Domination Hybride
Ceci est un Forum rpg donc d'écriture entre des joueurs mâtures - INTERDIT AU MOINS DE 18 ANS !!! Le sujet du forum est le "combat" ou "guerre" entre les hybrides et les humains (certains caractères d'écritures pouvant être choquant). Le Staff ne sera aucunement responsable de vos choix et actes si vous vous inscrivez. Les personnes immatures, boulets, les curieux ou les mineurs, veuillez passer votre chemin. Pour les autres, nous vous souhaitons une bonne visite.


Forum RPG + 18 ans Guerre d'espèce

It's time for a tea cup! [PV Kain]

 :: ♥ les faubourgs réhabilités ♥ :: Maid Café "Délice sucré" Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Annoying British
Messages : 316
Date d'inscription : 11/03/2015

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 29 ans
En bref !:


It's time for...A tea cup!


C'est avec une belle énergie positive que Keith se vit heureux d'aider son jeune ami à se relever. Il est heureux d'entendre que Kain aime les sucreries parce que si ça n'avait pas été le cas, notre British préféré se serait retrouvé sans idée de l'endroit où aller prendre un morceau. En même temps, outre manger dans les rues ce qu'il pouvait trouver dans les poubelles ou encore ce que les âmes généreuses voulaient bien lui offrir, il ne voyait des restaurants que les devantures. Le petit café, il l'avait croisé en se promenant vers l'école et il l'avait noté dans un coin de son esprit. Après tout, si c'était un café, c'est que l'on y servait du thé. Et le sang britannique de Keith était comment dire en manque de cette caféine subtile et odorante. Oui, l'heure du thé de son pays natal lui manquait.

La chimiste fut bien content de savoir qu'il était encore en mesure de faire rire son compagnon d'aventure et ne put s'empêcher de rire un peu en le voyant rougir et s'excuser en lui tendant son manteau.

- Il n'y a pas de mal Kain. Je voulais juste savoir si tu avais encore froid.

Il lui reprit doucement le vêtement et le passa sur ses propres épaules avant de sentir la tape sur son épaule et se laissant guider par son l'homme aux yeux pairs qui lui avait pris le bras. Il souriant toujours avec douceur et ne put s'empêcher de s'assurer du bien-être de son ami.

- N'hésite pas à me demander le manteau si tu as de nouveau froid. D'accord?

Après tout, il le lui avait dit que le froid ne le dérangeait que peu, surtout lorsque le soleil était toujours dans les cieux pour le réchauffer. Et il avait l'habitude des températures moins clémentes en vivant hors la loi. De sa main libre, il lui toucha le bras pour lui montrer son soutient avant de se concentrer sur la route à suivre.

D'ailleurs, en avançant sur le chemin, il respirait le grand air et la nostalgie vint se glisser peu à  peu dans ses pensées. Après tout, cela faisait déjà un bon moment depuis qu'il s'était arrêté ici et qu'il ne vagabondait plus sur la route. À chaque fois qu'il commençait à s'installer quelque part pour le travail, la route lui manquait, mais c'était aussi vrai pour le contraire. Quand venait le moment de repartir, il s'ennuyait de la vie stable de la ville ou des villages. Dire que dans sa tête, tout était un peu étrange et mélangé.

Perdu dans ses pensées, se ressassant de vieux souvenirs, il ne vit pas le temps passé et bientôt, ils se retrouvèrent près de la ville. Les sentiers de terre battue avaient laissé la place à des chemins de gravel qui bientôt laisseraient à leur tour la place à des routes asphaltées. Les arbres s'étaient faits de moins en moins nombreux pour disparaître pendant un moment et être remplacés par des lampadaires qui retrouveraient la vie seulement lorsque le soleil penserait à aller se coucher pour la nuit. Il y avait une certaine beauté dans cette transformation de la nature primal vers la nature moderne. C'était comme passer d'un monde à un autre en quelques minutes, évoluer dans un tunnel qui finissait par s'ouvrir sur la ville et la réalisation de l'humanité.

- It's amazing… (C'est étonnant...) Il est palpitant de se demander si c'est la ville qui engloutit la nature ou bien si c'est l'inverse qui se déroule sous nos yeux…

Son regard avait retrouvé un étincelle de vie face à ce specetacle qui s'acheva tandis que l'homme aux lunettes colorées entrait en compagnie de son camarade de promenade dans la ville.

- As-tu une idée de ce que tu souhaites manger ou boire Kain?

Après ne pas lui avoir adressé la parole pendant si longtemps, il se devait de réanimer la conversation, du moins jusqu'à ce qu'ils arrivent à la bâtisse et puissent s'asseoir devant un bon petit casse-croute. Se guidant à l'aide de ses souvenirs, cela ne lui prit qu'une dizaine de minutes avant de retrouver le petit café qui semblait peu achalandé. Gentleman, il alla ouvrir la porte à Kain en souriant gaiement.

- Après toi!


What do you drink?Black tea off course!

© Halloween


Mer 1 Juin 2016 - 20:08
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
♔ Pet Indressable ♔
Messages : 246
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 25 ans
En bref !:



«  It's time for a tea cup! »



PV Keith Starz

Le froid ne gêne plus autant Kain qu'auparavant, probablement assez réchauffé par le manteau de son ami, Keith. Il sent d'ailleurs encore cette douce chaleur sur ses épaules, notant au passage que l'odeur aussi, y est encore. Hors, c'est un problème de taille pour lui. Si même lui, qui possède un nez normal, arrive à remarque la senteur de son ami - une eau de Cologne, un parfum ou juste son odeur normal ? - il est prêt à parier que son maître le repérerait directement. Il ne peut donc pas empêcher un frisson de parcourir de corps en imaginant recevoir une belle raclée, chose qu'il n'a pas encore eu pour le moment mais qui le menace à chaque instant qu'il fait une boulette. La plupart du temps, c'est assez effrayant pour le remettre à sa place, mais, actuellement, il ne peut pas retirer ce qui est fait. Sauf... En prenant une douche parfumée qui brouillera la piste. Qu'importe s'il risque de puer à des kilomètres, offrant une bonne raison à l'hybride de se poser des questions, une fois rentrée il prendra un bon bain !

Mais pourquoi s'inquiéter de quelque chose de si futile ? Après tout, ils n'ont rien fait de mal, une simple amitié qui fleurie petit à petit, qui se développe. Rien de méchant. Et puis, ce n'est pas comme si son maître lui a interdit de se faire des amis ou d'aller voir ailleurs. Du moins ne s'en souvient-il pas. Mais il a peur. La même peur qui l'empêche de filer à l'anglaise, de partir loin de cet infâme abruti, pour partir à l'aventure, en solo. La trouille de voir le regard du félin le juger, le toiser de son oeil unique et d'être déçu, vexé voir déplu par ce qu'il a pu y penser et voir. Et qu'il le revend, comme un malpropre. Il pourra tenter de s'enfuir, bien entendu, et rejoindre Keith, mais... Il préfère ne pas y penser. Pas tout de suite tout du moins.

Les arbres font place au bitume et aux bâtiments. Il observe autour de lui, observant les hybrides et leurs esclaves vagabonder à leurs occupations, ne faisant pas attention à deux humains seuls, pour le moment. Un nouveau frisson le parcourt, plus discret cela dit, alors qu'il s'imagine qu'un type ne vienne leur poser LA question. Celle de savoir où sont leur maître et ce qu'ils font, seuls, dehors. Mais il s'apaise en jetant un coup d'oeil au ciel. Il reste encore un peu de temps avant que la nuit ne prenne sa place et qu'elle ne balaie le soleil, trop présent à son goût. Il ne doit pas s'inquiéter avant que l'obscurité ne s'abatte sur la ville et ne la transforme totalement, en quelque chose de plus sombre et plus froid encore.

Un sourire se glisse sur ses lèvres sous les paroles de son ami, comprenant ce qu'il veut dire par là. Il est vrai que le changement est assez brutal par où ils sont passés, mais il connait déjà la réponse. Impossible de ne pas comprendre que c'est la ville qui piétine la forêt avec ses gros sabots et non l'inverse.

- J'aimerais bien dire que c'est la nature qui engloutie la ville... Mais ça ne voudrait pas dire que... Est-ce que les hybrides sont plutôt du côté nature ?

Il grimace sous ses paroles et il est heureux que Keith lui demande s'il a une idée de ce qu'il veut boire ou manger. Le problème, c'est qu'il n'en a aucune. Sauf du côté boisson, sachant qu'il veut une tasse de chocolat chaud. Cela fait longtemps qu'il n'en a pas bu, son maître n'en prenant pas et lui-même n'en achetant jamais. Pour la nourriture, cela risque d'être un peu plus compliqué, ne sachant pas ce que risque de vendre le café choisi. Probablement des croissants, des tartes, des gâteaux et autres pâtisseries. Certains proposent également des repas.

- Pratiquement aucune. Chocolat chaud, ça, c'est sûr, mais pour le reste... On verra là-bas. Et toi ?

Il sourit un peu. La route n'est pas très longue et ils se retrouvent face au café choisi. Kain est tout de suite septique, jetant un coup d'oeil à son ami, mais il ne fait aucune commentaire sur l'établissement. Keith lui ouvre la porte et la tient pour lui, gentleman jusqu'au bout des ongles et Kain ne peut pas s'empêcher de lui tirer malicieusement la langue.

- Tu ne devrais pas plutôt passer en premier ? Après tout, les femmes d'abords !

Il ricane doucement, mais entre sans autre plaisanterie, observant le café de l'intérieur. Il a peut-être pris trop habitude du luxe chez son maître, celui-ci étant riche et semblant toujours visiter des endroits luxueux. Mais le bâtiment fera l'affaire. Il se glisse directement à une table libre, une fois qu'une employée toute mignonne l'a lui montre. L'humain blanc la quitte vite des yeux pour observer le tricolore.

- Tu viens souvent par ici, en fait ? L'endroit est... Charmant en tout cas.


Dim 3 Juil 2016 - 12:04
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Annoying British
Messages : 316
Date d'inscription : 11/03/2015

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 29 ans
En bref !:


It's time for...A tea cup!


Le Britannique aimait réellement marcher avec Kain, cela ne faisait aucun doute dans son esprit. Ce jeune homme avait de la répartie et cela plaisait au plus vieux qui trouvait intéressantes les questions que le plus jeune soulevait au fil de leurs pas sur la route qui les ramenait à la civilisation.

- C’est une excellente question… Il est certain que la plupart des hybrides possèdent des qualités de leur part animal leur permettant de survivre mieux que les hommes dans la natures, néanmoins, si réellement ils étaient du type nature, ils auraient prôner un retour à l’état sauvage plutôt que de voler les structures des hommes et de les faire leur… Mais cela n’est que mon humble avis Kain, non la vérité absolue sur cette situation assez ambigüe.

Un chocolat chaud. Cela avait été la réponse de son compagnon de route sur ce que ce dernier allait sûrement prendre à boire. Rien d’extravagant, mais une boisson sucrée, ce qui n’étonnait pas le bicolore.

- Wise choice (C’est un choix judicieux) Kain. Les aliments sucrés se marient bien à ta personnalité et j’avoue qu’un chocolat chaud de temps à autre, ça aide à remonter le moral avec grand succès, surtout lorsqu’il contient des «marshmallows». Pour ma part, je crois que je vais te suivre sur ce choix. Tu m’as donné envie d’en boire un.

Keith se tut un instant pour réfléchir à ce qu’il aimerait manger une fois au café. La réponse lui apparue assez clairement dans son esprit.

- Tarte au citron! J’ai vraiment le goût de déguster une bonne part de tarte au citron avec son goût acidulé et la fraîcheur de l’agrume.

Un sourire offert gratuitement puisqu’il se sentait heureux en présence de l’homme aux yeux pairs, le chimiste ne s’attendit absolument pas à la répartie de son acolyte alors que celui-ci lui lançait une vanne sans malice. Éclatant de rire, le British suivit Kain à l’intérieur du café en secouant la tête, amusé.

- Je ne te connaissais pas cette part d’humour rafraichissante Kain! I did’nt know (Je ne savais pas) que je ressemblais autant à une femme. Il va falloir que je me fasse pousser la barbe alors!

Suivant son nouvel ami, il lui offrit un clin d’œil lui montrant clairement qu’il n’en ferait rien avant de s’asseoir en face de lui. Attrapant la carte où figurait les différents mets offerts ainsi que les divers breuvages, le scientifique commença à chercher s’ils avaient de la tarte au citron tout en écoutant le jeune homme assis devant lui.

- C’est la première fois que j’entre dans ce café, mais oui, ces derniers jours, il m’est arrivé de souvent passer par ici. La devanture a retenu mon attention avec ses couleurs vives et les affiches posées dans les fenêtres. De plus, j’y ai vu de nombreuses personnes s’y aventurer, alors c’est que l’endroit doit servir de bonnes choses à manger non?

Relevant les yeux du menu pour les river dans ceux de Kain, Keith souriait toujours, un sourire en coin sous le choix des mots du cadet.

- On dirait que tu ne te sens pas à l’aise dans un tel endroit. Trouves-tu la place trop rustique? Lointaine du genre d’endroits où tu as l’habitude de mettre les pieds?

Ces paroles n’avaient rien de méchant, juste quelques mots pour en apprendre un peu plus sur celui qui avait accepté de lui donner son amitié et réussir à mieux le comprendre.


What do you drink?Black tea off course!

© Halloween


Mar 4 Oct 2016 - 21:29
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
♔ Pet Indressable ♔
Messages : 246
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 25 ans
En bref !:


 
«  It's time for a tea cup! »


 
PV Keith Starz

Keith met le doigt sur un sujet épineux sur les hybrides. Ceux-ci possèdent bien entendu une partie animale, qui leur offre soit force soit souplesse soit d’autres « pouvoirs » du même calibre, mais il reste assez de gêne humain pour qu’ils décident d’habiter dans les villes plutôt que dans les forêts. Mais il ne faut pas oublier que leur éducation, leur maître a peut-être retiré à jamais le côté sauvage de leur esprit. Ils ne sauraient ainsi plus comment se comporter s’ils retournent dans les bois et mourraient inévitablement. Comme les animaux domestiques, se faisant tuer s’ils ne sont pas un minimum préparé ou s’ils ne sont pas assez intelligents pour s’adapter. Les hybrides peuvent également choisir la facilité, prendre possession des biens des autres plutôt que de s’en construire une. Certaines bestioles font ça, mais est-ce le cas des nouveaux gouverneurs ?
- Je pense plutôt qu’ils ont préféré choisir le confort et la sécurité plutôt que de se tourner du côté de la forêt.
Kain sourit lentement à cette idée, mais la lâche bien vite pour se concentrer sur la question de la nourriture. Chocolat chaud pour lui, la nourriture devant  être commander sur place ; son estomac ne semblant pas encore bien enclin à avaler quoique ce soit. Keith décide qu’il prendrait le même choix, glissant même que le sucre allait bien avec la personnalité du blanc. Celui-ci rougit sous la comparaison,  mais n’ouvre pas la bouche, n’offrant qu’un sourire qui se veut tranquille. Le bicolore ajoute également qu’il va prendre une tarte au citron, lui donnant l’eau à la bouche par sa description. Quel sadique !
 
Le café est là, en face d’eux. Kain ne peut pas s’empêcher de taquiner son ami, qui apprécie la petite blague et qui glisse une suite à propos de se laisser pousser une barbe pour avoir l’air moins d’une femme. Rien que de l’imaginer avoir une certaine pilosité sur le menton le fait sourire, n’arrivant pas à bien se le représenter, mais il est sûr qu’il ne serait pas si mal tant qu’il ne tente pas de concurrencer le père noël.
 
Ils entrent, s’assoient à une table, et se plongent un instant dans la contemplation du menu. Du moins, Keith le fait pendant que Kain se permet un petit commentaire et une question sur l’endroit.  La réponse ne tarde pas trop, et le blanc hoche lentement la tête. Il est vrai que le bâtiment a de quoi faire tourner la tête, avec ses couleurs vives et les affiches. Il préfère ce genre de lieu à ceux des nobles, souvent blancs et sans vie, d’une propreté qui frôle le ridicule et où la chaleur ne provient pratiquement que des plats servis… Et encore, ceux-ci semblent bons pour les personnes au régime au vu des portions proposées ! Il préfère sa cuisine même si le goût y est très différent.
 
Il sursaute quand Keith pointe son malaise des lieux, le faisant se courber sur le menu dans l’espoir d’effacer son embarras, mais ne faisant que l’accentuer. Il grimace, s’imaginant être le petit noble qui, une fois dans un restaurant de seconde zone, se permet toutes les critiques et préfère tourner les talons plutôt que de rester une minute de plus dans un pareil taudis. Il relève doucement le museau, sourit à son ami d’un sourire gêné et ouvre la bouche pour lui répondre, mais la serveuse, fait son apparition pour prendre commande, toute contente, les dents blanches apparaissant pendant que ses lèvres s’étirent vers le haut. Une hybride. Une toute jeune, apparemment, qui doit soit aimer son boulot soit être la meilleure lèche botte du siècle. Il ne peut pas s’empêcher de lui rendre son sourire, s’empêchant de loucher sur ses oreilles de chats. Il commande donc un chocolat  chaud et un croissant fourré au chocolat, qu’il rêve de manger depuis qu’il a vu le nom sur le menu. Il laisse Keith demander ce qu’il désire et attend que la demoiselle s’éloigne pour reprendre la conversation :
- Pas trop, malheureusement. On va dire que j’ai baigné dans la noblesse depuis tout petit, à défaut d’être riche ou noble. J’étais domestique, toute ma famille l’était, chez des personnes… Disons influentes et qui ont eu de l’argent.
 
Il soupire lentement avant d’afficher une moue désabusée en repensant à sa vie d’avant et celle de maintenant. Rien ne semblait avoir changé, en réalité. Il n’y avait que son statue qui avait passé de domestique à esclave. Mais il vivait toujours dans une luxurieuse villa avec un maître qui ne semblait plus savoir que faire de son argent. Malédiction !
 
- Tu as déjà entendu parler de Kai Shigeo ? Bref, c’est lui qui m’a… Acheté. J’ai donc passé d’un humain riche à un hybride tout aussi riche… Quoique, avant, j’ai eu quelque « maîtres » moins fortunés, mais ils n’ont pas sa patience.
 
Il semble s’étrangler sur ce dernier mot, lâchant ce mot à contrecœur. Mais il ne peut pas nier que le tigre est clairement patient avec lui, malgré qu’il perde de sa superbe assez rapidement, quand il lui tient tête ou qu’il ne fait pas quelque chose de bien. Mais il ne l’a jamais frappé ni revendu, chose que certains n’ont pas hésité à faire. Faut-il pour autant voir une preuve de patience ? A son avis, oui. Mais il doit changer de sujet, vite, cherchant un sujet pendant que la serveuse réapparait pour leur donner leur commande. Le service est rapide ici, bigre !
 
- Et toi ? Tu as déjà eu un… Heu… Animal de compagnie ?
 
Ou comment ne pas dire hybride. Ni de maître. Non seulement il n’était pas question de dire à voix haute que Keith devait être libre mais il ne voulait pas que la serveuse tique et perde son sourire pour se montrer suspicieuse ou insultée.
Ven 2 Déc 2016 - 10:28
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Annoying British
Messages : 316
Date d'inscription : 11/03/2015

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 29 ans
En bref !:


It's time for...A tea cup!


La question qu’il venait de poser à Kain semblait l’embarrasser et être la cause de son geste peu subtil pour se cacher derrière son menu. Néanmoins, Keith ne se sentait pas mal vis-à-vis de ce genre de réactions qu’il produisait chez le plus jeune. Après tout, ce dernier était mignon lorsqu’il réagissait sous le coup de la gêne, soit en rougissant ou en essayant d’éviter la question ou son regard. Mais ce que l’homme appréciait le plus de son compagnon, c’est la manière que celui-ci avait de sourire. Son visage était fait pour porter cette expression et Keith espérait que jamais, Kain ne perde l’envie de sourire à la vie.

Alors que son ami allait enfin répondre à son embarrassante question, une jeune femme en uniforme vint les interrompre pour prendre leur commande. Une hybride des plus charmantes à la première approche, possédant de jolies petites oreilles rondes et duveteuses des petits félins, du moins, savait-elle se tenir et elle ne semblait pas avoir de rancœur contre les humains puisque la ravissante demoiselle souriant à pleine dents. Une dentition remarquable où pointaient d’ailleurs deux canines acérées. Avec toute la politesse dont il savait faire part, le Britannique rendit un sourire charmeur à la serveuses avant de commander un chocolat chaud et une pointe de tarte au citron. Son regard se posa de nouveau sur son camarade lorsque la jeune femme se mit à s’éloigner pour aller passer leur commande respective.
 
Appuyant ses coudes sur la table, chose qui n’était pas dans l’étiquette de faire, mais au diable l’étiquette lorsque l’on écoutait les confidences, une part du passé d’un ami, le chimiste joint ses mains sous son menton qu’il appuya sur ses dernières. Son regard d’ambre était maintenant complètement concentré sur la personne qui lui faisait face l’observant au-dessus de ses lunettes bigarrées. Il buvait de nouveau chacun des mots du plus jeune, de son nouvel ami avec qui il avait déjà tant vécu en si peu de temps. Des inconnus qui en savaient beaucoup maintenant sur l’autre et qui continuaient e se confier l’un l’autre alors que la journée toucherait bientôt à sa fin. Il ne l’interrompt pas, ne pouvant réprimer un petit sourire amusé à la mention de Kai, mais laissant Kain se rendre jusqu’au bout de son idée qui coïncida avec le retour de la serveuse qui déposa devant eux deux belles tasses fumantes et deux belles assiettes pleines de calories!
 
Keith entendit la question de l’homme aux yeux pairs et sourit un peu plus en prenant à deux mains sa tasse avant de souffler sur le liquide couleur du charbon, un chocolat noir surement, et d’y glisser les lèvres.

- Je connais Kai. Du moins, l’ai-je rencontré et confronté lors de notre première rencontre Kain aux toilettes de la fête foraine. Si tu me dis qu’il est un homme patient je te crois, même si il m’est aperçu comme un être ayant de la difficulté à gérer sa colère. Néanmoins, je suis heureux que tu es trouvé un endroit stable où vivre, même si ce n’est peut-être pas la perfection.
 
Il se tut un instant, continuant de boire quelques gorgées de son chocolat chaud, réfléchissant à la manière d’aborder la question du plus jeune. Mais pourquoi se compliquer la vie, l’homme aux mèches de couleur n’avait qu’à simplement dire la vérité, surtout qu’elle n’était pas bien méchante comme histoire.

- Lorsque j’étais jeune, très jeune, mon père a ramené à la maison un petit garçon qui avait été croisé avec un renard du désert, un fennec. Je ne sais pas si tu sais ce que c’est, mais ce sont de tous petits animaux de la famille des renards qui possèdent de très grandes oreilles pointues à la pointe noire. Enfin, mes parents nous ont toujours élevés comme des frères et le fait qu’il soit différent de moi ne m’a jamais dérangé. Nous nous sommes protégés l’un l’autre depuis que l’on est en âge de se battre ou d’envoyer une bonne insulte. Et aujourd’hui encore, je suis sous sa protection même si une grande étendue de territoire nous sépare. Mais outre cela, j’ai déjà eu des chats, des chiens et des rongeurs à la maison, en plus de toute la faune locale qui venait se nourrir à nos mangeoires.

En parlant de cela, de nouveau la nostalgie s’était mise à l’attaquer. Encore une fois, Keith ne pouvait que se demander ce que son frère faisait en cet instant. Comment allait-il? Est-ce qu’il était toujours à la tête de leur cellule de rébellion et celle-ci se portait-elle bien? Cela faisait déjà plusieurs mois qu’il était sans nouvelle et se serait ainsi jusqu’à ce qu’il retourne en Angleterre, si un jour il y retournait. Se passant une main dans les cheveux après avoir déposé sa tasse pour se remettre les idées en place, l’homme attrapa sa fourchette et s’attaqua à sa pointe de tarte.

- Assez parlé du passé pour le moment! Tournons-nous vers le présent et ces succulentes pâtisseries!

La pâte friable de la tarte au citron était tout simplement divine tandis que l’appareil légèrement acidulé n’était pas trop sucré et rafraîchissait le palais. C’était un duo parfait, une pâtisserie comme on en trouvait pas partout. Fermant les yeux un instant pour savourer ce moment de bonheur en bonne compagnie, le scientifique ne prit pas une éternité pour engloutir complètement son morceau de tarte, ne laissant que quelques miettes dans son assiette.

- Crois-tu que tout ira bien pour toi ce soir Kain, quand tu rentreras chez Kai?

Après tout, c’était une question légitime et il ne souhaitait pas que son ami se retrouve dans divers problèmes à cause de lui et de leur viré dans les bois d’un peu plus tôt. Si ce dernier le voulait, lorsqu’ils auraient terminé leur chocolat, le British était prêt à le reconduire jusqu’à sa demeure par mesure de sécurité avant de lui-même se trouver un endroit pour passer la nuit. D’ailleurs, il lui en fit la remarque à l’instant.

- Si tu le souhaites, il me ferait plaisir de te raccompagner jusqu’à chez toi. Surtout que le soleil ne va pas tarder à se coucher.


What do you drink?Black tea off course!

© Halloween


Jeu 29 Déc 2016 - 5:27
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
♔ Pet Indressable ♔
Messages : 246
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 25 ans
En bref !:


 
«  It's time for a tea cup! »


 
PV Keith Starz

Quand il parle, il sait qu'il a entièrement l'attention de Keith, celui-ci usant presque de ses yeux de biches alors qu'il l'observait, du moins en a-t-il l'impression. Cette contemplation le rend mal à l'aise, surtout la posture, les coudes sur la table et la tête sur les mains, mais il tente de se raisonner un minimum. Ce n'est simplement qu'un façon de se tenir, le bicolore devant probablement se sentir beaucoup à l'aise ainsi. Peut-être fait-il toujours ça pour écouter attentivement autrui, surtout quand le sujet l'intéresse. Le problème doit venir des lunettes aux verres rouges et verts. C'est tellement peu banal qu'il s'en retrouve gêné dès qu'il est obligé de tenter d'observer son pote dans les yeux. Cela dit, il finira certainement par s'y habituer. Cela ne doit être qu'une question d'adaptation.

Il l'observe doucement souffler sur son breuvage, attendant patiemment la réponse, une pointe d'impatience bien gamine brillant dans ses yeux. Il frisonne sous ses paroles, rougie comme une écrevisse parce qu'il avait zappé que Keith avait déjà vu Kai. Et pas dans les meilleurs conditions possibles. Il se souvient de cette entrevue relativement rapide entre les deux, le bicolore tenant tête au félin qui l'avait légèrement malmener, dans les toilettes d'une fête foraine. Du grand art. Il détourne le regard, les joues toujours chauffées, écoutant la suite distraitement, mais chute sur une phrase, clignant des yeux. Trouvé un endroit stable ? Ce n'est pas entièrement faux. Il est bien auprès du tigre, même s'il niera toujours ce fait, quitte à passer pour le pire menteur du monde. Mais il n'a pas choisi d'être avec lui. Mais se serait être chiant et il ne veut pas l'être avec Keith.

Il boit doucement son verre, perdu dans ses pensés, et relève les yeux pour la suite, soudain encore plus attentif que quand il parlait de Kai. Sa vie... Elle est adorable. Une famille qui semble être très compréhensive, acceptant les différences et détruisant les rangs sociales parce qu'ils ne correspondent pas à leur caractère. Et c'est beau. Il sourit doucement, derrière sa tasse, repensant à sa propre enfance. Il n'y avait pas d'hybride dans chez la personne qu'il servait. L'homme avait déjà tous les domestiques qu'il voulait, pourquoi s'abaisserait-il à obtenir des bestioles pleins de poils ? Ils étaient moins cher, oui, mais il n'a jamais aimé la facilité. C'est peut-être pour ça que Kain le respectait tant...

Il rit et accepte avec enthousiasme la proposition de manger les pâtisseries. Il prend son croissant au chocolat et le mange avec gourmandise. Il termine son plat dans le silence, faisant comme Keith. Il lui sourit tranquillement, mais perd vite ce sourire sous sa question, laissant son regard dériver aux alentours. Est-ce qu'il va se faire gronder par Kai pour être rentrer si tard ? Sans aucun doute. Mais il ne risque pas d'avoir de trop gros problèmes. Du moins tant qu'il n'ouvre pas trop la bouche et qu'il se tient à carreau. Et qu'il efface l'odeur du bicolore, mais ça sera vite fait. Une douche, des vêtements propres, et le tour est joué. Cela dit, il est heureux de la proposition de son ami de le raccompagner.

- Non, ça ira, Keith. Tu en as fais déjà tellement !

Kain sourit avec amusement, repensant à cette soirée avant de continuer tranquillement.
 
- Mais j'espère qu'on se reverra vite. Tu... Tu es quelqu'un de super. Je sais que ça va être très... Bizarre et plat, mais... Tu es la seule personne qui a réussi à me faire me sentir aussi bien aussi vite. Bref, tu es l'ami rêvé !
 
Il secoue lentement la tête avant de payer sagement... Le tout, refusant même que Keith paie le moindre sou, prétextant qu'il lui avait déjà tant offert, juste par sa présence et sa conversation. Qu'il n'avait pas besoin de faire ça aussi et que cela lui faisait plaisir. Il se lève ensuite et l'entraîne tranquillement dehors pour observer un peu les étoiles, les rares qu'on puisse voir dans une ville. La seule chose qu'on peut remercier à la domination des hybrides, c'est question écologie. Ils en font des tonnes, leur sens et leur instinct les guidant souvent pour éviter les conneries humains.
 
- ça ira pour toi ? Je veux dire, rentrer seul ne te dérange pas trop ?
 
Il lui sourit doucement, lui tapotant l'épaule.
Dim 1 Jan 2017 - 14:18
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Annoying British
Messages : 316
Date d'inscription : 11/03/2015

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 29 ans
En bref !:


It's time for...A tea cup!


La soirée se déroula lentement, mais agréablement tandis que Keith continuait de parler avec son nouvel ami Kain. Le chocolat chaud était parfait et la pâtisserie qu'il s'était commandé des plus succulente. L'arôme qui s'en dégageait était fraîche et légèrement acidulée. Même après avoir fini la dernière bouchée, le goût clair et distinctif de l'acide mélangé au sucre restait-il en bouche un moment, jusqu'à ce que le cacao de son breuvage vienne s'y mélanger et l'engloutir.

Cela avait été une belle journée, tranquille, mais avec son lot de découverte. Le scientifique nouvellement débarqué en ville s'était fait un ami, un compagnon de discussion avec lequel il avait échangé sur tout et sur rien. Avoir le soutien moral d'un autre être humain était réconfortant et poussait un peu plus le bicolore à se dépasser pour rendre le monde meilleur, égale entre les deux peuples qui vivaient désormais à sa surface, soit les hommes et les hybrides. De plus, lors de cette charmante journée, l'étranger avait pu prodiguer de ses conseils, tiré de son expérience, de son vécu et partager sur son frère, frère qui lui manquait énormément quoi qu'il en dise.

Lorsque le jeune homme aux yeux pairs refusa sa proposition, Keith ne s'en offusqua pas, continuant de sourire avec bonne humeur. Kain avait tout à fait le droit de ne pas vouloir être raccompagné ou non. Surtout qu'il connaissait mieux son maitre que lui et qu'il y avait peut-être de multiple raisons à son refus.

- It's nothing. (Ce n'est rien). Je n'ai rien fait d'exceptionnel aujourd'hui tu sais. J'ai simplement fait ce que des amis feraient ensemble.

Il l'écouta terminé de parler, le regardant, heureux que cette jeune personne, si timide lors de leur premier échange plus tôt dans la journée, soit désormais capable de s'affirmer un peu plus et de lui parler sans trop de gêne.

- Je te remercie Kain. You're a wonderful person too. (Tu es une personne merveilleuse aussi). Nous nous reverrons j'en suis certain. C'est une petite ville et je dois avouer que je déteins parfois un peu dans le décor.

Alors que l'homme aux mèches colorées s'apprêtait à sortir le peu de sous qu'il lui restait, il eut l'agréable plaisir de voir le juvénile sortir de quoi payer pour eux deux. Protestant légèrement, il s'avoua vaincu et c'est avec gratitude qu'il accepta l'invitation de Kain. Après tout, chacun avait été bon pour l'autre aujourd'hui et il ne pouvait pas refuser une telle demande de la part de son compagnon alors que celui-ci ne cherchait qu'à le remercier. Le suivant par la suite à l'extérieur, son regard ambré se riva lui aussi sur la voûte céleste, là où les astres, quoi que peu nombreux, illuminaient le ciel de leur lueur.

- Don't worry. (Ne t'inquiète pas). Ce n'est pas la première fois que je dors à l'extérieur et que je dois me trouver un endroit pour la nuit. Je crois que je vais retourner là où j'ai passé la nuit hier. C'était assez sec et chaud.

Encore une fois, Keith faisait preuve de franchise alors qu'il alla serrer la main qui lui avait tapoter l'épaule pour rassurer le serviteur de Kai. Il n'avait pas peur de la nuit, ni d'être une fois de plus seule. La vie lui souriait en ce moment et il pourrait toujours faire d'agréables rencontres d'ici le lever du soleil au matin.

- Vas-y pendant qu'il est encore tôt en soirée. Je n'aimerais pas qu'il t'arrive malheur sur le chemin du retour. Je me débrouillerai, ne t'inquiète pas.

Sur ces mots, il relâcha la main de l'homme et le poussa doucement pour l'inviter à prendre son départ, comme l'oisillon poussé par sa mère pour qu'il prenne son premier envol hors du nid. Ce n'était qu'un au-revoir, pas un adieu, de cela, le binoclard en était sûr et certain.

HJ:
 


What do you drink?Black tea off course!

© Halloween


Sam 15 Avr 2017 - 20:26
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
♔ Pet Indressable ♔
Messages : 246
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 25 ans
En bref !:


 
«  It's time for a tea cup! »


 
PV Keith Starz

Il sourit discrètement, son porte-feuille enfouit dans sa poche, les maigres économies qu'il a pu emmagasiner grâce à son petit boulot - le tigre lui versant bizarrement un salaire alors qu'il pourrait ne pas le faire -, lui ayant permis d'offrir ce simple repas à son nouvel ami. Il ne peut pas lui avouer qu'il est sans doute le seul ami qu'il n'a jamais eu, le reste du temps, il n'a eu que des connaissances et un maître, préférant travailler pour celui-ci pour le satisfaire que de se faire de réelles relations. Cela lui suffisait. Il était heureux, sa famille près de lui. Mais ça avait changé. Tout a changé avec la domination des hybrides. Il est donc heureux de cette rencontre avec Keith, ce bonhomme relativement facile à vivre, à la mentalité pourtant bien encré et qui ne semblait pas pouvoir dévier de sa trajectoire sans avoir montrer de a à z qu'il serait préférable d'aller dans l'autre sens. Et encore, ce n'était probablement pas gagné. Non qu'il l'imagine être borné ou têtu, mais plutôt non influençable.

Il lui sourit doucement, mais perd légèrement de sa bonne humeur, l'imaginant dormir dehors, dans le froid et l’humidifié. C'est ça, être libre ? Devoir utiliser un carton comme lit pour éviter de tomber trop malade ? Il n'est pas sûr de vouloir tenter, bien trop encré dans son petit confort. Il s'en veut même de ne pas pouvoir emmener Keith jusqu'à chez lui, lui trouver une petite place, limite dans une des chambres libres qui ne servent à rien sauf à prendre la poussière. Mais son maître n'accepterait probablement pas qu'il ramène un congénère à la villa et il ne sait pas trop si ledit congénère voudra bien. Peut-être tient-il trop à sa liberté pour chercher à perdre celle-ci en embarquant chez un hybride ma luné qui serait prêt à l'envoyer promener dès qu'il le verra, ou pire.

Il frémit légèrement sous la petite tape sur l'épaule, à peine rassurée, mais sachant que le choix de Keith était fait. Il n'a pas voulu apporté une quelconque pitié sur sa situation, seulement la vérité toute crue. Elle n'est parfois pas mal, mais elle a le mérite d'être là. Il hoche ainsi la tête, sans savoir trop pourquoi, sachant juste qu'il respectait le choix de son ami et qu'il l'admirait en secret, sans forcément le lui avouer un jour. Il faut des tripes qu'il n'a pas pour vivre comme le faisait le bicolore.

Voilà peut-être pourquoi il se laisse pousser, souriant un peu plus sous ses paroles. Un vrai papa-poule. Il n'a pas à s'inquiéter, Kain a tout de même plus d'un tour dans son sac ! Mais il sait que face à un certain félin, il lui faudra trouver une bonne excuse pour son retard, mais il trouvera en chemin. Il tourne les talons, offrant un ultime au revoir à Keith avant de s'éloigner d'un pas trottinant, le sourire aux lèvres, les mains se glissant automatiquement dans ses poches. Il doit presser le pas pour se réchauffer, mais il n'hésite pas à regarder encore deux ou trois fois en arrière pour apercevoir encore un peu son ami. Ouais. Ce n'est qu'un au revoir, pas un adieu. Il a hâte de le revoir, sachant déjà que son avenir risque d'être fortement chamboulé à ce moment là....



horps:
 
Lun 1 Mai 2017 - 19:33
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» Choucroute time !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domination Hybride :: ♥ les faubourgs réhabilités ♥ :: Maid Café "Délice sucré"-
Sauter vers: