Domination Hybride
Ceci est un Forum rpg donc d'écriture entre des joueurs mâtures - INTERDIT AU MOINS DE 18 ANS !!! Le sujet du forum est le "combat" ou "guerre" entre les hybrides et les humains (certains caractères d'écritures pouvant être choquant). Le Staff ne sera aucunement responsable de vos choix et actes si vous vous inscrivez. Les personnes immatures, boulets, les curieux ou les mineurs, veuillez passer votre chemin. Pour les autres, nous vous souhaitons une bonne visite.


Forum RPG + 18 ans Guerre d'espèce

Médrick Cleave

 :: ♥ La ville du renouveau : Avant Propos ♥ :: Présentation :: Les perles rares Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
♔ Perle Rare ♔
Messages : 84
Date d'inscription : 06/11/2015

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge:
En bref !:

 
 Cleave, Médrick

 
 
 
 
 
 
ge : 22 ans
 Sexe : Homme
 Sexualité : Homosexuel
 Rang : Perle rare
 Race : Méduse
Qualité: Ponctuel
Qualité: Digne de confiance
Qualité: Compétent
Défaut: Instable
Défaut: Mal à l’aise en groupe
Défaut: Distrait

 Mon caractère
 

 
Ma pensée est couleur de lumière lointaines,
Du fond de quelques crypte aux vagues profondes.
Elle a l’éclat parfois des subtiles verdeurs
D’un golfe où le soleil abaisse ses antennes

Médrick est une jeune homme docile, doux, attentif aux sentiments des autres et patient. Lorsqu’on lui demande quelque chose, il le fait. Même après cette guerre où il ne devrait plus être l’esclave, mais le maître, il n’a pas réussit à s’acclimater et est devenu une perle rare. De plus, il a encore tendance à obéir sans reproche à toutes personne lui demandant de faire quelque chose étant plus réceptif aux humains montrant une certaine autorité qu’à son propre maître hybride. Bien sûr, il apprend de jour en jour à moins obéir aux humains puisqu’il commence tranquillement à assumer sa nouvelle existence et cela se démontre surtout lorsqu’il est en situation de travail pour son nouveau maître. Ponctuel, il a tendance à arrivé quelques minutes avant l’heure donnée. Mais comme il est distrait, il part souvent très tôt pour être sûr de se retrouver et d’arriver à l’heure.

Il n’a pas peur de mettre la main à l’ouvrage et surtout de faire preuve de rudesse si cela doit être fait pour arrivé à ses fins. Lorsqu’il a une tâche à accomplir, rien ne pourra l’empêcher de la réaliser. En cela, il est digne de confiance et pour lui, c’est sa plus grande qualité. Lorsqu’il donne sa parole, on peut lui faire confiance.

Cela amène à parler de son instabilité. Puisque son maître le confrontait souvent à la mort et à la douleur, il a développé une instabilité mentale. C’est-à-dire que si l’on le pousse dans ses derniers retranchements, que l’on tente de le tuer et qu’il se retrouve coincé entre le choix de se battre ou de mourir, il attaque avec une violence rare. Il n’a alors plus d'inhibition et son seul objectif devient de tuer avant d’être tuer. Grâce à ces mains qui sécrète une substance irritante, il aura tendance à viser le visage et le coup afin d’empêcher sa victime de bien voir, mais également de l’empêcher de bien respirer. Généralement, lorsqu’il sort d’une de ces crises, il ne se souvient que vaguement de ce qui s’est passé, sachant qu’il venait soit de blesser sévèrement, soit de tuer un autre être vivant.

Enfin, on pourrait dire qu’il n’aime pas sortir en public pendant les heures de pointe. Cela s’explique par le fait qu’il a peur, même s’il porte des gants en permanence, de blesser quelqu’un avec ses sécrétions urticantes. Il n’aime pas sciemment blesser les autres, ce qui a développer un inconfort pour le jeune hybride en public.

Et un jardin sonore, au soupir des fontaines,
Elle a vécu dans les soirs doux, dans les odeurs;
Ma pensée est couleur de lumière lointaines,
Du fond de quelque crypte aux vagues profondes.

Comme il n’a pas eu une existence des plus simples, la liste des choses qu’aime ou déteste Médrick n’est pas très longue. Une chose est sûre pourtant, il aime la solitude, car dans ces moments là, il était libre de ses choix et de ses décisions et pouvait réfléchir plus par lui-même que de suivre les ordres. La nuit étant les moments où il sortait le plus de l’endroit où il vivait, il aime particulièrement se promener dans les ombres, laissant la lune et les étoiles être sa lumière. Même s’il n’aime pas particulièrement la ville, se promener la nuit l’enchante, mais si il a la chance de se promener dans la nature de nuit, son bonheur est comblé.

Il est possible de s’en douter à la lecture de sa fiche, Médrick n’aime pas les bains de foule. Moins il y a de gens autour de lui, plus il est heureux et moins il est stressé. De base, il n’aime pas non plus la violence et souffrir, mais il souhaite faire plaisir à son maître à tout coup. Sinon, allant dans le simple, il aime la couleur violet et nager dans l’eau, surtout la mer. Il n’aime pas être observé trop longuement, ni être attaché, mais il ne se complaindra pas, totalement soumis. Pour le reste,  sa nouvelle vie lui permettra peut-être de se découvrir d’autres petits bonheurs ou d’autres éléments à rajouter dans la liste des je n’aime pas.

Elle court à jamais les blanches prétentaines,
Au pays angéliques où montent ses ardeurs.
Et. loin de la matière et des brutes laideurs,
Elle rêve l’essor aux célestes Athènes.

Ayant passer la majorité de son existence sous les ordres d’hommes des bases sphères de la société, pour ne pas citer la mafia et les gangs de rues, Médrick a développé une certaine peur teintée de respect envers les hommes violents. Avec le temps passé depuis la guerre, il ne les craints plus autant, mais se retrouver face à des hommes de leur carrure le met toujours mal à l’aise. Sinon pour tous les autres types d’humains ne démontrant pas le pouvoir et le charme que possédaient ses anciens maîtres, il est indifférent à leur sort. Après tout, il en a blessé et tué plusieurs sous les ordres de ses anciens maîtres et en cela, il ne considère plus les hommes que comme du bétail, des numéros lorsqu’ils n’ont pas d’autorité sur lui.

Ma pensée est couleur de lunes d’or lointaines.
(Clair de lune intellectuel, Emile Nelligan)

 


 Mon physique
 

 Médrick est un jeune homme caucasien de 22 ans. Il mesure 1 mètre 80 centimètres pour un poids de 60 kilo, ce ratio lui donnant un air squelettique de par sa grandeur et sa maigreur. Sa peau est d’une blancheur veloutée qui prend parfois un aspect translucide lorsque la lumière la frappe et où viennent se perdre quelques grains de beauté comme des îles isolées dans cette mer de clarté. Tranchant à travers cela, des lettres imprimées à l’encre noir sur sa peau formant les mots ‘’Nerver Forget’’.Généralement habillé de vêtement de style punk, il porte des vêtements amples comme des vestes et des chandails style kangourou dans les teintes de noir, de violet et de mauve.

Son visage angulaire est entouré par des cheveux à ras la nuque d’un mauve assez foncé. Néanmoins, cette couleur devient plus foncé ou pâle au fil de ces émotions. Ces yeux légèrement en amande sont de la même couleur que ses cheveux et suivent le même processus de changement de couleurs. Médrick possèdes des lèvres fines qui recouvre une dentition d’un beau blanc, mais où il est possible, si on est dentiste, de reconnaître certaines fausses dents de porcelaine suite à la perte de quelques-unes d’entre elles lors de combats. Ces mains, ses bras et ses jambes sont marqués par de petites cicatrices qui ne paraissent presque pas sur sa peau pâle, des cicatrices comme on en retrouve sur beaucoup d’hybrides, soit des blessures de maltraitance et d’autres de combats. Ses jambes sont longues et bien bâties, étant sa principale arme de défense puisqu’il n’utilise ses mains qu’en dernier recours. Finalement, il est possible de voir quelques piercings sur sa personne, soit deux à la lèvre inférieure, un à l’arcade sourcilière gauche et un à chacune de ses oreilles.

La raison pour laquelle ses cheveux et ses yeux sont violets ou mauves dépendant de ses émotions n’est autre qu’il est un hybride. En effet, Médrick est moitié homme, moitié méduse. Néanmoins, il ne possède pas l’ADN d’une seule espèce de méduses, mais de plusieurs. C’est ainsi que par un procédé luminescent, la couleur de ces yeux et cheveux varie selon ces émotion et qu’il est capable de produire une substance urticante à partir de ces mains. Ce mélange génétique lui donne un certain contrôle sur le degré urticant de la sécrétion que ces mains produisent en tout temps. Ne pouvant annuler complètement la sécrétion, il la diminue à une sensation désagréable de brûlure urticante, mais surtout, il porte en permanence des gants, évitant ainsi de blesser ou d’importuner les gens autour de lui par accident.

Médrick ne se transforme pas souvent en méduse, il n’y a que deux moments où cela arrive. Lorsque sa vie est en danger et qu’il est dans un piteux état, bref lorsqu’il est dans ces derniers retranchements, et lorsqu’il se retrouve immergé dans l’eau et qu’il est complètement calme, à ce moment là aussi, la transformation s'opère. Pour redevenir humain, il n’a qu’à être hors de l’eau pendant deux minutes environ, son instinct de survie se chargeant de le retransformer pour ne pas qu’il meurt de déshydratation/sécheresse lorsque la quantité d’eau composant son corps descend en dessous de 90%.
 


 Mon histoire
 


Chapitre 1 L’Enfance ou l’Apprentissage des Bases

Les seuls souvenirs qu’a Médrick de ses parents c’est une longue chevelure blonde et un doux sourire ainsi qu’une paire de lunettes et de grandes mains réconfortantes. Le dernier d’entre eux c’est de voir au loin c’est deux ombres souriantes pleurer alors que lui est emporté par d’autres mains au bout desquelles il n’y a pas de visages dans un long corridor froid. Il n’y a ni bruit ni son autre que les bruits de pas de celui qui l’emmène et que ses propres pleurs alors que l’enfant de trois ans qu’il est perd ses parents. Pourquoi il perdit ses parents, il ne le sut jamais. Était-ce parce que ceux-ci avaient besoin d’argent? Qu’ils n’avaient pas eu le choix de le laisser à cette entreprise? Qu’ils avaient décider de se débarrasser de lui parce qu’ils ne l’aimaient plus? Cela restera un mystère qu’il emportera certainement dans la tombe et dont il ne se soucie plus depuis plusieurs années déjà.

La première année qu’il passa dans ces nouveaux locaux ce fut en compagnie d’autres enfants âgés de 2 à 5 ans, environ une quinzaine, dans un grand complexe de salles à aire ouverte regroupant une salle de jeu, une salle à manger, des salles de bain/salles d’eau et un dortoir. Des gens habillés en blanc s’occupaient d’eux à tous les jours, comme des travailleurs en service de garde l’auraient fait, alternant les activités ludiques et celles plus intellectuelles telles que la lecture et l’écriture ainsi que les mathématiques de base. Les acquis étaient évalués à chaque jour et lorsque certains acquis étaient atteints, l’enfant changeait de salle, franchissant l’énorme porte se trouvant dans la salle à manger et menant vers l’extérieur du complexe. Lorsqu’un enfant quittait, un nouveau arrivait dans la semaine qui suivait comme dans une machine bien rôdé.

À ses 4 ans, Médrick finit par franchir les atteintes de ce premier complexe. Le jeune enfant se vit offrir la possibilité de franchir la grande porte comme plusieurs autres l’avaient pu avant lui. Lorsqu’il fut de l’autre côté, des hommes l’emmenèrent dans une salle où ils le couchèrent sur un brancard. Lui souriant et lui parlant doucement pour le réconforter, on lui installa une perfusion. On lui assurait que tout allait bien se passer et qu’il serait heureux en se réveillant. Peu après, le noir prit sur son esprit et il perdit conscience. Il se réveilla un mois plus tard, dans une chambre de petite dimension avec aucune fenêtre.

Tout son corps le démangeais comme si il y avait eu changement mais que rien ne semblait visible. Après quelques jours, la sensation désagréable disparue et on lui permit d’accéder à un nouveau complexe où d’autres enfants ayant comme lui franchit la première étape était regroupé. Une fois encore des activités étaient organisées sous supervision d’adultes. L’unique différence était que des examens médicaux étaient effectués à chaque mois et que pendant deux ans où il resta dans ce complexe, Médrick se voyait endormie à chaque six mois, se réveillant par la suite dans sa chambre avec toujours la même sensation de démangeaison.

À ses 6 ans, pour une raison qui lui était inconnu, il se vit transférer dans un dernier complexe où il resta jusqu’à ses 8 ans. Dans ce complexe, les enfants étaient différents, certains abordaient des caractéristiques animales comme des oreilles ou des queues touffues tandis que d’autres, comme lui, n’avaient de changement que la couleur des yeux et des cheveux qui semblaient sortir de l’ordinaire ou encore des capacité non spécifique à l’homme comme une vue nocturne ou la capacité d’entendre les bases fréquences. La fréquence des examens médicaux augmenta à une fois par semaine tandis que l’on emportait les enfants une journée par mois, leur faisant d’autres examens ou tests plus poussé d’où ils ressortaient souvent changé, un peu plus animal et un peu moins humain.

C’est peu après être entré dans ce complexe que les cheveux blonds et les yeux verts de Médrick changèrent pour virer au violet et au mauve. De plus, lorsqu’il jouait avec ses camarades de classe, il arrivait régulièrement que ceux-ci se mettent à pleurer lorsque ses mains entraient en contact avec leur peau, celle-ci devenant rouge et légèrement enflée. Il ne savait pas pourquoi ses mains brûlaient ainsi les autres, mais pendant l’un de ses contrôles médicales, l’enfant entendit l’un des hommes en blouse parlait de méduse et de moyens de défense et d’attaque. Son apparence et ses capacités étranges se fixèrent pendant l’année de ses huit ans.  Comme dans chacun des complexes qu’il avait fait jusqu’à maintenant, il avait vu passé beaucoup de visages avant que se soit son tour de quitter le dernier des complexes. Maintenant qu’il était prêt, savait lire, écrire et compter en plus d’avoir quelques bases sur les interactions sociales et les matières scolaires, on allait le faire quitter l’énorme réseau scientifique.

Avant de lui faire quitter l’enceinte du bâtiment, les scientifiques lui firent un dernier test. Nu, il l’immergèrent dans un cuve d’eau et l’empêchèrent de remonter à la surface. Le petit enfant se débâtit sentant l’air lui manquer plus il restait sous l’eau, puis tout d’un coup, le calme l’envahit alors qu’il sentait son corps changer. Rapidement, il se retrouva sous la forme d’une méduse aux reflets bleus et mauves. Après dix minutes où les hommes en blouse blanche prirent des notes sur son comportement et sa physionomie, ils sortirent Médrick sous forme animale de l’eau et après deux minutes, l’enfant reprit forme humaine en crachotant un peu d’eau. Ce fut la première fois qu’il effectua la transformation vers sa forme animal complète.

Une fois sec et habillé, Médrick fut transporter dans un petit camion familiale. Il traversa divers grillages avant de se retrouver au coeur des rues de la ville. Lisant les panneaux qui défilaient sous ses yeux, le jeune homme se rendit compte qu’ils se dirigeaient vers la capitale. Du moins, c’est ce qu’il en déduisit à partir des leçons apprises pendant ces 5 années passées à l’institution. Après trois heures sur la route, le véhicule s’arrêta devant une grande boutique affichant des images d’hommes et de femmes avec des attributs animaux. On l’entraîna dans la bâtisse où on le remit à une femme bien habillée qui l’emmena dans une pièce ne possédant qu’une porte et où l’un des murs n’était qu’une grande vitrine. En face, de l’autre côté de cette vitrine, se trouvait une pièce identique à la sienne et où un enfant portant des bois de cerf sur la tête était assis et jouait avec une poupée de chiffons.

Chapitre 2 Le Premier Maître ou l’Apprentissage de la Docilité

Longtemps le jeune enfant resta dans sa petite chambre ouverte aux regards des opportunistes et de tous ceux qui voulaient voir des enfants aux caractéristiques hors du commun, animales. Il vit plusieurs fois les enfants d’en face partir aux mains d’hommes et de femmes bien habillés qui semblaient avoir de l’argent et parfois des regards contenant d’étranges lueurs. Plus rarement, des gens aux allures plus ordinaires passaient dans le long couloir où les chambres vitrées se trouvaient et repartaient avec un enfant ou non selon leurs désirs. L’attente ne le dérangeait pas, car malgré le fait qu’il devait vivre devant ses yeux qui passaient et venaient, Médrick s’occupait comme tout enfant de son âge, recevant jouet, papier et crayons pour colorier ou encore de jolis livres contenant de belles images aux couleurs flamboyantes  à lire.

Ce fut une sombre journée de septembre alors que le temps se rafraîchissait de plus en plus rapidement le soir qu’un homme mal habillé, avec un regard sombre contenant une lueur malvaillante aborda la propriétaire de la boutique afin de l’acheter. C’est donc avec rien d’autres que ses vêtements sur le dos que l’on jeta l’enfant dans les bras de l’homme. Ricanant celui-ci entraîna Médrick hors de la boutique et le poussant devant lui, ricanant d’autant plus lorsque l’enfant trébuchait et manquait s’étaler au sol. Au moindre son que qu’il produisait, son nouveau maître se contentait de le pousser plus fort vers l’avant ne répondant à aucune question, le faisant virer dans les rues sombres et froides de la capitale. Lors de son achat, le petit hybride n’avait que 9 ans.

Peu de temps après être sortie de sa chambre vitrée, lieu qui l’avait vu grandir pendant plusieurs mois, Médrick fit la rencontre de ceux qui deviendraient ses maîtres pour les 4 prochaines années puisque l’homme qui l’avait acheté n’était qu’un membre parmi tant d’autres d’un gang de rue populaires de la capitale.

C’est pendant ces quatre années que Médrick appris les règles de base de la servitude et de la docilité. En effet, si vous lui demandez de vous raconter ce dont il se souvient de cette époque ne soyez pas étonner qu’il vous sorte une liste de règle qu’il connaît sur le bout des doigts.

1- Tu es l’esclave du gang. Ta vie ne vaut pas celle d’un chien et par conséquent tu dois obéissance total à tous les membres du gang et leurs lois sont absolues.
2- Si tu parles sans que l’on ne te l’ait demander, tu crieras jusqu’à ce que tu n’ais plus de voix pour produire le moindre son.
3- Si tu tentes de t’enfuir, tu serras battu jusqu’à perdre connaissance.
4- Si tu désobéis aux ordres, la soif et la faim tu connaîtras pendant une semaine.
5- Si tu blesses un membres du gang, tu subiras la même souffrance en double.

Il faut se le dire, la première année ne fut pas de tout repos pour l’enfant. En fait, elle ne fut que souffrance et apprentissage des besognes de base qu’on lui demandait de faire. Il était trimballé de tous les côtés entre les membres du gang, accomplissant ce que chacun demandait dans les délais les plus brefs possibles et subissant les coups lorsque ce n’était pas parfait aux yeux de ces maîtres. Bien sûre, ce n’était que très rarement parfait.

Le temps passait et ses maîtres l’utilisaient pour tout. Surtout, pour aller embêter les autres gangs qui sévissaient dans la ville. Après tout, quoi de mieux qu’un esclave qui pouvait leur causer des démangeaisons pour le jouer de sales tours? Encore une fois, les coups pleuvaient même si ce n’était plus nécessairement de la main de ses maîtres. Heureusement pour Médrick, les membres du gang qui l’avait acheté n’abusèrent pas de lui avant l’âge de 12 ans, âge auquel le chef décida qu’il était prêt, malgré sa faible constitution, ayant grandit assez pour être attirant dans ces traits d’enfant qui commençaient à s’estomper pour laisser paraître ceux de l’adolescent qu’il serait, puis de l’adulte.

Une routine douloureuse s’installa ainsi jusqu’à ses 13 ans, alors qu’il devint un bon chien, docile et obéissant sans questionner les ordres de ses maîtres.

Chapitre 3 Le Deuxième Maître ou l’Apprentissage de la Force

Comme dans toutes les grandes villes, la compétition pour la possession des bas cartiers existe. Ainsi, quelques batailles undercover eurent lieux, fauchant les vies des maîtres de Médrick les unes après les autres. Lors d’un dernier affrontement, le gang fut dissout et le jeune hybride ayant survécut et ayant montrer sa capacité à ‘’brûler’’ les gens fut garder par les vainqueurs : une petite mafia locale.

En changeant de maître, les règles concernant sa servitude changèrent également tandis que son nouveau maître avait des projets lucratifs pour sa nouvelle acquisition. Il commença donc par le remettre en forme, alternant les séances d’entraînements exténuantes où il apprenait également à se battre au corps à corps et avec des armes blanches avec des périodes de repos où l’hybride le servait comme homme à tout faire. Les coups tombaient toujours sur l’adolescent dépendant de si l’on considérait qu’il manquait de motivation ou non dans ses tâches et lorsqu’il n’arrivait pas à se défendre lors des cours de combats. À cela vient se rajouter la douleur des décharges électriques, car comme cadeau pour sa nouvelle vie, on lui offrit un joli collier en aluminium donnant des décharges de divers wattages.

Il fut donc remis en forme au bout d’une année, ayant apris à se défendre, mais également à infliger la souffrance à autrui. Il se doutait que ce n’était pas pour sa propre sécurité qu’il avait appris tout ça et il n’avait pas hâte d’arriver à l’étape d’appliquer ses nouvelles connaissances, mais il obéirait. Après tout, il n’avait pas d’autre alternative que d’obéir à son maître, ça il l’avait bien assimiler avec le temps.

Son maître avait toujours en tête son plan qui ferait de Médrick un outil qui lui rapporterait beaucoup d’argent. Il l’envoya donc, à la fin de la première année à son service, dans un laboratoire spécialisé dans les modifications génétiques permettant la création d’hybrides. Il avait une idée en temps, rendre le talent de l’homme-méduse plus violent, plus marquant. Il demanda donc aux scientifiques, contre une belle somme d’argent, de rajouter dans l’ADN de l’adolescent, celui de quelques autres espèce de méduses dangereuses pour l’homme dont la Cyanea Capillata (à crinière de lion), la Keesingia Gigas (une méduse géante) et la Chironez Fleckeri (méduse-boïte). Et c’est ainsi, que l’adolescent passa l’année suivante à dormir de manière artificielle alors que des hommes jouaient avec sa vie et son être, le modifiant légèrement pour le rendre plus dangereux, plus mortel. Lorsqu’il se réveilla, il était maintenant en mesure de grader la quantité de solution urticante qu’il pouvait produire avec ses mains, dépassant le stade de brûlures irritantes pour infliger des problèmes respiratoires, de la paralysie partielle, des réactions allergiques et même la mort s’il visait son vis-à-vis à la gorge ou au visage. Mais pour éviter tout dérapage, on lui donna des gants avec l’interdiction formelle de les enlever sauf si c’était un ordre de son maître.

Satisfait de ses nouveaux acquis, son maître commença donc à employer Médrick pour les tâches pour lesquelles il avait été entraîné et modifié; soit servir de dernier avertissements à ceux devant de l’argent à la mafia. Tout d’abord, il n’eut qu’à blesser des gens, les brûlant ou s’attaquant à leurs proches ou même à leurs propres esclaves hybrides. Jamais il n’était seul, les hommes de main du maître s’assurant qu’il faisait le travail sans sourciller et lorsqu’il hésitait, les décharges électriques le remettaient sur le bon chemin. Avec le temps, son maître lui fit augmenter les dégâts, passant de simple blessure à la mort d’hommes et d’hybrides pour faire passer des messages, mais également comme manière de remboursement.

C’est à partir de ce moment que notre jeune ami, maintenant âgé de 15 ans commença à oublier volontairement certains de ces actes. À chaque fois qu’on lui ordonnait de tuer un être vivant, il l’accomplissait comme en transe, mais jamais il ne se rappelait parfaitement de ce qui était arrivé, ni du visage de la victime. C’était sa manière d’essayer de garder son esprit un minimum saint. De plus, à ses 16 ans, son maître l’entraîna dans une vieille usine où des gens criaient autour d’une cage en fer. À l’intérieur, deux hybrides se battaient. Le combat ne prit fin que lorsque l’un des deux gîsa sans vie sur le sol de fer. Son maître se tourna alors vers lui et lui sourit en lui parlant.

Tu vas aller dans cette cage Médrick et tu vas gagner, sinon ce n’est pas la peine de rester en vie. C’est un ordre petit. Est-ce que c’est compris?

Et c’est ainsi que les combats commencèrent. Carnages dans lesquels l’adolescent se battait pour sa vie, devenant un autre pour ne pas se souvenir du mal qu’il faisait. Ce n’était pas une deuxième personnalité, juste que ce qu’il possédait de plus noir ressortait et faisait le travail. Après quoi, il choisissait de ne pas se souvenir et jusqu’à maintenant ça avait fonctionner. Pas besoin de dire qu’il ne ressortait pas toujours indemne des combats même s’il en ressortait toujours vainqueur.

Jusqu’à ses 18 ans, il alternait les sorties d’avertissements, les mises à mort et les combats qui avait lieu une ou deux fois par mois. Cela le renforça dans son habitude d’obéir sans poser de questions à son maître car celui-ci était fort et puissant et pouvait décider de lui enlever la vie quand cela lui chantait.

Chapitre 4 La Guerre ou l’Apprentissage de la Mort

Pendant 9 ans il a été assujetti aux désirs d'hommes puissants et violents et à cause de cela, il avait ainsi plus de considération pour les humains que pour les hybrides ne les cotoyant que lors de combat sanglant ou lorsqu’il devait punir quelqu’un pour faire passer un message de la part de son maître. C'est pourquoi lorsque la guerre éclata entre les deux camps, il se retrouva du côté des humains tentant de protéger son maître comme il lui était ordonné.

La nuit où tout éclata dans la capitale était une nuit sombre, des nuages obstruaient la lumière de la lune et des étoiles. Des hommes armés couraient dans tous les sens en disant qu’ils arrivaient, qu’il fallait protéger le maître, qu’il fallait être prêt à en tuer le plus possible. Son maître le prit à part et lui ordonna de se rendre à la porte principale de la demeure.

Médrick, tu es un bon garçon… Tu vas te rendre à la porte principale et tu ne laisseras passer aucun hybrides. C’est un ordre! Est-ce que tu m’as bien compris!

L’hybride hocha la tête, comprenant pleinement l’ordre qui lui était donné. Et il obéirait. Pourquoi ne pas obéir, alors que c’est un ordre direct de son maître. Pour lui cette guerre n’était rien de plus qu’une bataille entre deux groupes armées, un bataille entre gangs de rue mais plus grande, plus imposante. Il se devait de se battre pour son maître sinon il serait puni, sinon il ressentirait cette brûlure au cou qui se répandrait dans tout son corps lorsque l’homme appuierait sur la manette de son collier électrique. Il était un bon esclave et il ne voulait pas avoir mal, alors il obéirait.

Il se rendit donc à la porte principale et cette nuit-là, il tua plusieurs hybrides avant de retrouver son maître sans vie. Médrick était blessé, dans un sale état après tous les coups qu’il avait reçu par des mains, des griffes, des crocs, des armes et d’autres objets encore. Mais il tenait toujours debout car il devait protéger son maître et il avait échoué. Vous lui demanderiez qu’est-ce qui s’est réellement passé pendant les combats, il ne pourrait vous répondre, car il était passer de l’autre côté du miroir, laissant la partie de lui qui n’avait pas peur de la mort se battre. Et puis, il ne voulait pas se souvenir, comme il ne voulait pas se rappeler des combats dans l’arène. La mémoire est une faculté qui oublie, mais également une faculté qui est facile à manipuler soi-même, car elle est sélective.

Devant le spectacle du corps de son maître, de celui qui l’avait forger tel qu’il était maintenant, il ne sut comment réagir, quoi ressentir. Devait-il être heureux ou triste du sort de son maître. Était-il heureux ou triste de sa disparition? Peut-être était-ce de la colère, ou bien juste un vide… Il n'avait plus de maître maintenant que pouvait-il faire seul? Rien... Alors qu'il cherchait une réponse à ses questions, il reçu un coup derrière la tête et perdit conscience. Avait-ce été un homme ou un hybride, il ne le saurait jamais.

Chapitre 5 L’Après Guerre ou l’Apprentissage du Renouveau

Il se réveilla deux jours plus tard, attaché à un lit, seul dans une petite pièce. Les seuls mots qui résonnait dans sa tête était ceux du dernière ordre de son maître. Pendant plusieurs jours, alors qu’on le soignait et qu’on s’occupait de lui, il tentait de se débattre pour frapper l’hybride qui se présentait. Les liens laissaient souvent leur marque sur ses chevilles et ses poignets avant que l’homme ne s’en aille.

Les jours qui suivirent son rétablissement furent ponctuer de coups données et de coups reçues. Après tout, les hybrides avaient toujours été des dangers pour lui, autant dans l’arène que lors de la rébéllion de ceux-ci. Les mauvaises habitudes avaient la vie dure et c’était l’une de celle qui devait être cassée. Celle là et celle d’obéir aux autres humains mâles se trouvant dans le campement de l’hybride. Il ne fallait pas être devin pour se rendre compte que c’était un dompteur et que ceux qui était avec lui était là pour être mâter comme des chiens, ce dont Médrick avait l’habitude depuis petit. Seul changement, celui qui ordonnait n’était pas un humain et cela, il avait de la difficulté à s’y faire.

Malgré le fait qu'il avait tué beaucoup d'hybrides et qu'il continuait de se montrer violent envers eux, on le garda en vie. Pour la simple raison que son pouvoir pouvait valoir beaucoup au maître qui saurait payer le prix pour l'avoir une fois qu'il serait dompté ou rééducqué. Mais peut-être aussi que quelqu’un avec de l’influence avait dit non à sa mise à mort. Encore des choses qui resteraient flous pour l’hybride. En effet, il pouvait s'avérer le serviteur et l'arme parfaite en même temps alors il ne faut pas gâcher les possibles investissement.

Pendant trois ans, son dompteur travailla d’arrache-pied avec lui pour lui faire quitter les comportements inappropriés à une vente rentable. Au moins offrait-il un bon défi à relevé à son dompteur qui en voyait des vertes et des pas mûres, mais surtout qui pouvait tester diverses techniques sur lui. Ils voyagèrent ensemble, quittant les alentours de la capitale pour se rendre en région. Néanmoins, aujourd'hui, il obéit très bien lorqu'un humain au caractère fort et violent ne se trouve pas près de lui et qu'on a assez de caractère pour lui faire suivre nos ordres. Il a toujours besoin d’un meneur autoritaire et une fois qu’il l’a trouvé, il se comporte bien face aux autres hybrides et leur obéit à eux aussi. C’est donc dire que le plus fort remportera sa servitude, mais aussi que celle-ci peut changer de main sans le déranger puisqu’il se considère encore souvent comme étant un objet. Il ne sait toujours pas comment vivre de lui-même et le fait d'être une perle rare ne le dérange pas plus puisque ça lui apporte une certaine sécurité d'encadrement. À maintenant 22 ans,  il sera bientôt vendu à un nouveau maître et commencera alors le défi, à savoir s’il sera en mesure de se faire obéir de la méduse ou si celle-ci sera maître de son propre destin.

 


 © Never-Utopia
 
Ven 6 Nov 2015 - 19:36
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Annoying British
Messages : 316
Date d'inscription : 11/03/2015

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 29 ans
En bref !:
Bienvenue parmi nous!

Au plaisir de te voir dans tes rues et de voir ton vava!
Ven 6 Nov 2015 - 19:40
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://domination-hybride.forumactif.fr
Déesse Fantômatique (Fondatrice)
Messages : 701
Date d'inscription : 25/06/2013

Fiche Perso
Sexualité :: Non défini
Âge: ~
En bref !:
Bonjour bonjour et bienvenue ♥

Très belle présentation, j'ai beaucoup aimé l'histoire. Ce pauvre petit bonhomme battu et devant se battre m'a fait avoir la larme à l'oeil... Bref, pour moi, tout est bon !

Je te valide donc ♥

Paperasse !
Il y a le Recensement d'avatar à faire
-> Le règlement (si ce n'est pas déjà fait)
-> Les relations
-> Suivi des rp
-> Demande d'adoption pour te trouver un maître
-> Lexique des maîtres/pets libre et prit
-> Recensement des couples [pas forcément obligatoire, mais si tu désires recenser tes préférences. Une fois en couple, il faudra tout de même le recenser!]
-> Lexique des rps [Recensement de chaque rp ouvert, à avertir pour tes futurs rps ♥]
-> Pour les races

Keith ou Aurorea vont te montrer les corrections à faire, tu devras les faire dans ta fiche aussi vite que tu le peux ^^

bon rp ♥
Sam 7 Nov 2015 - 11:10
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
♔ Mâle Sadique et pervers ♔
Messages : 246
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 31

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge: 26
En bref !:
Trop à lire XD un autre jour peut être.
Bienvenu à toi
Sam 7 Nov 2015 - 11:20
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
♔ Perle Rare ♔
Messages : 84
Date d'inscription : 06/11/2015

Fiche Perso
Sexualité :: Bisexuelle
Âge:
En bref !:
Merci bien!

Je vais de ce pas accomplir mon devoir maîtresse fantômatique invétérée!
Dim 8 Nov 2015 - 13:34
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
♔ Femelle gentille et attentionnée ♔
Messages : 201
Date d'inscription : 04/11/2013
Age : 36

Fiche Perso
Sexualité :: Hétérosexuel
Âge: 26 ans
En bref !:
Corrections à apporter à ta fiche <♥>

Mon caractère:
 

Mon physique:
 
.

Mon histoire:
 
Sam 9 Juil 2016 - 17:03
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domination Hybride :: ♥ La ville du renouveau : Avant Propos ♥ :: Présentation :: Les perles rares-
Sauter vers: