Bienvenue

Forum INTERDIT au -18 ans (joueur et personnage). Ce forum a été créé le 25/06/2013 de type Guerre de Race/Domination/Rebellion. Avatar immature ou à caractères sexuels sont à bannir ainsi que les personnages interdit furrys et enfant.

Liens utiles

Flash Info

"L'ouverture entre le monde spirituel et réel se montre taquin et effraye les participants de la soirée Halloween."

Le Staff

PNJ
Fonda
Mp
Kai
Admin
Mp
Iravan
Admin2
Mp
Calwen
Modo/Anim
Mp
???
Anim
Mp
Code par MV/Shoki - Never Utopia
Domination Hybride
Forum rpg INTERDIT AU MOINS DE 18 ANS !!! = donc d'écriture entre des joueurs mâtures - Le sujet du forum est une "guerre" entre les hybrides et les humains (certains caractères d'écritures pouvant être choquant). Le Staff ne sera aucunement responsable de vos choix et actes si vous vous inscrivez. Les personnes immatures, boulets, les curieux ou les mineurs, veuillez passer votre chemin. Pour les autres, nous vous souhaitons une bonne visite.


Forum RPG + 18 ans Guerre d'espèce
 

Abigail Naya Mina Lhassani

 :: La ville du renouveau : Avant Propos :: Présentation :: Les perles rares Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
♔ Perle Rare ♔
Messages : 71
Date d'inscription : 09/08/2016
Age : 24
Localisation : Derrière mon écran

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 26 ans
En bref !:


Lhassani, Abigail Naya Mina






♦ Âge : 26 ans
♦ Sexe : Féminin
♦ Sexualité : Bisexuelle
♦ Rang : Perle rare
♦ Race : Serpent Mamba Albinos.
♦ Qualité : Patiente
♦ Qualité : Astucieuse
♦ Qualité : Calme
♦ Défaut : Têtue
♦ Défaut : Orgueilleuse
♦ Défaut : Arrogante

Son caractère

«Le vengeur n'oublie jamais l'insulte mortelle à son honneur bafoué, sauf si c'est un vengeur amnésique.»
- Pierre Desproges

Commençons premièrement par sa facette remarquablement calme. Abigail est une femme constamment tranquille. Ses mouvements se font dans une grâce hors pair, sa voix est paisible, son regard est doux et elle semble des plus gentilles. Cependant, bien malgré son calme, il y aura toujours un truc qui saura se faire très bien remarquer : son arrogance hors du commun et l'absence complète de retenue au niveau du langage.  Mina a un très grand lexique d'insultes, et elle a la spontanéité de sortir les pires répliques à tout ce qu'on peut lui dire, et ce, dans un temps record. Elle pourrait vous lancer les pires insultes qu'elle n'aura jamais trouvée et des répliques à vous en arracher les cheveux de la tête, et le plus frustrant, elle sera douce et paisible dans sa façon d'agir et dans son ton de voix. Son langage est direct, cru, et parfois même vulgaire. Souvent, elle vous regarde avec un léger sourire innocent, ce qui accentue encore plus la rage chez certains hybrides. En d'autres mots, elle vous insulte, poliment. C'est ce qui offusque bien souvent les gens, et c'est ce qui lui met le plus souvent un sourire au visage. Cela lui donne l'impression de se moquer de ses victimes, et elle aime ça!

Peut-être est-elle un peu naïve de penser qu'elle sera épargnée en utilisant la politesse et la grâce dans ses paroles malgré le sens de ses mots? Non, elle en a pleinement conscience, et c'est ce qui n'aide pas à sa cause... et intérieurement, elle se marre de la réaction des gens et de leur susceptibilité. Elle trouvera un truc à dire sur tout le monde, sans exception, et elle ne se retiendra jamais de le dire. Elle a la critique facile...! Les attaques verbaux n'ont aucun effet sur elle, son immunité est rendu à un point où elle se fiche carrément de ce que les gens peuvent lui dire, elle n'en fera que répliquer une connerie, comme elle sait si bien le faire. Outre ce côté très agressif, de son vocabulaire du moins, l'hybride n'est pas très menaçante. Elle préfère attaquer verbalement, assurant que les mots font plus mal que les actes. Alors qu'elle a aucune retenue pour les remarques blessantes, il en est tout autre pour les coups. Elle n'a pas une force physique très puissante malgré sa grande taille, alors elle préfère s'abstenir, tout simplement, et éviter d'utiliser la force et la violence. Se ridiculiser à tenter de faire un truc sachant qu'on n'arrive pas à le faire à moitié, ça serait une vraie perte de temps et d'énergie de le commencer, ou encore essayer.

Cependant, lorsqu'il en vient la nécessité, elle n'est peut-être pas très puissante, mais elle est rapide et agile. Elle saura attaquer et se défaire de sa mauvaise posture, bien souvent par une violente morsure. Pendant que vous allez vous remettre de cette vilaine morsure en plein dans vos nerfs -s'ils lui sont accessibles, elle y mordra- , elle se sera déjà barrée bien loin. Elle n'est pas très peureuse et elle est prête à en affronter beaucoup, mais quand son corps est trop en danger, elle préfère fuir qu'autre chose. C'est un trait de son hybridation, les serpents ayant tendance à mordre, et fuir aussitôt qu'ils le peuvent. Son instinct animal embarque rapidement lorsque sa vie est en danger, et elle fera tout pour se libérer. Cependant, faites gaffe lorsque vous avez du matériel entre les mains: cela pourrait se retourner contre vous. C'est une femme très dominante, et aussitôt qu'elle a l'opportunité de lever le fouet sur une personne, elle le fera. Si des menottes sont à portée de main, elle pourrait très bien vous attacher, profiter de vous et vous laisser languir jusqu'à ce que quelqu'un vous découvre mort de faim!

«La précaution est une insulte à l'amitié, le rôle de l'ami est de dire le vrai.»
- Henri-Frédéric Amiel
Si on sort des sentiers battus, et qu'on apprend à la connaître, on peut découvrir en elle une personne des plus sociable, des plus gentille et une jeune femme attentionnée qui sera prête à tout pour aider ses amis. N'empêche qu'elle leur sort quand-même des méchancetés, mais ses proches ont appris à les prendre au second degré... d'ailleurs, c'est ce qu'il faut apprendre à faire, avec elle, si on veut être capable de l'approcher. Si on passe par dessus les insultes et qu'on lui montre que ça nous fait rien, elle laissera sa coquille d'insensible tomber et laissera voir sa vraie personnalité à la personne qu'elle jugera digne de confiance... Du moins, plus en confiance qu'avec ceux qui fuient ou s'offusquent aussitôt qu'ils entendent un insulte. Ceux là, elle les trouve trop faible, et elle ne leur donnera jamais sa confiance.

Elle a d'ailleurs une patience en or, mais il ne faut pas en abuser, sinon elle risque de se frustrer, et si c'est le cas, minces sont les chances de vous en sortir vivant. En fait, elle déteste qu'on se serve ou qu'on abuse de ses qualités ou de ses atouts... C'est bien la seule chose qui peut la mettre hors d'elle. Mina est une femme qui n'a peur de rien... sauf de la mort. Elle a affrontée bien des choses dans la vie, et n'a pas peur de beaucoup de choses, on pourrait même la voir naïve et stupide sur les bords à ce niveau là.  Abigail peut s'avérer très sadique lorsqu'elle est poussée à bout, et elle sera prête à tout pour atteindre son but. D'ailleurs, son orgueil est très visible à ce niveau là ; La jeune femme réussira à obtenir ce qu'elle veut, peu importe le prix à payer, même s'il s'agit de son corps. Elle n'a aucune pudeur, donc elle n'a aucun mal à se servir de ses atouts pour obtenir ses désirs, et ce n'est pas une femme à baisser les bras facilement.

«Les égoistes prennent toujours la vérité pour une insulte.»
- Alfred Capus

Elle a toujours détesté la hiérarchie maître/esclave, et ce, dès ses premiers jours. Pour elle, il était inconcevable de prendre des hybrides -ou toutes autres créatures vivantes- en esclave, et après la rébellion, elle trouvait tout aussi stupide de voir que les hybrides faisaient subir l'esclavagisme aux humains, sachant très bien que chaque hybride étant devenu un maître avait été auparavant un esclave. Certains agissent par soif de pouvoir, d'autres parce que c'est tout ce qu'ils ont appris à faire... et notre reptile, elle avait agi par instinct et elle avait rejoint la résistance, qui l'avait approché pour son côté rationnel et calme. C'était le groupe le plus raisonnable, du moins, à son avis. Elle trouve les autres hybrides très égoïstes, certains étant trop rancuniers, et elle trouvait les humains trop faibles mentalement..... mais elle avait trop de pitié envers eux pour les laisser esclave, et elle voulait à tout prix s'impliquer dans quelque chose qu'elle jugeait bon. C'est une jeune femme qui déteste ne rien faire, alors elle doit s'impliquer et aider lorsqu'elle ne bosse pas.

Maintenant qu'elle est devenue perle rare, c'est le type de femme à rester tranquille et à familiariser un peu trop avec sa maîtresse. Elle devient rapidement aussi insultante à son égard qu'un homme pourrait l'être avec ses frères et sœurs. L'hybride va passer le plus clair de son temps à obéir aux ordres, seulement si ceux-ci ne diffèrent pas de ses valeurs. Si c'est le cas, elle refusera, simplement, et si menace s'en suit, elle accomplira l'ordre en rechignant sur ce qu'on lui a demandé de faire, et elle va sûrement lâcher quelques insultes au passage, comme elle sait si bien le faire. Son but? La liberté. Elle espère un jour trouver un maître suffisamment faible pour qu'elle puisse se barrer, retrouver sa liberté et retourner
à la résistance de nouveau. C'est l'une des raisons pour laquelle elle doit être constamment surveillée, et si ce n'est pas par sa maîtresse, ce sera par un gardien.


Son physique

«Faut-il peindre ce qu'il y a sur un visage ? Ce qu'il y a dans un visage ? Ou ce qui se cache derrière un visage ?»
- Pablo Picasso

Commençant par la couleur de ses cheveux, noirs ébène et dépourvus de reflets, c'est peut-être peu particulier, mais c'est sans oublier ce qu'il y a dedans. On peut y voir une légère teinte de bleu, mais ça, c'est à cause de la pigmentation de la peau de son animal hybridé. Sa chevelure est très courte et crépus, comme celle des nigériens habituellement, et ils ont tendance à se dresser dans les airs, peu importe ce qu'on essaie d'en faire. C'est pourquoi elle ne les as jamais libre, et elle a toujours de longues tresses dedans. Des perles se cachent dans certaines mèches, et ses cheveux sont plutôt bien garnis en accessoires. Son visage est encadré par des longueurs plus courtes, au dessus des yeux et le long de sa mâchoire, et ce, lorsqu'elle ne se dégage pas le visage d'un bandeau. Lorsqu'elle le fait, la première chose qui nous saute au yeux, ce sont ses iris blancs comme neige, ses yeux légèrement bridés, mais un regard qui ne semble pas si agressif. Ses pupilles ont la forme d'une légère fente, telles ceux du reptile avec lequel elle est hybridée. Ses paupières délicates retracées d'une légère ligne de maquillage ainsi que ses cils retouchés au mascara, cela lui donne un regard assez intense et très profond. Elle donne l'impression de voir au plus profond de votre âme... mais ça, ce n'est qu'un impression! Elle orne souvent le coin inférieure de ses yeux, près de sa pommette, d'un léger petit diamant collé à la colle à ongles, souvent agencé à sa «tenue» de la journée.

La peau de son visage est blanche, comme celle de son corps. Elle a un visage doux aux premiers abords, mais quelques écailles recouvrent le haut de sa mâchoire et ses pommettes lorsqu'elle sent le stress monter en elle. Elle n'a nulle besoin de fond de teint, d'ailleurs, aucun de ces types de maquillages vont convenir au teint de sa peau... alors elle a su s'y faire. Son visage est parfaitement proportionné, laissant place à son nez droit et rond. Ensuite, on voit ses lèvres pulpeuses et invitantes, qu'elle retrace quotidiennement d'un gloss foncé pour les mettre encore plus en valeur. Lorsqu'elle entre-ouvre les lèvres, on pouvait auparavant percevoir deux longs crocs. Ce ne sont pas ses canines, mais bien ceux juste à l'intérieur de ses canines qui étaient monstrueusement longues. Sa bouche humaine n'étant pas tout à fait au point pour contenir ce genre de crocs, elle les trouvait plutôt encombrant. Ses dents du bas sont d'ailleurs légèrement croches dû à ses crocs qui sont dans le chemin depuis toutes ces années, mais ça, ce n'est qu'un détail à peine visible. Cependant, il en était une condition: elle devait se faire retirer les crocs. Donc, à présent, elle a des dents normales en haut.

«Je suis corps tout entier et rien d'autre ; l'âme n'est qu'un mot désignant une parcelle du corps.»
- Friedrich Nietzsche

Son visage est l'une des choses les plus remarquables sur son corps, le tout dressé fièrement sur son cou frêle et mince. On voit clairement chaque nerf qui y travaille, on les voit tirer sur les tendons de ses épaules pas très musclés également. Un bon un mètre quatre-vingt pour approximativement soixante kilogrammes, on parle ici d'une femme assez grande et très mince. Son buste est assez maigre, outre sa poitrine assez forte qu'elle n'hésite pas de remettre en valeur par ses piètres habillements. Ses épaules sont assez larges pour une femme, mais elle est pourvu d'une musculature très fine et très peu puissante, son corps étant presque dépourvu de graisse. Ses bras sont donc minces et semblent interminablement longs, et au bout se trouve des mains gracieuses, grandes, et des doigts longs et fins. La peau de ses paumes est douce et vraiment agréable au toucher. Ses ongles sont soigneusement recouverts d'un léger vernis coloré, souvent bleu ou noir, et toujours longs. Parfois, elle les coupe pointus, faisant de ses ongles de vrais griffes... jusqu'à ce qu'elle les casse.

Sa taille est plutôt bien découpée, mais on y voit quelque peu ses côtes lorsqu'elle lève les bras ou lorsqu'elle s'étire, ce qui gâche légèrement la vue de son corps pâle... mais ce n'est pas un grand soucis. À cet endroit, on y voit également des écailles lorsque le stress monte en elle. Son nombril est percée et elle y tient constamment un petit babel bleu. Ses hanches sont ni trop larges, ni trop minces, et le tout s'accorde parfaitement à ses fesses presque rondes. Ses jambes fines, douces et qui semblent tout aussi longues que ses bras se trouve à être sa plus grande fierté, et elle n'hésite pas à les mettre en valeur par des chaussures à talons hauts et des jupes/robes très courtes... si elle en porte. La peau de tout son corps est d'origine noire assez foncée, mais elle a complètement blanchie, devenant presque grise due à son hybridation. Par contre, son épiderme est parfaitement lisse, complètement dépourvue de toutes cicatrices. Les seuls qu'elle a, ce sont des cicatrices d'aiguilles dans l'un de ses bras, mais sans plus. Elle prend soin de son corps, sa peau est toujours rasée de près et toujours bien hydratée, ce qui lui donne une surface corporelle toujours douce.

«La plupart des gens désirent bien plus avoir des vêtements à la mode, ou du moins propres et sans raccommodages, que d'avoir la conscience nette.»
- David Henry Thoreau

Son corps a beau être magnifique, il se doit d'être recouvert... n'est-ce pas? non? Ce serait une perte de temps et d'argent, selon Abigail. Elle préfère donc opter pour des tenues très légères, et souvent vu comme étant vulgaire par la population. Elle n'a aucune pudeur, et si elle désire se promener vêtue de son plus simple appareil dans la résidence de sa maîtresse ou de son gardien, elle le fera, peu importe les ordres de ce dernier. Elle a tendance à suffoquer lorsque les vêtements sont trop imposants, ou trop recouvrant, c'est donc la raison pour laquelle elle opte souvent pour des hauts laissant majoritairement voir tout son ventre et ses épaules, cachant que son imposante poitrine. On y voit également son élégant babel à son nombril. Pour le bas, lorsqu'elle doit se vêtir à l'intérieur, elle opte pour un léger voile, rien de plus, rien d'encombrant, juste suffisant pour cacher ses parties intimes, le tissu reposant délicatement sur ses hanches. Cependant, lorsqu'elle sort, elle opte plus pour des jupes courtes ou des shorts tout aussi courtes, laissant constamment ses longues et fines jambes à découvert.

Elle adore les bijoux. Ça, c'est un truc qu'on ne peut passer à côté: l'absence de vêtements et la trop grande quantité d'épiderme visible ne fait que ressortir d'avantage tous les métaux et pierres qu'elle porte. Passant de colliers élégants, pendentifs ou en or, à des boucles d'oreilles en forme d'anneau gigantesque, sans oublier les bracelets et les bagues, elle en a constamment un grand nombre. Elle porte également des petites chaînes discrètes et des pendentifs de perles autour du bandeau qui lui recouvre parfois le front, ainsi qu'à ses hanches ayant pour utilité de tenir le voile en place. Elle a un habillement et les bijoux typiques de sa culture et de son origine. Selon certains, elle aurait des traits nigériens..... qu'elle profite de mettre en valeur par son style! Elle en profite également pour remettre ses jambes magnifiques en valeur, n'étant que plus fière de cette atout qu'elle aime tant: l'hybride porte des petits bracelets aux chevilles, ceux-ci étant majoritairement agencés à son ''habillement''.

Son apparence animale, elle ne l'a jamais revêtis... mais elle est bien simple: elle prendra ainsi la forme d'un grand serpent de trois mètres quatre-vingt cinq. Ses écailles seront petites et bien placées en ligne droite, blanches ayant pour reflet et ombrage une lueur bleue. Ses petits yeux globuleux seront d'un rouge sang, soit la couleur des yeux habituels des animaux albinos. Ses crocs ne seront plus, ceux-ci ayant été retiré sous sa forme humaine. Cependant, ses implants dentaires tomberont, et elle devra retourner se faire installer d'autres dents. La bouche du serpent ne sera pas en capacité de garder de fausses dents à la mâchoire...!


Son histoire

«C'est quoi, un enfance?» «C'est ce que tu n'as jamais eu, Abby.»

Le début de sa vie avait été marqué par le décès subit de sa mère. Sa maternelle était morte suite aux complications rocambolesques qu'avait causé l'accouchement. Il est à avouer également que dans ces pays, les familles ne sont pas tous en capacité de se payer des accouchements sécurisés dans des hôpitaux, et malheureusement, Abigail était dans ces familles pauvres. Les infirmiers du village qui avaient aidés à l'accouchement avaient préféré sauver l'enfant que de sauver la mère.... au moins, ils auraient une progéniture, d'autant plus qu'il y avait moins de chance de sauver la mère que l'enfant... autant mettre toutes les chances du côté de la fillette. Son père? C'était probablement un mec chelou et riche qui avait baisé sa mère en échange d'un peu d'argent pour de la nourriture pour sa famille...... puisque Abigail ne l'avait jamais connu, ni même sa sœur Ayanna. La prostitution était plutôt fréquente, à l'époque... les mères sont prêtes à tout pour aider leurs enfants.

Mina avait été élevée et nourrie par cette fameuse grande soeur, elle vivait dans la rue, ou dans une petite cabane en bois fragile lorsqu'ils avaient le temps de la bâtir avant les tempêtes de sable. Elle était uniquement vêtue de simples vêtements piteux. Le peu de nourriture dont elle avait accès était misérable, souvent moisi, mais on s'en fiche quand on a que ça à manger. L'eau n'était pas potable non plus, et cela se révélait plutôt dangereux pour la santé de la jeune famille sans parents. La qualité de vie lui était très compliqué, mais puisqu'elle avait apprise à vivre là dedans, c'était devenu une routine, un quotidien... un truc normal, quoi. Cependant, prenons ça sur le bon côté: Abigail avait été en mesure d'apprendre dès son plus jeune âge à se débrouiller dans des situations qui étaient les plus minutieuses et dans les cas les plus critiques, elle les avait déjà vécu, ce qui lui donnait cette avantage face aux gens des pays industrialisés, qui eux, avaient tout cuit dans le bec. La jeune gamine avait donc déjà sa pointe de débrouillardise bien visible. Savoir ce qui se mange, ce qui se mange pas, où aller pour obtenir de l'eau potable, c'est déjà beaucoup d'apprentissage pour une gamine de cinq ans!

Ayanna étant en capacité de lire, elle avait enseignée ses piètres connaissances à sa sœur Abigail. N'ayant pas d'argent pour éduquer les enfants, ces connaissances s'étaient transmises depuis deux ou trois générations, et commençaient à être légèrement désuètes, mais au moins Abigail était en capacité de lire un peu... mais rapidement, la motivation de la jeune nigérienne avait prit une tournure démesurée: elle était maintenant tellement motivée qu'elle avait décidée de faire des recherches comme elle le pouvait, et même parfois se rendre dans les écoles réservés aux jeunes garçons pour tenter de voler des livres et apprendre, ou encore, il lui arrivait de tenter de s'incruster dans les cours afin de s'instruire alors qu'elle en avait formellement l'interdiction. Certes elle s'était fait attraper souvent, et un jour, les enseignants avaient décidés d'appeler les autorités, en ayant marre de courir après la jeune rebelle qui semblait n'en faire qu'à sa tête. Elle avait été rapidement attrapée, et s'était faite interroger sur ses motifs... et c'est là qu'avait commencé son «Enfer»... innocente comme elle était à l'époque, elle n'aurait jamais devinée ce qui suivrait.

«Tu veux t'instruire? L'apprentissage commence.»

Abigail avait été emmenée par les autorités, interrogée sur ses motifs, et elle avait surpris une partie des gens qu'il y avait dans la place. Une gamine de sept ans qui se bat pour apprendre et tenter de s'infiltrer dans les écoles que pour s'instruire, de base volontaire, cela avait attiré l'oeil des scientifiques. Elle voulait apprendre? Ils allaient lui apprendre. Elle avait été conduite à Abuja, capitale du Nigeria, là où les tests et développements se feraient. Le tout avait commencé par une chambre plutôt confortable, aux murs blancs, comprenant un matelas assez douillet ainsi que des meubles pour y mettre ses vêtements. Elle y dormait très bien et adorait sa vie, elle se sentait choyée de vivre dans un tel palace.... du moins, comparé à sa petite cabane en bois fragile qui lui servait de domicile, c'était un luxe fou! Ensuite, la nourriture délicieuse et à volonté s'en suivait, une douche fraîche, des vêtements propres, et de l'eau à volonté..... tout pour convaincre une jeune gamine innocente de rejoindre le mauvais côté...... et si seulement elle savait c'était pour quel raison, elle aurait probablement changée d'idée... et encore, si seulement elle savait qu'elle ne reverrait plus jamais sa famille... puisque les autorités ne comptaient pas la rendre à Ayanna.

Les injections de gènes avaient commencés... et les cours aussi. Les scientifiques lui apprenaient à parler plusieurs langues. Parlant déjà le Haoussa, sa langue natale, ils s'étaient rapidement lancé dans l'apprentissage du Yorouba et de l'Igbo. ensuite c'était Afrikaans, sans oublier le Français et l'anglais. La gamine avait une facilité d'apprentissage bien développée puisqu'elle y trouvait plaisir, c'était plus simple pour elle d'enregistrer l'information. Ils en ont profité pour lui apprendre une base de chaque langue, ainsi, elle pourrait travailler en tant que soumise partout dans le Nigeria, comptant faire d'elle une esclave polyvalente. Cependant, Abigail n'avait pas encore conscience de ça, de sept à douze ans elle s'était concentrée uniquement sur les langues et les mathématiques et elle s'était faite une joie folle à apprendre tout ça. Les autorités comptaient bien lui enseigner tout ce qu'elle désirait apprendre, et plus encore. La jeune reptile adorait découvrir et ne s'en lassait jamais, ce qui faisait d'elle une jeune fille des plus motivée. Malheureusement pour elle, l'africaine ne savait pas encore pour quelle raison ils lui avaient offert de l'instruire ainsi, pourquoi elle avait été hébergée, ni rien de toutes leurs intentions, aussi macabres pouvaient-ils être.

Les injections de gènes continuaient, et plus cela allait, plus sa peau pâlissait... mais non pas pour devenir métisse et encore moins blanche, mais bien laiteuse et blême, presque à la limite du grisâtre. Ses yeux avaient retrouvés une couleur des plus clairs, tirant sur le blanc, et sa pupille semblait se déformer avec les années, lui offrant maintenant des iris de serpent. Ses crocs commençaient à pousser, déjà, lentement. Son corps semblait s'élancer, et plus elle vieillissait, plus elle grandissait, et elle avait déjà rapidement atteint le stade de ''grande femme'', même vers ses 14 ans. Dès ses 12 ans, elle commençait à avoir un corps plutôt mature, 13 ans également, 14 ans aussi, ses formes se faisaient de plus en plus visible. C'est quelque chose que ses bourreaux n'allait pas négliger: comment être une bonne esclave sans se servir de son corps? Rapidement, ils s'étaient affairés à lui enseigner toute l'apprentissage de la luxure, passant par des relations sexuelles forcées -ou consentante, dépendant des conditions- jusqu'aux attouchements forcés, lui apprenant comment faire plaisir à un homme ou à une femme de par son corps, et son enseignement à ce niveau avait prit un ampleur démesuré... puisque Abigail semblait découvrir le plaisir de la chair, et semblait devenir d'une pointe nymphomane.

«Bonjour, notre hybride a des complications.»

Quelques jours passaient et Abigail ne semblait pas aller super bien..... au contraire, son état semblait se dégrader, et c'est après une prise de sang qu'ils avaient découvert que l'hybride avait déjà commencée à produire du venin... et visiblement, son corps ne semblait pas assez bien développé pour tolérer la présence de ce venin fortement mortel en elle, ce qui avait mit les scientifiques sur un pied d'alerte. Son corps et son venin ne s'étaient pas développés dans le bon ordre, ce qui risquait fortement de tuer la jeune hybride. Impossible de la laisser mourir, ils avaient mit tant d'efforts et tant d'argent dans cet hybride.... Ils avaient donc communiqué avec les scientifiques de la France, ceux-ci ayant acceptés volontiers de la prendre. Le Nigeria ne semblait pas avoir les capacités, le personnel ni le matériel adéquat pour traiter le cas de Abigail, devenu assez critique. Elle avait donc été transféré par avion, direction la France, et il s'était avéré que même le transfert avait été très minutieux.

Aussitôt arrivé, ils ont pu la traiter avec les antidotes contre le poison, à dose assez forte, ce qui semblait mener Abigail dans un état assez comateux. Les  scientifiques n'ont d'ailleurs pas passé très loin de la perdre, et ce sont ses 16 ans qui ont été les plus cruciales : son corps avait prit près de 5 mois à s'adapter au venin, donc elle avait passé plus de cinq mois sous perfusion et dans le coma. Une fois réveillée, cela avait été toute une adaptation. Elle devait se réhabituer à marcher, à manger, boire, ainsi que parler le français, langue qu'elle n'avait pas utilisée depuis quelques années. Un énorme rafraîchissement de mémoire avait été nécessaire pour qu'elle soit en capacité d'utiliser les six langues qui lui avaient été apprises, ainsi que toute la matière que les scientifiques nigériens lui avaient enseignés. Elle s'était rapidement habituée à communiquer, mais les scientifiques de la France n'étaient pas du tout comme ceux du Nigeria, ce qui semblait avoir choqué la jeune hybride aux premiers abords. Elle avait droit à moins de privilèges et plus d'ignorance de leur part... disons que les hybrides dans son pays natal étaient un peu plus rares qu'en France, de ce fait ils y faisaient plus attention puisque leur développement nécessitait des coûts gigantesques à l'état pour les instruire, et ils se servaient souvent d'eux pour les mener au stade d'esclaves de luxe. Ce n'était donc pas la même chose que dans le pays industrialisé dans lequel le serpent avait été transféré, où les hybrides devenaient tellement communs qu'ils étaient traités comme des animaux de compagnie.

«Nouvelle vie, nouvelles habitudes.»

Rapidement, Abigail semblait s'être fait remarquer. Elle tentait déjà des approches au niveau sexuel avec certains scientifiques, tentant d'obtenir sa dose de sexe qu'elle avait l'habitude d'avoir, ou encore, essayant d'avoir les bons vieux privilèges qu'elle avait par le passé... sans succès. Elle recherchait désespérément de l'attention, tentant de convaincre les scientifiques, mais elle échouait lamentablement à chaque fois... Elle avait même tendance à rendre mal à l'aise les gens, vu son habitude à un piètre accoutrement, elle avait tendance à se balader nue. Aucune pudeur, la jeune Abigail. Les scientifiques étaient loin d'être satisfait de son caractère...... au contraire: elle avait été enfermée dans une cage. On avait tenté de la rééduquer, sans succès, les africains semblaient lui avoir trop entré dans le crâne leur propre définition d'un esclave....... faut croire que ce n'était pas la même définition qu'en France. Les scientifiques nigériens avaient été trop mous envers elle, et pas suffisamment stricts, ils faisaient trop attention à ce qui coûtait cher à produire... et la France semblait vouloir la garder, à un point où ils ont achetés l'esclave aux scientifiques nigériens.

18 ans tapant, la mise en vente. Elle avait été complètement humiliée... jamais elle aurait imaginée que dans un pays aussi industrialisé, les hybrides soient si mal traités.. alors que c'était considéré comme un esclave de luxe pour les riches en Afrique voilà qu'en France, toutes les familles pouvaient être dotés d'un hybrides, et c'était commercialisé à un point où chacun d'eux se trouvaient dans des cages différentes, en exposition, dans une boutique particulière où défilaient les humains pour tenter de se trouver un hybride à leur image. Certes, Abigail détestait cela, elle ne s'était jamais autant sentie comme une objet de toute sa vie. Quelques jours avaient suffi pour que son corps magnifique attire l'oeil, et un humain était donc tout bonnement partie avec elle.... mais ce ne semblait pas se dérouler comme prévu. Dès le début, Abigail n'aurait pas dû suivre les mecs chelou qui servent d'autorité à son pays natal... et maintenant, elle venait de tomber entre les mains d'un homme étrange....

«Je suis à tes ordres, p'tit con, mais ne m'fait pas chier.»

C'est littéralment comme ça que pensait la jeune femme. Elle venait d'être adoptée par un homme plutôt grand, fort, et qui semblait déjà, dès les débuts, la considérer comme un objet. Abigail ne l'aimait pas, soyons honnête, mais elle n'avait aucun choix de le suivre. Sa première tentative de fuite avait lamentablement échouée: elle avait beau se débattre et tenter de s'éclipser, l'homme semblait bien plus puissant qu'elle.... et c'est là qu'elle avait développée son attitude : si elle ne pouvait pas blesser physiquement, autant se trouver un autre moyen. Les insultes fusaient, une après l'autre. Au début, ce n'était que des insultes évidemment... mais rapidement, c'était devenu autre chose, elle commençait à appuyer ses insultes par des répliques et des arguments des plus imbéciles, puis plus élaborée. Elle apprenait à connaître ses victimes, elle les analysait, et c'est là qu'elle commençait à chercher leurs points faibles, allant y frapper rapidement, par des mots blessants, directs, et souvent elle avait raison et frappait au bon endroit.

L'homme avait acheté cette hybride particulièrement pour agrémenter ses soirées au lit avec sa femme, lui demandant parfois de venir les rejoindre dans leurs ébats. Cela ne dérangeait pas Abigail, ça lui offrait sa dose habituelle de luxure et elle en était bien reconnaissante, mais durant le reste de la journée, elle servait à nettoyer le plancher à la brosse à dents, essuyer la vaisselle à la main, laver la maison comme une femme de ménage, se faire tirer les cheveux et se faire humilier si elle rechignait ou si elle n'écoutait pas.... Elle n'avait guère le choix, puisque l'humain qui lui servait de maître semblait avoir développé un peu de violence envers elle... et elle le craignait, avouons-le, une femme a peur pour son corps lorsqu'elle est incapable de se défendre, non?

Abigail avait trouvé cette hiérarchie des plus hideuses. Bien malgré ce que les gens lui avait fourré dans le crâne lors de son apprentissage, l'africaine avait rapidement remarqué que ce n'était vraiment pas selon ses propres valeurs. La théorie enseignée et la pratique maintenant vécue n'est pas du tout pareil. Elle est Nigérienne, elle a un caractère de merde, elle a de superbes valeurs..... et des très mauvais vices, mais ça, c'est un détail. Chaque être vivants se devait de faire ce qu'il voulait, et elle trouvait vraiment regrettable de devoir rester coincé à la merci d'un homme sauvage et farouche comme celui qui lui servait de maître. Elle allait tout faire pour s'en échapper... tout. L'envie de le tuer était présent, de plus en plus, mais ce qui la faisait hésiter, c'était l'impossibilité de le faire sans risquer de se retrouver enfermée ou encore tuée. La nigérienne tenait quand-même à sa vie et sa sécurité, sinon, le meurtre serait chose faite depuis longtemps. Par contre, rien ne l'empêchait de se moquer de son maître, quand-même!

«Allez, on sort d'ici»

Abigail était nue, dans la chambre de son maître à servir de vide-couilles. La soirée avait été très mouvementée, et Abi semblait bourrée : elle avait bu beaucoup d'alcool contrairement à son habitude, ce qui concluait une jeune hybride un peu...... pas pudique. Elle avait couchée avec son maître et la femme de son maître dans un échange à trois ardent, mais ils n'avaient pas eu le temps de terminer les ébats..... On entendait frapper à la porte, hurler, crier. Les maîtres de la maison se demandait de plus en plus ce qui se passait, à un point d'arrêter les ébats. Abigail était tellement saoule qu'elle ne se souvient pas de ce qui s'est passé pendant ce laps de temps.

Qui est-ce? La porte s'ouvrait à la volée. C'était un groupe d'hybride.  Armés jusqu'aux dents, cela semblait être un braquage à domicile.... ou un braquage de quartier, vu l'ampleur de la situation, de l'extérieur on en voyait diriger des gangs complets vers les autres maisons... Évidemment l'africaine en avait profité alors que ses nouveaux compatriotes la pressait à sortir. Pour sa part, elle s'empressait de mordre son maître et lui injecter quelques gouttes de venin, ce qui serait suffisant pour le tuer quarante fois. Se redressant à la course, elle filait vers le placard pour y sortir une simple robe de chambre qu'elle enfilait, sortant ensuite de la chambre. Elle serait sortie nue, mais elle allait s'abstenir si elle était pour partir en guerre... Son regard fouillait la maison, et c'est là qu'elle avait entendue les autres hybrides lui crier de sortir de la maison, ce qu'elle avait fait en courant. Elle venait de tout laisser derrière, mais à quoi bon, ce maître vicieux lui avait retirée toute sa fierté... et elle serait infiniment redevable à ces hybrides qui étaient venus scruter le quartier et qui l'avait libéré.

Elle avait été pressée vers des maisons qui servaient de refuges, là où elle avait trouvée vêtements et tout ce dont se ressaisir. Elle avait su y trouver réconfort, chaleur, nourriture. Elle, ainsi que d'autres hybrides, étaient tenus au courant des développements face à la rébellion, le tout semblant être devenu quelque chose d'assez grand en importance. C'était à un point où si les humains ne se soumettait pas, les hybrides devaient les tuer. Cela avait presque tendance à dégoûter Abi, mais elle était encore un peu trop sous le choc pour porter un jugement... Une fois la rébellion terminée, elle avait dû se trouver un emploi ainsi qu'un appartement et tout ce qui s'y découlait. Abigail ne semblait pas s'en être trop mal tirée, elle se servait encore de ses formes pour attirer l'oeil des patrons -vieilles habitudes desquels il est difficile de se défaire- et s'était vite dénichée un emploi. Elle semblait s'être tirée assez bien du merdier, elle avait pu quitter les refuges et se trouver un endroit où rester, assez rapidement. Elle avait apprise à conduire, passée ses permis et elle s'était achetée une voiture après plusieurs mois au boulot.

«Vous avez pas appréciés? Pourquoi le faire aux autres, alors?»

Elle ne cessait de prononcer cette phrase à tous les hybrides qui venaient se vanter d'avoir acheté un humain. Certains avaient même le culot de dire qu'ils pourraient se venger sur la race humaine... et bien, Abigail était devenue mature très vite, et malgré ses 20 ans, son nouveau job et son nouvel appartement ainsi qu'un retournement drastique de situation, elle ne pouvait pas concevoir que des hybrides, qui avaient auparavant été des esclaves, forcent des gens à l'esclavage à leur tour. Certains n'avaient rien à voir avec les hybrides esclaves, et ils allaient devoir endurer les sévices de ces pauvres hybrides assoiffés de pouvoirs et égoïstes comme pas possible. C'est quelque chose que le serpent avait malheureusement très vite compris, et elle refusait formellement de faire vivre à quiconque ce qu'elle avait vécue elle-même en tant qu'esclave.

Cela rendait malade Abigail, et lorsqu'elle en avait parlée à une collègue, se demandant si c'était normale, elle s'était faite tout bonnement offrir de rejoindre la résistance. Sa collègue en faisait partie, et Mina avait quand-même un très fort caractère et de bonnes connaissances en langues ainsi qu'une facilité d'apprentissage hors pair, ce qui avait attiré l'oeil de la résistance. Il s'agissait d'un groupe de gens qui collait à ses valeurs. Elle lui avait affichée un sourire, et l'avait remerciée gentiment tout en acceptant son invitation. Ce moment avait été gravée en sa mémoire depuis ce temps, et avec raison... C'était la meilleure décision que l'africaine avait prise depuis qu'elle était libre, et cette décision lui avait parue la meilleure pendant plus de six ans...... cela faisait un bon moment qu'elle avait bossée pour la résistance... mais malheureusement, son escapade n'allait pas durer bien longtemps...... puisqu'un collègue au boulot semblait être tombé au courant de ce que mijotait les deux employés.

«Verdict: Mort.»

Hybride dangereuse, au venin gravement mortel, audacieuse, grandes connaissances, et qui bossait pour la résistance. Elle pouvait tuer n'importe qui n'importe quand, que ce soit un humain ou un hybride... et Abigail n'avait pas eu peur d'afficher tout ça lorsqu'elle était devant la justice. «Que ce soit un humain ou un hybride qui se tient devant vous, c'est sensé vous faire quoi? Nous partageons le même territoire, nous respirons la même air. Si ce n'était pas des humains, vous n'auriez pas existé. Le fait qu'ils vous ont fait subir des atrocités dans votre passé ne vous donne pas le droit d'agir comme des hypocrites de première et leur faire vivre la même horreur, vous savez comment on se sent, non? Vous devriez avoir honte de vous en prendre comme ça à des gens alors que vous avez parfaitement conscience de la douleur qu'ils vivent en ce moment. Alors non, je n'aurai aucun remord à mordre quiconque entrave la liberté d'un être vivant, qu'il soit hybride, ou humain.» Ces mots avaient été prononcés sur un ton tellement calme que cela en avait été frustrant pour une majorité des gens présents. Ils avaient été dit hauts et forts, clair, et pratiquement sans hésitation, ni remords. Abigail avait gardé un regard sombre, froid, tout pour faire comprendre qu'elle ne riait pas. Mordre signifiant tuer, vu son venin, le jury n'avait pas prit de temps à délibérer: peine de mort.

Abigail avait dès lors été dépouillée de tout, et avait été envoyée en fourrière en attendant le moment fatidique. Le fond de sa cage avait été son meilleur ami pendant un bon moment, et malgré qu'elle n'avait aucun remord sur ce qu'elle avait dit, l'africaine ne semblait pas pour autant enthousiaste à l'idée de mourir entre les mains de ces hybrides cruels. Elle endurait toutes les atrocités possibles, pendant sa courte semaine dans la fourrière elle avait servie de défouloir, de vide-couilles, de cible à fléchettes, de cendrier pour les fumeurs.... elle s'était faite ridiculiser, piler, marcher dessus... carrément. Les gens venait qu'à lui cracher dessus, elle était traitée comme plus bas que les humains eux-mêmes, et elle ne méritait qu'humiliation, selon les hybrides. Elle ''faisait honte à la race hybride''.

Une lueur d'espoir venait de faire son apparition. Une jeune femme arrivait dans la fourrière... une jeune hybride biche, soit dit en passant, et d'autant plus élégante. Elle semblait avoir eu le coup de foudre pour le serpent, et elle avait prit les gardes à l'écart pour s'adresser à eux.... et revenait très peu de temps après avec un sourire au visage, probablement une excellente nouvelle pour le reptile. Elle retournait devant la justice plusieurs jours plus tard, demandant un rappel de jugement, et allait voir pour des conditions pour faire sortir l'africaine de sa cage et la libérer du fardeau de la mort qui l'attendait. Un sourire était apparu sur les lèvres fendues de Abigail, son regard assombri par le noir autour de ses  yeux désespéré et ses ecchymoses partout sur les paupières faisait ressortir son côté piteux. Elle avait un flanc enflé par des côtes brisés, elle était couverte de sang, de plaies, d'ecchymoses, et elle était nue.......... et avait droit à une simple couverture pour se cacher si jamais cela dérangeait les humains autour d'elle. Dans cette cage, dans cette fourrière, elle semblait être vue encore plus bas que ceux qui sont considéré comme la sous-race, dans cette société.... et cela semblait avoir dégoûté la biche.

«Allez, on sort d'ici....»

Ces mots doux la tirait de son sommeil. Ouvrant difficilement les paupières sur la magnifique hybride qui avait ramenée l'affaire devant jury, elle avait constaté un sourire sur ses lèvres, ce qui était bon signe. C'était terminée, elle pouvait sortir de sa cage. Elle s'enroulait dans sa petite couverture sale, et sortait finalement de la boîte de fer, tremblante et faible. Elle avait été reconduite directement à l'hôpital par l'hybride qui l'avait achetée, question de respecter les conditions. Elle devait se faire retirer les crocs, de ce fait, elle ne serait plus dangereuse comme avant. Elle s'était donc fait opérée pour se faire retirer les dents de serpent, ainsi que la racine qui génère le venin, et elle s'était fait implanter deux fausses dents de taille normale où étaient ses encombrants crocs. Elle avait trouvée étrange, mais s'était bien habituée! Des dents de cette longueur dans une bouche humaine, c'est encombrant, et c'était bien une condition que Abigail avait trouvé sympa, malgré qu'on lui avait retiré son unique moyen de défense. Ensuite, elle avait été reconduite chez sa nouvelle maîtresse......

Chez cette fameuse Zohra, étant constamment surveillée par celle-ci question de respecter les conditions à sa libération, elle lui obéit à la perfection... elle lui doit la vie, et elle acceptera les ordres....... tant que ceux-ci ne diffèrent pas de ses valeurs. Si jamais c'est le cas, elle refusera simplement de l'obéir, et irait peut-être même à l'insulter gratuitement, et si violence s'en suit, elle hésitera pas à mettre la main à la pâte...... avec la maîtresse seulement, c'est une femme et Abigail a une chance de faire le poids sur elle...... contrairement à un homme! Elle compte bien se trouver un emploi, où elle pourra être surveillée également, et aussitôt que la biche doit s'absenter, elle doit être surveillée par un gardien, Zohra faisant affaire avec les pet-sitters de la pâtisserie... C'est comme la garde partagé entre l'un d'eux ainsi que Zohra, et possiblement de son emploi également, prochainement, si elle se trouve un emploi un jour.

C'est donc là que sa nouvelle aventure commence.


© Never-Utopia
Mar 9 Aoû 2016 - 19:58
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
♔ Chef Resistance Pet ♔
Messages : 976
Date d'inscription : 06/10/2013
Age : 31

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 22
En bref !:
Bienvenue\o/

Tu me connais déjà ♥ plus besoin de me présenter... Fiche longue. Je lirais un autre jour quand j'aurais le temps XD
Mar 9 Aoû 2016 - 20:26
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Invité
Bienvenue,


Rapide prez" : Nora j'ai 30 ans, je fais partie de la rébellion , je suis un hybride serpent ( une autre hybride serpent youpi ) je suis un herboriste /soigneur  vivant loin de la ville sur mon caractère sois-tu peux tomber sur un allié et un protecteur soit un meurtrier sur ce je te souhaite la bienvenue et amuses-toi bien sur le forum


Bon jeu !
Invité
Mar 9 Aoû 2016 - 23:45
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://domination-hybride.forumactif.fr
Déesse Fantômatique (Fondatrice)
Messages : 715
Date d'inscription : 25/06/2013

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge: ~
En bref !:
Bonjour, bonjour et rebienvenue ♥

Que dire, que dire... A part... C'est génial ! Et est-ce que tu veux ma mort ? D8 Non seulement c'est long, mais je n'ai pas réussi à m'arrêter ! Un bon personnage bien tortu comme je les aime. Et l'idée qu'elle ait eu droit à deux éducations totalement différentes expliquent très bien qu'elle n'ait pas réussi à être totalement soumise avec ses maîtres de France \o/

Et la fin... Vraiment, j'avais envie de rouler de contentement, juste parce qu'elle se faisait adopter et qu'elle ne finirait pas à la potence. Je n'ai donc rien à dire sauf que j'ai adoré lire ta fiche ♥ Bon, le passage avec la résistance est assez floue, peut-être. On ne sait pas trop se qu'elle y faisait là-bas, mais elle a semblé être ultra heureuse d'y faire partie.

Mais se serait chipoter ~ Je te valide sans problème, bienvenue parmi nous, petit serpent ♥

Paperasse !
Il y a le Recensement d'avatar à faire
-> Le règlement (si ce n'est pas déjà fait)
-> Les relations
-> Suivi des rp
-> Demande d'adoption pour te trouver un maître
-> Lexique des maîtres/pets libre et prit [obligatoire]
-> Recensement des couples [pas forcément obligatoire, mais si tu désires recenser tes préférences. Une fois en couple, il faudra tout de même le recenser!]
-> Lexique des rps [Recensement de chaque rp ouvert, à avertir pour tes futurs rps ♥]
-> Pour les races

Keith ou Aurorea vont te montrer les corrections à faire, tu devras les faire dans ta fiche aussi vite que tu le peux ^^

bon rp ♥
Mer 10 Aoû 2016 - 12:35
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Mina Harker
» Hope is Dead : Kira Takumi & Trouble VS Mina Luvia
» Le rat des villes et la souris des champs [Naya]
» G - "With or Without You" [HENTAÏ] [PV Mina]
» Abigail Blackson, la petite fille du Diable...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domination Hybride :: La ville du renouveau : Avant Propos :: Présentation :: Les perles rares-
Sauter vers: