir mon amie s'énerver en lui suivant puis toucher le jeune homme avec un sourire, un dernier indice? Ho! juste où il semblerait que la demoiselle ai résolu quelque chose. L'esprit hausse les épaules, et m'affiche un sourire. Elle embrasse la joue de l'hybride, je me dis que ce n'est certainement pas une bonne idée.

" …"

J'attends un peu, mais il semblerait que la vision soit plus forte. Ne jamais vexé une jeune femme… même morte.
" Désoler… elle a mauvais caractère. Merci pour elle, et pour moi. Si vous arrivez à lui rendre la paix qu'elle mérite… je gagnerais un peu de silence. La couturière… cela ne m'étonne pas, vous vous disputiez souvent. "

----------

réussi . Plus que l'arme à trouver
Lun 13 Nov 2017 - 0:17
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://brunecaramel.fr
♔ Pet Indressable ♔
Messages : 55
Date d'inscription : 01/06/2017
Age : 23

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge: 22
En bref !:
Après que Satoru ait partagé ses pensées à Théa, l'homme ou la chose qui les accompagnait les invita à se rendre dans une autre pièce. Quelle ne fut pas le soulagement du jeune homme en entrant dans un lieu un peu plus accueillant bien ça n'était pas encore ça. En réalité, tout était toujours mieux que des cachots abandonnés. Il s'attarda sur chaque élément des lieux en essayant de deviner où est-ce qu'ils étaient et surtout pourquoi. Un claquement de chaîne se fit ensuite entendre et les poils sur ses bras se hérissèrent aussitôt. Il eut le réflexe de regarder partout autour de lui mais il n'y avait rien à par le guide flippant. Lui restait calme comme si tout était normal et c'était cette attitude qui était justement effrayante. Satoru commençait à comprendre qu'il avait un rôle important à jouer dans tout cela. C'est alors qu'il eut une autre vision, il se retrouva dans une sorte de forêt où étaient plantés des arbres possédant des branches ressemblant à des bois de cerfs. Des assiettes blanches volaient vers eux ainsi qu'une pelote de laine rouge. Satoru percuta qu'il s'était trompé mais il ne voyait toujours pas ce que cela voulait dire.

Ce qu'avoua l'hybride au sujet de la faucheuse le rassura encore moins et il fut aussi surpris d'être tiré par le bras. Elle avait l'air de vouloir le protéger et c'était adorable bien que le jeune homme pouvait se débrouiller tout seul. De son côté, il savait que Théa était largement capable de dégommer qui elle voulait, même les fantômes. Il repensa à ce qu'elle venait de dire en essayant de cacher sa peur. Comment était-il possible qu'il n'ait pas d'odeur ? Etait-il vraiment vivant ? Satoru sentit un frisson lui parcourir le dos et il préféra arrêter d'y penser ni même chercher une explication. Rien n'était logique depuis le début de toute façon. Il l'écouta ensuite décrire une femme qu'elle avait aperçue sur un tableau et il est vrai que sa version tenait mieux la route. Cela correspondait aussi à ce que lui avait vu précédemment, à savoir une pelote de laine. L'humain hocha donc la tête pour lui montrer qu'il était d'accord. Il était ravi de faire équipe avec elle, il faut dire qu'ils étaient dans la même galère et qu'il fallait s'entraider.

Satoru entendit ensuite la voix de l'autre homme et manqua de faire une attaque. De quoi il parlait ? Il semblerait que quelqu'un était décédé dans ce château... Voilà donc à quoi rimait toute cette histoire mais le jeune homme avait du mal à le croire. Il se dit que les propriétaires du château avaient simplement tout mit en scène pour effrayer les visiteurs et c'était très réussi.


"Ah j'a compris, vous nous faites marcher, non ? C'est quoi la suite ? Un cadavre va sortir du placard ?"

Satoru finit sa phrase par un rire nerveux. Il ignorait encore ce qu'il risquait en défiant les forces obscures.
Lun 13 Nov 2017 - 19:31
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Date d'inscription : 21/04/2016
Localisation : Ici et là ... Qui sait où je me trouve ?

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: inconnu
En bref !:
Etant donné que le jeune homme s'adresse directement à moi, je prends le temps de lui répondre. Il préfère prend à la rigolade, je ne doute pas qu'il se sentira plus idiot, une fois l'énigme résolu et que la peste s'affichera pour mieux partir en enfer. Ou au ciel? M'a fois elle était juste embêtante. Elle ne mérite pas l'enfer.

" Marcher? Vous préfériez courir jeune homme? Si vous pensez que tout ceci n'est qu'une farce, soit… tant que vous pouvez l'aider. Libre à vous de vous rassurer comme vous voulez."

Je leur montre une armure et leur explique le poids les différentes partie. Et qu'il était rare qu'un garde ne porte pas au minimum la base. Même à l'intérieur et au repos. Mais Il semblerait que la miss à hâte de partir et interromps mon explication pour affligé une nouvelle vision à l'humain.
Aujourd'hui à 14:03
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [EVENT] Salle du trône - Groupe 3
» [Terminé] Event - Le Cimetière de Navires (Groupe n°4)
» [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1
» Jeu N°1 - Event N° 4 - What happen ? [Groupe N°3]
» Jeu N°1 - Event N° 4 - What happen ? [Groupe N°1]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domination Hybride :: Centre ville historique :: Le Château Fort-
Sauter vers: