Domination Hybride
Ceci est un Forum rpg donc d'écriture entre des joueurs mâtures - INTERDIT AU MOINS DE 18 ANS !!! Le sujet du forum est le "combat" ou "guerre" entre les hybrides et les humains (certains caractères d'écritures pouvant être choquant). Le Staff ne sera aucunement responsable de vos choix et actes si vous vous inscrivez. Les personnes immatures, boulets, les curieux ou les mineurs, veuillez passer votre chemin. Pour les autres, nous vous souhaitons une bonne visite.


Forum RPG + 18 ans Guerre d'espèce

Ce n'est qu'une plainte. PV Hestia

 :: ♥ Les vieux faubourg ♥ :: Supérette "Aux ailes de l'espoir" Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 65
Date d'inscription : 17/12/2016
Localisation : Derrière toi~

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 39 ans
En bref !:



Ce n'est qu'une plainte - Feat. Hestia«Ne m'dit pas que je vais être servi par des... humains?»


Le tout s'était commencé par une toute petite balade, bien sympa, direction la supérette. La journée était superbe, le soleil resplendissant venait égayer la journée de tout le monde... ou presque. Poru ce qui est de Vincenzo, c'était sa journée de congé, du coup il en profiterait pour faire ses achats quotidiens. Ayant besoin de quelques trucs ménagers, il se devait d'y arrêter pour aller chercher ses choses. C'est donc en voiture qu'il s'était déplacé, question de pouvoir rapatrier ses achats en bon et dû forme chez lui... bien que l'idée de forcer son misérable humain à faire six allers-retours à pied pour rapatrier les sacs lui arrachait un léger sourire. La route faite, il stationnait sa voiture dans l'endroit prévu à cet effet. Quittant la bagnole, il la verrouillait avant de se mettre en route pour l'intérieur de la supérette. Entrant dans le bâtiment, la première chose qui lui tapait sur les nerfs était la forte odeur humaine qu'il y avait sur les lieux. Un léger soupire, l'élan se disait que cela allait passer... ce n'était qu'un humain parmi les autres, il était peut-être à la caisse, et c'était peut-être ce dernier qui dégageait une odeur si forte... cependant, reste à voir si c'était bel et bien le cas: il s'aventurait dans une des allées pour constater que l'odeur y était toujours...... et un étalagiste déposait des cannages sur une étagère. Un humain, faut croire. L'odeur de différents hybrides n'était vraiment pas présent comparé aux autres commerces, ce qui faisait plisser le nez de Vincenzo.

Comment on pouvait faire pour laisser ces humains bosser comme ça, en public? C'était la question qui venait hanter l'esprit de notre hybride. Il était outré de voir qu'autant d'humains avait été engagé à titre d'employé. À son point de vue, ces êtres étaient destinés à nettoyer le plancher à coup de langue dans l'arrière boutique, ou à faire des tâches domestiques à la maison sous étroite supervision. Selon lui, c'était le propriétaire des lieux qui serait sensé passer au dressage, et non les humains... quoi que les humains qui y bossent se devrait d'en suivre un aussi, ceux-ci ne semblant pas savoir s'incliner pour montrer leur soumission au passage des hybrides dans la supérette. Un léger rictus de sadisme s'étirait sur ses lèvres alors qu'il continuait de faire ses emplettes, se laissant envahir par toutes ces idées tordues qui venaient se pointer dans son esprit. Malheureusement, de réduire un hybride à l'esclavage sans aucune raison valable n'était pas recommandable par la loi, et la torture des humains sans raisons valables et qui appartenaient déjà aux autres n'était pas plus permis.... Il ferait mieux de se tenir bien droit s'il ne voulait pas s'attirer les foudres des autres.

Enfin, Vincenzo se pointait devant la caisse. Voyant qu'il s'agissait d'un humain, avant que ce dernier commencent à passer ses trucs, il l'arrêtait, le fixant d'un oeil noir et, le surplombant de toute sa hauteur, lui faisait déjà part de sa première exigence à son égard: «Touche à rien, humain. Je veux voir le gérant.» Sa voix était puissante, grave, et son ton était ferme, tel les ordres qu'ils donnaient lorsqu'il était à la fourrière. Malheureusement pour lui, le caissier venait lui dire qu'il ne pouvait pas appeler la gérante maintenant et qu'il se devait de passer les autres clients qui attendaient. Un rictus se formait sur ses lèvres alors qu'il reprenait le panier comprenant ses emplettes, attendant que les derniers clients soient passés... Il ne faut quand-même pas détruire la réputation d'un commerce, bien que ce n'était pas l'envie qui manquait. Il reprenait bien vite du même ton, et de la même voix: «Je répète: je veux voir ton gérant, maintenant, humain.» Tel un ordre, il se croisait les bras, le surplombant de son deux mètres et cinq, ce dernier prenant maladroitement le téléphone pour communiquer dans le bureau, ou l'arrière boutique, ou peu importe... Vincenzo ne portait pas plus attention où il appelait, mais il avait demandé la gérante à la caisse... Un large sourire s'étirait sur les lèvres de l'élan, il attendait la venue de la personne qu'il pourra sermonner.
Jeu 29 Déc 2016 - 3:46
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
♔ Femelle gentille et attentionnée ♔
Messages : 200
Date d'inscription : 04/11/2013
Age : 36

Fiche Perso
Sexualité :: Hétérosexuel
Âge: 26 ans
En bref !:


Un client difficile



&


Une journée comme les autres, la chauve-souris s'était comme toujours levée avant l'aube, elle évitait de croiser ses pets en ce moment, et s'ils s'en étonnaient, ils avaient au réveil le café et le pain grillé prêt pour leur petit déjeuner. C'était une mauvaise habitude qu'elle prenait, de ne dormir que quelques heures par nuit, mais elle n'était pas d'humeur à accepter les questions. Ceci étant dit, elle se faisait toujours un point d'honneur à ce qu'ils ne manquent de rien. Aussi elle avalait un thé rapidement avant de se mettre aux fourneaux, s'étant lavée et habillée avant, préférant les dos nus pour ses ailes même si cela agaçait Christopher. Elle ne pouvait se défaire de ces attributs ! Qu'il s'en fasse une raison. Et comme à chaque fois qu'il était question de lui, elle perdait son calme. Elle soupira, descendant avec une nouvelle tasse de thé à la boutique. Elle réceptionna les livraisons, vérifia les colis, les tria rapidement laissant ses aides gérer le stocks maintenant qu'elle avait fait le plus gros. Puis elle referme les lourds battant à l'arrière. Aucunes autre livraisons de prévues aujourd'hui elle verrouille donc l'accès, va au sous sol, allume le chauffage pour Keith s'il veut y descendre et qu'il n'ait pas froid.

Remonte dans la boutique où elle va dans l'arrière salle, mettant sa tasse sur son bureau avant d'observer la pile de factures et de papiers en tout genre à trier. Elle va s'y mettre, cependant avant... Elle fait le tour des étagères, note ce qui manque ce qu'il faut changer, ce qui doit partir en carton à l'arrière. Elle prévoit les futures livraisons pour la rébellion. Espère que ce sera assez. Elle doit d'ailleurs penser aux couvertures du déstockage qu'elle s'est procuré à bas prix. Elle trouvera bien un moyen pour l'extraire de son stock. Elle entend le léger toc sur la grille de fer et se hâte. Elle relève la protection grillagée, fait entrer ses employés et leur explique les tâches de la journée dans la salle de repos. Les laisse prendre leur café et les quelques grignoteries des fêtes qui reste. Elle entend leur pas avant même qu'ils ne soient dans l'escalier et va s'enfermer dans son bureau. La boutique tourne bien sans elle, elle n'a que rarement des reproches ou des interventions à faire. Elle respire en les entendant discuter avec les autres, elle se force à occulter sa voix pour se concentrer sur les papiers à trier. Impôts, taxes, factures. Tant de choses à faire et seulement deux mains. Ah si elle avait été une pieuvre, cela aurait été bien plus vite. Elle pouffa de rire seule dans son bureau et se remit au travail. Vers 13h la porte vibra légèrement, elle annonça qu'elle n'avait pas faim et laissa les employés prendre leurs pause en décalé. Surveillant qu'il n'y avait pas trop de bruit et qu'il y avait toujours du monde pour servir les clients.

La journée s'étira, la vampire avançait bien dans ses papiers, puis elle reçut un coup de fil de la caisse. Elle avait fait installer une ligne pour pouvoir agir en cas de soucis. Elle fronça les sourcils, ce n'était pas dans les habitudes de Jérôme de s'inquiéter ainsi, elle se leva et laissa en plan les papiers pour se diriger rapidement vers la caisse. Elle arriva et remarqua un client avec un sac à provision et ralentit pour venir le saluer. Ses ailes repliées dans son dos, elle avait brossée sa robe simple d'une main pour en évacuer les rognures de crayon et le salua comme tout client qu'il était.

- Bonjour monsieur, que puis je faire pour vous aider ?

Le client est roi, le client à aussi des devoirs. Mais elle est bien trop ancienne dans ce métier pour savoir qu'un minuscule inconvénient peut parfois faire perdre des clients. Elle fait un signe à son employé qui disparait plus vite que l'éclair, bien content de pas se faire toiser plus longtemps par l'hybride. Il file d'ailleurs ranger les étagères et faire la mise en place pour le lendemain. Hestia le suit du regard s'assurant qu'il ne va pas bavasser avec les autres, puis accorde toute son attention au client apparemment insatisfait.

- Vous avez besoin d'articles particuliers ?

La chauve souris était une bonne commerçante, elle procurait de bons articles, à des prix raisonnables, et n'enflait pas les tarifs sous prétextes futiles. Mais c'était également une habituée des commandes de clients relativement difficile. Comme pour cet iguane à qui il avait fallut trouver des substituts à ses repas d'insectes. Elle se mettait toujours en quatre et s'efforçait d'apporter un service personnalisés pour ceux qui en avaient besoin. Peut être n'était ce qu'une demande particulière de plus. Rien de bien grave en somme.

(c) Crown
Jeu 29 Déc 2016 - 13:41
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 65
Date d'inscription : 17/12/2016
Localisation : Derrière toi~

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 39 ans
En bref !:



Ce n'est qu'une plainte - Feat. Hestia«Ne m'dit pas que je vais être servi par des... humains?»


Vincenzo attendait patiemment l'arrivée de celui qui saurait sûrement satisfaire ses attentes, et également celui à qui il pourra parler de ses tracas au niveau des humains sur le plancher de service. Le pauvre humain à la caisse n'était pas très confortable, et ça se voyait. Il se demandait sûrement s'il avait pas fait quelque chose de mal, à se faire dévisager comme ça par l'hybride qui attendait de se faire servir. Un sourire carnassier s'étirait sur les lèvres de l'élan alors que la jeune femme aux ailes majestueuses s'approchait de lui. Tout de même proprement vêtue comparé à certains de cette supérette, sa tenue, Vincenzo croyait savoir à qui il avait à faire. Elle lui adressait la parole. Tout comme ce que l'élan venait de constater, c'était une gérante, et non un gérant! Un sourire s'étirait alors qu'il déposait le panier d'emplettes sur le comptoir, se croisant les bras tout en la toisant du regard. Elle renvoyait l'humain, qui se barrait presque en courant pour faire le reste de ses tâches. Au moins, il était docile en soi, ce que le client mécontent semblait apprécier. Vincenzo le suivait du regard, évitant de relâcher quelques commentaires qu'il aurait bien lancé.

Ses yeux iris azures se retournaient vers la chauve-souris, celle-ci lui demandant s'il avait besoin d'articles en particulier. Un malsain rictus s'étirait sur ses lèvres avant qu'il ne prenne la parole pour expliquer sa situation. «Non. Je dois avouer être pleinement satisfait de votre marchandise et de votre inventaire, j'ai trouvé tout ce dont j'avais besoin...» La franchise avait toujours été un bon point chez lui, et même quand c'était quelque chose de bien il se devait de le dire. Il est vrai que la supérette avait un inventaire raisonnable, et Vincenzo n'étant pas bien difficile dans ses choix de vie, il avait pu trouver tout ce dont il avait besoin. Cependant, là n'était pas le majeur soucis : la raison de ses foudres provenait d'ailleurs. Il préférait flatter celle-ci dans le bon sens avant de lui lancer les piques: il avait marqué une légère pause avant de reprendre ses phrases, sur un ton beaucoup plus sérieux cette fois-ci.

«... cependant, il en est tout autre de votre service.»Il avait été franc et très direct, et il ne comptait pas laisser ça tomber comme ça. Son regard sombre, l'absence de sourire dans son visage ainsi que son air assez hautain -aidé de sa grande taille, hein- faisait clairement comprendre que l'élan n'était pas d'humeur à rigoler. «Je suis outré de voir que vous avez des humains au service à la clientèle, et je refuse formellement d'être servi par la race inférieure.» Il avait l'air d'être l'un des clients les plus difficiles à servir de tout l'univers, mais en fait, là n'était pas le point... Sa haine envers les humains devenaient de plus en plus incontrôlable, cela en devenait presque dangereux... qui sait ce que l'élan pouvait faire sous le coup de la haine...! Il restait là, les bras croisés à regarder la jeune femme en attendant sa réponse. Il s'était préparé à toutes sortes de répliques. Évidemment, contredire un client dans un tel service, c'est la mort de son commerce, la perte d'un consommateur. Il attendait de voir de quel manière elle allait s'y prendre, pour pouvoir y répliquer en bon et dû forme. Il tiendrait son bout: il allait être servi par une hybride, la gérante qui plus est, et il allait finir par vider son sac et lui dire sa façon de voir les humains... et si celle-ci réplique, il lui dira le fond de sa pensée, mais ce ne sera pas rose pour la chauve-souris.
Jeu 29 Déc 2016 - 14:30
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
♔ Femelle gentille et attentionnée ♔
Messages : 200
Date d'inscription : 04/11/2013
Age : 36

Fiche Perso
Sexualité :: Hétérosexuel
Âge: 26 ans
En bref !:


Un client difficile



&


La chauve souris ne compris pas tout de suite ce qui amenait ce client à l'arracher à ses comptes. S'il était satisfait de la marchandise et des produits pourquoi donc la déranger ? Elle gardait un sourire polit, attendant la suite qui ne tarda pas après une courte pause. Son sourire ne disparut pas de son visage, s'il pensait être le premier à être difficile, elle en avait vu d'autres. Par contre la mention à la prestation de service la fit se tourner légèrement vers les quelques employés qui trainaient pour écouter. Un seul regard d'elle et ils repartirent rapidement s'occuper dans l'office et l’entrepôt. Elle ne bougea pas, restant nombreux étaient les clients qui n'aimaient pas être servit par la gente humaine, mais en général, sa réponse était simple et courtoise. Surtout face à quelqu'un qui se sent dans son bon droit, ne jamais le braquer, sinon la conversation peut déraper rapidement.

- Je comprend monsieur, sachez que nous avons un service de livraison également, ce qui vous évite de vous déplacer, et c'est moi même que m'en charge. Ainsi vous n'auriez plus à subir la présence des humains.

Elle n'allait pas dans son sens, elle proposait une solution, contourner les problématiques pour toujours permettre à la personne en face de se trouver gagnante. Elle savait que beaucoup de ses semblables n'étaient pas pour l'utilisation d'humains. Cependant et c'était là le point qu'elle allait mettre en avant maintenant.

- Cependant elle m'est malheureusement nécessaire. Croyez bien que j'ai tenté de prendre des hybrides, mais il semblerait que ce ne soit pas un secteur porteur. De plus la main d’œuvre humaine est gratuite, et me permet ainsi de faire des économies sur ce secteur afin de proposer de nombreux articles qui ne seraient alors pas disponible chez moi.

Elle s'assurait qu'elle n'avait pas d'employé dans le coin qui pourrait l'entendre. Ce n'était qu'à moitié faux, elle payait ses employés et en plus reversait une part à leur maître. Elle faisait en sorte que l'humain ne se sente pas exploité, et un seul regard à l'un d'eux s'ils surprenait la conversation le ferait décamper. Elle regarda le magasin désert et proposa donc ensuite.

- Désirez vous mettre en place ce service monsieur ? Le formulaire n'est pas loin, je m'occuperais d'encaisser vos courses ensuite si vous le voulez ? Ainsi vous n'aurez plus à supporter la vue des larbins du magasin ?

Elle jouait son rôle avec brio, celle de la dirigeante intransigeante qui n'a pas le choix, au vu du manque de volonté des hybrides à travailler et subir un travail de forçat. De plus ce n'était pas des mensonges, elle avait bien posté des annonces, mais restées définitivement rejeté par les hommes comme les femmes quand ils se sont rendus compte de la pénibilité du travail. Seul les humains avec les avantages y ont trouvé leur compte, elle traite équitablement bien que froidement, et en général les reprochent ne sont présent qu'en cas d'erreur et même en ce cas elle donne une deuxième chance.

(c) Crown
Jeu 29 Déc 2016 - 19:35
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 65
Date d'inscription : 17/12/2016
Localisation : Derrière toi~

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 39 ans
En bref !:



Ce n'est qu'une plainte - Feat. Hestia«Ne m'dit pas que je vais être servi par des... humains?»


Il n'avait pas tardé à recevoir une réponse... cependant, ce n'était pas une réponse assez favorable pour Vincenzo. Ce comportement devait être reportée, ou au moins, corrigé. Faire livrer ses courses, cela ne règlera pas le soucis que des humains bossent quand-même sur le plancher du service! Son regard s'assombrissait alors qu'il se croisait les bras, un air toujours aussi mécontent. Il avait sûrement l'air du client grincheux et trop difficile à satisfaire au niveau du service, mais c'était pourtant simple... pour lui. Il n'allait quand-même pas s'empêcher de venir faire ses courses par lui-même parce que des humains bossaient sur place...! C'était à elle de changer et de corriger ses erreurs. Vincenzo était très pointilleux à ce sujet, d'ailleurs, et il n'avouera jamais ses torts. Il a évidemment commencé, et il ne reviendra pas en arrière tant qu'il n'aura pas eu ce qu'il a envie d'avoir. Quoi exactement? Il n'en savait pas, mais une chose était certaine, il allait lui faire comprendre son point de vue.

Celle-ci ne prenait pas de temps à se justifier sur la présence des humains sur place, ce que l'élan trouvait un peu trop tiré par les cheveux. Il soupirait légèrement, mécontent. Il allait répondre sérieusementà celle-ci alors que la chauve-souris reprenait rapidement la parole, tentant de l'inciter encore une fois à ce que l'on aille porter ses  courses chez lui. Irrité, on le voyait dans son visage, il faisait son possible pour rester en contrôle de ses moyens alors que mentalement, il était sur le point d'exploser. Le prendrep our un con? Ce n'était pas bien loin de cela: il était pas infirme, il voulait être servi par un hybride! Il relâchait un dernier soupire avant de prendre la parole, pour répondre à la proposition non attirante à ses yeux. «Votre proposition semble bien intéressante, mais je ne m'empêcherai pas de sortir faire mes courses moi-même alors que des humains salissent le plancher de votre commerce, ma chère.» Il se décroisait les bras, allant enfouir ses mains dans les poches de son pantalon alors que son regard azure se retourne finalement en direction du reste de la boutique, se cherchant un minable à attraper... mais malheureusement, ils s'étaient tous cachés. «Je suis en plein droit de sortir de chez moi, et d'exiger être servi par un hybride. L'ère où les humains régnait est révolu, il est temps de leur donner la place qu'ils méritent, vous savez? »

Évidemment, l'élan n'avait pas terminé encore. Il sortait ses mains de ses poches pour recroiser ses bras avant de se lancer dans une autre pique. Cette fois-ci, il allait surtout faire allusion à la place des humains en société.... hors de question qu'il laisse ça passer. «Et les humains qui bossent pour vous, il est vrai qu'ils apportent du bon, mais vous pourriez garder les hybrides pour le service à la clientèle, et garder les personnes de cette sous-race pour nettoyer le plancher et bosser dans l'arrière-boutique. C'est une honte pour un commerce d'afficher aussi ouvertement un être aussi faible, à l'accueil.» Il soupirait légèrement avant de continuer son monologue. Il tenait son bout, et il ne comptait pas laisser la pauvre chauve-souris s'en sortir aussi facilement.  «Cela dit, ce n'était qu'un conseil d'ami pour le bien de votre commerce, mais je suis en plein droit de me faire servir par un hybride en ces lieux.» Sa voix rauque avait retenti une dernière fois, son regard la mettant au défi de lui répondre....  
Jeu 29 Déc 2016 - 22:54
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
♔ Femelle gentille et attentionnée ♔
Messages : 200
Date d'inscription : 04/11/2013
Age : 36

Fiche Perso
Sexualité :: Hétérosexuel
Âge: 26 ans
En bref !:


Un client difficile



&


Les solutions apportées ne semblaient pas intéresser le client exigent. Elle voyait bien qu'il cherchait à prendre à défaut ses employés et était bien contente qu'en cette fin de journée ils soient tous à l'inventaire dans l'arrière salle. S'il voulait sortir lui même et bien elle avait elle d'autres choses à faire que de laisser les comptes et venir encaisser une personne, ou encore se charger des rayons. C'était pour ça qu'elle avait des employés, pour la décharger un peu, pas pour faire à leur place leur travail. Elle ne quittait pas son sourire mais cet homme ne semblait pas comprendre la situation. Si lui avait trouvé facilement, elle n'avait elle jamais trouvé d'hybride acceptant de travailler pour un salaire de base. Ils se prenaient tous pour des rois, mais désolée, elle n'avait pas les moyens de se payer des rois fainéants en plus. Elle se rappelait bien la dernière fois, le seul qui était venu avait passé sa journée à fumer derrière, en donnant des ordres. Elle l'avait congédié sans état d'âme. Elle ne voulait pas de chef, elle voulait des gens capable de trier des aliments et des condiments. Et de savoir lire une date et des chiffres. Il épuisait sa patience déjà bien entamé par son duo de singe hurleurs qui heureusement n'étaient pas là à cet instant.

- Je suis désolée que le service ne vous satisfasse pas. Je ne vous empêche pas de faire vos courses vous même, je ne peux cependant pas administrer ce lieu, en gérer toutes les facettes seules. S'il y avait des hybrides compétents et travailleurs décidés, peut être qu'ils seraient en place. Seulement je n'en ai pas trouvé. Je n'offre en effet qu'un salaire modeste, qui n'intéresse pas les hybrides qui ce sont proposés. Alors certes ils ont été mis en esclavage, mais ce sont les seuls qui acceptent de travailler ici. Je suis vraiment navré que vous ne trouviez pas le service que vous attendiez ici. Et je comprendrais que vous choisissiez un autre commerce pour votre approvisionnement.

Elle ne retenait personne et surtout pas les monstres d'arrogance comme celui-là. Et si perdre un client était la seule chose à faire, et bien qu'il parte. Elle n'était pas dans sa tête, s'il avait rancune contre les humains, elle n'allait pas aller dans son sens. Son commerce était honnête, ses employés également, s'il voulait tourner casaque il le pouvait. Elle n'allait pas se surcharger de travail simplement pour faire plaisir à un irascible et vieux ronchon ! Elle regarda le panier, elle pouvait même lui donner des adresses au vu de ses articles, mais il devrait sans doute faire plusieurs magasins pour avoir toute sa liste. Elle doutait d'ailleurs qu'il soit mieux reçu, nombre de ses confrères usaient également d'humains, et les mettaient également en caisse. Elle souleva le panier et le posa sur le comptoir, fixant l'hybride avec son sourire éternel de commerçante.

- Est ce que vous désirez prendre vos articles ici ? Je peux vous donner une liste de confrères qui vendent les mêmes produits, mais je ne vous garantie pas des prix équivalent, ni un service plus approprié à vos besoins.

A lui de voir s'il revenait en arrière sur ses déclarations ou pas, et s'il acceptait le peu de service présent ici à ces yeux. La fermeture approchait, et elle était le dernier magasin ouvert si tard. Peut être se raviserait il et ferait un effort de compréhension, sinon il pouvait aussi tourner les talons. La chauve souris n'avait pas grand peur de la mauvaise publicité qu'il pourrait lui faire. Elle avait plus de clients réguliers satisfaits que de clients irréguliers insatisfaits.

(c) Crown
Ven 30 Déc 2016 - 18:20
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 65
Date d'inscription : 17/12/2016
Localisation : Derrière toi~

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 39 ans
En bref !:



Ce n'est qu'une plainte - Feat. Hestia«Ne m'dit pas que je vais être servi par des... humains?»


Vincenzo écoutait attentivement la jeune femme devant lui, prenant bien temps d'analyser chacun de ses dires. Elle était vraiment en train de lui expliquer le pourquoi des humains sur place. Elle semblait vraiment sérieuse dans ses dires, d'ailleurs.... mais chose qui sera sûrement impossible à accomplir, c'est de faire comprendre une telle chose à un homme qui a une haine inconditionnelle envers la race humaine ainsi qu'envers tous les hybrides qui peuvent soutenir ces sous-merdes. Malheureusement, semblerait qu'on ne peut pas avoir tout ce qu'on demande: bien malgré toute l'inventaire de la supérette, le service lui semblait minable.... Heureusement pour l'hybride qu'elle lui avait proposé de faire livrer tout ça chez lui, il prendrait sûrement cette option. Il était hors de question qu'il fasse cinq boutiques pour ramasser tout ce dont il avait besoin alors que le tout pouvait se trouver sous le même toit. Il serait ridicule de cracher là dessus, mais malheureusement, une si magnifique boutique était majoritairement tenu par des.... sous-merdes qui souillait le plancher de cette endroit.

Il soupirait fortement, commençant finalement à vider son panier d'empelettes pour pouvoir payer. Il préparait également peu à peu son fric, prêt à débourser le nécessaire alors qu'il avait une mine des plus affreuses. Son envie de meurtre était présente, mais malheureusement, en un tel lieu il devait se retenir de défoncer à coup de pied le premier humain qu'il voit... ou encore, il devait éviter de s'en prendre à la chauve-souris. Elle ne semblait pas jouer avec la vie, elle semblait être assez sérieuse, surtout avec le commerce qu'elle tient, alors il ne voulait pas se retrouver avec des poursuites au cul. Soupirant légèrement, il lui adressait finalement la parole, la laissant comptabiliser les articles avant de faire quoi que ce soit d'autre. «On va s'arranger pour mettre sur pied ton truc de livraison... Je ne tiens pas à remettre les pieds ici si c'est pour sentir la sous-merde.» Sa vulgarité était hors pair, surtout en ce moment, par contre il lui serait préférable de changer de discours, et sa façon de parler... sans quoi, cela ne voulait pas dire qu'il allait avoir un excellent service à ses prochaines empelettes.

« Crois-moi, t'as de la chance d'avoir une si belle inventaire, il est difficile de cracher là dessus, ça te sauve sûrement plus de clients que ce que tes humains te font perdre. » Il avait été franc et très direct, il venait de lui dire le fond de sa pensée. Il avait lancé un petit compliment, bien camouflé derrière une autre insulte... incapable de complimenter ses inférieurs aussi facilement, faut pas oublier que Vincenzo est un être perfide méchant, cruel, et pratiquement déloyal. Pour lui, ce n'est rien d'insulter gratuitement, comme il le faisait si souvent, et comme il venait sûrement de le faire encore... Il laissait finalement la chauve-souris terminer de calculer les items, cessant de parler, cela lui laissera également le temps de répliquer si elle voyait la nécessité de lui en lancer une. Il attendait le prix, et en voyant ce dernier s'afficher, il remit l'argent nécessaire pour payer ses courses en entier, et attendait qu'elle le lui remette avant de tout remettre dans sa poche de pantalon, en sûreté.
Mar 3 Jan 2017 - 3:25
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
♔ Femelle gentille et attentionnée ♔
Messages : 200
Date d'inscription : 04/11/2013
Age : 36

Fiche Perso
Sexualité :: Hétérosexuel
Âge: 26 ans
En bref !:


Un client difficile



&


On n'a pas tout ce qu'on veut dans la vie, et oui, cela peut parfois frustrer, elle voyait bien que ses réponses calmes et posées dérangeaient le client. Mais si on n'avait tout ce qu'on veut, et bien d'un ce monde irait mieux et de deux elle serait en haut en train de... De rien faire du tout ! Elle se força à se concentrer sur le client et ne pas partir dans des élucubrations mentales en imaginant ce qu'un monde meilleur lui offrirait. Déjà la paix chez elle. plus de bagarre et de gamineries entre les deux ado pré pubères qui ne faisaient que se chercher tout le temps. Elle attendait de voir ce que le client allait décidé. Apparemment, et comme les autres qui avaient ce même soucis avec sa boutique, le fait de devoir en faire plusieurs les calmait suffisamment pour amener un terrain d'entente. Même s'il soupirait comme s'il essayait déventer toute la pièce il dut se rendre compte qu'il n'y avait pas d'autres moyens que ceux proposés. Hestia n'aimait pas contraindre les autres à faire des choses, elle pouvait comprendre l'animosité des hybrides suivant quelques passés. Mais elle n'y pouvait rien. Elle prit les articles un par un, les passant avant de les mettre dans un sac qu'elle ne factura pas, un petit geste pour tenter d'apaiser mais qui ne serait sans doute pas vu, mais elle s'en moquait. Elle était professionnelle, même face à certains qui méritaient la fessée. Elle s'arrêta devant une boite de conserve et observa la date. Elle sourit au client et sortit de derrière la caisse.

- Excusez moi un instant.

Elle alla jusque devant la porte de la remise, restant en vu tout de même de la caisse avec les miroirs du plafond et apostropha un des employés. Bas, sifflant pourtant de colère elle lui lança la boite en lui intimant qu'il y avait une faute et que ces dates étaient beaucoup trop rapprochées pour être vendues. Elle se décala une fraction de seconde de la vue du client pour frapper brutalement le chambranle de porte pour montrer qu'elle n'était pas contente. Qu'il croit qu'elle en avait brutalisé un le ramènerait peut être dans de meilleurs dispositions. Elle patienta une fraction de seconde avant qu'on lui échange avec un autre produit cette fois avec une date de péremption plus appropriée et revint l'air de rien à la caisse.

- Pardonnez moi, votre article ne semblait pas correspondre aux normes que j'exige. Bien poursuivons voulez vous ?

Elle lança un renard noir et courroucé aux employés qui ne demandèrent pas leur reste pour filer en rayon et rapidement et diligemment changer toutes les boites. Elle allait devoir tout vérifier ce soir. Qu'ils se laissent aller encore une fois et elle serait vraiment mécontente. Elle ne laissa pas voir ses émotions passer avant de ranger avec tout l'art du tetriss les affaire de l'hybride dans son sac avant de lui annoncer le montant final. Elle ajouta le bon de réduction puisqu'il avait atteint le premier pallier de réduction puis encaissa l'argent lui rendant la monnaie avant de verrouiller la caisse.

- Bien à présent, si vous voulez bien me suivre ?

Elle prit le sac, refusant de le laisser se faire toucher par un employé et devoir recommencer une nouvelle fois l'emballage et conduisit l'hybride dans le bureau du rez de chaussée. Elle lui présenta le siège confortable qui attendait les clients désirant bénéficiez d'un service à part. Elle posa le sac sur une pile de carton, qu'il ne touche pas le sol, et avant de commencer tout en s'installant elle rassura le client difficile.

- Personne d'autre que moi n'entre ici, à part des confrères bien évidement, aucunes mains humaine ne s'est promenée par ici. Donc, il va me falloir vos coordonnées, ainsi qu'une date à votre convenance pour que je vienne chez vous afin de prendre votre liste de courses. A moins que vous ne désiriez faire les commandes par téléphone. Je préfère pour ma part me déplacer, j'aime à offrir un service parfait, et qui convient en tout point à mes clients. N'hésitez pas si vous avez des questions, voici les brochures.

Elle avait bien fait de faire imprimer les différentes possibilités par écrit. Ainsi il pouvait lire et choisir la formule la plus adaptée à son besoin. Elle savait qu'il était de base contre les humains, elle lui préciserait que ce service elle le faisait seule, et qu'elle emballait et conditionnait elle même les articles. Elle ferait en sorte de se le notifier dans ses cartes de livraisons. On voyait d'ailleurs un tableau derrière elle, avec les différentes dates déjà prises, mais certains faisaient leurs courses mois par mois, et même si cela lui prenait plus de temps et de logistique, elle voulait montrer à chacun qu'avec un peu de bonne volonté, tout le monde peut accéder au service qu'il désire.

(c) Crown
Mar 3 Jan 2017 - 20:03
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 65
Date d'inscription : 17/12/2016
Localisation : Derrière toi~

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 39 ans
En bref !:



Ce n'est qu'une plainte - Feat. Hestia«Ne m'dit pas que je vais être servi par des... humains?»


L'Élan la regardait, il supervisait son boulot, surveillait chacun de ses gestes. Celle-ci s'arrêta un moment pour aller en arrière boutique, ou en étagère, avec une canne à la main... Passée date? Il n'en savais rien, mais par réflexe, il regardait les autres articles, comme s'il rechercherait des erreurs là où il n'y en avait pas. Il prévisualisait également certains articles déjà dans le sac, regardant également l'écran de la caisse enregistreuse pour voir qu'aucun sac n'avait été facturé, chose dont il fut fort heureux. En plus d'avoir un service médiocre au niveau des humains, fallait-il encore qu'on lui facture les sacs, le temps perdu aussi tant qu'à y être? La plainte? Le temps parlé avec la gérante? Non, il y avait quand-même bien des limites, et heureusement pour la chauve-souris, cela avait calmé ses ardeurs face au soucis assez sévère qu'il avait affronté en mettant les pieds dans la place. Il l'entendait frapper quelque chose.... bon, elle est en train de brutaliser des sous-merdes? C'est bien, elle apprenait déjà très vite. Un léger rictus apparaissait sur son visage alors que celle-ci revenait rapidement, il effaça tout aussi vite ce malsain sourire.

Son regard se perdait rapidement sur l'article qu'elle ramenait, observant ce dernier tout en étant certain que ce soit ce qu'il avait prit... heureusement. Un léger sourire se faisait voir sur ses lèvres alors qu'elle justifiait la raison à son comportement. Elle avait des normes strictes, c'était quelque chose de bien. Son regard satisfait était rivé dans celui de la chauve-souris avant qu'elle ne reprennes son boulot. «C'est bien, au moins vous avez des normes strictes, faudrait-il au moins que les humains sachent les respecter.» Encore la faute des humains.... Bon, il chercherait assez rapidement à calmer les ardeurs, il rétroqua rapidement avec une phrase pour se justifier. «Mais bon, j'suis assez satisfait des normes que vous leur imposez...» Elle allait sûrement se dire ''enfin, quelque chose dont il est satisfait.'' Faut croire que Vincenzo était un client des plus capricieux, et ça, personne ne pouvait se le cacher, que ce soit au niveau de ses partenaires de vies, ses clients ou les employés qui le servaient, ses esclaves.... Vincenzo était exécrable, et il ne se gênait pas pour le laisser savoir, à quiconque ne faisant pas son bonheur. Cependant, étant direct, si quelque chose lui plait, il se devait de le dire.

Il paya son dû aussitôt que celle-ci avait affiché le montant, retournant la monnaie qui lui était redonné directement dans la poche de son pantalon, avec son porte-monnaie et ses clés de voitures. Elle prenait le sac, à son grand contentement, celle-ci lui demandant de la suivre. Un rictus des plus satisfait s'affichait sur son visage alors qu'il prenait soin de suivre les pas de la chauve-souris, se rendant bien assez tôt devant le bureau en question. La porte s'ouvrit, et une invitation à des chaises confortables s'offrait à lui. Sans hésiter, il en tirait une, s'y assoyant doucement avant de déposer ses deux mains, doigts entrecroisés, sur la table devant lui, attendant. Elle le rassurait d'ailleurs sur les mains humaines qui auraient pu passer par là, et un hochement de tête affirmatif se faisait voir. « C'est bien. » Son regard scrutait la place un moment avant de la voir revenir avec des brochures. Celle-ci demandait d'ailleurs coordonnées et disponibilités, ce qui offrait un sourire à Vincenzo. Il lui offrit toutes les coordonnées nécessaires pour se rendre à sa maison, ainsi que par quel porte passer: celle de côté. Celle de devant était plutôt décorative, et il commençait à se dire qu'il devrait possiblement la faire retirer... il en avait marre des gens qui venaient frapper à son mur pour entrer chez lui...........

Pour les disponibilités.... Un vif coup d'oeil sur le calendrier en question et il fut très vite ciblé sur ce qu'il aimerait comme journées. Évidemment, avec un esclave, et par moment deux, il serait bien de faire livrer plus d'une fois par mois, en plus de tous les dressages qu'il doit faire lorsqu'il en a, il serait préférable d'y aller avec une fréquence plus élevée. Vincenzo opterait sûrement une fois par semaine. « Personnellement, j'opterais pour le lundi matin, avant 9h, pour prendre la commande. Ainsi, je pourrais aller au boulot, et vous pourriez faire livrer vers 17h en soirée la même journée. J'ai une horaire plus courte cette journée là du coup ce serait le moment le plus convenable.» L'absence de sourire, son regard sérieux, les mains entrecroisées posées sur la table, il attendait de voir s'il aurait d'autres questions à répondre.






Sam 7 Jan 2017 - 2:34
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
♔ Femelle gentille et attentionnée ♔
Messages : 200
Date d'inscription : 04/11/2013
Age : 36

Fiche Perso
Sexualité :: Hétérosexuel
Âge: 26 ans
En bref !:


Un client difficile



&


Elle nota les coordonnées de l'hybride, s'assurant qu'elle ajoutait les détails pour venir prendre la commande en question. Les dates semblaient lui convenir, il prit son temps pour faire son choix, elle attendit patiemment qu'il réfléchisse et ajouta la date de rendez vous à rajouter au planning. Elle hocha la tête, professionnelle, inscrivant donc l'élan en client livré. Elle prit quelques minutes pour remplir la fiche et les informations importantes avant de se relever et de tendre la main à celui-ci.

- C'est noté monsieur, à Lundi donc.

Il n'y avait pas grand chose à rajouter tout était dit ou presque. Elle se leva donc et reprit le sac de courses avant d'ouvrir la porte au client pour le raccompagner à la porte. Elle lui rendit son sac alors et lui serra la main une nouvelle fois avec un sourire toujours sur les lèvres.

- Je vous souhaite une très bonne soirée monsieur, rentrez bien.

Rien que des banalités, mais c'était un de ses désirs de toujours montrer un côté convivial à ses clients, surtout au plus difficiles. Elle n'avait pas rajouté le fait qu'elle était heureuse de lui proposer un service supplémentaire. Quelque part elle sentait que cela allait énerver son interlocuteur. Elle s'assura qu'il partait bien avant de refermer la porte à clé, puis retira la caisse pour faire les comptes. Les humains sortaient lentement de l'arrière salle, elle leur fit signe qu'ils pouvaient vaquer aux rayons pendant qu'elle s'occupait de faire les comptes de la journée.


(c) Crown


Spoiler:
 
Sam 7 Jan 2017 - 15:56
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Plainte contre Radio-Canada
» Vient porter plainte contre Aurélien (Léo)
» Plainte officielle sur great canadian miniatures
» Le Gvt haitien n'a pas annule la plainte contre JBA: Preval
» Viens pour une plainte de volage de sac (Samia)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domination Hybride :: ♥ Les vieux faubourg ♥ :: Supérette "Aux ailes de l'espoir"-
Sauter vers: