Forum RPG + 18 ans Guerre d'espèce
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Kain Butler [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: La ville du renouveau : Avant Propos :: Présentation :: Human Pet
MessageSujet: Kain Butler [Terminé] Ven 28 Juin 2013 - 21:45
|
Butler Kain
Bisexuel
26 ans
Français


 
Les gens font parfois de drôle de choses quand parle leur coeur.

 

 
Kain est un humain indocile qui, dans son passé, bossait comme majordome dans une famille plus ou moins aisée avec ses parents et son frère. Il supporte mal les hybrides et fera en sorte de leur faire vivre un enfer. Avant sa capture, il pensait pouvoir faire son job toute sa vie, trouver son âme soeur et l'épouser, vivre heureux. Aujourd'hui, il préfère vivre au jour le jour, ne pas se poser de questions, sachant que le futur ne sera pas très glorieux pour lui, n'imaginant à aucun instant pouvoir vivre réellement heureux en étant un esclave.


 
Meet me
Kain
CARACTÈRE
Dans la famille Butler, on est serviable, poli, attentif aux moindres exigences du maître, d'une obéissance sans limite et savoir s'exprimer avec déférence. Chaque membre doit savoir se tenir droit, de s'incliner respectueusement envers tout invité passant le pas de la porte et de ne pas hausser la voix. Chacun sait où est sa place et aucun ne doit tenter d'interrompre les activités de son supérieur pour des broutilles. Le travail est fait avec efficacité et sans délai, avec discrétion, cela va s'en dire. Grâce à leur attitude impeccable, la famille a pu se construire une petite réputation sans prétention. Mais c'était sans compter Kain. Kain qui travaille avec autant d'application que les autres, qui ne bâcle jamais le boulot, quitte à y passer toute la journée, mais qui a tout de même du mal à se montrer aussi soumis que ses parents. Et qui peut même se montre d'une politesse sans nom quand il est plongé dans son activité. Car une fois qu'il entame un travail, il ne se laisse déranger par personne, sauf le maître, et il lui est déjà arrivé d'envoyer balader une invitée trop curieuse face à son travail.

Kain, c'est également un petit joueur. Il aime créer des conflits, provoquer des disputes violentes, et même donner des prix aux gagnants pour voir une bonne bagage. Mais dès que sa vie est en danger, il disparaît du paysage, de la circulation. Lâche de première, il est le premier à générer des problèmes mais également le premier à filer la queue entre les jambes. Il n'ira jamais affronter quelqu'un pour le plaisir du combat, ni lui qui irait sauver quiconque des problèmes qu'il aura lui-même engendrer. Il aura même tendance à se cacher derrière plus costaud que lui pour avoir un minimum de chance de survie et prendre la poudre d'escampette quand son bouclier d'infortune sera sur le point de se briser. Pourquoi chercher ainsi les ennuis s'il n'assume pas les conséquences après coup ? Tout simplement car cela l'amuse. Cela éloigne l'ennuie de sa vie pour quelques instants et il a besoin de se divertir pour faire face à ses propres problèmes de sa nouvelle condition.

Rejoindre la résistance lui fait peur. Ce n'est pas l'idée de se retrouver entour d'inconnu louche qui titille sa trouille, mais le fait de ne pas pouvoir manger à sa faim, de se retrouver sans hygiène de vie convenable, entouré de maladie si facilement attrapé si on ne se protège pas un minimum. Il tient bien trop à son petit confort pour sauter le pas, partir à la recherche de personne comme lui, qui ne supportent pas les hybrides et qui feront basculer la balance à leur faveur. Il n'a jamais vu la liberté chez eux. Du moins, a-t-il fini par le faire il y a peu, mais pour un temps relativement court, à peine quelque mois. Il en est ressortit plus sûr de lui, de ses choix, de ses convictions. Il sait où est sa place et elle n'est pas avec eux.

Kain sait lire, mais pas écrire. Il adore bouquiner et pourrait passer ses journées avec un livre entre les mains. C'est l'une des seules choses, en dehors du travail, qui le maintient tranquille, sage et presque adorable à regard. Détendu dans ses moments-là, il n'a pas de sourire au coin des lèvres, pas l'envi de faire la tronche pour un rien ni le désir d'être insolant. On le voit alors comme une personne normale, plongé dans un livre de fantaisie ou d'horreur, voire d'aventure, plus rarement de romance, n'étant pas tellement fleur bleue. Dès qu'il a terminé un bouquin, on le retrouve soit avec le sourire aux lèvres, preuve qu'il lui a plu, soit avec une petite grimace, qui prouverait qu'il n'a pas tellement bien compris la fin, ou qu'il l'a trouvé décevante. Mais qu'aime-t-il dans les livres ? Et bien, cela le fait rêver. Pouvoir sentir les pages sous ses doigts, sentir l'odeur que dégagent chaque feuille l'emporte loin de sa vie d'esclave. Les histoires qu'il lit lui permettent de s'imaginer vivre à la place du héro, d'être le plus puissant, ou le plus important, en sachant pourtant que ce n'a jamais été plus que des rêves.

Insolant et indiscipliné malgré les efforts de sa famille pour qu'il le soit, Kain se montre être un humain qui discute les ordres sans arrêt, qui se permet d'insulter quiconque cherchant à le contredire et n'a guère peur des personnes extérieures au domaine de son maître Avec celui-ci, pourtant, il est légèrement différent. Il continue à être taquin, continue à tenter de faire tourner en bourrique l'hybride qui le garde, mais à la moindre menace de sa part, il filera la queue entre les jambes. Du moins, si son maître a un minimum d'autorité sur lui, car sinon... Il se fera bouffer. Kain n'a aucune gêne à critiquer celui qui s'occupe de lui, à le pousser vers le bas pour son simple plaisir. Mais il n'utilisera jamais les coups. S'il battait son propre maître, les autres hybrides lui tomberaient dessus, et ce n'est pas ce qu'il veut. De plus, il n'a pas le mental d'un combattant.

Le jeune humain, malgré son insolence, est quelqu'un de plutôt loyal. Mais comme dit plus haut, sa loyauté n'est due qu'à la peur de la nouveauté et de la mort. Il restera toujours au côté de son maître, tant que celui-ci voudra encore de lui. Et si quelqu'un l'insulte en sa présence, il va chercher à défendre son honneur, hurlant plus fort que l'autre et n'hésitant pas à aller cafter ouvertement le traître. Et pour expliquer son côté bisexuel, c'est simple. Aucun esclave ne peut, pour lui, être attiré par un unique sexe parce qu'il n'aura pas le choix du maître et de son partenaire sexuel. Donc, impossible pour lui d'être hétéro ou homo parce que l'hybride peut lui imposer ses envies. De plus, selon lui, la parole est un don sacré qu'il faut être en mesure d'utiliser. Ainsi, contrairement à sa famille qui ne parlait qu'une fois qu'un supérieur le leur demandait, lui, il parle tout le temps. Une vraie pie. Impossible de le faire taire sans utiliser la force. Il discute avec tout le monde et il papote de tout, n'hésitant pas à dévoiler certains ragots et secrets sans aucune pudeur... alors qu'il est pudique. C'est un pet très embarrassant et surtout d'une joie sans égale... Et d'une naïveté presque adorable. Expliquez-lui une blague et il la croira... Avant de comprendre qu'on se fout de sa tronche.
PHYSIQUE
Kain Butler aurait dû hériter de la carrure et de la prestance de sa famille. Hors, il n'a rien de la famille du côté de son père. Il a pris presque tout de sa mère, une femme absolument magnifique et à la douceur même. La seule chose qu'il prit de son grand père, fut ses yeux vairons. Deux yeux totalement différents l'un de l'autre, magnifiques et pourtant mystérieux. Ils ont de quoi charmer, attirer les regards et semblent aussi repoussants que fascinants. L'oeil droit, le plus coloré, est d'un beau rose-pourpre, virant au violet ou au rose pâle suivant l'éclairage. Le gauche est, quant à lui, d'un gris pâle qu'il s'apprécie pas beaucoup. Trop terne, pas assez de couleurs chaudes, Kain a appris à observer son regard plutôt du côté droit, et il n'apprécie pas sa différence.

Dans sa chevelure, il n'y a que du gris, parfois blanc quand le soleil est bien violent et qu'il tape sur ses cheveux, mais il reste la plupart du temps d'un gris un peu pâle, sans l'être de trop, un peu comme son oeil gauche. Rien de bien intéressant, mais il fait vite tâche dans le paysage. Heureusement pour lui, il ne se fait pas trop remarqué par sa coiffure, étant plutôt discrète, mais loin d'être coiffée. Impossible de passer un coup de peigne sans se retrouvé envahit par de petits nœuds aussi indomptables que leur propriétaire et qui donnent une apparence indisciplinée chez le jeune garçon. sa chevelure est plutôt courte, n'allant jamais plus loin que le long de sa nuque au niveau de l'arrière, l'avant s'arrêtant vers les oreilles. Si on touche la première couche, on trouve cela doux, comme le duvet d'une fourrure bien soignée... C'est après, dès qu'on glisse des doigts à l'intérieur des doux cheveux que cela se complique. Après tout, avec ces nœuds, on ne peut que lui faire mal dès qu'on s'amuse à vouloir les lui lisser...

Kain est un adule et son visage est formé de telle sorte qu'il attire. On dit même qu'il est sexy, séduisant. Il a peut-être juste une bouche qui s'ouvre trop souvent pour rien. Et qui semble prête à mordre la main qui le nourrirait. Mise à part cela, il a l'air d'être un pet relativement beau, sans danger. Sa peau blanche et douce réclame milles caresses, milles attentions, sans pourtant être démunie de bonne plaques d'irritation au beau milieu de ses omoplates. Elle est plutôt sensible et impossible de pouvoir s'étaler de la crème anti-irritation sans l'aide de quelqu'un et personne ne lui en met, cela devient de plus en plus grave et cela le gratte... De plus, cela grossie et détruit toute la beauté du jeune homme, du moins si on s'attarde sur son dos et non plus bas... Car oui, monsieur a des fesses plutôt bien formées. Mais c'est sûrement dû à son boulot de pet, ayant dû, dans sa jeunesse, faire du sport pour entretenir son corps.

Et parlons en de son corps. Il est légèrement musclé, juste assez pour ne pas faire penser qu'il n'a que de la graisse. Il n'est pas vraiment bronzé, mais assez pour ne pas ressembler à un zombie et il n'est pas bien gros, étant dans la moyenne pour sa taille. D'ailleurs, il mesure un mètre septante-cinq et semble apprécier sa hauteur, qu'il juge ni trop petite ni trop grande. Dans sa profession de servant, ou de pet à présent, il ne faut pas trop se faire remarquer... Et sa taille est parfaite pour rester discret. Dommage que le reste ne lui laisse pas le loisir d'être invisible.

Kain a une belle voix. Il la façonne depuis son plus jeune âge, dès qu'on lui a permit d'avoir des leçons de chants. Malheureusement, il ne chante que sous la douche ou quand il n'y a personne, préférant cacher ce petit côté de lui, comme il cacherait l'irritation dans son dos.
Kain


 
 
Ma vie, ma tombe.


Dans sa famille, on est serviteur de générations en générations, même à l'époque où les humains régnaient en maître, même si beaucoup n'ont pas à eu à devoir vivre le déclin de l'Homme. Aucun des membres n'a jamais cherché à protester et n'a voulu se rebeller... Du moins, jusqu'à leur naissance, à son frère et à lui. Son frère est né le premier. Il a pu bénéficier d'un traitement de faveur, étant un beau garçon à la chevelure noir jais et aux yeux d'un vert envoûtant. Le maître laissa les parents s'occuper de lui et, un an plus tard, Kain naquît, pour le plus grand bonheur des parents. Lui aussi eut droit à beaucoup de liberté, les deux enfants devenant rapidement inséparables, depuis leur plus tendre jeunesse. Ils partageaient déjà tout, même contre leur gré : leurs parents, n'ayant pas beaucoup d'argent, réutilisaient la plupart des jouets et des petits meubles pour Kain. Et ils dormaient dans le même berceau. Mais cela n'empêchaient pas les frangins d'être très différents l'un de l'autre, de se chamailler pour tels ou tels jouets. Et Kain, étant le plus peureux, laissait souvent son frère gagner la partie. Mais il pouvait se consoler avec le chant, étant la seule chose qu'il avait d'unique, cultivant autant que possible ce petit "don".

Question discipline... Il n'y en avait que très peu, le maître acceptait tous les caprices des deux enfants et disait, avec amusement, aux parents qu'il ne fallait pas être trop sévère avec eux, qu'ils n'étaient encore que des enfants. Le discours changea un peu quand ils furent ado, mais il continua à les laisser faire ce qu'ils voulaient, au grand malheur de leurs parents qui ne pouvaient que laisser faire, se retrouvant dans l'incapacité à dicter leurs règles et celles de leur vie de domestiques. Ils pouvaient donc faire les quatre cents coups sans trop se faire gronder. Le grand frère était le plus téméraire, celui qui osait tout faire sans aucune hésitation, n'ayant peur de rien ni de personne, et cela, depuis toujours. Toute leur vie, ils ont eu beaucoup d'attention, appris beaucoup de choses et ce n'est qu'à l'âge de 18 ans - 17 ans pour Kain - qu'ils finirent par calmer leurs blagues idiotes et qu'ils apprirent le métier qui leur était désigné depuis toujours.

Jusqu'à l'âge de 19 ans, il n'y a rien de bien intéressant dans la vie de Kain. Il n'a jamais eu de relations, contrairement à son frère qui collectionnait les coups d'un soir, ne cherchant pas à être dépucelé ni à être en couple, se jugeant trop jeune. On lui apprit la cuisine, à faire le ménage et quels médicaments utiliser en cas de maladies mineures, ne devant pas non plus remplacer un infirmier. Il apprit les bases fondamentales de son travail, mais n'a pas eu le temps d'être très bien formé, car la guerre entre hybrides et humains a été déclarée ouverte... Pendant plusieurs mois, sa famille fuit les batailles, le maître, lui, y était allé pour faire la guerre, n'y avait pas survécu. Leur existence avait passé d'une vie de palace à une vie de fuite, jusqu'à la fin de la guerre, là où les hybrides furent vainqueurs. La vie des Hommes bascula, les plongeant dans l'abîme et la famille Butler ne fit pas acception. Chaque membre fut éparpillé dans diverses maisons, mais les frères restèrent ensemble, pour leur plus grand bonheur... Ils furent donné à un hybride chien, un cocker femelle, douce et adorable... Qui fut vite domptée par les frères, le plus grand s'amusant à toucher leur maîtresse de toutes sortes de façons pendant que Kain, trouvant cela répugnant, préféra envahir la maison comme s'il s'agissait de la sienne. Pendant deux semaines, il n'y eu pas de répercutions, mais les hybrides semblaient se soutenir les uns les autres et dès que la jeune femelle expliqua son problème... On chercha à enfermer les frangins pour les revendre à quelqu'un d'autre. Kain ne put s'enfuir, ne chercha même pas à se battre, tétanisé par la peur que de voir autant d'hybrides en colère... Son grand frère, lui, n'hésita pas à s'enfuir, hurlant à Kain de le suivre, mais l'abandonna à son sort en remarquant qu'il en bougeait pas. Pour lui, la résistance était son seul salut. Le cadet se retrouva enfermer dans une cage. On l'acheta plusieurs fois, mais on le revendit plutôt rapidement : les maîtres ne semblaient pas apprécier qu'il se montre aussi hautain avec eux et aucun ne voulait le battre.

Pourquoi était-il aussi... Indomptable? Tout simplement car il avait peur et il préférait se montrer vulgaire et supérieur que de se montrer faible, comme certains autres humains. Et cela fait cinq ans qu'il est comme ça. Le maître qui l'avait gardé le plus longtemps l'avait renvoyé parce qu'il l'avait... Mordu. En même temps, chercher à abuser de son corps n'avait pas été une idée des plus intelligentes. Kain, alors âgé de 24 ans, avait reçu un coup pour la morsure, mais il n'a pas été violé. Il retourna à l'animalerie et attend depuis ce jour d'être adopté... Ou plutôt, il attend de pouvoir sortir de là, d'être de nouveau libre. Il n'aimait pas être en cage comme un vulgaire animal... Surtout qu'on avait précisé sur sa fiche qu'il mordait et peu d'hybrides cherchait un pet agressif...

Il finit par être adopter par un dénommé Kai Shigeo, dont le prénom si similaire au sien ne lui échappe pas. La force de caractère de ce tigre blanc entre en confrontation avec la sienne et les premiers mois sont difficiles, surtout que le félin semble désireux de goûter à son corps, chose qu'il refuse pendant longtemps à lui offrir ; il attend la bonne personnage pour s'abandonner. Il finit pourtant par sauter le pas, ses sentiments envers l'hybride le poussant finalement à le lui accorder... Après l'avoir fait boire beaucoup trop. L'homme ne s'en est pas souvenu le lendemain, chose qui a fortement déplu à Kain qui, plus tard et suite à une mascarade, finit par foutre du côté de la résistance. C'est suite à une annonce dans le journal, qui expliquait l'état critique et la mort probable de son maître, que l'humain finit par lui revenir pour le soigner et le guérir. Pour le moment, il ne sait pas s'il va regretter son choix ou non...


 
Dis m'en plus sur toi...
On peut m'appeler soit par mes pseudos, soit par Crime-chan. J'ai 22 ans actuellement et je vis en Suisse. Je suis plus ou moins disponible, mais un peu lente en matière de rp ... Sinon, je suis la fondatrice de ce forum avec Kai !
avatar

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 25 ans
En bref !:
♔ Pet Indressable ♔
♔ Pet Indressable ♔
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 286
Date d'inscription : 28/06/2013
Revenir en haut Aller en bas
Kain Butler [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domination Hybride :: La ville du renouveau : Avant Propos :: Présentation :: Human Pet-
Sauter vers: